Communiqué de l’Association Kokopelli…..

Reçu par courriel. Merci à Alina B.

Img/http://alexiaboop123.skyrock.com/

Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri

L’Association Kokopelli a décidé de présenter  » Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri « 

, – un article d’investigation concernant l’organisation Avaaz, rédigé par Dominique Guillet et posté sur son site Liberterre – car nous sommes scandalisés qu’une pétition en défense de Kokopelli ait été présentée, sans notre consentement, par cette organisation militariste (1). Cette pétition, de plus, colporte des informations complètement erronées. Depuis plusieurs mois, nous ne cessons d’informer nos amis et clients que nous n’avons pas été condamnés par la Cour Européenne de Justice à stopper nos activités (4), que nous ne sommes pas fermés, que nous continuons d’exister et que nous continuons de distribuer des semences.

Par la même occasion, nous dénonçons tout autant l’opacité de l’organisation Change.org qui, elle aussi, a mis en ligne une pétition concernant Kokopelli sans notre accord (2). Ces sites pétitionnaires sont une gigantesque farce : 

Dominique Guillet, en utilisant une fausse adresse e-mail et un pseudonyme, a lancé une parodie de pétition adressée au directeur de Change.org pour demander que la pétition pour sauver Kokopelli soit supprimée ! (3) Cela prouve amplement le niveau de non-sécurisation de Change.org – une organisation basée à San Francisco, employant plus de 100 salariés et mettant en ligne 500 nouvelles pétitions tous les jours. La première question fondamentale que l’on doive se poser : quels sont les gentils financiers qui rémunèrent plus de 100 salariés chez Change.org ? L’un de ces gentils financiers est l’incontournable milliardaire prédateur George Soros, évoqué dans l’article de Dominique sur Avaaz, car Change.org fait partie de Media Consortium, un pseudopode de l’empire Soros. Change.org et Avaaz partagent de la même opacité quant à leurs finalités intrinsèques ; d’ailleurs, Ben Wikler, le directeur de campagne d’Avaaz vient de devenir le vice-président et directeur exécutif de Change.org.

Quel est l’objectif réel de toutes ces pétitions – prétendument destinées à sauver Kokopelli – dont le premier effet collatéral est de semer le doute, dans le public, quant à notre capacité de continuer notre travail de libération des semences et d’exister ?

 

Nous remercions tous les amis de Kokopelli de faire circuler ce présent communiqué.

(1) http://www.avaaz.org/fr/petition/Que_la_justice_revienne_sur_la_decision_prise_contre_Kokopelli/

17 commentaires

  • ça fait des mois que je le dis autour de moi, mais les gens aiment tellement les pétitions, c’est comme la télé, ça rend con, on peut plus s’en passer. =_=

  • nux nux

    @ Snowleopard

    tu fait chier lol tu voit toujous ce qui se trame avant les autres , treves de plaisanterie sa fait pas loins de 3 mois que tu m’en avait parler du coup je les vires directe dans l’anti spam !! et te remerci pour toute tes bonnes infos. au moutons qui veulent se poser des questions et avoir des reponses ( qui tot ou tard s’averes etre vrais ) je vous conseil de visiter ce site que j’ai trouver et de l’explorer

    http://spiritalone.free.fr/

  • Captain_FLAM Captain_FLAM

    Et pourtant …

    Quand j’ai contacté Kokopelli au début de cette histoire (j’ai eu l’info par un relais FB), afin de savoir s’ils étaient bien au courant de cette pétition, pour que moi-même je fasse suivre dans mes réseaux, voilà ce qui m’a été répondu :

    « Oui, ce n’est pas nous qui l’avons lancé, mais nous sommes bien au courant »

    Apparemment, le lanceur de cette pétition les avait affranchis (ignorant lui-même, sans doute, les finalités d’Avaaz …)

    Donc, j’ai fait suivre …

    • homme des bois

      Avaaz les militaristes, il suffit de lire leurs articles sur la Syrie et la Libye pour s’en rendre compte. Il parait que c’est le réseau de « ré information » le plus utilisé au monde (d’après eux même).

  • Karlinski

    Comment résister alors?
    Faut il passer par le constat: corrélation crise alimentaire (=famines hein) vs crise sociale ? Autrement dit quand les prix de la bouffe sont élevés c’est inévitablement le bordel.

    Pas surprenant.

    Quel moyens pour résister?
    Si on part du principe:

    On ne fera pas plier politiciens, banquiers, et autres corrompus, le salut serait-il bel et bien dans la nourriture? LA BASE. La liberté à tous les niveaux.

    Je tente de faire pousser des graines c’est parti.
    Prochaine etape léchange?

    Seul bémol, les anarcho-communistes espagnols-catalans dans les années 30 se sont fait envoyer les chars. Apparemment tout marchait très bien ils étaient en train de se passer de la monnaie et se sont faits défoncer par franco.

  • Sarah Change

    Bonjour,

    Je suis Sarah, de Change.org.
    Pour information, voici la réponse que nous avons faites à Jean-Marc Guillet, président de Kokopelli.

    « Bonjour Jean-Marc Guillet,

    Je suis Benjamin des Gachons, directeur des campagnes de Change.org France.
    Je souhaite répondre à votre communiqué ci-dessous:
    https://kokopelli-semences.fr/actualits/nouvelle_novembre_2012

    Change.org est la plus grande plateforme mondiale de pétitions où chacun, individu ou association, peut lancer des campagnes sur les sujets qui lui tiennent à coeur.

    Il peut s’agir de Benoît Coulon, escrimeur fan de handisport qui a forcé France Télévision à donner plus de visibilité aux Jeux Paralympiques; du collectif Féministes en mouvements ayant obtenu de la Ministre des droits des femmes l’organisation prochaine d’états généraux contre le viol; ou encore du Réseau Environnement Santé qui vient de lancer avec 16 associations une pétition pour que les députés fassent appliquer l’interdiction du Bisphénol A dès 2014.

    Notre mission consiste à donner à toute personne le pouvoir de créer le changement qu’elle souhaite voir. Pour cela, nous offrons à nos utilisateurs des outils de pétition gratuits et un accompagnement pour leur permettre de faire connaître leurs pétitions et obtenir gain de cause. Vous trouverez ici une présentation plus détaillée de notre travail:
    http://www.change.org/fr/nous-conna%C3%AEtre

    Si chacun peut lancer une pétition, nous refusons cependant tout contenu à caractère raciste, haineux ou discriminatoire.

    Quand il y a quelques semaines, nous avons constaté que la pétition lancée par Jean Delquignies en soutien à votre association, prenait de l’ampleur sur notre plateforme, nous lui avons demandé s’il avait l’intention de prendre contact avec vous pour vous en parler, afin de voir en quoi cette pétition allait dans le bon sens. Il m’a répondu que oui, il me l’a confirmé hier. Comme il me l’a indiqué par téléphone, sa démarche est celle d’un citoyen respectueux de votre travail. Aussi, si sa pétition colporte des informations erronées, il sera sans doute prêt à la modifier ou la stopper. Mais nous ne modifions pas de pétitions à la place de nos utilisateurs.

    Merci de noter également que le 29 octobre dernier, Jean Delquignies envoyait un message à tous les signataires de sa pétition reprenant votre “Rectification sur les conséquences de la décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne”, afin de “rectifier une erreur d’interprétation sur la condamnation”.

    Il y a quelques jours, nous avons également pris connaissance de la pétition que vous appelez parodique, demandant à Change.org de stopper la pétition de Jean Delquignies.

    Comme je viens de vous l’indiquer, nous ne modifions ni ne stoppons de pétitions à la place de nos utilisateurs. L’équipe de Change.org France est à votre entière disposition pour faciliter la prise de contact avec Jean Delquignies, si vous estimez qu’il doit retirer des fausses informations véhiculées par sa pétition sur Change.org. Mais je suis persuadé qu’il va vous contacter au plus tôt pour le faire.

    Concernant la suite de votre communiqué, je tenais à indiquer que Change.org n’est pas financé par George Soros et ne fait pas partie de Media Consortium.

    Notre modèle économique est le suivant: nous proposons à des organisations, essentiellement des ONG, de faire connaître leurs campagnes auprès de nos utilisateurs sous forme de pétitions sponsorisées, comme le décrit la page suivante:
    http://www.change.org/fr/nous-conna%C3%AEtre/business-model

    Ce modèle économique garantit notre autonomie financière. Nous sommes une entreprise sociale qui réinvestit tous ses revenus dans le développement de la plateforme dans le monde et dans la mise à disposition de nouveaux outils gratuits pour nos utilisateurs. Je vous renvoie de nouveau à cette page pour en savoir plus sur notre statut:
    http://www.change.org/fr/nous-conna%C3%AEtre/business-model

    Tous les jours, sur tous les continents, des pétitions lancées sur Change.org par des individus ou des associations aboutissent à des changements positifs et concrets. Vous trouverez quelques exemples récents en haut de notre page d’accueil:
    http://www.change.org/fr

    Aussi, nous prenons très au sérieux votre observation selon laquelle la pétition que vous signalez pourrait semer le doute quant à votre capacité de continuer votre travail. Une fois encore, je suis certain que Jean Delquignies va vous contacter et je reste à votre disposition pour faciliter cette mise en relation.

    Je vous prie de bien vouloir publier ce droit de réponse sur votre site internet.

    Bien cordialement

    Benjamin des Gachons »

    Nous attendons la réponse de Monsieur Guillet.

    Bien cordialement,

  • Sarah Change

    Merci pour votre aide et votre réactivité.
    Bien cordialement,

  • Sarah Change

    A noter également entre temps que Jean Delquignies a également contacté M. Guillet pour lui expliquer sa démarche.

  • edgard gentleman

    Une réflexion sur le sujet :
    Ci dessous un extrait du livre « 1984 » de George Orwell (gratuit en pdf sur internet)

    « LA GUERRE C’EST LA PAIX
    LA LIBERTÉ C’EST L’ESCLAVAGE
    L’IGNORANCE C’EST LA FORCE  »

    La liberté c est l esclavage…
    Des sites comme Avaaz permettent une action des particuliers pour une cause qui les touche mais il faut aussi avoir conscience que cela permet de connaitre les opinions en temps réel de la population sur certains sujets.
    Mieux que tous les organismes de sondage car le panel de participants est infiniment plus large et mondial : 500 pétitions mondiales par jour pour Avaaz avec visibilité du nombre de personnes sensibilisées par sujet. Nous ne sommes plus dans le cadre d’une petite association avec quelques personnes travaillant et militant pour la défense des droits et libertés mais dans une organisation ayant des ramifications pour le moins surprenantes.
    Est-ce utile de rappeler que l information est une des principales sources de pouvoir.
    Si des groupes militarisés sont derrière Avaaz on peut se demander quelles sont leurs réelles motivations, et à qui ces informations sont destinées et comment sont elles utilisées.
    Avaaz un écran de fumée, un cheval de Troie ? Le doute est permis en tous cas.
    Internet permet le meilleur (par exemple c’est moyen de communication directe des citoyens pour une citoyenneté et un pouvoir du peuple retrouvé) comme le pire (fichage des individus selon leurs affinités sociétales, politiques, religieuses,.. grâce à recoupement des adresse mail, réseaux sociaux, pétitions, recherches Google, youtube, visites de sites, ..)
    De l intérêt de s afficher en anonyme ou au moins de réduire son empreinte digitale sur internet.. « Big brother is watching you » car votre activité sur internet donne la possibilité d’y être fiché et classé et cela très facilement.
    Il existe des possibilités de réduire cet affichage avec des « adresses mails bidons » (pour éviter les recoupements d’informations vous concernant), des sites proxy pour surfer en anonyme.
    Sans être parano, il faut au moins l être au premier niveau c est à dire conscient des informations personnelles que nous mettons à disposition via les réseaux sociaux, les sites où l’on va exprimer une opinion et même le passage sur des sites ayant une sensibilité quelconque (politique, religieuse, ..)
    Voici donc les risques et des enjeux potentiels qui se cachent derrière cela : il s’agit ni plus ni moins de notre liberté mais aussi de notre anonymat et d’un contrôle possible (effectif ?) des masses ou de l’individu via les informations mises à disposition sur internet.

    Comment réagissez-vous à cette réflexion ?

    Modération:
    Merci pour cette réflexion,
    je me permets de mettre le lien du pdf 1984 ===> http://www.ebooksgratuits.com/pdf/orwell_1984.pdf
    Volti