Première « liste rouge » de la flore en France: 512 espèces en danger

Il serait intéressant dans le domaine de voir si quelque chose peut être tenté dans le domaine, et je m’adresse principalement aux spécialiste du domaine. Coup de chance heureux, nous avons pas loin les brinsdherbe qui sont orientés « semences traditionnelles » et pourraient donc apporter quelques conseils ou idées dans le domaine…

Le Panicaut vivipare ou encore le Saxifrage oeil-de-bouc sont deux des 512 plantes en danger de disparition en France, selon la première « liste rouge » des espèces menacées de la flore en métropole, qui met en cause urbanisation, pollution et pratiques agricoles.

Cet inventaire a été coréalisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), dont les « listes rouges » concernant faune et flore sont des inventaires de référence au niveau mondial pour évaluer l’érosion de la biodiversité qui atteint des niveaux jugés très inquiétants.
L’état des lieux en France a porté sur l’ensemble de la flore à l’exception des mousses et des algues. « La majorité des plantes », précise à l’AFP Florian Kirchner du comité français de l’UICN.

L’étude couvre 1.048 espèces, sous-espèces et variétés, « parmi les plus rares de France », souligne M. Kirchner. « Elles sont toutes des composants essentiels des écosystèmes, mais en plus, elles ont une valeur patrimoniale importante et peuvent être des indices de la qualité de leur milieu », ajoute-t-il.
Parmi elles, 512 sont « menacées de disparition », indiquent l’UICN, le Muséum national d’Histoire naturelle et la Fédération des conservatoires botaniques nationaux dans un communiqué.

Quarante-neuf sont en « danger critique », 110 en « danger » et 353 sont « vulnérables ».
Ces critères sont établis en fonction de facteurs biologiques associés à la taille de la population de l’espèce, son taux de déclin, l’aire de sa répartition géographique et son degré de fragmentation sur cette aire.

« La destruction et la modification des milieux naturels figurent au rang des principales menaces », expliquent les trois organismes.
Ainsi, le Panicaut vivipare, une petite plante à fleurs bleues, « victime de l’urbanisation » et de « l’abandon du pâturage extensif », a vu presque toutes ses localités disparaître depuis 40 ans et a été classé en danger critique.
Le Saxifrage oeil-de-bouc, plante vivace aux pétales jaune doré, affecté par « la pollution des milieux humides ou leur drainage », est également en haut du classement.

Par ailleurs, « l’abandon des pratiques agricoles traditionnelles est à l’origine de la régression de nombreuses espèces » comme l’Alsine Sétacée, petite plante aux fleurs blanches classée « en danger », car elle subit « l’envahissement par les broussailles des pâturages délaissés ».
Parmi les plantes menacées, 73 espèces sont strictement endémiques du territoire métropolitain. « Si elles disparaissent de France, elles disparaissent du monde », souligne M. Kirchner.

Des livres rouges de la faune et de la flore avaient été publiés il y a une quinzaine d’années. Mais « cette liste rouge permet désormais de disposer d’un nouvel état des lieux à jour, beaucoup plus complet et réalisé selon les critères de référence au niveau mondial », précise le communiqué, qui souligne qu’elle va « contribuer à établir des priorités d’actions » pour protéger certaines espèces.

« Le travail de synthèse et d’évaluation a duré trois ans », explique M. Kirchner. « Mais les données ont été accumulées depuis une quinzaine d’années par les conservatoires botaniques. Il faut s’imaginer des dizaines de botanistes partout en France, remplissant des carnets de note, qui reviennent chaque année pour évaluer l’évolution des populations ».

Près d’un tiers des espèces végétales et animales est aujourd’hui menacé d’extinction dans le monde, selon l’UICN, et elles disparaissent jusqu’à 1.000 fois plus vite que ce qui était connu jusqu’ici, selon les scientifiques.
L’érosion de la biodiversité menace les conditions d’existence de milliards d’êtres humains.Première « liste rouge » de la flore en France : 512 espèces en danger

Source: sott.net

4 commentaires

  • ThePowerOfLove888

    Il faut planter des fleurs dans vos jardins ou balcon!
    Vous trouverez sur internet, plein d’astuces pour avoir des plantes aromatiques dans votre appartement d’immeuble ainsi que de faire du potager avec peu d’espace, même en balcon.

    Ne tuez pas les abeilles, bourdons, guêpes, elles sont très importantes pour l’écosystème. Soignez vos rosiers ou vos potagers avec des produits issus des plantes comme le purin de fougère qui protégera vos rosiers des pucerons…etc

    Et effectivement, sur les Brindherbes, vous trouverez plein d’astuces!!

  • natacha natacha

    Oui, pour tout ce que la Nature nous donne en abondance nous devons, nous aussi, donner quelque chose en échange. Semons des graines de variétés anciennes, faisons des échanges, bouturons, regardons bien les arbres au lieu de les mutiler, réservons des espaces sauvages, observons et installons des ruches dans nos jardins quand cela est possible.

  • Merci les brinsdherbes.

    On peut aussi avoir des fleurs plein la tête et plein le cœur.
    Pas de dérision pour autant; il nous faut, à tout un chacun, prendre conscience de la nécessite de protéger notre environnement.
    De petits gestes à notre niveau, au quotidien; un grand résultat pour la planète.

    Côme