L’arrivée de Free Mobile pourrait mener à la suppression de 10.000 emplois

Free est-il un opérateur merveilleux et irréprochable? Car c’est bien beau de proposer des tarifs très attractifs mais encore faut-il pouvoir suivre, ce qui n’est pas le cas puisque les premiers départs de clients ont déjà été annoncé, cela à cause de la qualité des services… Autre conséquence, le départ massif de clients d’autres opérateurs mobiles pour aller chez Free (et à première vue non ils n’ont pas tout comprit) pourrait être à l’origine de la suppression de 10 000 emplois, explications:

Un prospectus de Free

L’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie pourrait détruire jusqu’à 10.000 emplois chez ses concurrents, mais cela pourrait se faire sans licenciements, selon l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

Concernant les réductions d’emplois, « l’ordre de grandeur cité par les analystes pourrait être de 5.000 à 10.000 emplois supprimés en brut », car ce chiffre ne tient pas compte des emplois éventuellement créés par Free, a indiqué Jean-Ludovic Silicani, président de l’Arcep.

Si on tient compte du nombre d’emplois que représente le secteur: de 130.000 à 170.000, et qu’on tient compte du fait que 3% des employés en moyenne partent à la retraite chaque année, « sur deux ans, ça fait 6% donc 10.000 emplois, donc on estime qu’ils peuvent le faire sans licenciement », a-t-il poursuivi.

Les opérateurs SFR comme Bouygues Telecom ont évoqué récemment lors de la parution de leurs résultats annuels leur volonté de « redéployer leur dispositif » pour l’un et de « réaliser un plan d’économies de 300 millions d’euros » pour l’autre, et estiment que l’emploi pourrait en souffrir dans le secteur.

« Si leur recettes et leurs marges baissent, les opérateurs doivent réduire leurs dépenses: les coûts de fonctionnement, les investissements et les dividendes qui sont les trois paramètres d’ajustement », a résumé M. Silicani.

Source: Boursorama.com

12 commentaires

  • Maverick Maverick

    Tout ça parce qu’il faut toujours plus de croissance et de rentabilité. La gestion par les ratios. Et quand on sera tous des télétravailleurs, ça sera encore plus facile de licencier. On pourra le faire en quelques clicks sur l’Intranet, et il y aura même des programmes intelligents pour proposer les plans sociaux. On n’arrête pas le progrès. Il faudra avoir une activité d’artisan (plombier, électricien, informaticien, domoticien, autres services) pour avoir une situation stable. Moi je me demande si ce n’est pas ce que je vais conseiller à mes enfants. devenir leurs propres patrons, et phoque le système. ?:-)

    • MouteMoute

      Oui être son propre patron c’est bien mais il faut être habile parce que dans la logique néo libéral c’est ce qu’ils veulent qu’on devienne tous des électrons libres pour couper toute alliance sociale… La solution pour ne pas finir leur esclave est de refuser le prêt à intérêt donc leur couper l’herbe sous le pied et les mettre hors jeu de nos vies ! Évidemment à partir de là il faut dire au revoir à son statu de mouton consommateur et choisir l’autogestion dans son mode de vie, cad retour à la terre, décroissance volontaire etc… c’est pas gagner pour la majorité des français.

      • Maverick Maverick

        Pour le moment, je n’ai emprunté que trois fois dans ma vie : mes études, ma première bagnole et l’appart’ acheté en commun avec mon ex’. J’ai pas un rond, mais pas de dettes non plus.

  • MouteMoute

    En même tps les emplois « subventionnés » c’est pas une solution et ça conduit à la même dérive… personnellement j’suis bien content que les mineurs de fonds  n’existent plus, et si les centrales nucléaires sont fermées ça ferait des chômeurs mais ça serait un soulagement pour tout le monde !
    Le chantage à l’emploi c’est aussi une arme des grands capitalistes.
    et à mon avis l’emploi salarié c’est finir comme un mouton émasculé…

    • Maverick Maverick

      Le problème de base, c’est surtout que ceux qui vivent pour travailler imposent leur loi à ceux qui voudraient juste travailler pour vivre. L’emploi salarié n’est pas une mauvaise chose en soi, c’est le rapport au travail et sa place dans la vie qui sont pervertis.

      • engel

        En lorraine,
        Les mineurs de fond étaient très bien payés et très bien concidérés !
        Ils étaient fièrs de leur boulot et pour rien au monde il n’auraient cédé leurs places.

      • MouteMoute

        Je dis pas le contraire je dis que c’est un boulot qui a fait son tps et que s’en passer n’est pas une grande perte pour le bien des enfants des mineurs et des autres…
         

  • Et oui, free mobile fait du mal aux 3 autres « escrocs/associés ». Je suis très satisfait de free… Seulement un petit soucis vers 20h, où il faut s’y prendre à 4/5 fois pour emmetre un appel.  Le service client est difficile à joindre, mais c’est surement temporaire, du fait qu’ ils sont victimes de leurs succès. Aussi, ils n’ont pas vraiment créer d’emploi en France, leurs opérateurs sont basés au Maroc…

  • observateur

    mdr,si Free Mobile tient ses engagements ,je vois pas ou est le problème,les autres n’ont qu’à s’aligner ou proposer des tarifs interressant et pas s’en mettre pleins les fouilles de façon dégueulasse comme ils ont fait jusqu’à hiers.De plus notre incapable de Président est bien responsable de bcp plus de 10000 chomeurs en permettant à ces potes de délocaliser ,et au fait quand aux autres boites de téléphonie,si vous voulez un renseignement ou vous dépétrer d’une facture non réguliere ,vous atterissez sue une plateforme hors de France ,alors de qui se fout-on de la gueule .

  • Bouffon

    On se prends tous une borne wireless, combi wi-Fi/wi-max ça à une portée de 8km en ville et vous aller voire comme il vont tous au chômage en courant.

  • la solution n’est pas un emploi pour tous mais le chômage pour tous car lorsque plus personne n’aura d’argent tous apprendront à vivre sans!!
    on ne dit pas chômeur mais homme libre et non soumis à l’exploitation de l’homme par l’homme.
    on ne dit pas salarié, employé, ouvrier, travailleur mais esclave (moderne), prostituée.
    soyons heureux donc !
    http://bit.ly/xsGRH7