Fin de la production d’Opel en 2016 à Bochum: nouvelles pertes d’emploi en vue

General Motors, c’est encore cette entreprise qui est responsable de la suppression de 8000 emplois chez PSA en France, et ils font maintenant de même en Allemagne. GM, créateur de voiture ou de chômage au final? A se demander s’il ne serait pas plus simple d’envoyer « brouter ces yankees » plutôt que d’espérer un avenir avec eux…

© afp.

Le géant américain de l’automobile General Motors (GM) a décidé de ne plus produire de voitures après 2016 dans son usine Opel de Bochum, dans l’ouest de l’Allemagne, ce qui pourrait condamner le site qui emploie 3.000 personnes, a indiqué vendredi un représentant du personnel de l’usine.

« La direction a annoncé qu’il n’y aura plus de production de voitures après 2016 » dans cette usine, a déclaré le chef du comité d’entreprise Rainer Einenkel, précisant que cela serait le sujet d’une réunion du personnel du site lundi matin à Bochum.

Un porte-parole de l’usine de Bochum a confirmé la tenue de cette réunion, mais s’est refusé à faire le moindre commentaire sur les déclarations de M. Einenkel.

Selon M. Einenkel, « si la direction souhaite la fermeture de l’usine, elle doit avoir le courage de le dire au personnel ».

Il a annoncé une conférence de presse lundi à 12H00 et des actions du personnel « créatives » pour empêcher la fermeture.

Le site de Bochum, construit en 1962, produit un seul modèle du groupe, le monospace Opel Zafira. Il est de façon récurrente donné comme condamné par les médias allemands.

En juin, GM avait annoncé que l’usine continuerait de fonctionner jusqu’à la fin de la production de la génération actuelle de la Zafira, soit fin 2016. Il ne s’était pas engagé pour l’avenir.

Mais les salariés avaient bon espoir d’aboutir à une solution alors que desnégociations étaient en cours depuis l’été avec la direction pour restructurer la filiale européenne de GM dans son ensemble.

La marque à l’éclair est un foyer de pertes depuis des années pour GM. Les négociations en cours portent notamment sur la possibilité de prolonger jusqu’à fin 2016 un accord excluant tout licenciement et fermeture d’usine en Allemagne d’ici à fin 2014.

GM s’y était engagé il y a deux ans, à l’issue d’un plan de redressement qui s’est traduit par 8.000 suppressions d’emplois.

Opel, qui emploie plus de 40.000 personnes en Europe, compte quatre sites de production en Allemagne: Bochum, Rüsselsheim et Kaiserslautern dans l’ouest et Eisenach dans le centre du pays.

La marque est victime de surcapacités de production, à l’instar du français PSA et de l’américain Ford, qui se sont tous deux résolus à fermer des usines en Europe entraînant des milliers de suppressions de postes.

Elle a déjà annoncé du chômage partiel sur tous ses sites en Allemagne.

Source: 7sur7.be

2 commentaires

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Surcapacité ou surproduction ? Il faut bien se mettre à l’évidence que les moyens financiers de la population mondiale, baissent, et qu’en plus, on n’achète pas une voiture, comme on achète un pain. Et ce n’est pas non plus tous les ans !! Donc oui il y a surproduction et surtout,

    « BOULIMIE FINANCIERE DES ACTIONNAIRES ».

  • rouletabille rouletabille

    Pourtant ils font tout pour rendre leur camelote obsolète le + rapidement possible,déja qu’il est presque impossible de changer d’ampoule sans passer par un garage….