La roulotte qui gigotte: résumé des 4 derniers mois

Ce fut une belle idée, une aventure à vivre que j’avais relayé ici sur le blog, partir avec femme et enfants sur les routes de France en embarquant principalement des valeurs saines, une alimentation bio, des rencontres enrichissantes, etc… Nous nous devions donc de donner des nouvelles de ce projet. Un bisou à toute la famille.

Bonsoir

Nous sommes le 9 novembre cela fait un tout petit peu plus de 4 mois que nous avons décidé de changer de vie, que nous avons créer notre blog, créer notre dossier de présentation et de recherche de partenariat.
90 articles plus tard j’ai bien envie de faire un petit point, non même un grand, en ce soir de fatigue intense.

Le mois de juillet fut un mois particulier, créer et imaginer un projet tel que le nôtre de A jusqu’ à Z… Sur le papier tout était nickel, nous on y croyait, il fallait maintenant tout faire pour le mettre en œuvre.

Nous avons tâtonné, essayé de nombreuses choses. Il fallait dans un premier temps empêcher l’hémorragie de notre situation financière tout en trouvant des fonds, pas simple… Puis travailler à ne s’atteler qu’à des choses du moment présent. Il n’était pas nécessaire en juillet de s’occuper de comment nous vivrons dans la roulotte mais bien de savoir comment nous pourrions faire pour arriver à avoir une roulotte et des chevaux.

On avait trouvé une roulotte, pour celles et ceux qui en avaient vu les photos sur un des premiers articles, et bien qu’aujourd’hui nous n’imaginons pas un seul instant être dans une autre roulotte, il faut bien avouer que cette roulotte a eut le mérite de nous mettre dans le concret du projet. Nous y avons aussi pris des idées, tel que le lit 2 places superposé qui est très pratique, la hauteur.

Nous avons rencontré aussi Christian (dans peu de temps nous lui consacrerons un article), l’homme des chevaux… Je peux dire aujourd’hui que sans lui je ne sais pas comment ce projet se serait passé pour la partie équestre…

Alors quand s’est imposé l’idée de construire la roulotte, les choses ont commencé à d’accélérer. Il est temps de clôturer le mois de juillet pour entamer le mois d’août…

Les premiers jours d’août furent difficiles, il fallait que je conçoive les plans de la roulotte intégralement, que je batte toutes mes peurs, mais aussi que l’on crée l’association et que les premiers sous arrivent…

Nous voici le 9 Août, il a fallu se motiver sur les premiers jours mais maintenant passons aux choses concrètes… Tout chantier bien préparé est un chantier qui se déroule bien. J’ai construis les plans de travail puis découpé tout les bouts de fer, un à un… maintenant c’est parti.

Une des étapes les plus marquantes de cette construction fut la soudure… Je n’avais jamais soudé de ma vie, et il me fallait réaliser plus de 1200 soudures… Éric m’a fait une formation intensive de 3h, on a vu de nombreuses choses ce jour là, j’ai aussi eu une belle brûlure sur le bras à force de souder… C’était le 17 août… Au moment où j’écris ce mail je suis rempli d’émotion, car je me rend compte du chemin parcouru…

A partir de cette date ce fut chantier du soir au matin et du matin au soir, presque tous les jours. Et de une échelle et de deux, et de quatre… Eric passe de temps en temps contrôler, et Yohan arrive en renfort… Ce furent des journées remplies où j’étais le seul à savoir à quoi servaient ces bouts de fer et à quoi allait ressembler cette roulotte… du moins je l’espérais.

Nous voici le 31 août, 14 jours se sont écoulés depuis les premières soudures, et la base de la roulotte est terminée… Elle est sur les roues, elle tient.

Mais il n’y a pas eu que la construction sur le mois d’août, il y a aussi eu la vente et les dons de la majorité de nos affaires, l’échéance de quitter notre location le 15 septembre sans savoir où aller, et toujours des soucis financiers, mais après tout, changer de vie c’est facile, mais parfois certains moments dans la transition le sont moins…

Nous entamons le mois de septembre avec la ferme intention d’intégrer la roulotte le 15… les choses se dérouleront autrement…

Nous sommes le 11 septembre l’ossature maintenant totalement terminée , et c’est aussi quasiment la fin des soudures… 25 jours après le début des soudures nous nous retrouvons sans argent pour continuer la construction, il nous reste pourtant un grand canapé à vendre, gardons confiance, nous nous disons que chaque choses arrivent au bon moment…

Nous quittons notre location pour nous installer pour 10 jours chez la maman de Yohan qui nous prête sa maison durant ses vacances, nous sommes à 50 mètre de notre roulotte, et nous ne pouvons que la regarder… Nous entamons 2 semaines très difficiles moralement. Tous nos repères se bousculent, plus de maison à nous, une roulotte pas terminée. Tout le monde est déboussolé, les enfants sont difficiles à vivre, et pour cause c’est une situation complexe à 4 ans et 2 ans…

Puis il a fallu changer encore de maison, nous sommes allés nous installer chez nos amis Deborah et Yohan. Ils nous ont ouvert leur maison, peu de gens l’auraient fait, surtout que leur maison ne fait que 80 m², qu’ils hébergeaient déjà quelqu’un de leur famille, qu’ils ont deux enfant de 4 ans et 1 an… Bref nous nous sommes retrouvés à 9 dans cette maison.

Puis nous avons réussi à vendre notre canapé, nous avons pu donc acheter le bois et l’isolation… Nous sommes maintenant le 26 septembre… presque 3 mois après le début de notre idée de changer de vie, et il s’en est déjà passé des choses.

Mais le mois de septembre marque aussi la validation de nos juments, Quézane et Sydney, choisies par un éleveur, ami de confiance de Christian, et grand dresseur en Franche Comté. Il les attellera jusqu’à ce que nous les recevions, à ce moment, ce peut être d’un moment à l’autre, nous sommes dépendants d’un transporteur…

Nous voici le 1er octobre, c’est le grand démarrage du bardage…

Il y a encore tant de choses à faire à penser… Ne nous éparpillons pas, chaque choses en son temps, restons concentrés sur le moment présent.

Pose du bardage, du plancher, du toit, de la résine du toit, du liège… C’est une partie où je suis plus à l’aise que pour les soudures. Puis vient l’aménagement intérieur…

Puis vient l’heure du grand changement, de l’emménagement…

Nous sommes le 25 octobre, c’est une journée où il fait un temps correct pour une fin d’octobre, et c’est parti pour l’emménagement… C’est camping, mais nous sommes bien chez nous, enfin.

Depuis le temps que nous parlons de la roulotte, enfin nous y sommes… Mais ce n’est pas tout, comme les bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, Quézane et Sydney sont en route, nous voici le 28 octobre avec Christian pour réceptionner en famille nos nouvelles coéquipières. Désormais nous ne passerons plus une journée sans elles…

Christian nous a trouvé un terrain, une merveille, chez des amis à lui, Renée et Dany, éleveurs aussi. L’endroit est magique, un avant goût pour notre départ… La date du déplacement de la roulotte est fixée au 2 novembre. Il est temps de quitter le mois d’octobre.

La dernière semaine d’octobre fut très difficile pour moi, je fus pris par le stress du déplacement de la roulotte. C’est une forme de validation de tout ce que j’ai fait. J’avais peur.

Nous sommes au matin du 2 novembre, Eric est arrivé avec son tracteur accompagné de Lilian et son fils. Nous nous sommes retrouvés autour de la roulotte également avec Yohan, finalement tout les gens qui m’ont accompagné techniquement sur cette roulotte, pour atteler au tracteur… Voici les premiers tours de roues.

Installés au poste de conduite avec Maude, les enfants et les chiens, mes stress est mes peurs se sont envolés au fils des mètres passés, la fierté et la joie sont montés. J’ai accepté le travail que j’ai fait, la réussite de cette grande étape… nous allons en direction du terrain où nous attendent les juments et un petit comité d’accueil.

Le 2 novembre c’est jour pour jour 4 mois après l’ouverture du blog, et la décision de changer de vie. Nous y sommes concrètement… Nous avons dorénavant plus un pied dans la nouvelle vie que dans l’ancienne.

Place au travail avec les juments, pour ma part je dois tout apprendre, je n’ai jamais approché un cheval de ma vie, plus par manque d’occasion que par peur. Aujourd’hui je ne m’imagine plus sans…

La vie dans la roulotte s’organise, mais je ne pensais pas que nous pouvions faire autant de choses dans une journée… le matin je suis réveillé bien souvent vers 6 heures, il faut allumer le poêle car en ce temps d’hiver il fait parfois 6° le matin, le soir nous sommes fatigués, mais il faut encore préparer les bouteilles d’eau chaude pour se laver… il est déjà 22h30, mais nous n’avons aucunes difficultés pour trouver le sommeil…

Même si par moment je suis fatigué, encore énervé, c’est bien par fatigue physique et non morale comme avant. A aucun moment je ne regrette ma vie d’avant, et bien que le quotidien soit plus rudimentaire, je suis beaucoup plus serein dans ma tête. Mais il n’y a pas que ça, vous verriez la différence de comportements de nos enfants, avant nous étions énervés car il faisaient des crises pour un rien, depuis 2 semaines que nous sommes dans la roulotte, ils nous fatiguent de bonne humeur, de crises de rires, de chansons à tue-tête… j’en ai les larmes au yeux en l’écrivant, mais en tout cas rien que pour cela je ne reviendrai pas en arrière.

La suite ne présage que de belles choses.

La dernière chose de ce long, long point, c’est les rencontres magiques que nous avons fait. Sur notre route ne s’est présenté à nous que de belles personnes, aidantes, qui nous ont soutenu et le font encore, qui nous ont donné de leur temps, que ne nous ont jamais jugé. Merci aussi à elles…

Voilà pour moi ce soir…
Je vous souhaite une très belles soirée…

A demain,
Yannick.

Source: laroulottequigigote.overblog.com

Un commentaire

  • goulougoulou

    sympa l’idée, bonne aventure…
    toutefois je trouve le blog inorganisé ( en étant gentil ),
    > dommage, un blog, un peu mieux structuré, détaillé sans artifice et critique, apporterait certainement de fidèles lecteurs. On ne s’y retrouve pas, nous, dans nos maisons, derrière l’écran de notre ordinateur…
    > un conseil, n’utilisez pas cette forme de blog, faites un vrai site où vous serez maître de tout le contenu de votre nouvelle vie…
    bon courage, cordialement,GLGL