Séisme en Chine: au moins 100 morts et 2000 blessés (mise à jour)

© reuters. MISE À JOUR

Le tremblement de terre de magnitude 6,6 qui a frappé samedi matin le sud-ouest de la Chine a fait au moins 100 morts et plus de 2.000 blessés, selon un nouveau bilan de l’agence de sismologie nationale.

« A 16H22 (08H22 GMT), le bilan a atteint 100 morts et plus de 2.000 blessés », a-t-elle indiqué dans un communiqué cité par l’agence de presse Nouvelles de Chine. La catastrophe s’est produite dans la province très peuplée du Sichuan, déjà lourdement endeuillée en 2008 par un puissant séisme, où le Premier ministre chinois Li Keqiang est arrivé pour superviser les secours. « Le séisme à Ya’an, dans le district de Lushan, a fait des centaines de morts ou de blessés », a indiqué l’agence de sismologie du Sichuan, sur un site internet gouvernemental.

Le séisme a surpris la population juste après 08H00 locales (00H00 GMT), et de nombreux résidents se sont précipités dehors encore en pyjama. Les premières photos de la catastrophe montraient des bâtiments peu élevés qui se sont effondrés, avec de nombreux gravats encombrant les rues.


Certains clichés pris du ciel montraient des zones rurales où des maisons semblaient avoir été rasées jusqu’aux fondations et d’autres, d’habitat plus dense, où les dommages semblaient plus limités. Plus de 2.000 militaires ont été dépêchés en urgence, renforçant les secouristes déjà sur place pour les opérations de sauvetage, a rapporté l’agence Chine nouvelle.

L’accès des secours entravé
Le nouveau président chinois, Xi Jinping, a demandé des efforts tous azimuts pour venir en aide aux victimes et le Premier ministre Li Keqiang a fait savoir qu’il se rendait dans la région touchée. Son prédécesseur, Wen Jiabao, s’était acquis une certaine popularité en Chine en allant sur les lieux de précédentes catastrophes.

L’agence de presse officielle chinoise a indiqué que le séisme avait atteint une magnitude de 7, alors que l’Institut de géophysique américain (USGS) l’a estimé à une magnitude de 6,6. L’accès des secours était entravé par des glissements de terrain provoqués par le séisme, a relaté la télévision d’Etat CCTV.

Beaucoup de bâtisses anciennes du district de Lushan se sont écroulées ou ont été endommagées, a indiqué l’agence Nouvelles de Chine. La province du Sichuan, une des plus peuplées de Chine, avait été frappée en mai 2008 par un tremblement du terre dévastateur qui avait fait quelque 87.000 morts et disparus. L’USGS a estimé probable qu’il y ait cette fois un nombre « important » de victimes, avec des destructions « étendues ».

La profondeur du séisme a été estimée à 12 km, soit relativement peu, ce qui favorise l’ampleur des dommages. La secousse a été fortement ressentie à Chengdu, la capitale provinciale du Sichuan, et jusqu’à la métropole géante voisine de Chongqing, une municipalité ayant rang de province habitée par quelque 33 millions de personnes. Dans ces deux mégalopoles, les habitants ont quitté leur domicile en hâte, pour sortir à l’air libre.

Un résident de Chengdu, cité par Chine nouvelle, a décrit avoir éprouvé la secousse tellurique, selon lui d’une vingtaine de secondes, dans son appartement situé au treizième étage. Il a relaté avoir vu des tuiles tomber des bâtiments alentour. Des étudiants sont pris au piège sous un bâtiment universitaire qui s’est effondré à Ya’an, a rapporté le portail d’information Sina.com.

Des locaux hébergeant une garderie d’enfants dans le district de Lushan se sont également écroulés, faisant un nombre inconnu de victimes, selon un résident local qui a publié une photo sur l’internet. Le samedi, jour du séisme, les écoliers chinois n’ont généralement pas cours, au contraire de certains lycéens. Peu après le tremblement de terre de 2008, la qualité de construction des bâtiments scolaires avait suscité un véritable tollé.

La Chine est un pays coutumier des tremblements de terre, même si la population y est nettement moins sensibilisée au risque sismique qu’au Japon. Elle a notamment été le théâtre de l’un des séismes les plus meurtriers de l’Histoire, dans la région de Tangshan (nord-est), en 1976, avec au moins 242.000 morts officiellement et jusqu’à 700.000 selon d’autres sources. Les édifices bâtis dans les zones rurales chinoises sont souvent construits avec des matériaux de qualité médiocre et les normes antisismiques sont rarement respectées.

© reuters.

© reuters.

Source et photos supplémentaires sur 7sur7.be

On en sait un peu plus sur la situation en Chine:

Un tremblement de terre de magnitude 6,6 a frappé samedi matin le sud-ouest de la Chine, faisant au moins 157 morts et 6000 blessés, les autorités dépêchant de nombreux soldats en renfort pour les opérations de secours.

La catastrophe s’est produite au pied du plateau tibétain, dans la province du Sichuan, une région de forte activité tectonique déjà lourdement endeuillée en 2008 par un puissant séisme. La secousse tellurique a duré une trentaine de secondes, son épicentre étant situé près de la ville de Ya’an. Elle a surpris la population juste après 08H00 (00H00 GMT), et de nombreux habitants se sont précipités dehors encore en pyjama, beaucoup de gravats encombrant les rues.

Dix heures après le tremblement de terre, le bilan avait atteint 124 morts et plus de 3.000 blessés, a indiqué l’agence de sismologie nationale citée par la télévision d’Etat CCTV. Plus de 260 répliques sismiques se sont succédé au cours de la journée, a indiqué le Quotidien du Peuple sur son site internet.

Article complet: 7sur7.be

15 commentaires

  • gnafron

    bof…ça n’intéresse personne ce genre de fait divers!

    • pokefric pokefric

      Et bien moi, je trouve la terre très active en ce moment, c’est la loi des série .
      Maintenant, une centaine de chinois,autant d’Iraniens et moins important que 3 américains à ce jour….

      • gnafron

        c’est bien ce que je pense!!! une centaine(à la louche) de chinois ensevelis, c’est vraiment n’importe quoi! pourquoi ne pas relater tous les nids de fourmis endommagés tant qu’on y est ?

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Quel toupet ! Se faire passer pour le porte-parole du monde et d’afficher un sens immonde, d’indifférence!

      • gnafron

        entièrement d’accord avec toi! ces chinois n’ont aucune décence! totalement indifférents au sort des habitants de Boston! révoltant!!! se foutent complètement du reste de la planète!

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Et toi te crois-tu plus décent dans tes propos ? En dehors de toute ton ignominie révoltante, et de ton esprit restreint, je te ferais remarquer que tes propos visent la population et non les dirigeants, qui eux, sont comme tu le décris et de plus n’ont pas plus d’égards envers leur propre sujets.

      • yael

        +10 000 mon Poke!

      • pokefric pokefric

        Bisous ma yaelou lol

  • aurore aurore

    Bonjour Gnafron, Je te trouve un peu simpliste dans tes réflexions! Je ne partage pas ta vision. Quelle tristesse pour ce peuple déjà bien touché lors du tremblement de terre dévastateur de 2008. Tu devrais penser à ces familles durement frappées avec un peu plus d’objectivité et de tact !

    • Je connais bien Chengdu… j’aime bcp cette ville.
      Mais j’ai bien peur que ce soit la province (et donc les petits villages alentours) qui ont pris le seisme en pleine face…

      Les gens du Sichuan sont gentils, adorables…. j’aime ces gens…. les chinois sont admirables de curiosités et de gentillesses… du moins ceux de cette région.

      J’espere qu’ils sauront affronter pleinement cette épreuve… et je me fie a leur formidable force.

  • labichedesbois labichedesbois

    pourvu que les pandas n’aient pas souffert !!
    c’est pas là que ça aurait du trembler !!

  • aurore aurore

    Le bilan s’est malheureusement alourdi, au dernière nouvelle, 157 morts et 6000 blessés.

  • Thierry92 Thierry92

    Je me pose la question aussi sotte que grenue : Ou se trouve la station transportable (sur plate-forme offshore) de Haarp?

    Coïncidence totalement fortuite? Il ne faut pas oublier que la Russie a la même installation pas très loin des states.

    • Eagleeyes Eagleeyes

      La Chine n’a pas attendu HAARP pour avoir des tremblements de terre et le Sichuan n’a pas eu besoin de la plateforme pour les séismes d’avant.