Google s’intéresse maintenant à votre mort

© afp.

Google a annoncé jeudi une nouvelle fonctionnalité permettant aux utilisateurs de ses services en ligne comme Gmail ou YouTube de décider ce que doivent devenir les données qu’ils y ont stockées quand ils seront décédés.

« Aujourd’hui, nous lançons une nouvelle fonction qui rend plus facile de dire à Google ce que vous voulez faire de vos actifs numériques si vous mourrez ou ne pouvez plus utiliser votre compte », explique le géant de l’internet dans un message publié sur l’un de ses blogs officiels.

« Nous espérons que cette nouvelle fonction vous permettra de préparer votre vie numérique après la mort, d’une manière qui protège votre vie privée et votre sécurité », commente-t-il.

La nouvelle fonction, baptisée « gestionnaire de compte inactif », est incorporée à la page des paramètres d’une série de services de Google, tels la messagerie Gmail, le service de vidéo YouTube, les albums photos Picasa, le réseau social Google+, le service de stockage et de partage de fichiers Drive. Les utilisateurs peuvent y décider de l’avenir des données contenues sur leurs comptes si ces derniers deviennent inactifs.

« Par exemple, vous pouvez choisir d’avoir vos données détruites, après trois, six ou douze mois d’inactivité. Ou vous pouvez sélectionner des contacts de confiance pour recevoir les données », explique Google.

Et pour éviter les accidents, il précise qu’avant toute action de sa part, un avertissement sera envoyé sur le téléphone portable de l’utilisateur ou une adresse alternative de courriel qu’il aura fournie.

Source: 7sur7.be

4 commentaires

  • Tesla

    il me semble que quand on est mort on ce fou de nos donnée numérique et de tout le reste !!! eux aussi sont bien malade .

  • EsclaveVolontaire2845959

    Il serait bon de rappeler que les fondateurs de Google et leur devise « Don’t be evil » (ne faites pas le mal), ne sont plus aux commandes de l’entreprise. Ce sont des gestionnaires qui font le job (d’où de nombreux services Google qui ferment, dont Google Reader cette année).

  • Yhan Hamar

    A quand un service mortuaire acheté sur google ?