La BCE appelle les gouvernements à régler eux-mêmes la crise

Le message est clair, translucide même, la BCE envoie comme messages aux pays touchés par la crise un « démerdez-vous » qui ne laisse pas vraiment de place aux doutes, ça pue et si même la BCE ne veut plus faire son boulot…

FRANCFORT (Reuters) – La Banque centrale européenne (BCE) a fermement renvoyé aux gouvernements de la zone euro la responsabilité de résoudre la crise de la dette dans la région, décevant les attentes de nouvelles mesures de soutien de la banque centrale à court terme malgré des menaces croissantes sur l’économie européenne.

Après avoir laissé son principal taux directeur inchangé à 1%, le président de la BCE Mario Draghi a déclaré que la banque centrale n’était pas ouverte à la négociation avec les gouvernements sur la réponse politique à apporter à la crise.

De plus en plus inquiets de la situation financière des banques espagnoles, certains opérateurs de marché espéraient que Mario Draghi signalerait de nouveaux gestes de soutien si les gouvernements étaient amenés à prendre des mesures plus ambitieuses.

Au lieu de quoi, Mario Draghi a déclaré qu’il ne revenait pas à la BCE de compenser l’inaction d’autres institutions et qu’il n’y aurait pas de quiproquos entre la banque centrale et les gouvernements.

« Certains des problèmes de la zone euro n’ont rien à voir avec la politique monétaire », a-t-il déclaré. « C’est ce dont il faut que nous soyons conscient et je ne pense pas que ce soit une bonne chose que la politique monétaire compense l’inaction d’autres institutions », a-t-il ajouté.

ESPOIRS VAINS

Le répit apporté par la BCE en début d’année avec l’injection de 1.000 milliards d’euros dans le cadre de deux opérations de refinancement à trois ans (LTRO), l’une en décembre l’autre en janvier, a fini par s’estomper et les coûts d’emprunt des pays les plus fragiles de la zone euro sont remontés ces dernières semaines.

Mario Draghi a douché les espoirs d’une troisième opération de refinancement à long terme, en affirmant que les mesures de LTRO et de rachats d’obligations étaient des instruments en place mais de façon temporaire et « pas infinie ».

« La question est désormais de savoir si ces opérations de LTRO seraient réellement efficaces », a-t-il dit.

Le président de la BCE a également indiqué que la décision de laisser les taux d’intérêt inchangés avait été prise dans « un large consensus », tout en reconnaissant que quelques membres du Conseil des gouverneurs, mais pas beaucoup, auraient préféré une baisse des taux.

La BCE n’a jamais abaissé son principal taux directeur sous 1%. Selon Holger Schmieding, économiste chez Berenberg, la question de savoir si la banque centrale va abaisser ses taux en juillet reste ouverte.

« De plus, la BCE n’a fait aucune allusion sur le fait qu’elle puisse réactiver ses deux plus importantes mesures non conventionnelles, à savoir les opérations de refinancement à trois ans et les rachats d’obligations souveraines », a déclaré Holger Schmieding.

« Cela suggère qu’il faudrait une importante escalade dans les tensions financières pour que la BCE aille au-delà d’une possible baisse des taux d’intérêt en juillet », a ajouté l’économiste.

Pour Mario Draghi, les tensions sur les marchés ne sont pas revenues au niveau de la fin de l’année dernière, quand la BCE a lancé sa première opération de LTRO et la zone euro est loin de faire face à une situation comme celle connue après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en septembre 2008.

MENACES SUR LA CROISSANCE

Malgré les menaces croissantes sur l’économie de la zone euro, la BCE n’a pas modifié ses prévisions de croissance pour 2012. Elle table toujours sur une évolution du PIB comprise entre -0,5% et +0,3%. La banque centrale n’a aussi que très peu modifié ses prévisions pour 2013.

« Les prévisions économiques pour la zone euro font l’objet de risques baissiers accrus liés en particulier à l’augmentation des tensions sur plusieurs marchés financiers de la région et à leur éventuel contagion à l’économie réelle », a déclaré Mario Draghi.

Après ces annonces, l’euro restait ferme face au dollar, près de 1,25 dollar, tandis que les Bourses européennes ont rebondi de plus de 2% et que le future sur le Bund allemand reculait légèrement.

Mario Draghi a indiqué que la BCE allait continuer, jusqu’au 15 janvier 2013, de fournir aux banques de la zone euro toutes les liquidités qu’elles demandent dans le cadre de ses opérations de refinancement.

« Aujourd’hui, nous avons décidé de continuer à mener nos principales opérations de refinancement sous la forme d’appels d’offres à taux fixe et de servir la totalité des soumissions aussi longtemps que nécessaire et au moins jusqu’à la fin de la douzième période de maintenance de 2012, soit au 15 janvier 2013 », a déclaré Mario Draghi.

En octobre dernier, la banque centrale avait indiqué qu’elle donnerait aux banques de la zone euro un accès illimité à ses prêts jusqu’au 10 juillet au moins.

Source: fr.reuters.com

11 commentaires

  • Jim : « votre mission si vous l’acceptez est d’interpeller un prénommé Ben Bernanke »

  • fotoulavé fotoulavé

    Pourquoi, à qui ça profite, comment c’est arrivé. Ce ne sont pas le genre de questions que les responsables de la crise veulent entendre…

  • hopix

    Les gouvernements doivent de démerder,
    mais le financement des banques c’est à guichet ouvert.
    On ne sait pas trop si la stupidité l’emporte sur l’arrogance, mais on continue à scier la branche sur laquelle on est assis.

    C’est qui les assistés ?

  • Il y a un truc bizarre c’est : pourquoi maintenant?
    Il savent que l’économie ne peut pas tenir jusqu’au 17 juin ?
    Pensent t-ils quand injectant du billet il pourraient atténuer la sortie de la Grèce et de l’Espagne et l’effet domino qui va avec ?
    Ou veulent t-ils simplement bien consolider le dollar juste avant la chute de l’euro pour bien le défoncer ?
    Je pense qu’il joue au quitte ou double car perso j’aurai attendu les résultats du 17 juin ( Grèce ) pour faire tourner la planche, si l’effet domino ce mets en place après la chute de la Grèce et après ce QE3, je dis qu’une chose : « Méchanto Limonado »

  • brujitafr

    Electrochoc : Un projet d’Europe fédérale est-il dans les cartons pour le prochain sommet européen ?

    http://www.brujitafr.fr/article-electrochoc-un-projet-d-europe-federale-est-il-dans-les-cartons-pour-le-prochain-sommet-europeen-106543179.html

  • Bonjour,
    Je suis aussi de très près tout ce qui se passe depuis plus de 10 ans, étudiant un nombre d’ouvrages très pointus dans des domaines très variés :
    Civilisation perdu, antiquité, l’histoire, les ovnis, le complot, big-pharma, les cycles cosmique, les bouleversements naturel, les pollutions, la politique, l’économie et j’en passe et des meilleurs.
    La conclusion et simple et évidente, un complot ? Oui plus que certain ! Nous sommes à notre niveau et esclave du pseudo élite et elle, au ordre d’un gouvernement caché, lui-même en sous contrôle d’entité supérieur ou d’extraterrestre, inutile de sourire bêtement, c’est une triste réalité.
    Bref, passons ce sujet trop complexe, car les plus de 10 ans de recherches et étude sont nécessaires pour une vision globale de la situation.
    La situation est plus que grave pour l’humanité toute entière, j’ai néanmoins des solutions que l’on peut qualifier de radicale, non pas pour agir sur l’œil qui voit tout, mais sur les bourreaux à leurs ordres (les pseudo élites) des solutions que vous pouvez consultés sur :
    http://braos2012presidentielle-solutions.gsieurope.com/index.html et http://braos-innovations.gsieurope.com/ Certes ! Vous remarquerez que ces sites sont loin d’être finalisés, et pour causes, je suis sans cesse persécutés par des attaques informatiques, inutile de vous dire d’où viennes ces attaques. Je vais tenter prochainement de faire d’autres sites sur les mêmes thèmes.
    Néanmoins il fau vraiment que tous, vous vous prépariez à de graves situations à venir (attention ! pas seulement économique, loin sans faut).
    Vous souhaitant à tous une bonne continuation
    Amicalement
    Camille

    • Je suis allé voir tes liens, t’es vraiment perché mon gars, revient sur terre. Il faut arrêter les produits, canna ou alcool, mais je pense ne pas être le premier a te l’avoir dis…
      A un moment donné il faut se remettre en question…

      • Pimousse

        Whoaaa un conspirationniste un vrai ! c’est rare ! tu es sérieux ?

        écoute oui il y a des complots bien sur, mais franchement prend un certain recul avec tous ce que tu trouves sur internet sa peut te monté à la tête, dans ce que tu écris carrément les humains l’élite qui gouverne le monde est manipulé elle même par des extra terrestre j’ai bien rigolé :-)

        Le monde c’est plus compliqué que sa …il n’y a pas d’oligarchie pour le monde entier…. même au bilderberg il sont plus d’une centaines et on sait qui gouverne pas le monde entier.

  • hello : Ben Bernanke reste évasif sur un nouveau soutien concret de la Fed à l’économie américaine

    http://brindherbe.blogvie.com/category/economie/