Ohi : de l’avis général des experts Japonais, les réacteurs d’Ohi sont bien situés sous une faille active

Fukushima fut catastrophique même si l’histoire n’est pas terminée (malheureusement), une autre centrale pourrait poser problème dans l’avenir, celle d’Ohi qui est géographiquement juste au dessus d’une faille active.

Les experts Japonais se sont mis d’accord ce jour pour confirmer que les 2 réacteurs en service du site d’Ohi sont bien situés sous une ligne de faille active.

Pour le Professeur Watanabe, inutile de tergiverser : « il faut stopper Ohi »

Inutile de retarder davantage la fermeture du site, la faille est bien active

L’un des cinq experts désignés par l’autorité de régulation nucléaire Japonaise 1pour évaluer la présence et l’activité d’une faille sismique active située exactement sous le site de production électronucléaire d’Ohi a affirmé ce jour qu’il était inutile d’attendre davantage [pour arrêter les réacteurs] car il était convaincu que la faille était bien active.

Un des experts de la NRA est formel : le site d'Ohi doit fermerWatanabe : « la faille située sous Ohi est bien active » (NHK)

Une faille active depuis au moins 120.000 années

Pour le Professeur Watanabe de l’Université de Toyo, la faille semble active depuis plus de 120.000 ans ;  il lui semble inutile en conséquence de prolonger davantage les expertises et il s’avère désormais obligatoire d’annoncer immédiatement l’arrêt des unités 3 et 4 d’Ohi, comme le gouvernement s’y était engagé 2.

L’équipe mandatée par la NRA se compose de cinq personnalités scientifiques compétentes dans les domaines géologique et sismique. Si l’ensemble des experts s’accorde à juger la faille située sous la centrale d’Ohi active, il leur reste cependant à se mettre d’accord sur la date de la dernière activité, plus ou moins de 120.000 années et sur la possibilité de failles localisées (glissements de terrain) présentant des risques sismiques moins élevés.

Les experts Japonais au travail (NHK)

En effet, pour le Professeur Okada, des glissements de terrain localisés auraient pu également créer des failles dans les strates géologiques et considère de son côté que des études approfondies sont nécessaires.

Une nouvelle réunion de la NRA est prévue mercredi prochain, l’opérateur KEPCO pourrait y être convoqué

L’autorité Japonaise se réunira de nouveau après-demain avec les experts et – cette fois-ci – les représentants de l’opérateur KEPCO, une société qui a toujours affirmé que le site d’Ohi était absolument sûr au niveau géologique, de même que l’opérateur TEPCO affirmait que le site de Fukushima-Daiichi était à l’abri de tout incident de cette nature une semaine avant les tremblement de terre et tsunami du 11 mars 2011 3

La faille passerait directement sous la conduite d’alimentation en eau des réacteurs

Fait aggravant, la faille active passerait non seulement directement sous certains des bâtiments du site mais également sous la conduite d’eau principale destinée au refroidissement des réacteurs et des piscines de désactivation.

Les réacteurs d’Ohi à deux doigts d’un arrêt définitif mérité

Attendu qu’il s’avère impossible d’agir sur la faille ni sur les conditions d’une éventuelle secousse à ce niveau 4, l’opérateur ne pourrait avoir d’autre choix que de condamner définitivement le site d’Ohi dont les unités n°. 3 et 4 avaient été remises en service au début du mois de juillet 2012, après bien des tergiversations politiques La décision d’arrêt nous nous ramènerait ainsi – après une petite digression – à la situation antérieure : ZÉRO réacteur nucléaire en service dans le troisième pays le plus électronucléarisé au monde et c’est ce que nous souhaitons le plus sincèrement du monde au Japon.

Sources :

Regulatory body split over fissure under Ohi plant, NHK, 4/12 (vidéo, anglais)

Decision on Oi nuclear plant faultline postponed, JapanToday, 5/11/12

(105)

  1. Nuclear Regulatory Agency, ex-NISA
  2. Pour des raisons de sécurité et par le biais d’une décision motivée de la NRA
  3. Début mars 2011, un rapport scientifique établissait que les centrales de Hamaoka, Kashiwazaki-Kariwa, Fukushima-Daiichi et Daini étaient situées au niveau de zones pouvant être atteintes par des tsunamis majeurs ; les opérateurs ont alors fait pression sur les administrateurs de la commission scientifique pour « effacer » les avertissements et poursuivre leurs petites affaires comme si de rien n’était source : japantimes, 27/2/12
  4. Disons plutôt qu’à ce jour, l’attitude initiale des scientifiques a nettement reculé devant la puissance des événements naturels récents

Article issu du site Gen4.fr

23 commentaires

  • Sapiency

    Mais j’hallucine un peu car j’arrête pas de lire que les centrales sont posées sur des failles… serait-ce voulu???
    car à ce niveau ça fait beaucoup de coïncidence !!!

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Là je m’adresse à toi Benji, les réacteurs ne sont pas « sous » la faille mais plus « sur ».
    Je comprends, c’est une faute de frappe, et ça m’a frappé ….. dans l’œil.

  • Eagleeyes Eagleeyes

    De mon avis, il n’aurait « JAMAIS » dû y avoir de centrales nucléaires, sur « tout » le territoire nippon. Ce pays est une poudrière tant sismique que volcanique, il fut insensé de l’accepter, preuve en est évidente que les risques ont été délibérément minimisés.

    • Sapiency

      ou alors tout cela fait partie d’un vaste plan de réduction de la population pris de longue date?
      on peut douter de tout de nos jours

  • robertespierre

    OFF THE EAST COAST OF HONSHU JAPAN
    sur USGS:
    le big one sera là
    et bientôt
    pourquoi sont-ils si discrets?
    c’est tellement évident
    depuis des mois c’est truffé de 5,de 6 et +
    Pour avoir installé le nucléaire au Japon :ils aiment se faire Hara-kiri

    Nous on n’est pas mal non plus
    et on n’a même pas besoin de séismes
    avec nos fléaux on est servi:des politiciens nuls(rappelez-vous la présidentielle Sarko-Royale pas fichus de nous dire quelle génération le nouvel EPR)
    Ils prendront le premier avion pour la Nouvelle Calédonie à la moindre fuite sérieuse dans nos vieux machins!

  • nicko nicko

    ils nous diront qu’elles sont construites selon les normes parasismique

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Si si c’est vrai, mais il y a 38 ans de ça !! Mais l’augmentation de l’aléa sismique n’a pas été pris en compte dans l’entretien, de même que l’usure du béton (fissures).

  • criminalita

    C’est peut être prémonitoire mais en ce moment je regarde LA COLERE DU VOLCAN sur NTI.
    Sur RTS.CH ils annoncent la corruption de 4 des 6 experts japonais payés par le nuk.

  • Eagleeyes Eagleeyes

    A titre d’information, la côte ouest de l’Amérique du Nord, n’est pas non plus en sécurité. Depuis le 28 octobre et le 7.7 de Queen Charlotte Island, l’imminence d’un séisme de 9 commence à prendre du sens. En dehors des valeurs des séismes qui secouent habituellement cette côte, on s’aperçoit que les valeurs augmentent, des 1.2 et 1.6 on voit venir des 1.8 et des 4.3.
    Yellowstone pareil, Madison River, Mary Lake, Old Faithful, Mount Sheridan et enfin Norris Junction. Cette zone est celle qui s’est soulevée le plus depuis l’an dernier !! Wait and see !!

  • criminalita

    Les experts en nucléaire devront revoir leur copie. Quand tous ces volcans se réveilleront ça sera notre fête…mrd.

  • supermouton supermouton

    Depuis la condamnation des experts italiens, il va falloir s’attendre a ce que tous les experts de la planète balancent publiquement tout ce qu’ils sont payés pas planquer sous le tapis depuis des années… Merci aux guignols italiens, on va bien rire :-)

    • vincenzo

      Bonjour,

      Je n’ai pas compris, les « guignols italiens », ce sont les juges du tribunal italien qui ont condamné, ou les « experts » italiens qui ont été condamné ?

  • criminalita

    Super remarque Smouton

  • nicko nicko

    Un séisme de magnitude 5,4 s’est produit lundi au large des côtes nord-est du Japon, annonce l’agence météorologique japonaise. Son épicentre se trouvait à une profondeur de 10 km dans le Pacifique au large de la préfecture de Miyagi. http://french.ruvr.ru/2012_11_05/93504867/

  • nicko nicko

    quand je vois ça je me dit qu’au final je l’aime bien la tomme http://www.sillon38.com/blog/wp-content/uploads/2011/11/savoie.jpg

  • vincenzo

    Bonjour,

    Il y a tellement à dire…….
    Une chose est certaine, « ils » finiront par la vendre cette pu.ain de corde avec laquelle « ils » se feront pendre…..
    Un exemple de la dangerosité du nucléaire, aucune compagnie d’assurance ne veut garantir le risque de catastrophe nucléaire……. c’est l’état qui l’assume, c’est-à-dire, nous tous…soit toute la population !
    Pourtant si vous ouvrez une petite épicerie, il est obligatoire d’avoir une assurance qui couvre le risque de dommage à tiers, aux personnes et aux bâtiments.
    Mais, si une catastrophe nucléaire a lieu, l’état sera dans l’incapacité d’assumer ce risque. Pourquoi ?
    C’est simple, il faut déplacer les populations. Créer des logements. Indemniser la perte de travail et donc de salaire. L’état, où trouvera-t-il cet argent ? Au vu de l’augmentation du chômage et de la baisse des rentrées fiscales, ce sera tout simplement impossible.
    Alors, comme au Japon, l’état relèvera le seuil de la tolérance radioactive, pour se défaire de la contrainte financière du risque.

  • vincenzo

    Suite…
    Suite à la catastrophe de Fukushima, l’ASN a été chargée de réaliser des évaluations complémentaires de sûreté (ECS). Celles-ci ont débouché sur plus de 900 prescriptions qui devront être suivies dans les prochains mois ou les prochaines années. Des milliards d’euros de travaux en perspective pour l’exploitant, remettant en cause une énergie nucléaire bon marché.
    Et lorsqu’EDF menace de doubler les tarifs en guise de réplique politique à ces recommandations, quel culot !
    Pour lire l’article en entier, voir le lien :
    http://fukushima.over-blog.fr/article-900-prescriptions-applicables-aux-centrales-nucleaires-fran-aises-111236571.html
    et les suivants en fin d’article, édifiant !

  • vincenzo

    Suite 2……..
    Tout ceci, sans compter le coût du démantèlement et de la gestion des déchets radioactifs.
    Ouais, c’est une énergie sûre !
    …….pour remplir les poches des dirigeants et des actionnaires….et un arrosage des membres des gouvernements alternés ?
    Ne pas dire que je puisse être « parano », dans un monde matérialiste sous l’emprise de la finance, il faut toujours suivre la trace de l’argent…
    Un « mercant » ne peut vivre sans mentir, son produit est toujours le meilleur. Le « mercant » existe pour vous prendre le fruit de votre dur labeur en échange d’un produit, quel qu’il soit, même inutile, avec l’aide de la publicité qui doit vous conditionner.

  • vincenzo

    Suite 3……
    Différence entre un voleur et un « mercant » ?
    -1 voleur prend ce qui vous appartient sans votre consentement, pour s’enrichir. Ne paye pas d’impôts, il est hors la loi, poursuivi par la justice, et doit vivre caché.
    -1 « mercant » fait la même chose de manière subtile, il vous convainc d’échanger votre argent contre des breloques, pour s’enrichir. En payant des impôts, il n’est pas poursuivi par la justice, peut vivre au grand jour.
    Je n’aime pas les « mercants », ça se sent, hein ?