Dans la peau d’un pompier de Detroit

Que cette ville fut belle, un véritable symbole de l’industrialisation des USA, elle est toujours un symbole, mais de la déchéance de la nation et de la chute de l’économie, tout évolue, même en mal… Cette ville n’a plus d’argent, plus de budget, tous les services ont été réduits, la police comme les autres, la criminalité explose, les bâtiments sont abandonnés, mais il reste des pompiers, un minimum quand même… L’un d’eux à décidé de filmer son quotidien durant un an en fixant une caméra sur son casque, et il nous fait partager les meilleurs moments. Une chose de flagrante, cette ville parait de plus en plus abandonnée…

3 commentaires

  • Wam

    Le déclin de l’empire… magique.. Et comme dit dans le sous-titre: « Allô? Il y a qqun? »

  • angiza

    Il faut bien connaître Detroit et son histoire pour comprendre ce qui s’y passe. On peut effectivement montrer le tout noir de Detroit, mais je pense que cette ville n’a pas fini de nous étonner. La déchéance de cette ville s’accompagne actuellement d’une renaissance alternative, écologique, solidaire et festive dont personne ne parle jamais. Cette ville est en train de montrer le chemin d’une révolution humaniste assez incroyable. C’est un véritable laboratoire qui esquisse de vrais sortie de crise et surtout d’un plaisir de vivre ensemble. Sources « un million de révolution tranquilles » de Bénédicte Manier chez LLL.

    • Natacha Natacha

      Je confirme pour en avoir parlé récemment avec un ami qui connaît le lieu, qui l’a vu se déliter et le voit se reconstruire … autrement.