Quand la panne est programmée par le fabricant

 

Et à voir ou à revoir: la mort programmée de nos appareils et  cet excellent documentaire sur l’obsolescence programmée.

 

Machine à laver en panne au bout de cinq ans, téléviseur qui ne fonctionne plus au bout de trois…
Est-ce une fatalité si les biens d’aujourd’hui durent moins longtemps qu’avant?
Le Centre européen de la consommation (CEC) est persuadé qu’il s’agit d’obsolescence programmée.

Le Centre européen de la consommation vient de publier une étude intitulée:   l’obsolescence programmée, dérive de la société de consommation.
Cette étude a été faite avec l’aide de Lydie Tollemer, une étudiante qui vient d’écrire un mémoire sur le sujet.
L’obsolescence programmée est le fait de planifier délibérément la durée de vie d’un produit. Cela permet de réduire cette durée de vie afin d’inciter les consommateurs à en acheter un autre.

Exemples d’obsolescence programmée

Le type d’obsolescence le plus répandu est l’obsolescence « par défautfonctionnel« : les producteurs font en sorte que si une seule et unique pièce tombe en panne, c’est l’appareil entier qui cesse de fonctionner. Cela concerne les produits électriques ou électroniques tels que les téléviseurs, les téléphones portables, les machines à laver ou les ordinateurs (voir ci-dessous).

– Machines à laver
Le CEC estime qu’elles sont programmées pour faire 2000 à 2500 cycles de lavage seulement. Le remplacement des cuves en inox par des cuves en plastique permet de limiter leur durée de vie: il suffit qu’une pièce de monnaie se soit glissée à l’intérieur, pour qu’elles se cassent, au moment de l’essorage; une température trop élevée peut aussi les déformer.

« En outre, les roulements à bille, qui sont des pièces vitales au fonctionnement de la machine, sont directement moulés dans la cuve en plastique. S’ils ne fonctionnent plus, il faut changer la cuve en entier. Et si la cuve en plastique, moins résistante que celle en inox, casse, il faut remplacer les roulements à bille. »

– Téléviseurs
Le CEC estime qu’ils sont programmés pour fonctionner 20 000 heures.
Les pannes viendraient le plus souvent du « condensateur », une pièce qui a pour rôle de les allumer. On peut le faire gonfler et casser, en l’exposant à la chaleur sur la carte d’alimentation.

-Téléphones portables et smartphones
Ils sont victimes de plusieurs types d’obsolescence programmée:
-par défaut fonctionnel: il suffit que la batterie tombe en panne pour qu’ils deviennent inutilisables.
– indirecte: sur beaucoup d’appareils, il est certes aisé d’enlever la batterie, mais il est moins facile de trouver une batterie de remplacement. Même chose pour les chargeurs. Les accessoires ne sont plus disponibles, ce qui fait que l’on ne peut plus utiliser le bien principal.
-par incompatibilité: il faut des appareils toujours plus récents pour télécharger des applications.
-Et ne parlons pas de l’obsolescence esthétique! Les consommateurs veulent le modèle dernier cri. La périodicité de renouvellement des portables est en moyenne de vingt mois.

-Imprimantes
Elles sont victimes d’obsolescence par notification, assure le CEC. Elles signalent le moment où il faut changer la cartouche d’encre, mais continuent encore à imprimer plusieurs dizaines de feuilles. Certains consommateurs changent donc le toner avant que ce soit utile. « C’est l’imprimante qui rend la cartouche d’encre obsolète », conclut le CEC.
Parfois, une puce placée dans l’imprimante enregistre le nombre d’impressions faites et, au bout d’un nombre prédéterminé par le fabricant, bloque cette dernière.

Ipod et Apple
Les Ipod de première, deuxième et troisième génération d’Apple n’avaient pas e batteries amovibles. Quand la batterie tombait en panne, au bout de dix-huit mois, il fallait acheter un autre appareil. Une « Class action » (action de groupe) a été lancée aux Etats-Unis, mais n’a pas abouti, Apple ayant accepté entre-temps de dédommager ses clients et de proposer des batteries de remplacement.

-Voitures
Il arrive souvent qu’un moteur devienne inutilisable, faute de pouvoir trouver les pièces détachées de rechange

Comment lutter contre l’obsolescence programmée? Les sites internet d’aide à la réparation

Nombre de consommateurs donnent des conseils pour réparer des appareils électrique.

Le site  américain Ifixit.com propose des vidéos, sur lesquelles les salariés montrent comment tout réparer, du grille-pain à la voiture en passant par l’ordinateur portable ou la machine à laver.

En France, il y a le site  Commentreparer.com (qui répertorie des sites de pièces détachéees d’électro-ménager), ou le forum de réparation Tout-electromenager.fr .

La réponse législative
Le CEC souhaite que l’Union européenne se saisisse de cette question

Il demande que, pour chaque appareil acheté, le consommateur ait accès à l’information sur la durée de vie de l’appareil. Il estime que la durée de la garantie de conformité devrait être allongée en fonction de cette durée de vie moyenne.

En attendant, le CEC soutient la proposition de loi « visant à lutter contre l’obsolescence et à augmenter la durée de vie des produits » déposée le 18 mars sénateur Jean-Vincent Placé (Europe Écologie Les Verts).

Ce texte propose d’étendre la durée légale de conformité des produits électriques et électroniques, de deux ans actuellement, à trois ans au 1er janvier 2014, quatre ans au 1er janvier 2015 et cinq ans au 1er janvier 2016.

« Le fabricant aura ainsi intérêt à produire des biens plus durables, tandis que le consommateur n’aura pas intérêt à renouveler l’achat avant la date d’expiration de la garantie », explique l’exposé des motifs.

Actuellement, pendant les six premiers mois à compter de la vente, le consommateur n’a pas à prouver l’antériorité du vice, mais seulement son existence. La proposition de loi propose d’étendre ce  délai à deux ans.

Le texte dit aussi que le consommateur doit pouvoir disposer des pièces détachées indispensables ) la réparation dans un délai d’un mois, et pendant une période de dix ans à partir de l’achat.

Le texte fera l’objet d’un débat au Sénat mardi 23 avril, à partir de 14h30

D’autres articles de Sosconso: Quand Huis Clos force la main aux personnes âgées

Source: sosconso.blog.lemonde.fr

https://www.youtube.com/watch?v=f3a42dMgvkU

16 commentaires

  • pokefric pokefric

    Très bon reportage,on peut toujours casquer,la main au portefeuille…

  • robertespierre

    à 10 h le lundi retrouver le forum du dimanche avec 62 posts
    en fin de page 2
    alors que les « nouveaux forums « ne sont pas commentés ou si peu
    révèle également une panne
    sauf s’il faut trépaner

  • Le Gaulois libre

    L’obsolescence programmée n’est rien d’autre qu’une escroquerie, elle tombe d’ailleurs sous le coup de la loi :

    L’article du code civil est le 1641 :

    Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l’usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage, que l’acheteur ne l’aurait pas acquise, ou n’en aurait donné qu’un moindre prix, s’il les avait connus.

  • DESPERADOS

    J’ai hérité du Frigidere de ma grand-mère qui avait plus de 35 ans ! Je m’en suis débarrassé il y a peu car le petit congèle ne marchait plus. Mais le frigo en lui-même fonctionnait parfaitement. Prise 110v avec un transfo pour du 220v.
    Tout ça pour dire qu’effectivement, les produits de maintenant sont des produits jetables avec une espérance de vie de 5 à 6 ans. Je doute qu’un frigo acheté maintenant dure plus de 30 ans.
    C’est pareil pour les automobiles. Celles d’autrefois, années 80 voire 90, étaient nettement plus robustes que les actuelles. Certes avec une consommation légèrement supérieure mais on achetait une voiture pour 25 ans si bien entretenues, alors qu’aujourd’hui le véhicule dure 10 ans, et comme il est bourré d’électronique, la moindre panne, trop cher à réparer, finit à la casse. Mais bon, c’est ce qui fait marcher le commerce, donc l’emploi.
    Mais à choisir…

  • non DESPERADOS… ce n’est SUREMENT PAS ça qui fait marcher l’emploi et le commerce…
    Pourquoi accepter cette voie alors qu’avant… et bien tout allait bien et l’emploi aussi… il y avait peu ou prou de chomage. Ne vois-tu pas la comme un souci ?

    Surtout qu’au dela de l’obsolescence naturelle du produit il y a aussi l’evolution technologique donc… forcement… pour l’évolution technologique le consommateur choisira un autre produit… et non pas parce que son ancien produit sera tombé en panne…

    La mort programmée de nos appareils ne fait qu’accroitre la productivité au détriment des salariés mais aussi au détriment du consommateur qui se voit forcé d’acheter plus tot que prévu.

    D’autant plus que les dits produits sont aussi fabriqués a l’étranger pour des salaires de miseres…

  • Yanne Hamar

    L’obsolescence programmée date d’avant 1974 si mes renseignements sont bons. C’est aussi valable pour l’acier, j’achète beaucoup d’outils de jardinage sur les farfouilles car ils étaient plus solides qu’aujourd’hui. C’est vrai aussi pour la confection, les tissus.

  • Nrico Nrico

    Depuis le temps que ça existe, ils ont pris les précautions nécessaires pour leur permettre d’utiliser les même méthodes que cette obsoclescence programée, mais sous couvert d’une nouvelle identité, plus incidieuse et surtout moins répréhensible, la création par évolution.
    A une époque ou on respectait encore un peu le consomateur, on vendait des voitures fiables parce qu’elles étaient nées d’une série de modèles d’essais sur lesquelles les principaux problèmes de conceptions étaient réglés suivant les « évolutions ».
    Aujourd’hui, on vend ces mêmes évolutions, et si le modèle devient trop problématique, on te pond 3 nouveaux modèles l’année d’après avec les stock de pièves à écouler de l’ancien, auxquelles on rajoutera quelque nouvelles pièces adaptables, et hop, le tour est joué . Et ca marche pour tout, c’est presque magique.
    Ca me rappèle un truc que j’avais su d’un capitaine lors de manoeuvres en tchéquie, à savoir que le char leclerc (fleuron de l’armée de terre française comme dirait tout recruteur) il y en avait eu 7 versions au total, que toutes avaient eue des problèmes (l’evo 1 ne demarrait même pas) et que ça n’avait pas empéché l’état de vendre des évo 4 et 5 a des armées étrangères. C’était dans les années 2000…

  • aloamars

    Encore une ineptie des nos pseudo représentant

    Ce que regardent les clients quand il achète des produits électroménagers c’est le PRIX presque uniquement,
    (à notre époque les gens regardes le look du frigo…)

    un lave linge professionnel est bien plus robuste mais ça coute 5000E
    kia fait garanti 7 ans les voitures comme quoi quand le client veut du produit plus robuste

    bref les constructeurs donnent aux gens ce qu’ils veulent: PAS CHER ET JOLI
    et personne ne regarde la fiabilité
    si un produit était plus fiable mais plus cher il ne se vendrait pas
    cela va se traduire surtout par une augmentation du prix mais pas de la fiabilité parce que le constructeur stockera des produits de remplacement plutôt que de concevoir réellement plus fiable et plus cher dont personne ne veut payer le prix…

  • aloamars

    j’oubliai:
    ramené à l’heure de travail électroménager est 5 à 10 fois moins cher qu’il y a 30-40 ans, il y a forcement une contrepartie

    PS: apprenez a être responsable, a raisonner et arrêtez de pleurer

  • dyogene dyogene

    Si la contrepartie est un cancer à 50 ans, j’aurais préféré m’user à laver mon linge dans une rivière jusqu’à 100 ans…

    • aloamars

      C’est une blague? j’ai pas compris si c’est une réponse à mon poste…

      l’espérance de vie est passé de 63,4 années (données hommes) en 1950 à 77,8 années en 2009.
      Ton espérance de vie augmente et il n’y a plus à laver le linge dans le cour d’eau.

      personne ne t’empêche de laver ton linge à l’ancienne, ni de vivre comme en 1950.

  • FanetteDesLandes

    cafetière moulinex (achetez français !qu’il disait, Nono) made in China, à 20 euros chez Carrouf……..1 ANS !

    donc j’ai opté pour la cafetière à l’italienne…
    ça, c’est increvable! et on peut l’emmener en baroude en plus! alors que la sensepresso qui coûte la peau des fesses, et ben si y’a panne d’électricité, t’es comme un con ! c’est un peu comme la domotique, ça, la technologie du fainéant!

    • aloamars

      c’est exactement ce que je dit les gens veulent du pas cher ils en ont pour leur argent, mais derrière il est tellement facile de pleurnicher et de dire que c’est totalement la faute du fabricant. Et les politiques sont la pour récupérer les voix.

      cette loi revient à rendre obligatoire l’extension de garanti: On a pas un appareil de meilleure qualité c’est juste qu’on le change s’il tombe en panne.
      En plus pour certains usages (logement secondaire) etc… des tas de gens sont content avec un appareil bon marché même s’il est peut résistant.
      (pourquoi payer plus cher alors que le produit ne sert que rarement et n’arrivera pas à l’usure)