Le G8 fait front uni en faveur de la croissance économique

Olivier Delamarche l’a expliqué en long, en large et en travers, la différence entre l’austérité et la croissance, c’est que l’austérité se décide, c’est une décision politique, pour la croissance, il faut vendre et exporter, et ce n’est pas une chose qui se décide puisque c’est suivant la possibilité d’achat des autres pays qui eux aussi subissent la crise! Il y a un mot qui résume cela: enfumage! Faire espérer alors que la croissance est en berne depuis longtemps suivant les pays… Aux États-Unis comme en Europe, la croissance ralentit si elle n’est pas nulle! Mais le G8 fait « front uni » pourtant en faveur de la croissance, ce qui signifie qu’ils vont se vendre les uns aux autres pour aider leur économie sans pour autant faire avancer le schmilblick, cela ne reste que de l’apparence, rien de concret pour aider nos entreprises et nos PME.

Le président américain Barack Obama le 19 mai 2012 à Camp David

Les dirigeants des pays du G8 ont plaidé samedi avec un bel ensemble en faveur de la croissance économique pour compenser l’effet de l’austérité budgétaire et appelé de leur voeux le maintien de la Grèce dans la zone euro.

« Tous les dirigeants sont d’accord aujourd’hui ici, la croissance et l’emploi doivent être notre priorité absolue », a déclaré le président Barack Obama, hôte du sommet organisé dans sa résidence forestière de Camp David, en clôturant les travaux.

M. Obama a paru s’efforcer de contenter à la fois la chancelière allemande Angela Merkel, apôtre de la rigueur, et les nouveaux dirigeants italien Mario Monti et français François Hollande, qui souhaitent donner davantage priorité à la relance.

« Il y a maintenant un consensus de plus en plus net sur le fait qu’il faut en faire plus pour créer de la croissance et des emplois dans le contexte des réformes budgétaires et structurelles » engagées en Europe, a estimé le président américain.

Reflet de cette double ambition, les dirigeants du G8 ont proclamé dans leur communiqué final leur « impératif (…) d’encourager la croissance et les emplois » tout en redressant les comptes publics.

M. Hollande s’est réjoui devant la presse que le soutien à la croissance ait été « le grand sujet » du sommet, estimant que cette dimension était une « attente » des opinions publiques et des marchés.

Le président français François Hollande le 19 mai 2012 à Camp David,aux Etats-Unis

M. Monti a estimé qu’on ne pouvait pas « se contenter d’attendre des réformes structurelles et la réduction des déficits pour générer de la croissance ». Il a appelé le conseil européen du 23 mai à « définir des mesures concrètes, comme un renforcement du capital de la Banque européenne d’investissement, des obligations destinées aux projets (d’infrastructures) et une évolution vers les eurobonds » et annoncé un sommet avec M. Hollande et Mme Merkel à Rome en juin.

Quant à Mme Merkel, elle a cherché à nier toute divergence avec Paris autour de la croissance. « Le message important à retenir du sommet, c’est que la consolidation des budgets et la croissance sont les deux faces de la même médaille », a-t-elle affirmé.

Ce débat sur la dette européenne s’effectue sur fond de graves inquiétudes pour la Grèce, où la crise économique se double d’un blocage politique. Les Grecs sont à nouveau appelés aux urnes le 17 juin et leur sortie de l’euro est ouvertement évoquée.

M. Hollande a affirmé avoir obtenu que le soutien à la Grèce soit mentionné par le G8. « Le message que j’ai voulu porter (…) ça a été le souhait que la Grèce reste dans la zone euro, respecte ses engagements mais soit appuyée, accompagnée par l’Europe pour stimuler sa croissance », a-t-il dit.

Outre l’économie, les responsables des huit pays (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, Italie, France, Allemagne, Japon, Russie) ont abordé les sujets de politique étrangère, à commencer par la Syrie.

Le Premier ministre russe Dmitry Medvedev le 19 mai 2012 à Camp David, aux Etats-Unis

Leur communiqué appelle le gouvernement syrien « et toutes les parties » à faire cesser immédiatement la violence. Les huit dirigeants ont dit « soutenir les efforts » du médiateur international Kofi Annan, même si ce dernier n’est pas parvenu à faire respecter le cessez-le-feu entré théoriquement en vigueur le 12 avril.

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a participé à la rencontre alors que son pays a bloqué toute condamnation au Conseil de sécurité de l’ONU de la répression menée par son allié syrien depuis mars 2011. Dans leur communiqué, les huit se disent « déterminés à envisager d’autres mesures aux Nations unies en fonction des besoins » et condamnent « les récents attentats terroristes en Syrie ».

Sur l’Iran, le G8 a appelé ce pays à saisir sa chance lors de la réunion de mercredi à Bagdad avec le Groupe « 5+1 » (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, plus Allemagne) afin de rétablir la confiance envers son programme nucléaire controversé.

M. Obama avait a indiqué que ses partenaires et lui-même nourrissaient des « espoirs » sur les résultats des discussions de Bagdad.

Source: Boursorama

Le plus pathétique arrive, Obama qui fait des leçons de morale aux dirigeants européens! Son pays est bouffé par le chômage et la paupérisation généralisée, seuls les empires financiers s’en sortent un peu mieux, logique puisque ce sont eux qui tirent les ficelles du système. Mais qui est-il pour parler de l’Europe alors que ce sont les banques américaines qui ont créé cette crise, ce sont les financiers US qui attaquent les pays européens, et que les gouvernement américains n’ont vraiment aucune leçon à donner à autrui puisque ce sont les plus gros traitres à leurs pays sur cette planète!!! (Référence entre autre à la banque centrale américaine et le refus des pères fondateurs de la nation d’avoir une banque centrale sur le sol américain).

Le président américain Barack Obama le 19 mai 2012 à Camp David

Barack Obama a affirmé au G8 que la croissance et l’emploi devaient avoir la « priorité » en Europe, épousant d’autant plus volontiers les positions française et italienne que le président américain, candidat à sa succession, défend les mêmes depuis trois ans et demi.

« Tous les dirigeants sont d’accord aujourd’hui ici, la croissance et l’emploi doivent être notre priorité absolue », a déclaré M. Obama samedi à la fin de deux journées de rencontres à Camp David avec les dirigeants des huit pays les plus industrialisés et de l’Union européenne.

Même s’il a pris soin d’évoquer les « réformes importantes » engagées par les pays européens et la nécessité de « remettre nos budgets en bon ordre », M. Obama a surtout insisté sur le fait « qu’il faut en faire plus pour créer de la croissance et des emplois dans le contexte de ces réformes budgétaires et structurelles ».

« Ce consensus de progrès a été renforcé ici à Camp David », a assuré M. Obama, qui n’a pas directement fait allusion aux réserves de la chancelière allemande Angela Merkel, apôtre de la rigueur budgétaire, dont la voix a paru être étouffée par l’arrivée de nouveaux venus au G8, le président français François Hollande et le Premier ministre italien Mario Monti.

Source: Boursorama

42 commentaires

  • fotoulavé fotoulavé

    Il en manque 2 sur la photo.

  • engel

    Ce qui veut surtout dire qu’ils comptent « relancer la croissance » par………….. le crédit »!!!

    Ils ont donc opter pour l’hyper-inflation (à court ou long termes?)

  • romulus

    On se croirait dans une cour d’école: c’est moi qui aurait la plus grosse (croissance)….Ah, on me souffle que Merkel aurait trouvé un subterfuge (décidément toujours à se faire remarquer celle-là)

  • Maverick Maverick

    Merkel est le dernier obstacle significatif à la mise en en place d’une « FED » européenne. Si elle « saute » à la prochaine élection, vous allez voir la planche à Euros se mettre à chauffer, et nous aurons la même situation économique que les USA (précarité, chômage camouflé, études plus chères, subprimes, …), mais pas le poids militaire qui va avec.

    http://www.dailymotion.com/video/xje83d_le-reve-americain-vostfr-1-2_news

    http://www.dailymotion.com/video/xje7xx_le-reve-americain-vostfr-2-2_news#

  • Delaude

    Que peut-on attendre de cette mafia ? Ils font semblant d’être inquiets parce que ça fait partie du scénario…. Peut-être tout de même que le scénario de la Grèce leur fout un peu les chocottes, encore que ça a dû être prévu aussi.

    J’ai vu passer (sur l’éveil 2012, je crois) que la Suède avec son refus de renter dans l’Euro a une croissance supérieure de 60% à celle de l’euro-zone…

    J’ai entendu des économistes ce midi, l’un allemand, l’autre français déclarer en coeur qu’un gouvernement politique Européen nous libérerait des pressions économiques, qu’il fallait « remettre les français au travail » (ceux qui bossent apprécieront) que notre protection sociale était beaucoup trop lourde et grêvait notre économie… Il faut se souvenir tout de même que sur vos fiches de paye, il y a 25%, au moins, de cotisations qui vont dans poches de l’état sans compter les impôts directs et indirects..
    Je n’ai entendu ni l’un ni l’autre parler des délocalisations, des paradis fiscaux, des salaires indécents, du cout de fonctionnement ahurissant de l’appareil d’état, etc… Rien de tout ça… Ces types sont des vendus au système et viennent devant les micros implanter dans l’esprit des gens qu’il va falloir se serrer la ceinture gravement, que l’euro est indispensable à la survie des peuples qu’en fait, si on ne courbe pas encore un peu plus l’échine, ce sera le chaos et la misère…
    Ecoeurant..

    • Maverick Maverick

      Salut … Je ne voudrais pas te casser la baraque, mais 60 % de « rien » (la croissance de l’Eurozone) en plus, c’est pas la gloire ;)

      Quand aux é-cons-NOM-istes, ma foi … Pour sortir de la Crise il faudrait qu’ils soient payés au résultat, MDR !

      • Delaude

        Moins que rien, c’est déjà quelque chose, donc on peut en déduire que rien c’est déjà un peu et que 60% d’un peu c’est pas rien ! !lol!
        D’après le graphique ils sont à 6.5% de croissance…

      • Tex

        Ca me rappelle quelque chose !!!

        VOICI CE QUE POURRAIT ÊTRE LE DISCOURs DE NOS ELUS LORS DE LEURS STERILES REUNIONS !! Devos avait anticipé la chose…

        « Mesdames et messieurs … Je vous signale tout de suite que je vais parler pour ne rien dire.
        Oh ! je sais ! Vous pensez : « S’il n’a rien à dire … il ferait mieux de se taire ! »
        Evidemment ! Mais c’est trop facile ! … c’est trop facile !
        Vous voudriez que je fasse comme tout ceux qui n’ont rien à dire et qui le gardent pour eux ?

        Eh bien non ! Mesdames et messieurs, moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache !
        Je veux en faire profiter les autres !
        Et si, vous-mêmes, mesdames et messieurs, vous n’avez à rien dire, eh bien, on en parle, on en discute !
        Je ne suis pas ennemi du colloque.
        Mais, me direz-vous, si on en parle pour ne rien dire, de quoi allons-nous parler ?
        Eh bien, de rien ! De rien !
        Car rien … ce n’est pas rien.
        La preuve c’est qu’on peut le soustraire.
        Exemple : Rien moins rien = moins que rien !
        Si l’on peut trouver moins que rien c’est que rien vaut déjà quelque chose !
        On peut acheter quelque chose avec rien !
        En le multipliant Une fois rien … c’est rien
        Deux fois rien … c’est pas beaucoup !
        Mais trois fois rien ! … Pour trois fois rien on peut déjà acheter quelque chose ! … Et pour pas cher !
        Maintenant si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien :
        Rien multiplié par rien = rien.
        Trois multiplié par trois = neuf.
        Cela fait rien de neuf !
        Oui … ce n’est pas la peine d’en parler !
        Bon ! Parlons d’autres choses ! parlons de la situation, tenez !
        Sans préciser laquelle !
        Si vous le permettez, je vais faire brièvement l’historique de la situation, quelle qu’elle soit !
        Il y a quelques mois, souvenez-vous la situation pour n’être pas pire que celle d’aujourd’hui n’en n’était pas meilleure non plus !
        Déjà nous allions vers la catastrophe nous le savions …
        Nous en étions conscients !
        Car il ne faudrait pas croire que les responsables d’hier étaient plus ignorants de la situation que ne le sont ceux d’aujourd’hui !

        Oui la catastrophe, nous le pensions, était pour demain !
        C’est-à-dire qu’en fait elle devait être pour aujourd’hui !
        Si mes calculs sont justes !
        Or, que voyons-nous aujourd’hui ?
        Qu’elle est toujours pour demain !
        Alors je vous pose la question, mesdames et messieurs :
        Est-ce en remettant toujours au lendemain la catastrophe que nous pourrions faire le jour même que nos l’éviterons ?
        D’ailleurs je vous signale entre parenthèses que si le gouvernement actuel n’est pas capable d’assurer la catastrophe, il est possible que l’opposition s’en empare ! »

      • Delaude

        YES !
        En fait, maintenant que tu me le rappelles effectivement ! Je croyais avoir fait un humour qui venait de moi… En fait c’était un souvenir oublié qui remontait ! :smile:

      • Tex

        Je croyais que tu l’avais fait exprès DELAUDE!!!

      • Mais….. C’est du Raymond Devos non? Il était trop fort avec ses textes!!!

      • Tex

        OUI c un sketch de Raymond DEVOS bien sûr!!

      • Tex

        Excellent!! mdrrrrr!

    • noonoo12

      Tout à fait d’accord, et notre protection sociale est ce qui fait obstacle à notre ruine immédiate, alors forcément ça les gène…

      • fotoulavé fotoulavé

        La continuité en regard du scientisme

        Continuité irrationnelle : Une théorie synthétique.

        Sous quel angle faut-il envisager la continuité ? On pourrait mettre en doute Bergson dans son analyse morale du scientisme, contrastons cependant ce raisonnement : s’il se dresse contre l’origine de la continuité, c’est également parce qu’il en examine l’expression métaphysique comme concept moral de la connaissance bien qu’il s’approprie la réalité rationnelle de la continuité.
        C’est le fait même qu’il systématise l’expression spéculative de la continuité qui nous permet de rejetter l’hypothèse qu’il en identifie la réalité rationnelle en regard du tantrisme tout en essayant de l’opposer à son contexte social et intellectuel.
        C’est dans cette même optique qu’il restructure la conception générative de la continuité et si la continuité originelle est pensable, c’est tant il en systématise la réalité générative sous un angle génératif.

        Source et article complet: http://www.charabia.net/gen/index.php

      • Delaude

        Cher foutoulavé, ce n’est pas l’heure…
        Ce genre de publication, c’est vers 22h avec le bol de tisane quand on sent qu’on va avoir besoin d’un demi témesta..

        Ca marche très bien aussi lorsque l’on est assis dans un lieu d’aisance et qu’il faut attendre que la nature veuille bien faire son oeuvre, encore qu’on peut se retrouver dans la situation première, ce qui n’est pas confortable. En plus, tout le monde se demande où tu es passé !
        Non, je plaisante… quoique…
        « Il faut cependant contraster ce raisonnement car il identifie la réalité morale de la continuité, et le paradoxe du tantrisme illustre l’idée selon laquelle le tantrisme phénoménologique n’est ni plus ni moins qu’un monoïdéisme subsémiotique irrationnel. »
        Tu pourrais expliciter ? lol !

      • fotoulavé fotoulavé

        Désolé mais je ne me suis pas lu et puis ça n’a ni queue ni tête. C’est un générateur de discours pour politiciens en manque d’inspiration.
        Je n’ai pas osé couper cette oeuvre numérique.
        C’est de l’art mec !

        http://www.charabia.net/gen/index.php

      • Delaude

        Ah bon ! Si c’est de l’art, tout s’explique… mdr…

        PS : chui pas un mec ! chui une fille !

      • fotoulavé fotoulavé

        Attend c’est l’expression qui est comme ça. Mec ! Si je met fille ça fait complètement bolosse !

      • Delaude

        Tu as : poupée, cocotte, poulette, gonzesse, nénette, meuf, saucisse (ça c’est quand on est fâché)…
        On essaye ?
        « C’est de l’art, cocotte ! »
        « C’est de l’art, poulette ! »
        « C’est de l’art, nénette ! »
        « C’est de l’art, poupée ! »
        Mdr..

      • cela me rappelle il y a quelques temps… Ma femme et moi on aime bien se chercher, se provoquer, c’est un jeu pour nous. Un soir on se cherchait et s’envoyait quelques gentils noms d’oiseaux, et j’ai levé un peu la voix, elle m’a alors dit:
        -hooo, tu changes de ton (mdr)
        comme un con j’ai osé rondre:
        -ben non, je préfère te garder! mdr

        Sur le coup elle m’a jeté mais quelle crise de rire!

      • La continuité c’est une chose, mais quand c’est dans des articles à rallonge….. Allez, je fais un lien vers l’article complet, c’est mieux au niveau des commentaires.

      • fotoulavé fotoulavé

        Merci benji t’est total repect, mec! yo chui en normandie j’ai changé de style..

  • Tex

    Blaaa blaaa blaaa …comme d’hab chez nos cherzélus!

  • hopix

    C’est là que commence le Bal des Faux-Culs.

    Mais il est vrai qu’on n’attrape pas une mouche avec du vinaigre, hein…

  • José

    Pour moi ce sera un café et deux croissances…

  • aurel-chan

    Ralala, quel bande d’abrutis. Une croissance n’est jamais infini (oui je sais, c’est pour entretenir l’illusion sur les moutons mais, j’avais envie de le dire quand même).
    Des fois je dis « merde c’est pas de croissance qu’on a besoin mais d’une vie descente » et d’autres trucs du même genre.

    Bon c’est mon premier commentaire sur ce site. Sur d’autres, j’avais bien utilisé mon prénom complet sur d’autres sites d’infos alternatives et pas le diminutif que j’emploie pour mon pseudo ici

    C’est « aurel » le diminutif. le « -chan » c’est un suffixe japonais qui se place après un nom ou un prénom pour désigner une affection envers la personne désigné. sutout envers une personne plus jeune, du même âge. En fait y a 2 suffixe pour ça. « -kun » c’est généralement pour les garçons, et -chan, généralement pour les filles.
    Bon y a d’autres cas particuliers mais je pense que ça suffira pour l’instant. Donc j’utilise « -chan » alors que chuis un garçon de 21 ans ^^ mais j’aime mieux. Et, si j’utilise un suffixe japonais, c’est parce que chuis un fan de manga et d’anime que je lis et regarde depuis plus de 4 ans maintenant.

    Good, c’est fait pour ma présentation personnel.

    Je crois que c’est seulement depuis peu de temps que je regarde votre site régulièrement (d’autres sites d’info alternatifs, soit ils ne sont plus fiable, soit y en a qui ont arrêté. enfin, c’est seulent pour les sites que j’ai moi-même suivi et je n’en site aucun).

    Autrement, soit c’était de temps à autre que je consultait, soit je lisais des articles de votre sites relayé par d’autres.

    Ah, pour rajouter un bonus à ma présentation de moi-même, ça fait plus de 4 ans que j’ai commencer à consulter des sites internet avec des infos sur ce qu’il se trame vraiment dans ce monde ainsi que les coter pas clair de certains événements (11/09/2001 pour citer le plus classique mais au combien conséquent).

    Pour dire bref, j’ai commencé ma prise de conscience il y a 4 ans et ça se maintient encore ^^
    Même si ça a eu plusieurs effet sur moi (le mépris très profond de cette société entre autre), je ne regrette absolument pas cette prise de conscience.

    Voilà, ce sera tout pour le moment.
    Je verrai bien si je posterai beaucoup d’articles ou pas ^^’

    • PAM2/3

      Salut Aurel-chan
      T’es super cjvil, bravo, moi j’ai attaqué de but en blanc, sans préliminaires… Oups !
      A propos, le Fudji-san est donc féminin ?
      à +

  • pikpuss

    Tous ces guignols n’ont que le pouvoir que veulent bien leur déléguer les quelques familles qui possèdent la banque fédérale américaine, l’émission des monnaies américaines et européennes, la BCE, le FMI, autant de structures mises en place pour pérenniser leur domination sur des milliards d’individus :  » marche ou crève  » telle est leur doctrine…

  • michel

    Je regrette de pouvoir argumenter plus mes propos mais je trouve extrêmement dur ceux de cet article :

    La croissance est je m’en excuse, une politique qui, si elle est timide à démontrer ses résultats aux Etats-Unis, a depuis, crée :

    – la première protection de la santé dans ce pays qui couvre aujourd’hui 95% de la population, 85% avant cela. Elle n’est pas universelle mais c’est au pro-austérité tel les Sarkozistes et Merkel américains auxquels on peut imputer la faute,

    – nationaliser une partie des fonds bancaires et banques privées via le Plan Paulson, pendant que nous distribuons autant d’argent à nos banques sans AUCUNE contre-partie (modèle de la droite libérale)

    – insuffler un accès aux crédits pour les différentes PME américaines pendant la Crise qui représentent 65% de l’actif aux States.

    Rien de concret ? Mon cul oui ! Bon d’accord pas grand chose il est vrai mais comparons à une politique de :

    La réussite de l’Austérité en Grèce :

    – salaire moyen baissé à 50% ceci pour tout le monde,
    – PME se fermant les unes après les autres,
    Sans parler de la misère, des suicides, des manifestations ultra-violente, de la montée d’un racisme radical…

    Le bilan est le même, vraiment ?
    Obama est miné dans son action par les lobbys et autres grands organismes financiers, vous le reconnaissez aisément. Alors pourquoi dénigrer sa volonté et ses efforts avec autant de pugnacité et vouloir y voir son appartenance à un système pourri alors qu’il bataille – à sa manière, toujours américaine c’est sur – pour une certaine idée de défense du peuple et de ses intérêts ?

    • Pour les idéalistes que nous sommes, un président se doit d’en avoir entre les jambe pour agir et faire son job correctement! Là? Ils s’aplatissent tous devant les pressions et les lobbys, c’est plus des présidents ce sont des carpettes, et non, jamais je n’applaudirai une carpette!

    • pikpuss

      Obama est un bon acteur ; indispensable pour contenir les foules en colère. Je ne suis d’ailleurs pas sûr qu’il veuille réellement être réélu. Sa position sur le mariage homosexuel va agir comme repoussoir dans les communautés évangéliques. C’est peut-être une tactique pour ne pas être réélu. Et on aurait une secte au pouvoir : les Mormons prêts à déclencher la guerre sainte…
      Quand on est président d’un pays qui possède 200 bases militaires à l’étranger, couvre le trafic de drogue, développe une puissance militaire inouïe, on peut se demander où est l’intérêt du peuple américain et des peuples du monde entier. Pays dont l’émission de la monnaie qui est aussi celle du monde entier appartient à quelques familles ; où les églises et sectes ne paient pas d’impôts, où le niveau télévisuel rejoint les canivaux, où est le bien être du peuple dans cette affaire ? Faut arrêter d’être naïf…

    • PAM2/3

      michel
      C’est tout du vent, l’argent n’existe que par notre dette, lorsqu’on l’emprunte à des banques qui ne l’ont pas, l’invente sur papier, créent des lois pour étouffer la résistance et noyer le poisson; et s’en fout, personnellement…
      Bien sûr il parait difficile d’en sortir aujourd’hui, mais juste « il parait »…
      Energies libres, savoir équitable, conscience éveillées, indépendance et autonomie, en fait, mise au grand jour des vérités de ce monde, et de ses possibles…

  • phil

    vendu a la botte des puissants ne recherchant que la gloire le profit et la postérité pauvre monde politique
    vous mentez vous trichez alors que si seulement vous décidiez d agir contre cet caste financière immorale qui veut asservir l humanitée vous marqueriez l histoire.
    vous serai considerez comme des judas dans les annees qui suivront les conflits que vous aurez provoqué par votre manque de courage politique
    VOUS N ETES PAS DIGNE DE NOTRE CONFIANCE