Le Sénat vote la fin du CDI et tout le monde s’en fout !

Le pire, j’ai eu droit à des tracts de la CGT aujourd’hui concernant l’emploi, mais pour lutter contre les discriminations dans l’emploi, pas un mot là dessus! Ils mènent les combats qui les arrangent dirait-on…

liberalisme

14 mai 2013, la loi sur « la sécurisation de l’emploi » a été votée au Sénat, par 169 voix contre 33. La fin du CDI et tout le monde s’en moque… Pas une manifestation dans la rue, nada ! Pas le moindre sénateur pendu non plus… Les moutons ne voient pas l’abattoir que l’on construit devant la bergerie.

Le CDI vous préservait des licenciements sauf en cas de « cause sérieuse et réelle ». En clair, à moins d’une faute grave ou d’une inaptitude au travail, la seule chose que pouvait tenter votre patron était de vous pousser au suicide comme chez France Télécom…

Aujourd’hui, le boss pourra vous virer pour avoir refusé de changer de poste, pour avoir refusé de changer de lieu de travail, y compris de l’autre coté de l’Hexagone… Ou simplement s’il vous juge « incompétent » !

Le CDI prévoyait l’impossibilité de baisser votre rémunération sans votre accord. Le boss pouvait demander. Certains ont essayé… 
Grâce à notre Sénat, refuser une baisse de salaire (jusqu’au SMIC) devient un motif valable pour vous faire pointer à Pôle emploi (article 18 de l’accord national interprofessionnel – ANI).

Finalement, c’est quoi cette… chose ? 
Rien de moins que la mise au pas de la France par la Commission européenne en matière de droit du travail et la destruction d’un acquis vieux de 20 ans.
 C’est l’échine courbée jusqu’à la brisure de vertèbres devant l’ultra-libéralisme. Un grand jour pour le MEDEF.

Comme d’habitude, les travailleurs ont été trahis par plusieurs syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC) puisque cette loi n’est que la retranscription de l’ANI signé entre lesdits syndicats et le patronat le 11 janvier 2013. FO et la CGT l’ont refusé, encore heureux…

Suite de l’article sur Boulevard Voltaire

23 commentaires

  • Musashi Musashi

    Il y a aussi les manifs de salariés qui veulent travailler le dimanche. Ca va être l’année du travail …

  • ça me fait bizarre parce que le CDI, j’ai jamais connu :p

  • Fenrir

    M’en fous maintenant, je suis à mon compte.
    Les salariés n’ont qu’a se sortir les doigts du cul !
    Quand ils comprendront qu’ils doivent travailler comme les Bengalis pour rendre leur patrons heureux, ils auront tout gagné à toujours s’écraser pour préserver leur petites miettes accordées par leur généreux employeurs.
    La fortune appartient à ceux qui ont des salaresclaves qui se lévent tôt…

    • Jissaoui

      Rigolo va, les français sont les plus productifs!
      Maintenant tout dépend de ta définition de la productivité.

      Tu risque pas de les garder longtemps tes salarié ou c’est eu qui vont avoir ta peau (dépression, stress, alcolémie, toxicomanie….)

      Bien mal acqui ne profite jamais!

      • l.sausset

        Une petite réponse à Engel,

        Personnellement je m’en fout complètement de savoir si un syndicat a un château ou pas et si l’un roule en porsche ou en twingo ,ça m’importe peu.
        Moi je suis syndicaliste parce-que j’y crois ;ben oui y’en a encore…Et je pense que plutôt que ronchonner devant ma télé ou devant mon pc je préfère exprimer mes convictions dans la rue car le fait de manifester et la seule possibilité de montrer ton refus à telle proposition de loi ou telle atteinte à ton contrat de travail,etc..
        J’ai pas besoin de savoir ce que fait le voisin ou le dirigeant de mon syndicat pour savoir ce que moi j’ai a faire !
        Et crois moi le syndicalisme me rapporte que dalle,rien,nada ..Je suis délégué syndical et j’ai donc droit à 10h de délégation; hors pour ce mois d’avril par exemple j’ai fait 99h,ce qui veut dire 89h de ma poche :gratis!
        Alors si tous ne donnaient qu’une fois de temps en temps ne serait ce qu’une heure pour venir manifester leur mécontentement alors peut être que les choses bougeraient au moins je l’espère…
        Puis toute façon pour ce qui est de cette casse du contrat de travail qu’est l’ANI c’est trop tard ,c’était avant que ce soit voté qu’il fallait se bouger maintenant il n’y a plus qu’a subir,marquer des commentaires sur le net et tout ce qu’on voudra servira à rien c’est trop tard.
        Personnellement je sais que au moins avec d’autre on aura essayer de faire barrage à ça et c’est bien dommage qu’une majorité n’est pas décider d’en faire autant.

        Rappelez vous ce qu’à dit Sarkozy lorsqu’il a fait reculer l’age de la retraite en 2010: » Pourquoi je ne ferais pas cette réforme alors que seulement 3 millions de personnes manifestent contre sur les 26 millions d’actifs.. » désolé mais si ça c’est pas clair ;alors faudra m’expliquer car là je comprends pas.

        Maintenant si tu as autre chose à proposer que de t’exprimer dans la rue que tu ne veux pas de cette réforme ,alors je suis tout ouïe si c’est quelque chose qui peut permettre d’etre vraiment écouté par les patrons et les dirigeants;te gène pas propose.

        Merci

        L.Sausset

  • babs

    quand je le dis autour de moi, personne ne me croit …
    mais je m’en fous … je suis comme fenrir !

  • tarzan

    La flexibilité crée de l’emploi au contraire.

    Le CDI n’est ou n’était qu’une protection artificielle.

    Si une entreprise ne peut pas licencier, soit elle augmente le prix de ses produits, soit elle fait faillite !

    Indirectement le CDI détruit donc de l’emploi.

    Car des prix plus élevés c’est moins de consommation et moins de consommation c’est moins d’embauches dans les entreprises !

    Et puis il y a aussi un autre phénomène :

    Si vous ne pouvez pas licencier facilement, vous n’êtes pas très enclin à prendre le risque de recruter !

    Donc tous ceux qui ne sont pas les meilleurs des meilleurs n’ont aucune chance d’accéder à l’emploi, car pour le recruteur, prendre le risque de les recruter est trop lourd à assumer, si en cas d’échec il ne peut pas les licencier facilement.

    Le CDI part d’une bonne intention, mais d’une bonne intention finalement nuisible aux travailleurs.

    Sous Maggie Thatcher l’emploi n’a jamais été aussi bon, justement parce que l’emploi tournait plus rapidement et plus facilement.

    Il faut que la balance entre création et destruction d’emplois soit positive, mais il ne faut pas que les emplois soient en CDI, sans quoi on grippe la machine.

    Vous vous décrédibilisez donc lorsque vous attaquez le libéralisme et vous donnez ainsi aux mondialistes des arguments pour imposer le gouvernement mondial.

    Nous ne voulons pas du gouvernement mondial, mais nous voulons du libéralisme.

    Lorsque vous attaquez les mesures libérales qui permettent de créer des emplois et de la richesse, vous permettez face à ce refus du libéralisme, qu’au prétexte de lutter contre le collectivisme, on nous impose le gouvernement mondial !

    Après cela il est très facile à l’Union Européenne ou Washington de venir nous refourguer son pack libéralisme + dictature au prétexte que les peuples sont des collectivistes qu’il faut délivrer de leur incompréhension de l’économie et leurs de leurs paresse.

    La solution est donc libéralisme + démocratie.

    Un message inaudible à cause de cette critique primaire du libéralisme.

    De surcroit, au prétexte de faire du libéralisme, l’Union Européenne et Hollande, malgré cette mesure, font du collectivisme, j’en veux pour preuve l’euro, la taxe sur les transactions financières, le capitalisme de connivence, le nucléaire, les OGM etc.

    Libéralisme + écologie + démocratie.

    Alors que les mafias au pouvoirs nous imposent :

    Collectivisme + capitalisme de connivence + dictature.

    La crise sera résolu par les peuple en quittant l’euro et en instaurant les monnaies privées.

    Nous devons nous y atteler, avec le libéralisme, en créant nos propres entreprises, nos propres coopératives…

    Nous devons par le libéralisme bâtir notre propre écologie et notre sécession entrepreneuriale.

    • Paul Ricard

      « Si une entreprise ne peut pas licencier, soit elle augmente le prix de ses produits, soit elle fait faillite ! »

      Joli raisonement, tu rajoutais une tirade sur la vertueuse main invisible de Smith et j’aurais fait l’amour à mon écran de PC.

      Sérieusement, balance pas un paté d’inepties non structuré comme ça et redescend de ton siège, là-haut perché au fond de ton amphi !

      Tiens, c’est cadeau :

      https://www.youtube.com/watch?v=ajRGU7UfIVg

    • vanvoght

      ton raisonement n’est pas stupide . meme je dirais LUCIDE .
      vas a londre et regarde les gents …. ok , un patron t’emboche sans contra , te vire quant il a plus besoin de toi , mais en sortant ; au bout de la rue tu retrouve un job .
      il faut juste savoire si tu as envis de bosser ou pas pour un patron . sinon tu te fout a ton compte et tu te casse le cul .
      le seul probleme a l’heure actuel est qu’il faut relancer l’economie afin qu’il y ait du boulot pour tous le monde .
      mais avec l’europe et l’euro c’est pas possible …. et surtout avec un abruti comme flamby .

    • Fenrir

      Dis donc Tarzan, es-tu toi même salarié ???
      Car pour défendre le libéralisme ainsi que tu le fais, je suppose que tu ne vas pas de CDD en CDD, puis en contrat aidé avec toute la précarité associé, que ton banquier et ton propriétaire (si tu es locataire) te reçoivent à bras ouverts lorsque tu dois acheter un véhicule pour aller bosser ou déménager pour suivre l’emploi pour lequel tu es prêt à te prostituer face à la concurrence libérale de tous les crève-la-faim de la planète…
      Tu parles de création d’emplois et de richesses, il est vrai qu’un salarié à 1000€/mois produira moins que 10 salariès à 100€/mois, quand à la richesse créée, dans quelle poche va-t-elle ?
      Allez, continue à te faire tondre !
      A moins que tu ne tondes toi même ?

    • gloc

      Dans un monde où le chômage de masse était une nécessité (et donc un objectif) monétariste, le CDI était une protection nécessaire pour ceux qui avaient la chance d’avoir un travail.
      Même si la suppression du CDI permettra effectivement que les patrons soient moins frileux à embaucher, les objectifs monétaristes poursuivis par la finance internationale, et dont la BCE est la garante en Europe, fera que la baisse du chômage ne sera soutenue par la politique monétaire de la BCE que si, ET SEULEMENT SI, cela s’accompagne d’une baisse des revenus du travail. Dans le cas contraire, la BCE monterait ses taux pour étrangler l’économie et faire barrage à une inflation (hausse des prix à la consommation) qui traduirait en fait la hausse du pouvoir d’achat, et donc un transfert de richesse du capital vers le travail, alors que c’est l’objectif inverse qui est poursuivi depuis 40 ans maintenant.

      Donc même si le CDI n’était qu’un pansement sur une jambe de bois (conceptuellement je suis d’accord), sa suppression revient néanmoins à appliquer de la souillure supplémentaire sur une plaît déjà purulente. Les conséquences en seront une baisse des revenus, une augmentation du temps de travail, et une difficulté supplémentaire d’accès au crédit. Sur ce dernier point, c’est aussi de toutes façon un objectif visé, si l’on se réfère aux communiqués officiels qui expliquent que la propriété de son logement nuit à l’emploi! L’obligation de mobilité qui accompagne le volet « flexibilité » de la loi, est en parfait accord avec cette doctrine. On peut même remarquer que l’obligation de mobilité permet de combattre l’enracinement, et donc participe à la destruction des valeurs de la famille, de la solidarité locale, bref du lien social et des valeurs traditionnelles. Y’a pas à dire, la politique de Hollande, quoiqu’on en dise est « diaboliquement » cohérente.

  • engel

    Et oui!

    « Les droits de l’homme » sont plus a la mode que les « droits du travail ».

    Simple question d’occuper la plèbe pendant « qu’on l’honnore par derrière »!

    Et certains en redemandent…

  • nootrope12

    Le seul intérêt du CDI c’était de pouvoir louer ou acheter un logement, à l’inverse du CDD ou de l’intérim (et je parle pas des autres statuts).
    En ce qui me concerne je n’ai jamais voulu être en CDI, travailleur indépendant depuis toujours, à la rigueur en CDD ou intérim mais jamais en CDI.

  • Povtach

    çà se tient comme raisonnement que le cdi freine la création d’emploi.
    mais quand on voit ce que les boites en font de la flexibilité, genre 25% de stagiaires dans une grande banque.
    on se dit qu’ils nous prennent pour des cons quand meme.
    une boite rationnalise tant qu’elle peut, toutes les opportunités sont bonnes pour augmenter les marges, jusqu’à contourner la loi ou frauder, voir les 100 milliards de fraude perdus.
    oui c’est les grosses boites qui fraudent le plus. les petits artisans savent y faire aussi, sont pas loin derrière même s’ils bénéficient de beaucoup moins de dispositifs
    faudrait plutot commencer par un durcissement des contrôles.

    c’est vrai aussi si les salariés sont pas contents, ils peuvent essayer de se mettre à leur compte. le patron il est pas en cdi lui. mais le patron n’est rien non plus sans ses salariés qui font le boulot. la sécurité du patron augmente avec le nombre de salariés, il réparti sa rémunération sur chacun de ses salariés, sur le principe de l’économie d’échelle pour les marges.
    pour les petites entreprises d’accord où le moindre salarié compte, mais pas dans les grosses.

    ils ont fait le statut d’autoentrepreneur pour inciter à la création d’entreprise, bilan nul.
    je trouve bien quand meme d’initier les jeunes au collège à l’entrepreunariat, c’est comme de l’autogestion les anars devraient apprécier.
    mais aujourd’hui on ne s’en sort que par économie d’échelle, il faut des investissements lourds pour être rentable, même dans les services, çà devient de plus en plus difficile,
    c’est plus le plombier du coin ou le chauffagiste du coin qui vient réviser votre chaudière, c’est véolia service.

    on pourrait pas mutualiser un salarié entre différentes entreprises, plutot que de le précariser. la dame de ménage qui fait 2h par ci par là elle fait comment. chez les agriculteurs ils partagent les machines agricoles et parfois un ouvrier agricole.
    ou comme en allemagne des mesures de travail à temps partiel, c’est du partage du travail, genre de 35h dans l’esprit, comme quoi.
    et le travail temporaire c’est pas déjà la fin du cdi, le cdd çà n’existe pas déjà ? çà sert à quoi de mettre tout le monde dans la précarité, pouvoir mettre une usine en veille qui produirait uniquement dès qu’elle a une super méga commande, un peu comme les commandes groupées tant qu’on a pas la grosse quantité qui fait chuter les prix, on n’achète pas, oui mais on peut pafois attendre longtemps avant d’acheter ce qu’a besoin.
    une boite çà a toujours un fond d’activité sinon c’est pas la peine, vaut mieux laisser cette activité à d’autres au lieu de faire de la concurrence et mettre la pression sur tout le monde.

    suis plus porté à croire que c’est encore un moyen de faire pression à la baisse sur les salaires, comme le maintien d’un chomage de masse avec l’immivasion, en sus d’un remplacement du peuple pour dissoudre les nations autochtones.

    les syndicats se montrent divisés et en plus pas opposés à une telle loi. c’est grave. ils ne représentent qu’eux mêmes comme les lobbys immigrationnistes tribalistes lgbt.

  • steeve

    ouais super la manif le jour de la fête des meres je crois pas qu’il y aura foule

  • Maverick Maverick

    Bof. La précarité pour tous, quoi … Tout ça va favoriser le travail au noir et la fraude fiscale, du moins tant que nous pourrons faire des transactions en liquide.

  • l.sausset

    Bonjour,
    Je pense qu’avant d’écrire un article il serait bon de se renseigner un peu plus …ce qui éviterait de marquer de fausses informations!
    En effet quand l’auteur dit  » qu’il n’y a pas eu de manifestation contre l’ANI… » c’est carrément faux car il y a eu en tout QUATRE manifs contre ça organisées par la CGT,FO et Solidaires SUD: les 29/01+05/03+09/04 2013 et lors de la manif du 1er Mai aussi cela a été encore le cas.
    Maintenant il est plus que vrai que comme d’habitude les médias en ont quasiment pas parlé ;de la à dire que les médias sont à la solde des politiques et des grands patrons …Non pas possible !!!Ben si c’est clair que les Français en bon moutons qu’ils sont se sentent plus concernés par la Star Academy ou le mariage Gay.
    Par contre pour défendre leur propre droit là y’a plus personne et comme d’habitude les manifestants de canapé seront les premiers à se plaindre.

    Je suis moi même Délégué Syndical et j’ai bien expliqué de vive voix et par tract à mes collègues dans ma boite ce qui aller leur tomber dessus si le texte de l’ANI venait à être voté ;sur une boite de 86 personnes ont a était 6 à faire grève et à manifester contre cette casse du contrat de travail!!!Désolant 6 sur 86!!

    Des fois je vous jure faut avoir la foie pour défendre des gens qui n’en ont rien à foutre et qui surtout ne veulent pas bouger leur cul et bien entendu c’est le cas à mon boulot mais c’est malheureusement le cas partout en France.

    On nous dit les syndicats ne sont pas représentatifs car ils n’ont que 8% de syndiqués…c’est vrai mais si le Français de base se décider un peu à se bouger peut-être que les syndicats seraient un peu plus fort et peut être que l’on pourrait faire un peu plus évoluer les choses.
    Mais non les gens préfèrent manifester le cul posé sur leur canapé devant leur télé et après ils viennent se plaindrent!!Et bien désolé pour eux mais si ils n’ont pas voulus se bouger quand il fallait c’est trop tard qu’ils se mangent le fruit de leur immobilisent en bon moutons qu’ils sont.

    Merci
    L.Sausset

    • engel

      Bouah!!!
      Quelle fumisterie, les manifestations syndicales.
      …Et apparemment plus grand monde ne gobe cette parodie.

      Et au fait, ils vont bien les chateaux et les passes droit divers et variés?

      Et pourtant, les syndicats furent une super avancé sociale,…. mais fallait pas les dévoyer!

      PS: Certains syndicalistes de la base sont froncièrement honnètes et veulent rééllement changer le système.
      Malheureusement, « leurs combats » est perdus d’avance, face à la traîtrise de leurs hauts dirigeants.

      …Du coup, plus de crédibilité.

  • Jissaoui

    Ya plus qu’à instaurer la fin du travail salarial….!

    Que les gens ne se sentent plus obliger de travailler (entendre dasn le sens commun du terme, pour un salaire, avec un parton…)

  • Fenrir

    @ l.Sausset,
    Bonsoir Camarade, j’ignore dans quel syndicat tu milites et je te respecte pour cela quel qu’il soit (même la CFE-CGC LOL).
    Je comprend ta réaction pour avoir été moi même militant, délégué du personnel dans des instances paritaires et représentant régional de mon syndicat dans les instances nationales.
    L’ingratitude des salariés (syndiqués ou pas) m’a dégouté à tout jamais de m’investir dans ce système ou j’ai vu de trop prés la collusion de certains avec les organes du « pouvoir ».
    Descendre dans la rue ne sert que d’éxutoire afin de canaliser l’expression d’un mécontentement.
    Je me suis rendu compte que le mouvement syndical ouvrier n’obtenait rien car :
    1/ ils n’ont plus les couilles de faire une véritable grève (générale et/ou illimitée)
    2/ ils respectent les consignes de leurs « dirigeants-collabos » (fumant des cigares) pour rester gentils et ne pas casser…

    A coté de ça, tu vois la FNSEA qui destroy tout, en étant une petite minorité, et obtient gain de cause…
    CQFD !

    La démarche syndicale a été manipulée par (là aussi) « les professionnels » du syndicalisme. Ceux qui comme les politiques ont perdus de vue qu’ils avaient un MANDAT, et non pas à défendre leurs idées (quand ce n’était pas leurs intérêts)…
    Bella Ciao