SocGen: le bénéfice 2012 en net recul, un nouveau plan stratégique en vue

Ils se cassent la figure, et pas qu’un peu!!! Imaginez: 67,5% de bénéfices en moins sur un an!!! Dingue! Et ce n’est pas mieux pour ING qui va baisser ses effectifs de 2400 personnes.

Logo de la Société Générale

Société Générale a vu son bénéfice net être divisé par trois en 2012, en raison d’importants éléments exceptionnels, mais prépare une nouvelle étape de son plan stratégique après avoir atteint tous les objectifs qu’elle s’était fixés l’an passé.

Le bénéfice en 2012 s’est établi à 774 millions d’euros, en recul de 67,5% sur un an. Il a été plombé par 2,6 milliards d’euros d’éléments exceptionnels, selon un communiqué publié mercredi.

La banque relève toutefois que son bénéfice retraité de ces éléments ressort à 3,4 milliards d’euros, un niveau sensiblement équivalent à celui de 2011 (3,5 milliards).

Société Générale annonce avoir atteint tous les objectifs fixés dans son plan de transformation pour 2012, année au cours de laquelle elle a poursuivi son recentrage avec les cessions, entre autres, de sa filiale grecque Geniki et de la société d’investissement américaine TCW.

La banque indique qu’elle entend mettre en oeuvre cette année la deuxième étape de son plan stratégique à horizon 2015, marquée par « un projet de simplification et de recentrage de l’organisation » de ses activités autour de trois pôles, dont la banque de détail en France.

Aucun autre détail ne figure néanmoins dans le communiqué. Des précisions sont attendues au cours d’une conférence de presse de présentation des résultats, à partir de 09H00 (8H00 GMT).

« En engageant la deuxième phase de son plan de transformation, avec pour objectif le renforcement de son activité commerciale et opérationnelle, Société Générale confortera le potentiel de croissance et de rentabilité du groupe et de ses métiers à moyen terme », a commenté Frédéric Oudéa, PDG de Société Générale, cité dans le communiqué.

La banque au logo rouge et noir va, en outre, renouer avec le versement d’un dividende, proposé à hauteur de 0,45 euro par action. L’an passé, elle n’en avait pas versé pour la première fois depuis sa privatisation en 1987, une décision prise dans l’optique d’un renforcement de ses fonds propres.

Elle confirme par ailleurs son objectif d’un ratio de fonds propres « durs » (fonds propres et résultats mis en réserve rapportés aux crédits consentis) compris entre 9% et 9,5% fin 2013, selon le mode de calcul prévu par le nouveau cadre réglementaire Bâle III une fois sa pleine entrée en vigueur, prévue fin 2018.

Sur le seul quatrième trimestre, Société Générale a accusé une perte de 476 millions d’euros, plus importante que celle attendue par les analystes, selon le consensus établi par l’agence Dow Jones Newswires (206 millions).

Elle a été en partie creusée par une dépréciation d’écart d’acquisition sur le courtier Newedge de 380 millions d’euros.

Crédit Agricole SA, également actionnaire de Newedge, avait pour sa part annoncé une dépréciation de 366 millions dans ce dossier début février.

Le groupe prévient aussi qu’il a passé une provision « pour litiges » de 300 millions d’euros sur les trois derniers mois de l’année, sans autre précision dans le communiqué.

Le produit net bancaire du groupe (PNB, équivalent du chiffre d’affaires) a atteint 23,1 milliards d’euros en 2012, en baisse de 9,9% par rapport à 2011.

Source et article complet: Boursorama

3 commentaires

  • robertespierre

    à Edouard VII
    ça va dégraisser comme à Victor Hugo

  • robertespierre

    La stratégie de la Société Générale
    est résumée dans « Le livre de la JUNGLE »et quelle jungle
    Le SERPENT KA tente d’Hypnotiser Mowglie
    « AIES CONFIANCE

    CROIS EN MOI »

    t’as plus un rond ducon

  • domi26 domi26

    Mais non ……..

    monsieur le président de la république Française , mieux connu sous le pseudo  » FLANBY  » ou  » TOUT MOU  » nous a dit que …….
     » LA CRISE ÉTAIT FINI ET QUE TOUT ALLAIS BIEN …… »
    LOL LOL

    ahahahahahahaha