Système scolaire français: la grande hécatombe continue

C’est une hécatombe intellectuelle comme au niveau de l’emploi qui est en cours depuis plusieurs années déjà, mais le gouvernement Sarkozy n’a vraiment pas aidé à renverser la tendance si on gratte un peu. Pour ce qui est de la réduction du niveau scolaire des enfants, ce n’est plus à prouver, certains arrivent même en 6ème sans savoir lire correctement, quand à l’emploi…

http://1.bp.blogspot.com/-S9-J9exrV4E/Tyj2ALV1_cI/AAAAAAAAApE/-SFffJS43g0/s1600/Education_Nationale.jpg

Nous prenons uniquement les chiffres officiels depuis 2008 pour aborder le problème:

En seulement 5 ans, ce qui ferait plus de 70 000 enseignants non remplacés, ce qui peut paraître énorme et impossible, pourtant, sur le site de l’éducation nationale, les grands chiffres pour l’année 2009-2010 sont clairement affichés (si quelqu’un peut trouver des données plus récentes, je suis preneur…), pour l’année scolaire 2009-2010 il y avait 852 907 enseignants, privé et public confondus, pour 65 657 établissements scolaires et 12 537 138 élèves.

http://villageampus83.blog.lemonde.fr/files/2011/01/11-01-21-sarkozy-education-nationale.1295715746.thumbnail.jpg

Le souci, c’est que ce n’est pas terminé, les implications étant nombreuses quand à la qualité de l’enseignement donné aux élèves, ce sont eux qui vont en subir directement les conséquences.

 

L’enseignement bancal, même pour les adultes!

L’enseignement perd de son sens puisque l’éducation nationale ne dispose plus de sa capacité à enseigner de manière optimale, et cela touche malheureusement tous les âges, de la maternelle durant laquelle ils apprennent les bases de la vie en société entre autres enseignements jusqu’au cours du soir pour ceux qui ont souhaité reprendre leurs études. Il y a un autre souci à prendre en compte et qui explique peut être aussi la réduction des effectifs, le manque de moyens financiers. Je tente actuellement d’avoir les témoignages ici d’enseignants qui donnent les cours du soir dans des maisons de la formation en plus de leur journée de travail, ceci dans l’espoir de gagner quelques euros en plus à la fin du mois. Bien qu’ils continuent à donner leur cours, ceux dont je parle ici ne sont pour la plupart plus payés depuis le mois de février 2010, cela fait un an qu’ils donnent des cours du soir de manière bénévole!!!D’ici la fin du mois, si aucune salaire n’est versé pour ces heures de cours de données, ils se mettront en grève et donc plus aucun cours ne sera donné, je reste informé sur le sujet.

 

Quand la France s’organise…

Même si cela patauge, même si l’on sait les mouvements de protestation vains, les parents se mobilisent et tentent de se faire entendre, ils tentent de sauver leur éducation ou celle de leurs enfants. Étrangement, ils se mobilisent même bien plus que les syndicats eux-même soit dit en passant… Parmi ces mobilisations, je vous tiens informé de la mise en place de l’une d’elle à Martigues, puisque je suis bien placé pour en être informé. Une classe de maternelle va être fermée, ce qui fera monter le nombre d’élèves/classe à 32! Un nombre déjà difficile pour des élèves normaux ou des adolescents, alors pour une classe de maternelle, c’est pire que le Vietnam pour l’enseignant…

Pour informer au maximum, un groupe Facebook a été créé, une pétition mise en place et diffusée, les médias locaux informés et un sitting se fera dès lundi devant l’école, on ne sait jamais, tant que la démocratie nous laisse une chance de donner notre avis…

Voici quelques mesures utilisées, nous sommes à l’écoute si vous avez d’autres idées. Je vous propose également, outre le fait de donner des idées, de mettre le maximum d’informations sur les fermetures de classes prévues, les mesures mises en place par les intéressés, les dates pour les mobilisations, les lieux, etc…

    100 commentaires

    • yael

      Si y » avait que les profs comme soucis!!! Sachez que mes filles depuis le début de l’année il leur manquent la moitié des manuels scolaire alors quand le prof dit faites l’exercie n° tant page tant et bien c’est le bordel!!! On m’explique : pas de budget pour fournir tout les livres à tout les élèves!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et les profs ne leur fait même pas de photocopie pour compenser!!! J’ai écrit au rectorat et devinez? j’ai pas de réponse… Elle est pas belle la Françe?? hein?? Je suis scandalisée!!!!!!!!!!!!!!

    • Enfin, l’ordonnance du 6 janvier 1959 a porté à 16 ans le terme de la scolarité obligatoire.

      Dans son article 1er, elle stipule que  » l’instruction est obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans révolus pour les enfants des deux sexes, français et étrangers, qui atteindront l’âge de six ans à compter du 1er janvier 1959.

      La mission de service public de l’Education Nationale ne devrait-elle pas s’inscrire uniquement dans l’obligation que la Loi lui impose? soit instruire les enfants de 6 à 16 ans. 

    • antinukciv

      Cessez de parler de la france : Ce n’est plus la FRANCE.

    • Horaires des classes de C.P. et C.E.1

      Domaines disciplinaires

      Durée annuelle
      des enseignements

      Durée hebdomadaire
      des enseignements

      Français

      360 h

      10 h

      Mathématiques

      180 h

      5 h

      Éducation physique et sportive

      108 h

       
      9 h *

      Langue vivante

      54 h

      Pratiques artistiques et histoire des arts

      81 h

      Découverte du monde

      81 h

      TOTAL

      864 h

      24 h

      * La déclinaison de cet horaire hebdomadaire sera fonction du projet pédagogique des enseignants, dans le respect des volumes annuels fixés pour chacun des domaines disciplinaires.

    • une prof

      Il n’y a pas que des professeurs qui travaillent pour l’éducation nationale. Il est donc faux de prétendre que la supression de 70 000 postes dans ce ministère représente
      70 000 professeurs en moins!
      Les syndicats d’enseignants se sont déjà à maintes fois mobilisés par le passé pour défendre leurs droits, ceux de leurs élèves et même ceux des parents de leurs élèves.Mais leurs troupes se fatiguent de se faire traiter de fainéants et autres gentils mots… elles se mobilisent de moins en moins facilement!
      Je fais partie de ceux qui ont perdu 1,5 mois de salaire en 2003, et je ne suis pas près de recommancer, croyez-moi!

    • engel

        » l’éducation nationale » qui pleurent!

      Ah, les chiffres…
      D’accord, mais regardons les depuis 1960, date qui correspond au début de la débâcle de l’enseignement (reforme, méthode globale etc.).
      Que constatons-nous ?
      Les moyens financiers alloués au mammouth n’ont pas cessé d’augmenter! Au point de devenir, depuis les années 80, le premier budget  de l’état français en terme de dépense.
      Mais pendant ce temps le niveau scolaire n’a fait que sombrer lamentablement.

      Chercher l’erreur!

      Ce sont toujours les mêmes qui donnent des leçons et qui se plaignent, mais jamais ne se remettent en cause.
      Normal!….Ils sont plus intelligents que nous !  
      Ps : Constatons  le nombre impressionnant d’enseignants occupant des postes politiques ! ….La aussi, il a de quoi rigoler jaune…., vu le résultat catastrophique.
       
       

    • den

      Et lorsque l’on compte en énarque celà fait 1 enseignant pour 14,69 élèves.
      Me trompes-je?

    • viking

      SVP   comparons avec d’autre pays,

      il et tout a fait normal que l’on supprime des Postes de Gréviculteurs : Trop de prof pour le nombre d’élève… je ne sais plus quel pays fait un meilleur résultat:

      Avec 50% de prof en moins pour une Quantité d’élève a peu prés identique, il fait plus du double de Diplômés Supérieur et parlant plusieurs langues

      • Il faut egalement parler de la qualité des élèves, qui sont …..

        • engel

          Qui sont quoi ???
          Cons ….C’est ça !!!
          Vous croyez vraiment, qu’au début du siècle dernier, nos petits paysans du fond de leurs campagnes ravitaillées par les corbeaux étaient d’une finesse sans égale,… de nos jours ? 

          Il faut avoir lu des lettres de simples « trouffions » de 14/18, pour se rendre compte du niveau de maîtrise de la langue française de ces hommes, pourtant fort rustre au demeurant !

    • Niveau C.P. et C.E.1 Durée annuelle des enseignements TOTAL 864h

      Français 360 h soit 41.66% du temps total
      Mathématiques 180 h soit 20.83% du temps total
      Education physique et sportive 108 h soit 12,5%du temps total
      Langue vivante 54 h soit 6,25% du temps total
      Pratiques artistiques et histoire des arts 81 h soit 9,375% du temps total
      Découverte du monde 81 81 h soit 9,375% du temps total

      Première remarque:  864 heures de cours représentent entre 24  semaines et 25 semaines de travail effectif sur une année de 52 semaines. Education à temps partiel pourra-t-on dire?

      Deuxième remarque:  C’est durant l’école primaire que s’acquièrent les bases de l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des mathématiques. Pour cela en C.P. et C.E.1, le programme impose 360 h de français et 180 h de mathématiques soit 64,25% du temps scolaire, les 35,75% restant sont consacrés pour l’éducation physique et sportive, la langue vivante, les pratiques artistiques et l’histoire des arts et la découverte du monde.

      Est ce que les enseignements qui ne relèvent pas de la mission première de l’école qui est d’enseigner les fondamentaux sont l’apanage et doivent restés dans le giron de l’éducation nationale?

      Éducation physique et sportive: N’existe-t-il pas des clubs sportifs pour cela dans lesquels l’on trouve des formateurs (brevet d’Etat) plus à même de dispenser cet enseignement plutôt qu’un professeur des écoles?

      Langue vivante: 54 h soit 6,25% du temps total, c’est trop peu ou pas assez! N’y a t-il pas d’autres biais comme les instituts privés (formation en trois mois résultats garantis), des logiciels ludo-éducatifs via internet ou sur CD-ROM, et puis pour qu’elle utilité sachant que 90 % des français ne sont à la finale jamais confrontés au cours de leurs existences à une situation les obiligeant à parler en anglais. Et si le besoin s’en faisait sentir, il existe des applications sur mobiles et de très bons traducteurs électroniques pour ce faire.

      Pratiques artistiques et histoire des arts: Que font nos enfants dans les clubs de loisirs l’été ou pendant les vacances scolaires quand ils en ont lapossibilité? si ce n’est cette pratique. Le professeur des écoles n’a t-il pas une mission beaucoup plus fondamentale? Ce que des jeunes animateurs, niveau BAFA, il faudrait le payer argent comptant à des bac plu 5 en herbe?

      Découverte du monde: Les fameuses sorties en bus ou escapade ici et là pour découvrir la ville et l’environnement. Cela ne relève t-il pas de la famille? Ne serait-til pas mieux de consacrer ce temps don cet argent à des allocations familiales permettant aux familles de réellement choisir ce qui est bon pour leurs enfants?

      De façon générale, sorti des fondamentaux, les professeurs des écoles outrepassent leur mission qu’est d’enseigner le français et les mathématiques. Il serait bon que la société toute entière commence à réfléchir l’Education nationale et à reédéfinir sa mission.

      Il existe bonnombre d’associations de loisirs, culturelles et sportives qui n’attendent qu’un véritable fiancement des pouvoirs publiques pour exister. Les compétences existent aussi en dehors de l’éducation nationale. Elles ne se subtituent pas mais complètent la mission de l’éducation Nationale. Mission dont on connait les résultats désatreux.    


      • mémé

        On ne peut pas infliger à des élèves du primaire 26 heures par semaine de français et de maths. Ils ont besoin de ces respirations que sont les autres matières.
        D’autant plus que pour certains, la culture générale provient uniquement de l’école et non pas de la famille.
        Bien sûr, des visites de musées, de châteaux de zoos etc… devraient être faites dans le cercle familial, mais avec l’école, souvent c’est gratuit, ce qui n’est pas le cas en famille.
        Un des problèmes de l’éduc’nat, c’est justement la démission des familles. ( Pas de toutes, heureusement!)

        • engel

          Ah oui !
          Est qui ????…. a expliqué, que la famille, ne savait pas, ou ne pouvait pas éduquer correctement ses propres enfants, pour cause de vieux préjugés et de mauvaises pratiques pédagogiques ?

          De plus en plus fort : irresponsable et donc non coupable telle est l’éducation nationale !!!
          PS : Heureusement certains enseignants fous et suicidaires luttent contre cette pieuvre. Mais, ils sont peu visibles et laminés par cette pensée unique qui n’hésite pas à détruire leurs carrières et leurs réputations !
          Gloire à eux et mort aux pleureuses…
           

      • viking

        Oxbioxoido

        A chaque lecture de tes commentaires, je ne dis  » voilà un lascars du système » 
        je dis lascars pour éviter : valets & Domestiques…..

        persuadés d’être un triple CON d’oser penser cela …, on as plus le Triple AAA, mais le triple CON…..

    • EGO

      nous somme toujours a la recherche d’un coupable .
      l’État, les prof, les parents, les chiffres (y a t-ils un coupable)  :vampire:
      les incidents grave survenus a l’École son t-ils lier a tous s’est coupable  :vampire:
      OUI ET NON
      NOUS SOMMES TOUS LIER LES UNS AU AUTRES,NOUS SOMMES AUSSI TOUS INDIVIDUEL .
      ACCEPTER L’INDIVIDUALITÉ S’EST ACCEPTER LES RESPONSABILITÉ DE CHACUN DANS C’EST ACTE .

      • engel

        Que doit-on comprendre ?

        -Que la faute est collective donc il n’y a pas de coupable ?

        -Ou, que la faute est collective mais certains sont beaucoup plus responsables que d’autres et à ce titre, doivent-être fortement sanctionner. Et ceci, afin d’éviter toute nouvelle manipulation de masse ?

        • Nevenoë Nevenoë

          quelqu’un peut supprimer mon post ci dessus svp ?

        • den

          ba, on a le droits aux erreurs, on va pas te mettre  en colle pour celà!! quoique dans le privée ??? c’est péché!!

        • Nevenoë Nevenoë

          Tu sais dans le privé la religion n’est pas omniprésente. Il y a juste possibilité de faire du catéchisme ou de l’éducation religieuse (étude de toutes les religions) pour ceux qui le désirent.

        • den

          MDR!!  « la religion n’est pas omniprésente mais il y a le choix entre catéchisme et l’étude de toutes les religions. » Serais ce une carrière de politicien qui débute ?

        • Nevenoë Nevenoë

          Non, la religion n’est pas omniprésente, c’est 1h00 par mois ou tous les 15 jours, je ne sais plus…
          La définition de omniprésent : Présent partout et tout le temps.
          Mes enfants ne sont pas baptisés, il y a également des musulmans et des Juifs

        • Nevenoë Nevenoë

          Ca a été fait mais il reste ma demande : « quelqu’un peut supprimer mon post ci dessus svp ? » :)

        • viking

          tu n’as pas a avoir honte de tes idées. Tu as tout a fait raison de mettre tes enfants dans le Privé. les miens y vont l’année prochaine…. Le privé est une école non libre, car, il ne sont pas libre de leur programme éducatif, ils dépendent des Bolchevik de la Rééducation National

          Bolchevik par la couleur des Syndicats plus de majoritaire, c’est du 80/90 % comme les élections dans les régimes Totalitaires : Corée du Nord ou élection de Chirac contre la PME/PMI Le Pen….

          IL y a des écoles totalement libre du système, avec leur propres programme auteur classique, plusieurs langue, très cher, les résultats au BAC c’est du 100 % avec mention….. beaucoup de fils de Patron du Crac 40 ou Politichens y sont : j’ai des noms  : y a des Rouges…. j’ai un copain se privant d’énormément de chose pour payer cela à son fils, en plus, son fils apprend avec l’école : l’équitation, les sport de combat, le tir…..

        • Youpi

          La scientologie doit bien proposer quelque chose comme ça… :)
          On passe de la secte educ nationale à une autre, moi je préfère la secte officielle ;)
          Facile 100% au BAC quand on sélectionne à l’entrée.
          Sinon, évidemment le système est à revoir, surtout le collège unique dans lequel beaucoup d’élèves s’ennuient fermement et je les comprends.
          Les entreprises demandent certains profils de formations à l’éduc nat. mais ne s’investissent pas dans la formation. Il faut davantage de partenariat avec les industries.
           

        • Nevenoë Nevenoë

          D’accord avec toi pour la sélection.
          Pour moi le taux de réussite devrait être un ratio entre le nombre d’élèves obtenant le BAC et le nombre d’élèves entrés en 2nde.
          Sinon le collège unique pose problème aux élèves dont le niveau ne se situe pas dans la moyenne mais en deçà et au delà.
           

        • den

          Bon, finalement tous le monde est d’accord sur un point: y’a un truc qui va pas. Les enseignants pensent qu’ils détiennent un savoir. Les parents qu’ils sont des géniteurs de débiles ne sachant élever leurs gosses Des patrons qu’aimeraient plus de flexibilités dans le monde du travail sans mettre de ronds dans la corbeille de la formation. Des syndicats généreux dans le choix de la couleurs de la cravatte à porter;Des Ministères alliant imcompétences d’une une véritée absolue. Des hauts fonctionnaires d’Etat qui ne connaissent pas la règle de trois. Un clergé non omniprésent mais qui pronent le choix entre catéchisme et ouverture aux autres à moindre coût, des formateurs de profs qui ne connaissent pas les multiples facettes du cerveau et des intelligences.Un Président qui traite les autre de cons. si y’avait pas tous celà, je crois que je m’ennuierais.

        • den

          Y’en a meme qui s’y font voler leurs scooter!! c’est dire si c’est du sérieux.

        • EGO

          on ne peux pas accuser le système scolaire des acte de certaine personne ,pas plus que l’État ou l’est parent .
          chaque individus est responsable de s’est acte .
          l »homme a créé une justice pour de telle acte .quand nous marquons système éducatif la grande hécatombe nous déculpabilisons les agresseur en accusant le système éducatif .
          par se fait, nous avons une par de responsabilité .
          Pour se qui est de la sévérité de la justice je répondrais ,se qui est trop sévère pour l’un nait pas suffisant pour l’autre.
          le titre peux être considérer comme une manipulation de masse.?
          nous ne somme que des homme avec nos imperfection la vérité se trouve dans le cœur

    • c’est bon ca, peut être que les parents devenus sans emploi vont enfin se mettre a éduquer leurs enfants eux même au lieu de les confier au système qui les formate pour en faire des bons soldats de la guerre économique…
      pourvu qu’ils leur apprennent quelque chose d’utile au lieu de suivre les programmes de l’educ. nat. qui formatent les gosses en bons ouvriers dociles…

      • engel

        + 1000 Bibi
        Signé : un (con)travailleur qui sait que c’est le meilleurs moyen pour se faire exploiter par l’autre!
        Mais qui n’a pas encore trouvé mieux pour survivre…

        • mémé

          Il n’est pas obligatoire de mettre les enfants à l’école, si vous trouvez qu’elle est si nulle que ça.
          Je vous rappelle que seule l’instruction est obligatoire, instruction qui peut être assurée par les parents ou le CNED.

        • ben tu vois, tu progresses engel: tu ne nies plus et du coup « con » ne se justifie plus!!
          la prochaine fois pour faire plus court signe « esclave bien conscient de sa condition »
          je te souhaite de trouver mais ca ne se fera pas en un jour alors courage… ;-)

    • Olivier

      N’oubliez pas que les profs subissent les changements de programmes et de méthode d’enseignement à chaque changement de ministre.
      On demande de plus en plus de travail préparatoire aux profs, moins de cours magistraux, plus d’expérimentation, de raisonnement de la part des élèves. ils doivent ABSOLUMENT trouver des activités inter disciplines…
      Tout cela pour dire que nos chers ministres organisent le bordel dans l’ EN tout comme l’€urope   organise l’agonie des peuples. :poop:

      • engel

        Les ministres,

        Ils ne font qu’appliquer des programmes ministérielles, proposés par un des courants dominants de l’éducation nationale.
        Un point c’est tout!

        Tout autre proposition est vouée à l’échec…Un doute !, consulter l’histoire des reformes depuis 1960!!!

        Et, s’il le faut,…. on fait défiler les enfants….et cela ne choque même plus personne …

      • Tex

        Tout à fait OLIVIER!!!!!
        C voulu!
        C pour ça que j’ai quitté l’enseignement … dégoutée!
         

    • Nevenoë Nevenoë

      Moi je me passe de l’éducation nationale : mes enfants sont dans une école catholique.
      C’est le cas de pratiquement 1 enfant sur 2 dans l’ouest de la France (Bretagne + Pays de la Loire)
      Et encore, l’Etat freine la progression en refusant des ouvertures de classe.
      Au collège c’est 75 € par mois et ça se passe super bien.

      • engel

        Mais,
        Pour être totalement transparent , il faut rajjouter que ces écoles privées sont aussi subventionnées par l’etat.

      • Youpi

        Ben justement, les profs du privé sont payés eux aussi par l’état, sur une grille de salaire identique il me semble…

      • den

        Ce n’est quand même pas à l’Etat de payer des classes suplémentaires pour le privé. Les moutons payent déjà pour les banquiers!!

        Et puis, les écoles privées ont un partenariat avec l’Etat. Donc vous vous ne passer pas de l’éducation Nationale.

        Au mieux, vous pacsé l’Eglise et L’Etat.

        En revanche pour s’en passer, il ya toujours la possibilité de faire son école dans sa maison pour ses enfants. Il faut le signaler à l’Inspection académique.  l’enseignement que vous  donnerez à vos enfants ne seront pas obliger d’être en référence avec le programme de l’éducation nationale.

        • Nevenoë Nevenoë

          L’État, et donc le contribuable est gagnant car si les profs sont rémunérés par l’Etat nous payons tout le reste : locaux, frais de fonctionnement, infrastructure etc .
          Ça fait 2,5 millions d’élèves pour lesquels l’Etat ne paie que les profs …
           

        • den

          Dans payer des classes, entendre le coût de construction des batiments.

        • Nevenoë Nevenoë

          Non ce n’est pas l’Etat qui paye ça.
          L’Etat ne paye QUE les profs. Les bâtiments et terrains ne lui appartiennent pas .

        • den

          Oui. « Ce n’est quand même pas à l’Etat de payer des classes suplémentaires pour le privé ». Dans payer des classes, entendre le coût de construction des batiments.

        • Nevenoë Nevenoë

          Il y a malentedu : l’Etat accorde ou non le droit d’ouvrir des classes et décide également d’en diminuer le nombre comme pour les écoles publiques.
          En l’occurrence, lorsque des établissements privé demandent l’autorisation d’en ouvrir pour répondre à la demande croissante cela leur est refusé.
          Cela montre bien la perte de confiance des gens dans l’école publique.

        • den

          Oui, celà va de pair avec la suppression de postes. Les économies sont à prendre là ou elles sont. Le privé n’est pas en reste. Moins de postes donc moins d’ouvertures.
          D’ailleurs, les écoles privées ont manifestées leurs mécontentement à ce sujet. 
          Pour autant, les écoles privées sont subventionnées à la hauteurs des dossiers d’inscriptions. Elles ont également ce principe de gestions d’entreprises. Manques de classes = Manques de profs = manques d’élèves= manque de subventions.
          De là à attendre que l’enseignement y est mieux ou non que dans le public est un autre débat. Ce qui paraît évident, c’est que les enfants ont des manques de pédagogues et de pédagogies. L’école soigne la forme, pas le fond. Et c’est domage. Oui, c’est domage pour l’enfant car il peut y perdre son temps. Oui, c’est domage pour les enseignants car ils y perdent leurs rôles principaux. Oui, c’est domage pour les parents, car ils y perdent la confiance mise en ces établissements ( privés ou non) Enfin et oui c’est surtout domage pour nos sociétés qui ont des pertes d’intelligences multiples dans tous les secteurs: Recherches, Ingéniéries, Arts, Agricultures, Multimédias et tous les nouveaux métiers à penser pour demain….

        • den

          Quant au programme scolaire………….!!!!!!!!!!!! 34h / semaine + 5 heures de devoirs,

          Génial l’intérêt des enfants. Mais c’est vrai 1 prof pour 14,69 enfants….l’école est parfaite:

          Enfants de cons nous étions. Devenu parents d’idiots nous sommes devenu.

    • Spike636

      J’adore la première illustration ! :-D

    • den

      ca fait 14,69 élèves pour 1 enseignant, en comptant en énarque.

    • olo

      Ce qui fait tout de même un prof pour 14 élèves!!

    • Youpi

      Tout à fait d’accord avec Olivier ! Je suis prof et je passe de plus en plus de temps à m’occuper d’appliquer les lubies de chaque ministre ou de son conseiller plutôt que de mes élèves !
      On organise le bordel pour mieux privatiser en douce…

      Dans notre collège et malgré tous nos efforts pour améliorer la qualité de l’enseignement et du cadre scolaire, on a 25% de fuite vers les établissements privés (qui ont des classes encore plus bondées que les nôtres, au passage et qui ne manipulent même pas en sciences contrairement à nous !).
      C’est toujours mieux si on paye, non ?
      Un service gratuit est toujours méprisé.
       

      • Nevenoë Nevenoë

        « qui ne manipulent même pas en sciences contrairement à nous »
        Ah bon ? J’ai dû rêver mes expériences en physique chimie au collège et au lycée !
        J’ai dû rêver avoir vu les labos dans l’école de mes enfants, ma fille doit me mentir lorsqu’elle parle de ses expériences en labo !
        « C’est toujours mieux si on paye, non ? Un service gratuit est toujours méprisé. »
        Vous avez du mal à remettre en cause votre modèle n’est ce pas ?
        Expliquez nous donc le pourquoi cette fuite vers le privé ?

        • Youpi

          Je parle bien entendu les collèges et lycées privés que je connais.

          Vous déduisez d’un paragraphe de ma part que je n’arrive pas à remettre mon modèle en cause. Chapeau bas ! Ou bien est-ce de la provocation ?

          Je remets mon modèle en cause chaque semaine en face de mes élèves. Et je ne suis pas contre les établissements privés, je précisai que quand c’est payant on attend un résultat, donc… on bosse plus ! (au moins les parents !) Alors que quand c’est « gratuit »….
          Il y a beaucoup d’explications de cette fuite vers le privé, parfois il s’agit simplement du côté « pratique », l’établissement est sur le trajet du travail…
          je discute avec des parents d’élèves régulièrement, on a des élèves qui « fuitent » vers le privé et qui nous reviennent ensuite… bref je pense connaître mon sujet.

        • Nevenoë Nevenoë

          Vous pointez du doigt la fuite vers le privé alors qu’ils ne « manipulent pas » : Je pense que la vérité est ailleurs que dans une sois disant proximité en règle générale.
          http://www.studyparents.com/Pourquoi-choisit-on-l-enseignement.html
          Parce que vous pensez que les parents qui ne payent pas n’attendent pas de résultats ? En fait ils ne se soucient pas de l’éducation de leurs enfants ?
          Si c’est le cas je vous plains de tout cœur.
           

        • Youpi

          C’est bizarre, quand je lis votre réponse à mon post je ne le reconnais pas.
          Je ne parlais que d’un détail d’une petite matière scientifique de mon collège qui n’a pas d’incidence générale sur toute la France et qui n’est pas une généralité, c’était un exemple.
          Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis « Vous pensez que les parents qui ne payent pas n’attendent pas de résultats » Je n’ai jamais dis ça, c’est fatiguant.

          Je m’occupe en 3eme de l’orientation d’élèves dont les parents n’ont pas forcément les moyens de payer 75 euros par mois pour chacun de leurs enfants pour se payer une école privée, ni de se payer les services d’une société privée comme « studyparents » pour leur orientation.
          Certains parents sont admirables pour leurs efforts, d’autres beaucoup moins. Il y a de tout.

          Je n’ai que faire de votre condescendance (« je vous plains de tout coeur » ).
          Je ne vous ai jamais attaqué, je ne fais aucun sous-entendu, je n’ai rien contre vous ni contre les écoles privées, alors je ne comprend pas votre attitude déplaisante.
          Je n’ai pas non plus le temps et encore moins l’envie de vous faire une description du pourquoi et comment de ces 25% de fuite vers le privé.

          Seriez-vous ce qu’on appelle au Japon un « monster parent » ?

        • Nevenoë Nevenoë

          Seriez-vous ce qu’on appelle au Japon un « monster parent » ?
          Je n’ai jamais entendu parler de « monster parent » donc je n’ai pas de réponse à vous donner là dessus.
          Ma femme ou moi  surveillons leurs devoirs tous les soirs et sommes attentifs aux résultats de leurs évaluations.
          le fait de les faire bosser n’a rien à voir avec le fait de payer comme vous dites, c’est juste que nous voulons qu’ils prennent l’habitude de travailler et de faire de leur mieux.
          Pour Studyparents je ne savais pas que ça existait jusqu’à aujourd’hui.

        • Youpi

          C’est très bien !
          On est donc d’accord au bout du compte !
          Mais malheureusement ce n’est pas le cas de tout le monde, loin s’en faut, et je pense que dans le privé en moyenne il y a plus de parents comme vous, qui suivent le travail de leurs enfants, que dans le public. Je le vois de mes yeux aux rencontres parents-profs.
          Le simple fait de prendre l’initiative de changer son enfant d’établissement si ça se passe mal est déjà une preuve de bonne volonté. Le fait de payer ensuite motive forcément un peu quelque part… Quand la somme à payer semble dérisoire peu importe. Mais 75 euros/mois pour certaines familles c’est le bout du monde.
          Je parle de situations avec des familles parfois très défavorisés, en rupture scolaire, en échec depuis de nombreuses années, du genre qui n’existe peut-être pas dans le privé ou très marginalement ; je ne parle pas d’élèves sérieux en réussite avec des parents attentifs comme cela semble être votre cas.

          Mes parents m’ont fait bosser gratuitement dans le public et je fais pareil avec les miens. On ne travaille pas à l’école pour l’argent.
          Au Japon, la dérive du privé fait qu’aujourd’hui, à part quelques prestigieuses écoles publiques, les écoles de bonne réputation sont toutes privées  et le public est… une poubelle, sans espoir de réussite sociale.
          Sauf que l’année scolaire coûte au bas mot entre 10 000 et 15 000 euros par an pour une école correcte. Et plus l’école est prestigieuse, plus elle coûte chère.
          Voilà la course dans laquelle je ne vaux pas que la France s’engage.
           

        • une prof

          Youpi, il faudrait qu’on boive un café ensemble, ça nous remonterait le moral d’échanger sur un métier dont semble-t-il nous avons la même conception… à moins que ce ne soit déjà le cas dans une salle de profs où il est bien connu que nous feignantons jour après jour!
           

        • den

          Faites comme les Ministres!! Et puis 25 pour cent qui partent vous devriez être heureux, des classes moins surchargées donc plus de proximité avec les élèves, donc tous va pour le mieux!!!

        • Youpi

          mdr !!
          non non, 25% de fuite = 25% de postes supprimées (si ce n’est plus)…
          Classes à 28,7 élèves en moyenne l’année prochaine.

    • KermitteX

      Le « merde » a commencé quand le terme « d’instruction publique » a été suprimé pour « education nationale » … Puis ensuite ce fut le tour du programme, revisité par des pseudo pédagogues qui ont massacré les méthodes d’aprentissages, surtout en français et en maths, puis vient enfin le tour de l’IUFM, qui est devenu sectaire et fasciste, noffrant plus aucune formation aux futurs enseignants, ceux ci n’etant plus capable de transmettre quoique ce soit… Bref, les parents sont déresponsablisés (C’est l’etat qui éduque=education nationale), les enseignants sont lachés en pature sans véritable formation pédagogique, le programme est devenu une chiotte sans lendemain, evidement tout ceux ci pour le bien de nos moutons…euh pardon, enfants.

        • mémé

          Avec la suppression des RASED ( aides pour les élèves en difficulté) on a bien l’impression qu’on veut laisser une frange de la population en échec. Quelle personne avec BAC + X voudra encore se taper les sales boulots? Il faut qu’on garde du non-qualifié sous le coude.

      • Tex

        Exact en tant qu' »ex-instit », je suis sidérée de voir les cours des enfants en France…mais où est donc passée la bonne vieille pédagogie?
        Les instituteurs formés pour faire passer leur savoir aux enfants et qui déployaient des trésors d’ingéniosité pour qu’ils s’intéressent, comprennent et retiennent les matières et aiment l’école, pour les motiver, pour varier cours et exercices, etc…ont été remplacés par des licenciés de la fac avec de solides connaissances dans leur branche mais aucune pédagogie! Dans leurs cours, aucune recherche de motivation, pas de manipulations, rien!
        Ils passent à 10 km au dessus de la tête des gosses!
         
         
        Maintenant, au lieu d’apprendre aux enfants à maîtriser le calcul par le passage à la dizaine, le schème des nombres etc., on leur demande de retenir par coeur les tables d’addition. J’en reste médusée!
         
        Et C comme ça pour tout !
        C une cata!!!
         
        Pourtant, les pédagogies gagnantes on les connaît, Freinet, Montessori, Decroly …
        Mais l’analphabétisation du peuple paraît délibérée…
         

        • Tex

          Je corrige ici mon dernier com du sujet  » La cupidité comme religion »  car le sujet est clos!
          « Nous sommes tous de foi » et pas foiS!!

        • Tex

          Zut!!
          « de bonne foi « 

        • engel

          Maintenant, je comprends mieux!
          Ta légère obsession de l’orthographe est un ancien réflexe professionnelle.

        • Tex

          Exactement!! Pffff  j’ai du mal à me retenir mais C toujours pour aider, JAMAIS pour humilier !!!
          J’aimerais tellement pouvoir aider les gens à ce niveau mais il y a souvent des blocages … or il n’y a aucune honte à ne pas savoir, le tout est d’avoir envie de s’améliorer…d’ailleurs qui peut se vanter de tout savoir? Personne!

        • Tex

          Engel, ce n’est pas une légère obsession, C presque maladif!
          Il m’arrive de prendre un stylo et de corriger toutes les fautes que je trouve dans un bouquin ou un article!
           
          Mais bon…. je me soigne!;-)

    • viking

      Airbus a besoin d’embaucher du personnel sur Toulouse :  plus de 3.000 par an sur 2 ou 3 ans , des gens qualifiés. Airbus fait appel a l’ANPE (Avec nous pas d’espoir)

      Airbus n’arrive pas a trouver sur Midi Pyrénées le personnel convoité, une recherche m’a permit de découvrir qu’ils ont sur la région réussit à produire  29.000 chômeurs sans aucune qualification et des milliers d’autre avec des qualifications Nul, bonne pour le chômage type : Sociologie

      L’immeuble à coté de chez moi est en peinture, vais voir les ouvriers pour avoir des produits pour chez moi, logique…. apporte la boisson, discute, demande a l’un d’eux « t’as voulu faire peintre toi ? il me répondu en rigolant, Non, Photographe, comme il n’y a pas de formation, il m’ont mis dans la peinture, je lui répond, t’es dans la couleur, c’est déjà çà de gagner, t’as pas tout perdus….

      Mais didons t’es arrivé la comment ? t’es surement à l’origine un exclus de leur système éducatif normatif répressif, c’est à dire sois t’es dans leur moule, sois, il te vire… Il me répond  « Oui je m’ennuyais à l’école, je trouvais pas d’intérêt, si je travaillais j’avais des bonnes notes…. Pourquoi tu t’ennuyais a l’école, leur méthode n’est pas attractive, parfois je dormais….

      Voila le système Éducatif  qui nous coûte une fortune

    • den

      J’avais compris, c’était ironique de ma part. Il est évident que la grande majorité des parents souhaitent ce qu’il ya de mieux pour leurs enfants. En ce sens, l’étude des religions ne me semble pas mauvaise. Le comportement des peuples, de leurs croyances, de leurs migrations aux travers des siècles est passionnant. Tout comme est interressant les maths, le français , le sport, etc…. Je ne pense pas qu’il y est au fond, de mauvaises ou de bonnes écoles. En revanche, de mauvaises pédagogies, de mauvaises formations pour les enseignants, de mauvais hauts fonctionnaires et de mauvais politiciens, là oui j’y crois. Renseignez vous sur les différentes intelligences , c’est une des cles des réussites de demain…

    • vanvoght

      moi je ne vois qu’une chose . les 3/4 des profs sont de glandeurs .
      faire comme en suede C’EST LES PARENTS QUI NOTENT LES PROFS
      au canada , C’EST LES ELEVES QUI NOTENT LEUR PROF etc ……… et la c’est rigolo , mais les eleves sont bien plus heureux et instruit !!!!! il n’y as pas un blem kek par ????

      • une prof

        vous ne devez pas connaitre beaucoup de professeurs pour écrire ça….

      • Tex

        Ca C n’importe quoi!!!
        Faut se renseigner au lieu de débiter des lieux communs..
        En plus il faut signaler que les instits ne sont pas payés pendant les vacances d’été.. ils ont 10 mois de salaire que l’on réparti sur 12 mois!
        Les heures de travail journalier à domicile pour préparer les leçons et les contrôles, corriger les devoirs, les contrôles et les examens, préparer les photocopies, chercher de la  documentation et des sujets de leçon motivants .. les heures passées dans les écoles à faire des gaufres et des crêpes pour les fêtes de tout acabit qui servent à faire entrer de l’argent  pour acheter de nouveaux équipements scolaires, les heures passées à préparer et  à faire les brocantes scolaires, à repeindre les classes etc. etc. etc. ne sont JAMAIS payées…
        J’attends avec impatience la réaction des ouvriers d’usine à qui on dira qu’il faut venir, le dimanche, vendre des gaufres et des crêpes, pour acheter de nouvelles machines pour qu’ils puissent continuer à travailler correctement!!!
         
         
        Et j’invite ceux qui pensent que les enseignants se la coulent douce à prendre leur place… qu’on rigole!
         

    • une prof

      il n’y a qu’à lire les quelques commentaires postés par les donneurs de leçon qui n’ont qu’à passer leurs capes puisqu’on est si planqués quand on est prof pour comprendre pourquoi ceux-ci ne se battent plus! si ce n’est quotidiennement pour essayer d’éduquer vos enfants….
      il semble qu’il y ait du boulot qui nous attende!
      Quant à savoir si les écrans et autres passe-temps modernes je ne saurais répondre, n’étant pas spécialiste, je suis prof, pas sociologue ni médecin…
      Quant à se remettre en cause, je connais très peu de mes collègues qui ne le font pas quotidiennement…
      Quant à la proportion de profs chez les politiques, je ne crois pas qu’elle soit si élevée que ça.
      Pour des moutons enragés, vous jouez bien le jeu de ce pouvoir que vous dites combattre. C’est l’œuvre d’un certain Sarkozy que l’on voit s’accomplir ici, il n’a de cesse que de monter les français les uns contre les autres et vous semblez nombreux ici à tomber dans sa combine!
      Au lieu de taper sur la base, les profs que vous enviez tant semble-t-il, tapez plus haut… ou passez votre CAPES!
       

      • den

        Vous vous dites professeur, pas sociologue ni médecin. Donc vous n’êtes pas éducateur non plus. Les parents ne demandent pas au corps enseignant d’éduquer leurs enfants, mais simplement de les instruire. Pour ce qui concerne le capes, est il vraiment besoin de diplômes pour avoir la fibre pédagogique? J’en doute. Par contre ,je partage votre point de vue sur le fait de la division et de ne pas se tromper d’ennemis en tapant sur la base. Mais un enseignant qui puni des élèves devrait alors s’en prendre d’abord à ses parents, non? Comment se fait il que des enfants soient punit sur la base de leurs résultats scolaires? et en dépit de la circulaire de l’ ED d’aout 2011 ? Ca fait chier quand m^me!!

        • Nevenoë Nevenoë

          Je n’ai jamais entendu dire que  « des enfants soient punit sur la base de leurs résultats scolaires » !!!

        • den

          Celà à l’air de ressembler à un secret de Polichinelle de ma part. Sortez un peu de vos tannières, et des lignes à faire lorsqu’une leçon n’est pas su, vous appelez celà comment, une gratification ? Renseignez-vous auprès de vos connaissances.

        • Tex

          @DEn
          Les parents ne demandent pas au corps enseignant d’éduquer leurs enfants, mais simplement de les instruire.
          Ben oui mais pour arriver à instruire, il faut que chacun sache se comporter et respecte les autres…ce qui est loin d’être le cas… donc il faut bien d’abord éduquer…
           
           

      • Tex

        @Une prof
        « …passez votre CAPES! »
        Moi, C ce que je préconise aussi!! …. et je ris d’avance sous cape!!!!!!

    • une prof

      Ben, ton image en haut de page semblerait être la solution qui plairait le plus à beaucoup de personnes!

    • une prof

      je vous ai préparé un petit copier-coller du statut d’une collègue sur facebook
      Suis malade. Ai passé le week-end malade comme un chien, avec de la fièvre, des courbatures et des frissons. Je vais aller travailler demain, parce que j’ai déjà pris 2 jours « maladie enfant » et que j’ai des trucs à boucler avant les vacances, je ne peux pas me permettre de louper l’atelier, etc.
      Ce n’est pas une OVNI, nous sommer plusieurs dans notre bahut à être comme ça, à croire que nous formons à nous seuls le 1/4 de profs non branleurs!