La restauration rapide a plus que jamais le vent en poupe en France..

Phénomène de société que cette envolée de la restauration rapide?

Son chiffre d’affaires a atteint les 32,7 milliards d’euros l’an dernier…

Qui l’eût cru? La France, dont la gastronomie figure désormais au patrimoine de l’humanité, voit le marché de la restauration rapide exploser. L’an dernier, son chiffre d‘affaires a grimpé de 4,65% à 32,7 milliards d’euros, même si cette hausse a été limitée notamment par la montée du chômage et la baisse du moral des ménages.

Une hausse de 66% du chiffre d’affaires depuis 2004

N’empêche, depuis 2004, il a bondi de 66,58%, selon les chiffres du cabinet Gira Conseil divulgués ce mardi à l’occasion d’un point de presse avant l’ouverture de la treizième édition du Sandwich&Snack Show qui se tiendra du 15 au 16 février à la Porte de Versailles à Paris.

Ce qu’on appelle désormais la Vente au Comptoir (VAC), jugée moins péjorative que la restauration rapide, représente aujourd’hui 40% du chiffre d‘affaires global de la consommation alimentaire hors domicile. A compter de 2001, la VAC a opéré une spectaculaire montée en gamme avec une politique de diversification très forte avec à la clé une progression de 5 à 6% par an dans un marché global de la restauration qui a progressé de seulement 1 à 3. Pour preuve, les box, dont les pâtes représentent 70% du marché, ont su séduire une large clientèle au bout de trois années d’existence. Il s’en est vendu près de 30 millions rien que l’an dernier. Le hamburger, synonyme de la malbouffe, gagne ses lettres de noblesse avec l’arrivée du hamburger bio sans parler des chefs étoilés au Michelin qui n’hésitent plus à l’inclure dans leur carte.

Et la VAC devrait encore voir ses parts de marché progresser dans les années à venir avec le développement du «street vending». «Partout en France se développe une offre alimentaire mobile: les offres produit comme Juju’s (jus de fruits et smoothies), We love Boon (glaces et yaourts à la demande) Sushiju (1er camion sushi) ou Alto café et Vélo Café et les offres multiproduits comme Eaty.fr, Resto Pouss, Vellissime ou Lecointre», analyse Gira Conseil. Désormais, 50% de la VAC est emporté par les clients qui ne consomment donc pas le produit sur place.

Les consommateurs français ne s’américanisent pas

Mais malgré tout, contrairement aux idées reçues, les consommateurs s’éloignent de plus en plus du modèle américain. Alors qu’outre-Atlantique, les Américains «déstructurent leurs prises alimentaires tout au long de la journée, en France, elles «sont plutôt concentrées autour des principaux repas». Notre consommation hors repas est de 8% contre 28% au pays de l’Oncle Sam. Et si nous passons 31 minutes à manger, aux Etats-Unis, la moyenne est de 19 minutes.

Signe que les Français restent également attachés à leur tradition, le jambon-beurre a toujours la cote. En 2011, 2.025 milliards de sandwichs ont été consommés en France pour un chiffre d’affaires de 6,62 milliards d’euros en légère hausse de 0,8%. Le prix moyen du sandwich, lui, a progressé de 2,88% à 3,27 euros. Et l’an dernier, encore, près de deux sandwichs sur trois achetés ont été des jambon-beurre. Pourtant, son prix a augmenté de 4,76% à 2,64 euros en moyenne. Un sandwich coûte en moyenne 1,56 euro en hypermarchés et supermarchés, 2,04 euros en supérettes, 2,88 euros dans les boulangeries indépendantes, 3,14 euros dans les cafés, bars, brasseries et 3,35 euros dans les stations essence.

Avec une telle flambée des prix, combien de temps le jambon-beurre pourra rester le sandwich préféré des Français ?

>>Et vous, préférez-vous la restauration rapide plutôt que la restauration avec service à table? Etes-vous toujours un adepte du jambon-beurre?… Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous…

M.B.
Source 20Minutes

67 commentaires

  • anonymous

    Laissons les moutons se nourrir de merde, que les autres boycott les fastfood.
    Un hamburger maison c’est tellement bon et si facile à préparer!

  • Tex

    Je me souviens qu’il y a 25 ans les français se gaussaient des  » fast:poop: « et disaient que JAMAIS les français ne s’abaisseraient à manger ça!! Que JAMAIS ça ne prendrait en France…
    Des gastronomes dans l’âme les français…..Hahaha!!
    Quelle tristesse, on ne sait plus s’il faut rire ou pleurer… les deux apparemment!
    :rotfl: :cry:

  • yael

    Non mais faut vraiment être trop con pour bouffer ça !!!!!!!! Alors la france est blindé de cons c’est ça? :-P

  • viking

    c’est la preuve de la Paupérisation….

    je connais un couple vivant chez leur parents, pas les moyens d’avoir un logement 

    Avec un smic tu est travailleur pauvre en 2012 uniquement à cause de la hausse des prélèvements de l’État, pour ceux contredisant cela, il y a 30/40 ans un smicar avait un meilleur niveau de vie

    avec 10.000 F/mois ou 1.500 euros tu avais largement de quoi vivre dans les années 70

    une SM (citroen Masérati) coûtait 30.000 F  une Idée : DS bas de gamme env 10.000F…. l’option cuir dans une DS pallas 800 F soit env 12O euros ; un oncle était Agent Citroen, j’ai des docs de l’époque au frais pour les septiques…

    • Tex

      Elle a bon dos la paupérisation!!!!!
       
      Ces gens qui mangent de la merde ont pratiquement tous voiture(s), portable(s), ordi(s), Télé(s) écran plat, et certains ont en plus : Ipad, Ipod, jeux électroniques en tous genres etc etc etc…
      Faut arrêter de dire qu’ils n’ont pas les moyens de bien se nourrir! Mais ils ont, pour la plupart, les moyens de fumer!
      Il y a 50 ans le budget bouffe était en moyenne de 60% maintenant il est de 25%…
      Ceux qui mangent mal vraiment par obligation, sont encore des exceptions!
       

    • krapo

      @ viking :
       
      en 1970 le SMIC était à 593 Francs…

    • L’idéal serait de retrouver de vieux catalogues qui ont 10 ans, on scanne les prix et on compare, on va voir s’il n’y a pas eu d’inflation… Dans les stocks poussiéreux de ceux qui ne jettent rien, il y a surement…

      • yael

        Un jour si j’ai le temps je regarderai au taf car on en a fait pas mal des catalogues comme ça fait 21 ans que je suis dans la boîte à l’époque les catas étaient en francs…

  • Scarlett

    Les gens mangent n’importe quoi, sans même se poser la question de savoir d’où vient leur nourriture, comment elle est arrivée jusque dans leurs mains, ni ce qu’elle contient. 
    Les gens s’intéressent encore moins à la nutrition et aux implications physiologiques dans le fait de faire des choix (alimentaires, en l’occurrence)…

    Le pain n’est pas bon pour la santé, parce que le blé et le gluten ne sont pas bons pour l’homme :
    https://fr.sott.net/articles/show/6726-Loren-Cordain-le-ble-est-peut-etre-la-pire-des-cereales

    https://fr.sott.net/articles/show/1059-La-face-sombre-du-ble-Nouvelles-perspectives-sur-la-cliaquie-et-l-intolerance-au-ble

    Le sucre n’est pas bon pour l’homme :
    https://fr.sott.net/articles/show/4649-La-colonisation-de-la-planete-par-le-sucre-la-gluco-dependance

    Les laitages (spécialement de vache) ne sont pas bons pour l’homme :
    https://fr.sott.net/articles/show/4002-Le-lait-de-vache-n-est-bon-que-pour-le-veau

    https://fr.sott.net/articles/show/1002-Le-lait-mensonges-propagande-et-probleme-de-sante-publique

    https://fr.sott.net/articles/show/6495-Pourquoi-le-lait-est-si-mauvais-pour-la-sante

    Reprenez en main votre santé, et informons-nous… Lisons, apprenons, partageons nos propres expériences… Sans nous en remettre aux idées déformés de la médecine allopathique qui nous dit quoi manger et quoi laisser de côté… Pourquoi autant de personnes sont malades dans le monde aujourd’hui ? Obésité, diabète, maladies dégénératives…
    Mais non, l’individu mange ce que les lobbies agro-alimentaires, (via les campagnes de pub dont certaines sont également financés par le secteur pharmaceutique) lui dise de manger… C’est bon pour ceci, c’est bon pour cela, qu’en savent-ils réellement ? Et que savent-ils réellement ? Ce qui est bon, ou ce qui va nous rendre littéralement accro et malade ? Donc encore plus dépendant de la matrice ?

  • yael

    oui mais il faut que déjà ils aient un cerveau pour se poser se genre de question… :rotfl:

  • adele35

    Je vais vous parler en connaissance de cause :
    A force de bouffer de la merde, y’a 2 mois j’ai appris que j’étais devenue allergique aux proteines de lait de vache (problèmes intestinaux)… donc chez moi bani, casi tout les produits industriels, mac do, kebab …… (puisqu’il y en a partout) … vous rigolerez peut être, mais depuis je peux dormir sans médoc ( seresta), j’en ai perdu presque 5 kilos …. par contre il me faut un certains temps pour retrouver un confort digestif !
    voilà, c’était 3615 Ma vie !!! lol

    • yael

      Eh bien bravo de s’en rendre compte et d’arrêter cette conso de malbouf!

    • Tex

      C’est normal, moi, depuis que je mange tout bio, je n’ai plus jamais de douleurs nulle part alors qu’avant je me levais chaque matin avec des douleurs étranges et inexplicables, plus de colites, plus de rhumes et récupération beaucoup plus rapide!!
      C’est voulu, les gens paient pour acheter la nourriture qui les rend malades puis paient leur mutuelle et puis les médicaments ( de moins en moins rembourser) pour les soigner et la boucle est bouclée!!
      VIVE LA VRAIE NOURRITURE!!!!
       
      Quand la majorité aura compris tout ira beaucoup mieux!
       

    • Bouffon

      Essaie le vrai lait de vache non traité.
      C’est ce qu’on utilise pour recrée la flore intestinal.
       

  • engel

    Quand on bouffe de la merde, on préfère que cela soit rapide!!!

  • resistance

    Bonjour tout le monde,
    Je constate qu’autour de moi, les jeunes ados (14-18 ans) ne savent plus manger comme il faut, du gras partout, du sucre partout voilà toute une génération de diabétiques en perspective. Quand tu leur fais une bonne salade du jardin, avec des tomates du jardin, ils te regardent comme si tu venais d’ailleurs. ils n’aiment pas, parce qu’il faut macher, que ça a du gout…bref tous pleins de prétextes pour ne pas en manger. tu leur verses de l’eau, non ils ne boivent pas d’eau que des boissons sucrées. la société veut ça, dernière trouvaille en date , les haricots verts cuits vapeur en sachet plastique, quelle Merde !!! allez y boufféz du phtalate, (pour indication le phtalate se dégage des pvc quand ils chauffent, et viennent ronger les peintures époxy sur les structures acier, et je sais de quoi je parle !) alors imaginez ce que cela fait à l’intérieur d’un corps.
    L’autre soucis c’est qu’il faut toujours allez plus vite, gagner du temps, toujours à fond, le stress, le boulot, les courses, les gosses et la nourriture dans tout ça elle passe à la trape. On nous guide, on va vous faire gagner du temps, comme ça dans 10 ans vous ne saurez plus vous servir d’une cocotte minute. Tout est voulu, et fichtrement bien orchestré sous le mot d’ordre « on s’occupe de tout pour vous » ce qui signifie pour celui qui veut bien lire entre les lignes « laissez nous vous faire oublier l’essentiel, pour mieux vous rendre dépendants! ».
    Chacun est libre de se laisser empoisonner, ou alors, et c’est une voie qui demande des efforts, de la vigilance refuser de se laisser berner et se donner le temps pour cuisiner de la vrai nourriture, et pour ceux qui ont un jardin je dirais même ceux qui ont la chance d’avoir un jardin, de cultiver se propre légumes, les cuisiner, les mettre en conserves, les congeler pour les ressortir l’hiver….un vrai délice !!

  • heaventramp

    Bien évidemment ! Les terres sont appauvries par l’agriculture intensive et comme vous le savez déjà empoisonnées par les engrais et les pesticides. De ce fait, les nutriments nécessaires à une bonne santé, y compris mentale, ne se retrouvent pas en quantité suffisante. Ajouté à ça la TV lobotomie…. et on y est !

  • CHICAGO TOUT UN SYMBOLE

    Swift & Co, ou simplement Swift, En 1908, les usines Swift abattirent 8 millions de têtes de bétail et l’entreprise possédait une flotte de 5 000 wagons réfrigérés. Dans les années 20, Chicago capitale du crime… Al Capone et Eliot Ness…

    Chicago est le deuxième centre industriel des États-Unis et appartient à la « Ceinture des industries » (Manufacturing Belt), mais la ville est aussi l’une des plus importantes places financières du monde et la première bourse de matières premières agricoles au monde. C’est à Chicago que sont fixés les prix du blé et du soja aux États-Unis. La ville est le siège de nombreuses entreprises, dont les plus importantes, Motorola, Boeing, United Airlines, McDonald’s ou encore Sears.

    L’École de Chicago est un groupe informel d’économistes libéraux. Ils sont généralement associés à la théorie néoclassique des prix, au libre marché libertarien et au monétarisme ainsi qu’à une opposition au keynésianisme. Leur nom vient du département d’économie de l’Université de Chicago dont la majorité des professeurs étaient membres de cette école de pensée.
     
    Les théories de l’école de Chicago sont à l’origine des politiques économiques de la Banque mondiale du milieu des années 1980 au milieu des années 1990, pendant lesquelles de nombreuses entreprises publiques des pays en voie de développement furent privatisées.
    Le département économique de l’Université de Chicago a formé de nombreux technocrates latino-américains, dont les plus célèbres, les Chicago Boys, qui avaient mis en place les politiques économiques chiliennes pendant la dictature d’Augusto Pinochet.

    CULTURE FAST FOOD FROM CHICAGO
     

  • La culture FAST FOOD from CHICAGO est l’application du modèle américain à la sauce libérale.

    On n’est pas des steaks hachés
    http://www.dailymotion.com/video/xmmcod_on-n-est-pas-des-steaks-haches_creation

    • yael

      « on n’est pas des steaks hachés » non… non… on est des moutons plumés!

      • Regardes les contrats de travail des employés et la façon dont ils sont managés. Meilleur employé du mois, ouaiss!!! tu es un winner!!! ouais!!! En attendant des horaires pourris à temps partiels, 2 à 3 heures à midi pause de trois heures et reviens le soir pour finir le boulot jusqu’à des heures indus… C’est quoi ça cette génération prête à vendre leur force de travail pour se faire trois ronds obéissants à leurs maîtres. Au même titre de la clientèle faisant la queue, mangeant leur merde sucré en troisminutes avec la gentille auto-obligation de desservir le plateau repas… Cette culture à l’image des moutons qui veulent bien là servir. Heureux qu’ils sont et chapeauter parleurs parents bercés par les illsuions du rêve américain. C’est bien un clown le symbole du MC, c’est quoi ce cirque!!!

      • Management à l’américaine version Microsoft
        http://www.dailymotion.com/video/xpck_le-management-a-l-americaine_fun

        Yael, imagines comment sont traités version management à l’américaine les employés de Disney Land Marne La Vallée et j’en passe sur les privatisations et par ricochet sur les souffrances, les suicides au travail?

        Tiens une petite vidéo sur le télémarketing??? et toujours les mêmes qui acquiescent  

        http://www.dailymotion.com/video/xb0s2x_pierre-carles-teleperformance-1998_news

        Le FAST FOOD est le symbole de la merde américaine. Quel idée de manger avec les doigts!!! Le FAST FOOD c’est l’asservissement à un modèle économique mais aussi à une acculturation. Pour dresser le tableau,il va falloir parler du bilan carbone de toute cette chair produite pour le bon vouloir des gentils petinenfants.

        Suprême velouté du Royaaalllle Cheeeeese version Pulp Fiction
        http://www.youtube.com/watch?v=fKLNp890Qlc

  • mémé

    Les fast-food ont eu l’intelligence d’attraper très tôt les enfants : anniversaires au macDo ( le top il y a 30 ans) les espaces de jeu. Dans la restauration tradi, il n’y avait pas d’accueil pour les enfants à l’époque. Si t’avais des gosses que tu ne pouvais pas faire garder, ben.. tu restais manger à la maison!
    Malheureusement, ils se sont fabriqué une clientèle solide et fidèle.

    Parents, fuyez les sorties hebdomadaires au MDo, ne faites pas comme si c’était la fête! Achetez ou faites des sandwiches que vous mangerez à la place de jeux. Le pique-nique, c’est tout aussi rigolo!!

    • Oui et les jeunes clients sont devenus les employés. La boucle est bouclé.

      Ainis cette génération cautionne le modèle américain et trouve normal de faire la queue, de manger et de débarasser… le monde est comme ça… Tout est normal!!!

  • willy74150

    je suis un con car je bouffe ces hamburgers délicieux !!! merci pour nous d’être traité de con  :no: 

    pour info je préfère le coca et le hamburger que le pinard et le saucisson pour autant je ne suis pas un con merci …

    petit rappel mac Donald  achète tout ces produit en France (viande , salade , pain ect) des milliers d’emploi pour une nourriture pas plus d’égueulasse que vos poules d’élevage et vos oeufs du même type !!!! (je parle même pas des porcs au antibiotique)

    pour moi coca à donf et hamburger (mac do a 400 m de chez moi) résultat ? pas de cholestérol , pas de diabète et 1,m78 pour 74 kg !!!  à 43 ans , alors les préjugé  sérieux sa suffix non d’un pur Gaulois !!! 

    ON BOUFFE CE QU’ILS nous plait , y’a bien plus grave pour la santé que des hamburger fournie avec : salade de France , tomate de France , viande de France , pomme de terre de France , badoit , perrier  de France non ? électricité de France non ? entreprise qui construise les mac do de France non ? employé de France non ? je continue ? alors arrêter de nous faire c***  :razzmad:

  • Connaissez-vous L’indice Big Mac ?:-) 
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_Big_Mac

    Pour en savoir un peu plus sur la « McDonaldisation de la société »
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mcdonaldisation_de_la_soci%C3%A9t%C3%A9

  • RevolterLe

    Pour ma part plus aucun produit transformé.
    Que des produits frais,ex:  pour mes hamburger je pousse le vice jusqu’a faire mon propre pain.
    On se sent bien mieu. Et le Chiasse Do je n’y suis plus allé depuis 1 an au moin et il ne risque plus de voir un seul de mes  €.
    mangeons vrai,stop a la mal bouffe et aux multiples PB de santé qui en découle: cholestérol,diabète,surpoids,hyperactivité,allergies,et j’en oublie .
    Un jour dans un monde merveilleux l’industrie agro alimentaire croupira dans des prisons nourris au big mac matin midi et soir. :thunder:

  • Ce n’est pas la « gastronomie française » qui figure au patrimoine de l’humanité mais « l’habitude des français de se réunir autour d’un repas. « , ce qui n’est pas vraiment la même chose.

  • Lyliberté

    C’est à la source qu’il faut prendre le problème! Une mère, dans sa généralité, va plutôt aller au plus vite, c’est à dire acheter les petits pots Nestlé ou blédina, tellement rapide à faire chauffer au micro onde et si…….fade pour les enfants qui apprennent tout juste le « goût. Alors qu’il est si simple de se faire soi même les purée et potage , compote comprise, les conserver dans le congélateur ou dans des pots bien stérilisés. Aussi important que de manger tous autour de la table, en famille, ce qui se perd de nos jours!! Quand je vois certains jeunes manger devant la télé sur le canapé ou a jouer à la guerre sur la playstation, il ne faut pas s’étonner, alors, que ces enfants, devenant adultes, se ruent à la facilité, donc au fast food et autres merdes du genre… lustucru box, pizza Marie et j’en passe!

  • Resistance

    Bon ok c’est un peu dégueu, mais quand mon mari  n’arrive pas à aller aux toilettes, il va manger au MC et en deux temps trois mouvements le probleme est résolu. Véridique!!!

    • Lyliberté

       Tout de même, en arriver là! Il vaudrait mieux qu’il mange des pruneaux, c’est plus sain!

    • Mahler

      Un épiphénomène de plus de l’acculturation ambiante, pertes de traditions voulues par les grands groupes agro-alimentaires qui sont là pour faire du pognon avec des moutons mondialisés et sans passé consentants. Lisez Levi-Strauss qui explique très bien ce phénomène à l’échelle d’un petite communauté d’amérindiens amazoniens du Brésil disparus aujourd’hui. Plus vous détruisez les particularismes d’un peuple, plus celui-ci perd son identité et se fond dans la masse des con-sommateurs, but évidemment recherché par tous les distributeurs de m**de que sont coca, macdo et autres.
      @ Resistance, c’est une blague (mais avec un fond de vérité) dans le milieu médical qui circule pas mal effectivement : contre la constipation, un macdo = une bonne gastro… ;)

      • Resistance

        Oui, je suis d’accord avec vous, moi qui jardine, cuisine, qui prépare de bons petits plats avec de vrais aliments, le voir bouffer au MC parce que c’est pratique sur l’autoroute ça m’énerve un peu. (il conduit un gros camion et il lui arrive de partir loin de la maison). La mondialisation est en route, il suffit de regarder nos enfants à l’école, soit tu rentres dans le moule du formatage, soit on te cherche des disfonctionnements comme les problèmes de concentration, très très à la mode, en ce moment. Oui un peu trop même. Mais en tous cas c’est vrai ce qu’ils cherchent c’est à nous faire perdre notre identité.

  • Tex

    Nous sommes composés de ce que nous mangeons…. en gardant toujours ça à l’esprit, ça aide à mieux choisir sa nourriture!

  • heaventramp

    HS : LIESI Bruits de guerre par Menthalo.
    et sur Resistance 71 :
    http://resistance71.wordpress.com/2012/02/01/ingerence-occidentale-en-syrie-cible-a-court-terme-liran-a-long-terme-la-russie/
    Voilà de quoi couper l’appétit…

    • voltigeur voltigeur

      Heaven si ton message n’apparait pas, c’est les liens qui mettent l’anti-spam en route,
      il faut attendre que j’autorise, donc pas la peine de renvoyer plusieurs fois le même ;)