Coût du programme de la gauche pour les entreprises : 32,7 milliards d’euros(Erratum)

Le programme du parti en place a été estimé par un économiste, du moins en ce qui concerne les entreprises, et houhoouuuu, c’est pas bon! Le résultat n’est vraiment pas glorieux à l’écouter: 200 000 à 300 000 victimes pertes d’emplois au final!

L’économiste Christian Saint-Etienne, dans une tribune publiée par Le Figaro du 25 mai 2012, estime que le programme du nouveau président de la République, François Hollande, coûtera aux entreprises 32,7 milliards d’euros de prélèvements supplémentaires.

Conséquence : la destruction de 200 à 300 000 emplois
Elles seraient soumises au « choc fiscal le plus violent qu’elles aient eu à subir depuis la Seconde Guerre mondiale ». Rappelons que le taux de marge (la rentabilité) de nos entreprises est parmi les plus faibles d’Europe, et que ce choc fiscal ne jouera pas en leur faveur…
Ainsi, la conséquence de l’application du programme entraînerait, selon l’économiste, une perte nette de 200 000 à 300 000 emplois… De quoi alimenter un peu plus la cohorte des victimes du chômage.
Source: lecri.fr
Erratum: j’ai commis une grosse erreur en mettant l’article en ligne, ayant mélangé deux articles malgré moi, le premier sur Mélanchon d’où la présentation et l’illustration, et l’article concernant le parti socialiste, pour cela je vous présente mes excuses les plus plates! Je vous garanti de nouveau article d’ici ce soir pour me faire pardonner, et du lourd, du très lourd!

34 commentaires

  • delphine

    si Méluche avait la moindre compétence économique,
    sans parler du reste,
    ça se saurait quand même depuis le temps.
    si notre fromage
    (dont on commence déjà à voir tous les trous)
    ne lui a pas confié un ministère,
    ni même un strapontin,
    il doit quand même y avoir une raison.

    il n’est quand même pas rancunier au point de se rappeler que Méluche le traitait de capitaine de pédalo!
    là ça serait mesquin :-)

  • Maverick Maverick

    Choc fiscal, mon … oeil . Travailler plus, les vilains chômeurs immigrés sans papiers parasites ? En attendant, ça fait des années que tout le monde sait que les plus gros fraudeurs aux URSSAF et compagnie, ce sont les entreprises. Alors si elles l’ont où j’aimerais qu’elles l’aient, je n’aurai pas assez de mes deux mains et de mes deux pieds pour applaudir. Et il n’y a pas besoin de les plomber plus, juste exiger qu’elles soient en règle. Et merde à Jean-truc Cornichon …

    • Cassandre

      Ce sont les très grandes entreprises type Renault et total qui ne payent pas leurs charges en faisant du chantage au chômage genre on va licencier 2000 personnes et ça c’est pas bon pour les sondages . Résultat on tape depuis 20 ans sur les PME et les TPE parce que 5 ou 30 mecs licenciés tout le monde s en fout. Mais ce sont près de 50000 petites entreprises qui font faillites en France en 2011 soit 100000 chômeurs de plus au minimum. Mais ça, ça ne passe pas à TF1. Et ce sont encore elles qui paieront l addition, et qui licencieront. Mais sans bruit, sans douleur médiatique.

      • Tex

        Exactement Cassandre, ras le bol de ces préjugés de gauchos qui consistent à toujours taper sur le « méchant patron » qui gagne de l’argent comme un cochon…
        Sans patron, pas d’emploi!
        Et si les patrons sont si chanceux que ça, on n’empêche personne de créer son entreprise et d’embaucher, au lieu de râler et de se réjouir de la faillite des PME!
        Ce qui revient d’ailleurs à se réjouir de la mise au chômage des travailleurs….

      • Maverick Maverick

        Je n’ai pas parlé de PME … Et les patrons ne sont ni plus ni moins humains (avec tout ce que ça implique) que leurs salariés. Il y a 2/3 ans, il y en a un qui s’en fait péter le caisson parce qu’il avait plus de tour dans son sac, et qu’il ne se voyait pas dire à ses gars que la boîte était pliée.
        Mais quand ce sont toujours les mêmes qui sont montrés du doigt dés qu’on parle de fraude, ça m’énerve. Et je suis un peu déçu de me faire traiter de gaucho démagogue; je pensais que depuis le temps j’avais prouvé que j’avais un peu plus de hauteur de vue …

      • Tex

        Je ne parlais pas de toi Maverick mais des hommes politiques de gauche en général…

        Mais tu as raison concernant les toutes grosses boîtes qui fraudent sans vergogne au vu et su de tout le monde…

      • Tex, le souci, c’est bien ça: les grandes entreprises multinationales bénéficient de tous les avantages possibles, là où les petits entrepreneurs peinent à conserver une trésorerie en payant encore leurs employés et les charges qui en découlent.

        Pour ma part, je critique souvent les riches, mais j’entends par là les actionnaires principalement, et les banquiers; en fait, tous ceux qui gagnent des fortunes sans créer de vraie richesse. Il est noble d’être patron, car il est difficile d’endosser des responsabilités pareilles.

        Mais la donne est faussée maintenant que seules les multinationales bénéficient d’avantages, de privilèges. Qui peut lutter contre une multinationale et se lancer en concurrence ?
        Dans un avenir proche, les petits patrons-maçons vont disparaître. Les plombiers, les artisans de toute trempe vont disparaître, pour devenir des employés de sociétés immenses. Des sociétés anonymes, où les noms sont de plus en plus dissimulés, et où l’on se permet d’exploiter les employés, jouer sur le code du travail, et faire payer le prix fort au consommateur final pour ne rien reverser à ceux qui ont vraiment travaillé…

        C’est l’échec de la mondialisation libérale. Si l’on avait fait en sorte de maintenir un capitalisme contrôlé par les états, les choses auraient pu aller mieux. Le libéralisme mondial a tué le capitalisme: il ne reste plus que l’absolutisme des multinationales et des grands groupes.

      • Tex

        Tout à fait d’accord!!

        Ce que je dénonçais c l’amalgame que fait la gauche à propos des patrons toutes sociétés confondues..

  • vous etes des laches ; l

  • Pikpuss

    Il faut prendre l’argent là où il se trouve : au coeur des multinationales qui paient des impôts ridicules, au coeur des foyers fiscaux qui gagnent des sommes hallucinantes.
    Il faut enfin instituer une taxe sur les transactions financières non pas de 0,025% mais de 2% et cela dans tous les pays d’Europe !
    Et là, on verrait immédiatement l’étau se desserrer sur les peuples. Mais voilà, de Merkel, à Hollande en passant par tous les autres dirigeants…TOUS ! sont soumis au diktat de la City de Londres ! Au point que la Grande Bretagne qui a des dettes colossales possède la monnaie la plus forte au monde. Il faut que l’Europe mette en quarantaine les dizaines de paradis fiscaux que contrôle la City et qui lui permette de faire fructifier les fruits du commerce des armes et du trafic mondial de la drogue. D’ailleurs il faudrait commencer par envoyer des troupes d’inspecteurs fiscaux protégés par des commandos des armées européennes à Genève, Monaco, Jersey, Luxembourg, Andorre et Bruxelles qui encercleraient et fermeraient le siège des banques pendant 45 jours et éplucheraient tous les dossiers. ( et tant pis pour les frontières ! )
    Ce serait la troisième guerre mondiale, celle des peuples contre la mafia financière… Pour une fois dans l’histoire du monde, le  » terrorisme  » ne toucherait que les nantis…
    Elle ne ferait pas de morts : juste des prisonniers en costume cravate…

    • homme des bois

      Et oui, mais comme on peut le voir à la télé, les journalistes et les politiciens ne cherchent pas a créer un monde mieux qu’aujourd’hui, mais à maintenir celui là en l’état le plus longtemps possible.

      <d'ailleurs la plupart des propositions de melenchon sont pas si mal. Mais on dit que c'est pas réaliste… pourquoi? parce que le système, en l'état s'écroulerait. il y aurait forcement une période de vache maigre (et même squelettique), puis un nouveau départ sur de meilleures bases..

      Imaginons que la France est un patient malade de ses multiples gangrènes. les politiciens font les médecins, qui tentent de garder le corps entier, tout en disant que ça va être dur, mais possible, au moins pour un temps. Tout ces médecins autour du corps passent leur temps à s'engueuler pour savoir comment on va sauver ce pied, cette main, cet œil… tout les cinq ans, le patient vote pour le médecin chef, celui qui va choisir les médicaments, et les journalistes commentent (du genre commentateur sportif) et racontent au patient les petites querelles entre médecins. Parfois le malade se rebelle, il dit NON! mais ça sert à rien puisqu'il est attaché au lit et qu'il va quand même se prendre la grosse piqure. et le médecin chef lui disant : "c'est pour ton bien, arrête de bouger." Et la gangrène monte monte monte….

      Pourtant, à coté de ça, il y a d'autres médecins, pas nombreux, qui disent "Eh mais il faut couper là, c'est en train de prendre tout le corps! si on coupe pas il est mort! il perd sa jambe, bon, mais au moins il reste en vie. si on coupe, il va bien sur être affaibli pour un moment, mais après il sera complètement guéris"

      Bien sur les journalistes raconterons rien de tout ça au patient, faut pas lui faire peur… c'est le médecin chef qui l'a dit, ça pourrait aggraver son mal. Surtout que tout les autres médecins ont l'air de penser que c'est cette jambe gangréné la partie la plus importante de son corps.

      En gros, le patient est dans la merde, il va devoir choisir de crever de la gangrène le plus lentement possible à coup d'injections, et dans d'atroces souffrances ou de se faire couper la jambe, pour espérer être guéris, mais en sortir diminué..

      Malheureusement tout ces médecins et leurs commentateurs ont fait flipper le pauvre gars gangréné, et ce con, il va décider de garder sa jambe.

      Pauvre gars, on l'aimant bien.

      RIP
      Ci-git Monsieur France.
      l'acharnement thérapeutique aura eu ta peau, en guise d'épitaphe.

      • homme des bois

        le pire dans tout ça, c’est que les médecins ne savent pas vraiment eux même ce qu’ils font. Ils essayent juste de se faire bien voir par le patient pour avoir le poste de médecin chef (pour la prime). et pour ça ils prennent conseil auprès des journalistes. Les journalistes commentant ce que racontent ensuite les médecins qu’ils ont eux même conseillés. tout ça fonctionne en vase clos. vaseux quoi. le pauvre gars n’a aucune chance face à cette bande d’incapables.

    • hopix

      Et pourquoi pas une TAXE SUR LES TRASACTIONS FINANCIERES A 19,6 % ?
      Ca ne serait pas exagéré puisque c’est le taux appliqué aux denrées nécessaires, alors que la spéculation est un luxe que s’offrent certains au détriment de tous ?

  • On parle de Hollande ou de Mélanchon dans l’article là ???

    Et puis les entreprises, vu ce qu’elles mettent de côté pour certaines, n’ont pas à se plaindre.
    Il suffit d’arrêter de favoriser les plus grosses, et tout ira mieux. M’enfin ça se saurait, si l’équité était de mise.

    • Tex

      Ben oui on parle de Hollande, ce sont ses nouvelles mesures…

      • Ah, c’était pas très clair entre les coms et l’intro…

        Des mesures pour faire croire aux prolos que tout peut s’arranger, histoire d’avoir leur voix aux législatives; après ça, pouf, disparition des fausses promesses, et retour en Sarkomerkeland !

  • Le cri ou les contribuables associés kif kif bourricot

    Benoîte TAFFIN

    Depuis début 2007, elle co-anime le Libre Journal des Contribuables sur Radio Courtoisie (tous les 4 mardis, à 18h)

    Radio Courtoisie se définit comme « la radio libre du pays réel et de la francophonie » en référence à Charles Maurras, et se déclare « ouverte à toutes les droites, de François Bayrou à Jean-Marie Le Pen » ; d’autres, comme le journal Le Monde, la considèrent comme une « station d’extrême droite ».

    Libéralisme de type « chicago boys »

    Alors pour le coût du programme, on repassera.

  • Chègoku Chègoku

    Pour évaluer un programme il faut le faire dans son ensemble et prendre en considération toutes les mesures. Certaines feront fuir les exploitants capitalistes d’autres créeront de l’emploi.

    Sinon, il faut continuer à subir ce chantage de nos négriers modernes et se taire.

    Vous avez le choix mais moi j’en ai plus qu’assez de ce chantage à l’emploi. Marre que la démocratie soit conditionnée au bon vouloir des capitaux.

  • patrick

    C’est quoi cette embrouille, l’intro parle de Mélenchon et la suite parle du programme de Hollande.

    L’économiste Christian Saint-Etienne, membre du cercle des économiste, un bon think-tank de la droite libérale, ancien économiste au FMI, c’est sur qu’il est vachement objectif pour juger d’un programme de gauche.

    • Exactement. Idem.

      On ne comprend pas si ça parle de Mélanchon ou de Hollande; et effectivement, le figaro en général pour décrire la gauche… y’a plus objectif :)

  • Un documentaire!? Après vous je n’en ferai rien!!!
    La Stratégie du Choc
    http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=MKeiChMRWTU

  • michel

    Trololo !

    L’article commence très mal et peu de gens, au vu des témoignages ici, prend la peine de vérifier les sources! L’article en question ne parle pas un seul moment du Parti de Gauche, mais du PS !

    Un article du Figaro pour réaliser une analyse économique qui se veut objective sur un programme de gauche ???

    Petit rappel : cout du programme de l’UMP entre 2007-2012
    A 500 milliairds de dettes en 5 ans, pour être sympa car quand tu regardes de près (dettes non comptabilisées genre Sécu et autres organismes d’Etats), c’est plus proche du 1000 milliards mais bon, passons ce PETIT détail.

    Ca fait du 100 Milliards par an !!!
    …What else ?

    Alors 37 ou 40 milliards… je rigole !

    200 voir 300.000 emplois en moins ?
    C’est 1 million pour l’UMP en 5 ans. On reste donc dans la même moyenne, pas de quoi s’inquiéter donc.

    L’article est donc vraiment très bon !!!
    Il démontre de lui-meme que le programme du Front de Gauche – du PS – est 4 voir 5 fois meilleur que le programme de l’UMP sur le plan économique !

    Non sérieusement,
    J’ai prit le temps d’aller voir le parcours du michel en question et c’est 32,7 milliards c’est vraiment pas grand chose, cela correspond juste à un retour en arrière… à 2007 !!!

    Ce sont plus de 75 milliards d’euros que l’Etat a perdu entre 2007 et 2012 de prélèvements directs aux entreprises, soit environ 20 milliards d’euros par an…

    Et vous dites, sans méchanceté – et houhoouuuu, c’est pas bon!

    Trolololooooooo

    Bravo à John, le seul à avoir été sur le coup, un peu vigilant.

    Dernière remarque d’importance :
    L’auteur de l’article est : administrateur de Cofiroute (Compagnie Financière et Industrielle des Autoroutes).

    Franchement… pas plus faux-cul qu’un type qui gère ce genre de boite, tu meurs!

  • michel

    Allez une dernière perle pour la route :

    Ce type se présente pour les élections là, et est en 3ème position sur la liste de Jean Tibéri !!!

    Faut vous faire un dessin ?

    Dans le genre, article de presse écrit par un élu, dans l’amalgame des genres, je crois que l’on ne peut faire mieux!!!

    Donc, pour parler objectivement, on prend le type qui se présente avec un type qui devrait être inéligible à vie, qui travaille au sein de la mafia des autoroutes et qui ose dire, il y a moins d’un an :

    « il serait parfaitement justifié de mettre en place un plan de relance de 150 milliards d’euros pour financer des infrastructures nouvelles de toutes natures au sein de la zone euro en faisant appel à des financements obligataires dont le remboursement serait garanti par la création d’un budget de la zone. »

    Ce mec est donc pour la relance, pour un plan de croissance économique à la François Hollande et dit l’inverse, non il ne dit pas l’inverse mais condamne ce même projet du PS alors qu’il pense la même chose ???

    Décidément…

  • moonfleet

    alain dumait rédacteur du « cri.fr est un libertarien
    c’est à dire proche du tea party
    normal qu’il descend mélenchon!

    La position des libertariens vis à vis de l’Etat fait apparaître deux grandes tendances :

    le minarchisme, théorie politique qui considère que les pouvoirs de l’Etat devraient être très restreints, s’apparentant ainsi au libéralisme classique.
    l’anarcho-capitalisme qui prône la suppression des pouvoirs de l’Etat et l’instauration d’un droit privé.
    en gros, ils ne veulent pas que le front de gauche prennent l’argent au riche pour le partager…point

  • moonfleet

    je rajoute ceci qui amèn bien à penser que cet article est proche de la pensée extre-droite, lepeniste:Le 16 mars 2002, alain dumait,(rédacteur de « lecri.fr » l’article sur mélenchon) a appelé à voter pour Jean-Marie Le Pen dès le premier tour de l’élection présidentielle de 20024.
    Candidat aux élections sénatoriales de 2011 en tête de la « Liste d’Union et d’entente à droite » notamment soutenue par le Front National