Un séisme de magnitude 6,2 a secoué Tokyo

Un séisme d’une magnitude de 6,2 a secoué lundi après-midi le centre et le nord de la grande île japonaise de Honshu dont la capitale Tokyo, a indiqué l’agence de météorologie japonaise. La magnitude a été évaluée à 5,7 par l’institut de géophysique américain (USGS)

A Tokyo, des immeubles ont bougé pendant environ une demi-minute, selon des journalistes de l’AFP.

Selon l’Agence météorologique japonaise, le tremblement de terre, dont l’épicentre se situait à environ 10 km de profondeur dans la préfecture de Tochigi (nord de Tokyo), s’est produit à 16H23 (07H23 GMT).

Selon la télévision publique NHK, aucun dégât ni anomalie n’ont été constatés dans les centrales nucléaires près de l’épicentre. Plusieurs trains à grande vitesse ont été arrêtés, mais le trafic ferroviaire a repris normalement peu après, a précisé la télévision. Le séisme, qui a été précédé d’une « alerte » sur toutes les télévisions, a été ressenti sur pratiquement un tiers du territoire japonais au vu de la carte diffusée par l’agence météorologique. Aucune alerte au tsunami n’a été lancée.


« Ca a secoué verticalement pendant au moins dix secondes. Mais rien n’est tombé des étagères et les vitres n’ont pas été brisées. Pas d’incendie signalé non plus, nous nous préparons à patrouiller la ville », a déclaré à l’AFP par téléphone Takayuki Fukuda, un responsable des pompiers de la ville touristique de Nikko.

Le dernier puissant tremblement de terre remonte au 7 décembre: d’une magnitude de 7,3, il avait secoué le nord-est du Japon et avait été fortement ressenti jusqu’à Tokyo, à plusieurs centaines de kilomètres au sud de l’épicentre.

Un séisme de magnitude 6,9 selon l’Institut de géophysique américain (ISGS) avait également secoué l’île septentrionale de Hokkaido le 2 février, sans toutefois causer de dégâts aux installations nucléaires de la région.

Source: 7sur7.be

19 commentaires

  • Lionel

    5 répliques ont suivi…
    Trop calme ! Quelques avertissements, mais vraiment trop calme depuis 2 mois…

  • Emy Emy

    c’est triste Eagleeyes va finir par avoir raison.

  • 2013-SuperHot 2013-SuperHot

    pourquoi Eagleeyes va finir par avoir raison ?

  • yael

    le seisme de 4 en France quelqu un l a ressenti? il etait vers Chamonix je crois…

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Yael,

      97 km au large de la frontière franco-espagnole dans le golf du Lion.

      • marco marco

        si je te dis que toute la cote d’azur sera touché, es ce plausible?

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Effectivement, les vallées du Rhône, de la Durance, à partir des hauteurs des Alpes et jusqu’au large de la Corse (peut-être plus au sud encore ??) est en effet une zone à risque. Plusieurs micro-failles et failles secondaires constituent le sous-sol de la région. L’activité est considérée actuellement, comme modérée à calme.
        On a craint un moment, lors de l’essaim de Barcelonnette (Ubay) en février 2012, mais ça s’est calmé passé mars.

      • marco marco

        merçi pour ta réponse Eagleeyes
        cela renforce mes recoupages

        pour les us, cela risque de péter tres dur un jour, j’en suis persuadé, voiçi un récap:

        nbre de catastrophe naturelle aux us:
        dans les années 1980: 63
        ————— 1990: 88
        ————— 2000: 138
        ————— 2010: en deux ans déjà 250

        les éléments s’activent!
        mais tout est normal diront certain!
        mdr

      • yael

        Merci Eagleeyes pour les preciaions 4 ca se rescent non?

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Hello Yael,

        Peu sur Perpignan (plus proche) mais certainement pas jusqu’à Chamonix et il y en a pas eu d’autres !

      • FanetteDesLandes

        salut eagleeyes, je voulais juste te remercier pour les infos sur le sujet qui m’intéressait….. je suis allée voir sur le site du conseil général (permis de forages)…c’était très instructif ! ;)

  • nostress nostress

    Et! FUKUSHIMARDE …. pas de news car sa crain un max

  • Neodarkside

    On coup c’est trop calme,un coup les secousses sont trop rapprochées….en attendant on est toujours là non ??? Eagleyes pourrais tu éduquer les internautes et leur montrer les historiques de la région de Tokyo histoire de les rassurer et de leur faire comprendre que cela fait des années que c’est comme ça là bas et que depuis le temps le Japon ne s’est toujours pas désintégrer ni couler et que ca risque de durer quelques dizaines de milliers d’années encore comme ça ?

    Merci d’avance !

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Neo,

      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur un point, effectivement cela dure depuis des centaines d’années.
      Malheureusement, l’avancée de la plaque Pacifique, ne présage rien de réjouissant pour eux. Les analyses spectrographiques montrent des dégradations conséquentes au sein même du plateau sur lequel le Japon repose. Il ne faut pas perdre de vue non plus que le pays est sur une zone de subduction. Les conséquences sont les nombreux séismes dû à de multiples fractures et/ou ruptures du plateau engendrées par d’autres plus basses, autrement dit, la partie plongeante de la plaque Pacifique.
      D’autre part la découverte d’une autre faille NNE-SSW sous le Mont Fuji et remontant là où se sont produites les secousses de ce matin, n’est pa sdu tout de bonne augure, hélas.
      Je ne voudrait pas le dire, mais l’évidence semble bien présente, la machine semble s’emballer, et le petit coup de pouce des nord-coréens n’y peut-être pas étranger !

    • deussabaoth deussabaoth

      a ta place j’en serais pas sur eux attendent toujours le fameux big one comme en californie et d’apres leur enquete cela se compterait pas en milliers d’années ni meme en centaine .
      perso j’attend qu’une chose le chaos mondial pour que les cons qui disent mmeeuuhh non sa n’arrivera pas ravalent leur salive.
      On est a un point de non retour le renversement du systeme comme on le connais tout au consumerisme n’est pas possible rapidement le peuple s’en rend compte ,une partie du moins, mais ceux qui nous dirigent ont toujours les renes du pouvoir et eux nous y precipitent bref preparer vous si ce n’est demain ce seras certainement dans les années (et pas les dizaines) qui suivent (si pas des mois) preparer vos familles et vous memes .

  • Lionel

    Très peu de gens savaient à quel point les installations nucléaires japonaises étaient à risque.
    La question n’est pas de savoir si ça dure depuis des millénaires mais jusqu’à quel point les installations tiendront !
    Il y a Fukushima, bien sûr, mais il y a d’autres centrales très exposées sur des failles actives déclarées anciennement sans risque !
    En fait toutes les centrales japonaises sont directement concernées, pour différentes raisons, en bord de mer comme dans les terres et le risque réside dans un possible effet domino qui serait cataclysmique pour l’ensemble de la planète.
    Alors pas d’espoir de changement…
    Si ! Dans notre ADN, du moins pour les survivants, moyenne de mortalité sous les 30 ans, le progrès quoi !

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Effectivement, il vient d’être démontré, il y a quelques mois d’ici, que la quasi totalité des centrales nippones sont sont établies sur des failles, plus ou moins actives, mais toujours actives.
      Je ne connais pas les sites français dans leur ensemble, mais celui pas loin de chez moi, Gravelines (Dunkerque), n’est guère mieux situé que celui de Fukushima. Déjà pour la construction du tunnel sous la manche, le séisme de 1850 a été écarté des risques. Idem pour Gravelines, or il est relaté dans les écrits historiques régionaux, qu’une vague de près de 8m aurait submergé le rivage et inondé l’intérieur des terres sur plus de 2km par endroit. Aussi et ce depuis quelques temps, on observe une hausse du nombre de secousses tout le long de la Manche. Actuellement on travaille en collaboration avec le BGS sur une activité récurrente enregistrée sur le site de Market Rasen. L’activité semble plus importante en mer, à hauteur du Cleaver Bank, ce qui nous a obligé d’en informer les hollandais. Malheureusement il semble bien qu’ils n’aient aucune balise en mer, étonnant.
      Quant à la Belgique, elle ne dispose que d’une seule balise en mer et, elle se situe à hauteur d’Ostende à seulement 2km au large (??).
      Pour ses centrales, Doel sa situation en bout de bras de mer augmenterait le risque en cas de montée des eaux lors d’un tsunami. Et pour le site de Tihange(Huy) non seulement la proximité (110km) du Laacher(D), mais aussi de plusieurs lieux où ont eu lieux de nombreuses secousses dont certaines assez importantes, 4.3 en 1965 à Nandrin (15km), 5.0 en 1983 à Waremme (15km), et 3.1 en 1990 à Modave (8km), devrait faire classer cette centrale, comme zone à risque.