Missiles de l’Otan en Turquie: pas pour la « Guerre mondiale »

Anders Fogh Rasmussen

Le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, a récusé lundi les propos tenus par des responsables iraniens, qui ont accusé les pays occidentaux d' »ourdir des plans pour une Guerre mondiale » en prévoyant de déployer des batteries de missiles Patriot à la frontière entre la Turquie et la Syrie.

« Je dénonce totalement ces allégations (iraniennes). Nous avons dit clairement, dès le début, que le déploiement de Patriot est une mesure purement défensive« , a-t-il affirmé devant la presse à l’issue d’une rencontre à Bruxelles avec le Premier ministre belge Elio Di Rupo.

« Nous sommes là pour défendre et protéger notre allié, la Turquie. Nous n’avons aucune intentions offensives« , a-t-il ajouté.

Les 28 pays de l’Alliance atlantique ont approuvé à la-décembre le déploiement de systèmes de missiles Patriot PAC-3 à capacité antimissile balistique à la demande de la Turquie. Les trois alliés disposant de ce système d’armes – l’Allemagne, les Pays-Bas et les Etats-Unis – ont accepté l’envoi de batteries en Turquie à partir du mois prochain.

Les seules personnes qui peuvent être inquiètes du prochain déploiement de Patriot en Turquie sont « des acteurs qui pourraient avoir l’idée stupide d’utiliser leurs capacités de missiles à des fins offensives« , a souligné lundi Anders Fogh Rasmussen, tout en se disant confiant du caractère dissuasif des missiles alliés en Turquie.

Le chef d’état-major des forces armées iraniennes, le général Hassan Firouzabadi, a affirmé samedi que Occidentaux « ourdissent des plans pour une Guerre mondiale » en prévoyant de déployer des batteries de missiles Patriot à la frontière entre la Turquie et la Syrie. Et dimanche, le ministre des Affaires étrangères iranien, Ali Akbar Salehi, a qualifié ce déploiement de « provocation » qui pourrait avoir des résultats « imprévus« .

Source: RTBF

6 commentaires