Pas besoin de changer de braquet, dit Jean-Marc Ayrault

Lire de tels propos est à l’heure actuelle hallucinant!!! Soit il est complètement déconnecté de la réalité, soit il atteint des records olympiques au niveau du mépris envers les français!!! J’opte pour un mélange des deux, il nous prend pour des cons, passez-moi l’expression! L’économie, ça va pas fort! La géopolitique, ça va pas fort! La sécurité intérieure, ça va pas fort! Le marché de l’emploi, ça va pas fort! Mais heureusement, nous avons Ayrault qui utilise la méthode Coué!!! « Je vais bien, tout va bien… »

<p>Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré lundi lors du journal de 20 heures de France 2 que le gouvernement n'avait pas à changer de braquet mais à faire preuve de volontarisme pour que JEAN-MARC AYRAULT ESTIME QUE SON GOUVERNEMENT N’A PAS BESOIN DE CHANGER DE BRAQUETPARIS (Reuters) – Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a déclaré lundi que le gouvernement n’avait pas à changer de braquet mais à faire preuve de volontarisme pour que « la France réussisse ».

Le chef du gouvernement a dit comprendre « l’impatience des Français », alors que sa cote de popularité et celle du président François Hollande chutent dans les sondages.

« Il y a une attente très forte parfois même une impatience et je la comprends », a dit Jean-Marc Ayrault au journal de 20 heures de France 2

« Il n’y a pas à changer de braquet, il y a à continuer avec détermination, avec volontarisme ce qui a été commencé », a-t-il ajouté.

Jean-Marc Ayrault a parlé de « bataille » et de « combat » dans un pays où le chômage est en hausse pour le 15e mois consécutif et où le gouvernement pourrait être amené à « réduire un peu », a-t-il dit, sa prévision de croissance pour 2013, de 1,2% actuellement.

« Je suis engagé avec mon gouvernement et la majorité dans un combat de tous les jours qui a commencé dès les premières heures du gouvernement », a-t-il assuré. « Nous menons la bataille sur deux fronts: celui sur l’urgence et celui des réformes en profondeur ».

Il a aussi jugé à l’adresse du précédent gouvernement UMP que 100 jours ne sauraient « réparer dix ans d’une politique qui a beaucoup dégradé la situation de la France ».

Interrogé sur son propre style à la tête du gouvernement, Jean-Marc Ayrault s’est présenté en « homme d’autorité et de dialogue ».

Source: Reuters

22 commentaires