Les pédophiles veulent les mêmes droits que les homosexuels

Traduit de l’anglais par Hélios pour Pedopolis.com

Ils prétendent qu’il est injuste d’être stigmatisé à cause de son orientation sexuelle.

Utilisant les mêmes tactiques que les défenseurs des droits des « gay », des pédophiles commencent à vouloir un statut similaire en alléguant que le désir d’enfants est une orientation sexuelle peu différente de celle des hétérosexuels et des homosexuels.

Les opposants au mœurs homosexuels ont longtemps prétendu qu’une fois acceptée la reconnaissance de l’homosexualité comme simple « mode de vie » ou orientation sexuelle différente, logiquement plus rien ne serait interdit. Les partisans des « gay » se sont offensés d’une telle position en affirmant que cela n’arriverait jamais. Des psychiatres commencent pourtant à prendre parti pour une nouvelle définition de la pédophilie comme cela fut fait pour l’homosexualité il y a plusieurs années.

En 1973 l’Association Américaine de Psychiatrie (AAP) a déclassifié l’homosexualité de sa liste de désordres mentaux. Un groupe de psychiatres avec le B4U-Act (voir ces liens) a organisé récemment un symposium proposant une nouvelle définition de la pédophilie dans le Manuel de Diagnostic et de Statistiques des Désordres Mentaux de l’AAP.

Le B4U-Act appelle pédophiles « les gens attirés par des mineurs ». Le site web de l’organisation déclare que son but est « d’aider les professionnels de la santé mentale à en apprendre davantage sur l’attirance pour les mineurs et envisager les effets de la banalisation, de la stigmatisation et de la peur. »

En 1998 l’AAP a publié un rapport prétendant « que le potentiel négatif de relations sexuelles adulte-enfant était exagéré et qu’une majorité d’hommes et de femmes n’avait rapporté aucun effet sexuel négatif au travers d’expériences d’abus sexuels pendant l’enfance. »

La pédophilie a déjà été octroyée d’un statut protégé par le gouvernement fédéral. La loi Matthew Shepard et James Byrd, Jr sur la prévention des crimes haineux répertorie « l’orientation sexuelle » comme une catégorie protégée ; elle n’en définit pas pour autant le terme.

Les Républicains ont tenté d’ajouter un amendement spécifiant que « la pédophilie n’est pas considérée comme une orientation » ; l’amendement a cependant été rejeté par les Démocrates. Le Républicain Alcee Hastings a exposé que tout mode de vie sexuel différent devrait être protégé par la loi. « Cette loi se réfère à notre résolution de mettre fin à la violence basée sur des préjugés et pour garantir que tout américain, quelle que soient sa race, couleur, religion, origine, sexe, orientation sexuelle, identité sexuelle ou handicap ou tous ces ‘philies’ et fétichismes et ‘ismes’ affichés, ne doit pas vivre dans la peur de qui il est. Je presse mes collègues de voter en faveur de cette règle. »

La Maison Blanche a appuyé la loi en disant que, « au fond, cela ne concerne pas que nos lois ; cela concerne qui nous sommes en tant qu’individu. Cela concerne la valeur que nous nous accordons – si nous acceptons nos différences plutôt que de les autoriser à devenir une source d’animosité. »

En début d’année, deux psychologues canadiens ont déclaré que la pédophilie est une orientation sexuelle exactement comme l’homosexualité ou l’hétérosexualité.

Van Gijseghem, psychologue et ancien professeur à l’université de Montréal, a déclaré aux membres du Parlement, « Les pédophiles ne sont pas simplement des gens qui commettent un petit délit de temps en temps mais qui sont en proie à ce qui équivaut à une orientation sexuelle, exactement comme un autre individu peut être en proie à son hétérosexualité ou même son homosexualité. »

Il continue en disant, « Les vrais pédophiles ont une préférence exclusive pour les enfants, ce qui revient au même que d’avoir une orientation sexuelle. On ne peut changer l’orientation sexuelle de cette personne. Elle peut, cependant, rester abstinente. »

Quand on lui a demandé s’il comparait les pédophiles et les homosexuels, Van Gijseghem a répondu, « Si, par exemple, nous vivions dans une société où l’hétérosexualité était proscrite ou interdite et qu’on vous dise que vous devez faire une thérapie pour changer votre orientation sexuelle, vous diriez probablement que c’est un peu dingue. En d’autres mots, vous ne l’accepteriez pas du tout. J’utilise cette analogie pour dire qu’en effet les pédophiles ne changent pas leur orientation sexuelle. »

Le Dr Quinsey, professeur émérite de psychologie à l’université de Queen à Kingston dans l’Ontario, est tombé d’accord avec Van Gijseghem. Quinsey a dit que les intérêts sexuels des pédophiles vont vers les enfants et, « Il n’y a aucune preuve que ce type de préférence puisse être changé par un traitement ou quoi que ce soit d’autre. »

En juillet, Harvard Publications Médicales a dit, « La pédophilie est une orientation sexuelle peu susceptible de changement. Un traitement vise à rendre quelqu’un capable de résister à agir selon ses pulsions sexuelles. »

Linda Harvey, de Mission America, a dit que la pression en faveur de droits égaux pour les pédophiles va devenir de plus en plus courante car les groupes LGBT (lesbian, gay, bisexual, and transgender = lesbien, homosexuel, bisexuel et transsexuel) continuent leurs revendications. « Tout cela fait partie d’un plan pour inciter à la sexualité des enfants de plus en plus jeunes ; pour les convaincre qu’une amitié normale est en réalité une attirance sexuelle. »

Milton Diamond, professeur à l’université d’Hawaï et directeur du Centre Pacifique pour Sexe et Société, a déclaré que la pornographie infantile pourrait être bénéfique à la société parce que, « Les délinquants sexuels potentiels usent de la pornographie infantile comme d’un substitut à des relations sexuelles pédophiles. »

Diamond est un conférencier distingué pour l’institut de San Francisco pour Études Avancées de la Sexualité Humaine. Cet institut a plaidé ouvertement en faveur d’une abrogation de l’interdiction des homosexuels dans les forces armées.

Il a établi sur son site une liste de « droits sexuels basiques » qui inclut « le droit de s’engager dans des actes sexuels ou des activités d’une quelconque nature, si tant est qu’elles n’impliquent pas d’actes sans consentement, violence, contrainte, coercition ou tromperie. » Un autre droit est « de vivre sans persécution, discrimination ou intervention sociale dans le comportement sexuel personnel » et « une liberté de pensée sexuelle, de fantasme ou de désir. » L’organisation dit aussi que personne ne devrait être « désavantagé en raison de son âge.  »

Des lois sur la délinquance sexuelle protégeant les enfants ont été contestées dans plusieurs états dont la Californie, la Georgie et l’Iowa. Les délinquants sexuels prétendent que les lois qui les empêchent de vivre près des écoles ou des parcs sont injustes car cela les pénalise pour la vie.

Commentaire : la pédophilie n’a rien à voir avec l’homosexualité mais tout à voir avec la psychopathie, en particulier celle des élites qui profitent de leur pouvoir pour acheter, vendre, torturer et violer des enfants au sein de réseaux très bien protégés. L’amalgame est d’autant plus facile à faire que les deux catégories « pédophile » et « homosexuel » ne sont pas mutuellement exclusives. Comme démontré dans « Caricature of love » du Dr Hervey Cleckley, un certain type de prédateur perçoit les interactions sexuelles seulement comme un moyen d’exercer leur contrôle sur autrui. Dans ce cas-là le sexe ou l’âge du partenaire n’a aucune importance, tout individu peut être la cible de ce jeu de pouvoir. Ce sont ces prédateurs qui surfent sur la vague de la tolérance grandissante vis-à-vis de l’homosexualité afin de normaliser la pédophilie.Un de leur principaux arguments est la notion de consentement. Le problème est qu’un enfant ne connait pas la sexualité, il est donc incapable de prendre une décision pertinente à cet égard. La situation est d’autant biaisée qu’un enfant est très aisément influençable, pouvant être amené à accepter ce qu’il aurait normalement refusé.

Lire :

Pédophilie institutionnalisée : Zembla – Les Dossiers X
Psychopathie en action : des employés du Pentagone accusés de pédophilie
Psychopathie en action : une conférence pour débattre des moyens de légaliser la pédophilie
Pédophilie : l’ambiance est à la tolérance
Pédophilie : ce qu’il se passe en France
Pathologie en action : une « fatwa » wahhabite légalise la pédophilie en Arabie Saoudite
440 enquêtes ouvertes à travers le monde suite à l’affaire de pédophilie dans des crèches d’Amsterdam
L’injustice hollandaise : quand des pédophiles gouvernent une nation
Pédophilie : en avant-première, le prologue de mon manuscrit sur « Les Dracula d’Outreau »
Scandale pédophile au Pays de Galles : l’Affaire Waterhouse

Via Sott.net

13 commentaires

  • CyberChris

    Les pedophiles sont des predateurs, ils ne s’arretent pas à une victime, ni ne s’embêtent avec les sentiments.

    Des que l’enfant n’est plus à leur gout ils s’en débarassent et s’en procurent un plus jeune.
    De plus il y a quand même kidnnaping, séquestrations et maltraitances.

    Etre sexuellement actif ne veut pas dire que l’age de raison le soit aussi …

    Doit on rappeler l’affaire dutroux (entre autres) ??

  • vincenzo

    Salut,

    La « boite à pandore » est ouverte, fallait s’y attendre.
    Les peuples et gouvernements dociles boiront la coupe jusqu’à la lie.

  • teem

    mais il va y arriver a mettre le chaos se monstre.

    comment peuvent-ils écouter et trouver des arguments pour des crimes aussi horrible au sujet de l’avenir de nos enfants et futur génération.
    déjà rien que de penser de retirer la pédophilie de la liste des troubles psychiques (comme il le croit) il est évident que ces personnes sont a faire soigner mais eux carrément le disent ouvertement cela veut dire se que ça veut dire pour l’avenir puisqu’ils peuvent le penser et le dire ouvertement sans conséquences.

    Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue comme il disait.

  • rouletabille rouletabille

    je suis content qu’on en parle,qu’on les prenne en photos pour qu’on les oublie pas,le pedo en chef ministre de la cul ture Mitterrand est en liberté.
    Les autres crapules (une minorité en collaboration avec la justice et les politiques de réseaux)connus et estampillés courent toujours.
    Un vieux qui salit les enfants de 0 à 20 Ans n’a pas mon consentement,un jour un de ces salopards rodais autour d’une de mes filles qui est venue me dire qu’il l’asseyais sur ces genoux en racontant des histoires ,ce type n’est PLUS JAMAIS REVENUS ,il vit encore parais t’il ,mais je sais pas ou et je m’en FOU.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    faut pas non plus rentrer dans la parano. Pour un vieux c’est normale de prendre un gamin sur ces genoux c’est pas pour ça qu’il a de salles intentions. Vous n’avez pas de souvenirs de vos grand parents et de leurs amis qui vous prenaient sur vos genoux ?
    Aujourd’hui on ne peux plus regarder un gamin dans la rue sans êtres soupçonner…..
    Idem pour les instits qui colle une « fessé » aux gamins turbulents.
    Chamane soulève de vrais question 2 individus (un adolescent et un plus agés) consentents qui s’aiment ne peut-être juridiquement qualifié de pédophilie.

    D’un autre côté que je me dis que ces amalgames sont volontairement entretenus. Ca permet de faire croire que l’état légifère contre la pédophilie pendant que les réseaux continue leur boucherie en toute impunité. Car en europe il n’existe pas de réseaux ce ne sont que des actes isolé de détraqué ;)

    Quant à l’utilisation de l’argument psychologique et philosophique ce n’est pas nouveaux et le darknet est une de leur terre de prédilection pour disséminer leur propagande.

  • Nevenoe Nevenoe

    Maître Lévy : plaidoyer pédophile
    http://www.youtube.com/watch?v=SB4yc1PuvG4

    Jack Lang aurait participé à une affaire de pédophilie qui s’est déroulée dans le sud-est de la France. Un rapport des RG présenterait de telles conclusions suite à des écoutes téléphoniques.
    En 1991, il déclarait à Gai Pied : « La sexualité puérile est encore un continent interdit, aux découvreurs du XXIe siècle d’en aborder les rivages. »

  • Bidule

    Achetez des fusils pour protéger vos gosses puisque le gouvernement est de venu fou et la justice inopérante!

    • rouletabille rouletabille

      faites comme moi ,ayez des amis et aussi je vais vous dire un truc,pour les armes ok.
      Quand vous voyez un ferrailleur ,un ROM,etc ,proposez votre gentillesse,(sans faussetés)soyez amical et humain ,vous aurez ce qu’il faut pour vous défendre ,ces gens survivent depuis plus longtemps que nous .
      J’ai fréquenter les hommes de toutes les origines et couleurs ,j’exagère un peut mais j’adore la diversité et partout ou j’ai été ,en Russie ,Afrique,etc,J’AI AIME et j’ai aussi rarement eut peur.

      • rouletabille rouletabille

        j’ajoute que les meilleurs c’est les CORSES ,bon ok,j’ai dis et c’est vrais ,chez eux des building d’armes dans les armoires de cuisines etc c’est dingues ,c’est fou quand vous avez un ami Corse ,vous n’êtes plus jamais Français.

  • SerpentKaa

    Question: est-ce qu’en enfant recherche spontanément à avoir une relation « génitalisée » avec un(e) adulte? Je pense que non, ou alors par pure ignorance, ou inconscience naïve.
    Comment prétendre que le désir de l’adulte pédophile à l’attention d’un enfant respecte la réciprocité du désir de celui-ci? C’est là où se situe justement la dangerosité absolue du désir pédophile: c’est d’inventer le désir d’un enfant pour son agresseur. C’est ce qui ne peut pas exister dans les relations consentantes entre adultes.