Des policiers et gendarmes, caméras à la boutonnière

Au moins, cela va éviter certaines bavures…

INFOGRAPHIE – Le ministère de l’Intérieur veut commencer par équiper les agents des zones de sécurité prioritaires pour filmer les interpellations à risque.

 

«Puisque les gens nous filment à notre insu, autant que les policiers assurent eux-mêmes la prise d’images et de son.» La réaction de Patrice Ribeiro, le patron de Synergie-Officiers, syndicat plutôt classé à droite, laisse à penser que la dernière annonce de Manuel Valls ne devrait pas heurter outre mesure les membres des forces de l’ordre. Car le ministre de l’Intérieur a décidé de relancer un projet des années Sarkozy: équiper les patrouilles de police et de gendarmerie servant dans les quartiers les plus difficiles de minicaméras épinglées sur la poitrine.

L’appareil, relié à une mémoire flash ou un minidisque dur, doit enregistrer les actions de police mais aussi les simples contrôles d’identité. Pour couper court à toute polémique et apaiser le climat sur le terrain, tant il est vrai que la présence d’un objectif a tendance à calmer les ardeurs des plus belliqueux. Où qu’ils se trouvent… Une démonstration officielle pour les syndicats aura lieu après les fêtes.

Dans un premier temps, 164 caméras seront livrées aux patrouilles dans les zones de sécurité prioritaires (ZSP) chères à l’Hôtel de Beauvau, trois caméras par ZSP donc, pour les policiers et les gendarmes. «À 1000 euros pièce, mieux vaut cibler les dotations», confie-t-on au cabinet du ministre. Le marché public est en bonne voie. Une première expérimentation a déjà eu lieu en 2009, en Seine-Saint-Denis notamment, mais aussi dans les Yvelines, le Val-de-Marne et, plus tard, dans l’Essonne.

Rapprocher la police du citoyen

Plusieurs types de «caméras piétons» ont ainsi été testées, ici fixées sur la tête de l’agent par un bandeau, là, accrochées sur le poitrail, ailleurs, cachées dans le couvre-chef. À Créteil, le kit employé offrait 3 heures seulement en mode enregistrement. D’une manière générale, l’autonomie limitée des batteries restreint l’usage de ces matériels, surtout par grand froid. Mais il est désormais établi que l’agent décidera lui-même de la mise en fonction de l’enregistreur, selon ses besoins.

Dans l’esprit du ministre, la technologie n’est pas une fin en soi. Les caméras à la boutonnière, qui semblent les plus pratiques, ne sont que l’une des modalités d’un projet beaucoup plus ambitieux visant à rapprocher la police du citoyen. Il passe par la rénovation du Code de déontologie, vieux de 26 ans, mais aussi par l’apparition du matricule sur l’uniforme des policiers et gendarmes: 150.000 pièces à apposer sur la tenue de service doivent être commandées et distribuées d’ici à la fin 2013.

«Attention à la politique gadget», prévient toutefois Patrice Ribeiro. Selon lui, «les minicaméras ne doivent pas remettre en cause la parole de l’agent assermenté». Son collègue Jean-Marc Bailleul, du Snop-SCSI, syndicat majoritaire chez les officiers de police, renchérit: «Des événements importants peuvent se dérouler en dehors du champ de la caméra. Par ailleurs, quelles seront les conséquences juridiques si l’appareil d’enregistrement tombe en panne ou si l’agent n’a pas actionné sa machine au moment où il est pris à partie? On risque de l’accuser d’avoir voulu cacher quelque chose», met-il en garde.

À en croire les policiers, les avocats ne manqueront pas de s’engouffrer dans la brèche, en cas d’oubli ou de défaillance technique. «Or, on voit bien dans quel sens la justice tranche depuis la jurisprudence de la Cour de cassation sur les gardes à vue: il y a comme une présomption de suspicion sur la police», déplore un commissaire parisien. Un autre policier, membre d’une unité spécialisée dans le traitement des mineurs, assure, pour sa part, que les vidéos, obligatoires lors des auditions des moins de 18 ans, «alourdissent considérablement la procédure, alors que personne ou presque n’en réclame les enregistrements, une fois qu’ils ont été réalisés».

Les minicaméras seront-elles un jour généralisées? Le retour d’expérience des ZSP sera déterminant. Tout comme l’état des finances de la Place Beauvau…

LIRE AUSSI:

» Valls allonge la liste des zones de sécurité prioritaire

» Manuel Valls veut réformer la police des polices

Source: Le Figaro

39 commentaires

  • Fredo59

    Le problème avec le fait que le policier puisse lui même activer ou désactiver l’enregistrement est que ce dispositif le sert lui et pas l’interpellé. Et même dans le cas ou la technologie permettrai dans le futur de pouvoir filmer en continu, rien ne permet d’être sûr que ce dispositif ne soit pas « détérioré » lors d’une interpellation musclée (de manière délibérée ou non). L’avantage des caméras de rue lorsqu’elles sont privées, c’est « l’objectivité » de la scène filmée. Cela peux servir aux deux parties (policier ou interpellés).

  • GeEkS

    1000 euros X 150 000 dispositifs commandés.
    Soit un total de 150 millions d’euros.

    Une facture plutôt salée !

    Notre gouvernement n’a plus d’argent, pourtant il sait dépenser sans compter lorsqu’il s’agit de protéger un système mort depuis bien longtemps.

    Mais au fait, avec 150 millions d’euros, on distribue combien de repas aux sans abris ? Ça permettrait à combien de personnes de dormir au chaud cet hiver ?

    Triste France …

    • Très bonne analyse. Pour enrayer la pauvreté grandissante des français on attendra jusqu’en 2017 que des mesures ridicules et totalement inutiles se mettent en place mais pour moderniser une police d’état oligarchique là, il y a 150 millions d’Euros qui sortent de nos poches sans aucune objection…

      Tu as raison GeEkS, triste et pauvre France.

      • GeEkS

        Ce n’est malheureusement pas avec un vote en 2017 que l’on pourra changer quoi que ce soit.

        La seule chose que cela risque de provoquer, c’est malheureusement une montée significative d’un nationaliste raciste qui prend déjà trop d’importance.

        La solution n’est pas dans la répression mais dans une éducation populaire en quantité et en qualité, mais ce gouvernement (et les autres) n’en ont cure.

        C’est bien connu, le social, ça ne paye pas, ça ne rapporte pas, alors pourquoi y investir 150 millions d’euros lorsqu’on peut mettre la même somme dans la sécurité de nos policiers.

        C’est malheureusement un choc des cultures que la France va devoir affronter dans les mois/années qui viennent.

        J’imagine que le QI moyen des Français doit être bien bas pour penser que voter Le Pen serait la solution ultime pour ne pas dire « finale ». L’histoire se répète inlassablement.

        Et on sait où tout ça mène ! Fonçons têtes baissées sans réfléchir, et le réveil risque d’être très douloureux pour les étrangers ainsi que les Français.

        Et mauvaise nouvelle pour nous, aucun politique ne se démarque et ne se démarquera dans l’avenir tant que ce système pourri perdurera …

    • Bidule

      Avec cette somme, on peut aussi alléger les taxes des indépendants pour qu’ils puissent plus facilement engager… c’est mieux que de l’assistanat !

  • rouletabille rouletabille

    les flic font du cinéma.
    Bientôt un festival MATRAQUE d’OR ..

    Bouge pas brdl,je te filme,hahaha,HOLLYWOOD FLIC..

  • Bidule

    « …l’autonomie limitée des batteries restreint l’usage de ces matériels… »
    Suffit de leur mettre un capteur photovoltaïque sur le képi !

  • Bidule

    Au moins, cela va éviter certaines bavures… cf Benji

    Et à contrario, ça va aussi permettre aux policiers de faire leur travail de protection de la population (puisque normalement ils sont là pour ça aussi) sans se faire lyncher… certaines affaires me reviennent à l’esprit où c’était « Pas touche aux pauvres petits délinquants »…

    • Bidule

      Parce que en ce qui concerne les bavures, j’ai des doutes… rien ne peut les empêcher de dire qu’ils n’ont pas filmé la bavure…puisque l’intervention  » à risque » reste à leur appréciation.

  • switch

    1000€ pour une tite caméra et un disque dur ? Encore une enveloppe glissée sous la table d’un fabricant !
    Vous savez le super matos qu’on peut avoir pour 1000€ quand on commande en quantité ?!
    Elle est à l’épreuve des balles et filme en 3D ou quoi ?
    J’imagine déjà les pirates qui vont installer un brouilleur d’images sur leur tel portable rien que pour les nicker et hop, 1000€ qui auraient pu servir à une meilleure cause.
    N’importe nawak ce prix.
    Curieux de lire l’appel d’offre et les propositions de fabricants …

    • GeEkS

      C’est marrant, je me suis posé la même question.
      Ne serait-ce pas qu’une mesure de plus prise au profit d’un industriel bien placé ?

      Il suffit de repenser au marché juteux des éthylotests, des gilets, des triangles, des dispositifs sonores pour faire fuir les jeunes des cages d’escaliers, des radars, des caméras, du médiator, des vaccins et j’en passe.

      Elle est belle la technologie et la science lorsqu’elles rapportent et qu’elles réduisent les libertés …

      • vincenzo

        Idem !

        Il doit y avoir un copain industriel en difficulté, avec ce marché, la tête sort de l’eau.
        Et un pote sauvé, un !

        1 caméra (câble de raccordement inclus)= 20€ (en quantité)
        1 mini-disque dur (30 giga) = 15 € (en quantité)
        total 35 €.
        Les 965 autres €, pour les étrennes.

        Enlève ta main de ma poche, voyou !

      • Harry

        Matos et étrennes c’est pas tout!

        Avec le cadreur y faut un régisseur, des assistants de production, un chef éclairagiste, des stagiaires, un chef de plateau, un technicien en chef, des techniciens assistants des scripts de production (les maîtresses et copines) plus

        Un studio de postproduction, un chef de régie, un ou plusieurs assistants, des scripts blondes pour visionnage (profilers, mentalistes et autre intellos)pour sélectionner, couper, monter les scenari plus

        Un service d’archives, une cheffe archivistes, deux analystes pour le classement et leurs copains

        Une salle d’archives, armoires, logiciel de classement – porte, serrures, éclairage, chauffage

        Eh be!!

  • switch

    ptêt que le prix comprend un nouveau pc placé sur un nouveau bureau dans un local entièrement repeint en 3 couches et qu’entre les temps de séchage de la peinture, l’agent est logé à l’hôtel pour éviter que les mauvaises odeurs ne se mélangent à son sandwich et à sa bière pendant qu’il chat sur meetic et vire sa prime d’éloignement vers son compte épargne.
    Du coup 1000€ c’est beaucoup d’argent mais c’est pas cher.

  • BBc04 BBc04

    ba tien ! en plus des caméra dans les rue ont continu avec des caméra sur pattes ! j’avoue c’est terrible (ironie)
    et ça empêchera surement pas les bavure… (dans certaine ville dans l’ouest de la France, certain flics hésite pas après le travail d’attrapé certain zonard ou autre et de leur faire leur fête et tout ça cagoulé ….

    pour moi ça reste juste du flicage total ^^ même les gens qui ont rien demander finirons dans une base de données …

    enfin…

  • le chat

    pour l’alpinisme, le parapente, le rafting, le bodyboard etc..
    j’utilise ça :
    http://fr.gopro.com/

    la cam + tout le reste; on arrive vite a 1000

  • switch

    ouais mais les keufs is ont même pas l’esprit sportif

  • nostress nostress

    zute les policiers ont ENFIN une mémoire .

  • goulougoulou

    ça me fait bien marrer le fait que le policier ou le militaire ( évitez de dire gendarme : un gendarme est d’abord et avant tout un militaire, ils le disent eux-mêmes, alors, employons les bons mots…) mettre en route sa caméra lorsqu’il le jugera utile !!!
    – je n’allume pas quand je tabasse,
    – j’allume quand je me fais tabasser,
    facile…
    Il y a un truc que je ne comprend pas : pourquoi la caméra n’est pas reliée en permanence à son enregistreur ( wifi ou autre ) planqué dans la voiture du policier ou du militaire ? Et, il est possible alors d’enregistrer en continu…

  • fotoulaver fotoulaver

    Une camera à la place du coeur et un peu de mémoire à la place du cerveau…ça devrai aider un peu peu être !

  • vincenzo

    RE-,

    Ok, je me suis planté, après infos auprès d’un collègue « pro », les 1000€ sont justifiés.
    Le matériel est très spécifique, doit être résistant et pas fragile. Le disque dur, spécial aussi, ne doit pas craindre les chocs.
    « Errare humanum est », en essayant d’éviter « perseverare diabolicum » !

    Bonne nuit.

    • criminalita

      Ouai…tout ce qui est militaire est très très cher… Ils nous prennent pour des cons. Ces fabriquants subventionnent les partis polutiques.
      En suisse ils veulent acheter des avions et comme c’est pas assez cher alors ça grince des dents. Pour contenter tout les partis ils vont en acheter 4x plus car ils ont un rabais de 30%.
      Vous me voyer acheter 4 voitures au lieu d’une. Ils pensent que l’on va croire des âneries pareilles. C’est uniquement pour pouvoir distribuer du fric à chaque parti polu(i)tique mais il faut pas le dire. On comprend ou passe nos impôts.