« Le grand vol des banques », témoignage d’un « insider » sur l’Apocalypse financière qui vient – La mort de l’euro

Sans vouloir être grossier: « ben on est pas sortis de la merde! » Donc cela se confirme, et nous allons droit dans le mur, les belles promesses ne servent au final pas à grand chose, et cette semaine qui est la semaine de la dernière chance pour la Grèce risque d’être également une des dernières « normale » que nous connaissions…

Source Infoguerilla (Merci à Pascal Roussel, Denissto et Eddie pour l’info) – Il y a quelques heures seulement, il y eut beaucoup de bruit et de moquerie des grands médias sur le témoignage du trader d’Alessio de la BBC. Mais celui d’Attila Szalay-Berzeviczy, actuel dirigeant de la banque UniCredit, est d’un autre calibre et fait passer le témoignage du trader de la BBC pour une « comptine pour enfants ». Il faut savoir que si Szalay-Berzeviczy est l’actuel chef d’UniCredit global securities, il fut l’ancien président de la bourse hongroise. C’est donc un homme parfaitement au courant du système qui s’est exprimé sur le portail hongrois index.hu.

A la lecture de son témoignage, d’aucuns comprennent combien les moyens de subsistance qu’offre la finance sont devenus quelque chose d’extrêmement fragile. Le second grand ponzi est en train de détruire leurs boulots, leurs carrières, et leur mode de vie tout entier.

« L’Euro est pratiquement mort »

Par rapport au témoignage du trader de la BBC, où l’on objectait la « naïveté », l’inexpérience ou le désir d’attirer l’attention du public, avec Szalay-Berzeviczy c’est le sommet de l’exécutif d’Unicredit qui s’exprime, un parfait initié des rouages du système.
Question : que va-t-il se passer en cas de défaut de paiement grec ? Parmi les assertions stupéfiantes (stupéfiantes dans le sens qu’un banquier actuel ose dire la vérité) on a relevé : « l’Euro est pratiquement mort » et « l’Europe est face à un séisme financier à cause du défaut grec… » « L’Euro est au-delà de tout sauvetage …

» « La seule question qui reste est combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce ». « Un défaut de la Grèce va immédiatement déclencher un séisme de magnitude 10 à travers toute l’Europe »… « Les détenteurs d’obligations du gouvernement grec devront amortir leur investissement entier, les nations d’Europe du Sud vont arrêter de payer les salaires et les pensions et les guichets automatiques seront vides en quelques minutes ». En d’autres termes : bienvenue dans l’Apocalypse….

Mais attendez, il y a encore autre chose. D’après Bloomberg : « L’impact d’un défaut grec pourrait rapidement se répandre à travers le continent, il pourrait inciter à une ruée sur les banques les ‘plus faibles’ des pays ‘les plus faibles’ ». « Une telle escalade de la panique peut balayer l’Europe conduisant à l’éclatement de la zone Euro », ajoute Szalay-Berzeviczy.

Szalay-Berzeviczy est juste arrivé en Hongrie après un voyage à l’étranger, et n’est pas joignable jusqu’à tard aujourd’hui, explique un officiel d’Unicredit, qui a demandé à ne pas être identifié car il est n’est pas autorisé à parler à la presse. Tel est le commentaire de Bloomberg qui a cherché à contacter Szalay-Berzeviczy à son bureau de Budapest, voulant avoir d’autres explications.

Maintenant voici le texte, traduit par Google du hongrois à l’anglais. Certaines nuances peuvent être perdues, mais le message est en gras :

La monnaie commune européenne est virtuellement morte. L’euro est dans une situation de condamné. La seule question qui reste est : combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce ? Pour le moment, quand Athènes sera déclarée en faillite, un séisme de magnitude 10 va secouer l’Europe, qui sera l’ouverture d’une nouvelle ère dans la vie du vieux continent. En effet, une banqueroute de la Grèce signifie non seulement que les détenteurs de titres du gouvernement grec ne vont pas récupérer l’argent investi, mais aussi, à l’intérieur, que l’Etat grec sera incapable de rembourser ses dettes. Pour le moment, parmi les Grecs, seuls les docteurs, policiers, militaires, ministres et employés gouvernementaux locaux ne recevront pas leurs salaires, tout comme les séniors ne s’attendent pas à passer de bons moments. L’ATM est vidé en quelques minutes. Les banques locales sont coincées car détenant des titres du gouvernement déclenchant une crise de liquidité immédiate et la dévaluation du système bancaire grec dans un effondrement total. Ainsi l’épargne des déposants est totalement perdue (…) les gens ne seront pas en mesure de retirer de l’argent (…) Le peuple manquera de carburant et de nourriture. La Grèce est pratiquement à l’arrêt complet pour une décennie et il y aura une baisse spectaculaire du niveau de vie dans le pays entier.
Le problème est que, dans ce cas, la catastrophe ne peut pas s’arrêter à la frontière grecque. Avec sa vitesse et son élan, la crise grecque va toucher l’ensemble de la zone euro, l’Europe et enfin secouer le monde. Un canal par lequel se répandrait l’infection. Bien sûr, un tel scénario serait l’effondrement du système bancaire. En effet, les banques internationales vont devoir subir des centaines de milliards d’euros de pertes et seront tôt ou tard obligés de verrouiller les échanges avec les autres banques, qui ont à voir avec un pays où –selon les attentes des investisseurs – l’arc de crise grec frappera à nouveau.
Et quand les banques ne se font plus confiance les unes aux autres, qu’elles arrêtent de se prêter les unes aux autres, les marchés financiers internationaux s’arrêtent. Cela signifie que toutes les institutions financières sont laissées seules avec leurs clients.
Les pays pauvres avec des banques faibles vont commencer à paniquer avec des retraits de fonds de détail. Cela va avoir des répercussions sur les marchés interbancaires, et l’on risque une crise de liquidité immédiate. Toutes les institutions financières pourraient être mises en faillite. (…)

La suite pour les courageux (ou les hongrois) ici :

http://index.hu/gazdasag/penzbeszel/201 … ankrablas/

Source: liesidotorg.wordpress.com

19 commentaires

  • viking

    lorsque la France seras au régime Grec (Financier) pensez vous à une liberté sur Internet comme aujourd’hui ? Internet seras peut-être fermé ?

    Comment peut on savoir de façon fiable si Internet est libre aujourd’hui en Grèce ??? 
    j’ai un copain Grec éditeur de livres incorrects, je n’arrive pas à le joindre : Pourquoi ???

    Une façon fiable ne se contente pas de témoignage….. un témoignage ne vaux rien, s’il n’est pas recoupé par des preuves matérielles irréfutables, c’est a dire sans contestation possible…

    • Bouffon

      Certain y bosse. Maintenant t’as les Pirates Box, c’est des spots wi-fi publiques, et y’des groupes qui ont des logiciels prototype de partage de wi-fi pour faire des grands réseau ubain en plus avec le Wi-Max, nos réseau sans fils auront des portées de 7km et fonctionneront dans un voiture en mouvement.
       

  • phoenix

    Je partage ton point de vu VIKING, je ne sait pas se qui ce prépare en ce moment , mais

    j’ai une drole de sensation, meme mon grand pere de 88 ans ce demande ce qu’il va se passer
    et n’à pas de bon sentiment.

    Je ne sait pas si je suis le seul qui recent ça , mais j’espere que je me trompe et que tout va
    bien ce passer dans l’avenir proche !

    • Chègoku Chègoku

      Tu es loin d’être le seul phoenix.
      Ca fait longtemps que je me suis immergé dans cette merde mondiale. Je suis persuadé que on touche la fin d’un cycle. Et ça va se passer dans pas longtemps.
      La fin d’un cycle est toujours un moment chaotique.
      Pour ma part, mes comptes sont vides, j’ai pris des dispositions pour me chauffer, cuisiner et avoir de l’eau chaude de façon plus ou moins autonome. (autonome durant une période de 6 mois environs). J’ai quelques réserves alimentaires et il faut que je stock les médocs dont nous avons besoin.
      Je suis persuadé qu’à un moment, ces provisions seront justifiées.
      Nous devons passer par un rééquilibrage des forces en présence dans ce monde. L’occident qui ne fait que piller depuis toujours les ressources des autres va devoir maintenant composer avec les autres grandes puissances en plein expansion qui veulent aussi accéder à ces mêmes ressources. Reste à savoir si un compromis est possible où si cela va se transformer en brasier.
       
       

      • Nevenoë Nevenoë

        Tu te trompes : nous ne sommes plus au 19ème siècle.
        Les pillards sont des multinationales, et les multinationales sont appatrides, ne reconnaissant pour maître le profit.

        Il serait bon de cesser de culpabiliser les occidentaux qui sont également en train de passer à la moulinette et dont le niveau de vie baisse à une vitesse vertigineuse …

      • pikpuss

        C´est justement au 19 eme sicecle que les multinationales sont apparues. Elles couvaient depuis les grandes decouverstes dans les pays bien equipes en navires. Les familles qui sont a l´origines de ces flottes et du commerce sans frontieres sont toujours au commande du monde. Elles se connaissent tres bien entre elles et cela fait des centaines d´annes qu´elles sont apatrides. Les crises ne sont pas des phenomenes naturels. Ce qui nous met mal a l´aise c´est que nous ne savons pas vers quel situation, ces dynasties financieres veulent nous mener… Au 19 eme siecle, elles ont cree les antagonismes nationaux pour que nous puissions nous etriper sur des champs de batailles prevus a l´avance. Maintenant, elles nous preparent un ´´ choc des civilisations sur fond de guerre de religions. A nous tous de ne  pas tomber dans ce piege. Nous ne sommes pas obliges de vivre une troisieme guerre mondiale meme si elle a ete decidee dans ces milieux du pouvoir occulte.

      • pikpuss

        C´est justement au 19 eme siecle que les multinationales sont apparues. Elles couvaient depuis les grandes decouverstes dans les pays bien equipes en navires. Les familles qui sont a l´origines de ces flottes et du commerce sans frontieres sont toujours au commande du monde. Elles se connaissent tres bien entre elles et cela fait des centaines d´annes qu´elles sont apatrides. Les crises ne sont pas des phenomenes naturels. Ce qui nous met mal a l´aise c´est que nous ne savons pas vers quel situation, ces dynasties financieres veulent nous mener… Au 19 eme siecle, elles ont cree les antagonismes nationaux pour que nous puissions nous etriper sur des champs de batailles prevus a l´avance. Maintenant, elles nous preparent un ´´ choc des civilisations sur fond de guerre de religions. A nous tous de ne  pas tomber dans ce piege. Nous ne sommes pas obliges de vivre une troisieme guerre mondiale meme si elle a ete decidee dans ces milieux du pouvoir occulte. Arretons de nous culpabiliser par rapport a l´occident . Ce sont les decideurs de tous bords qui devraient avoir honte des choix qui mettent les peuples dans des situations dramatiques.

    • Hamarfrid Hamarfrid

      Non tu n’es pas le seul, cela fait un moment que je pense à cette « apocalypse financière » , et que je m’en inquiète, ça fait froid dans le dos, et le pire c’est quand on tente d’en parler autour de soit, personne ne nous prend au sérieux, nous n’avons droit qu’à des « mais arrête tes conneries ça n’arrivera jamais ! » …

  • martinb

    source : infoguerilla : le site n’est il pas fermé??

  • Karl

    J’ai aussi peur mais méfiance la peur est le meilleur moyen de manipulation alors gardons la tête froide.

  • phoenix

    salut CHEGOKU et les amis , je me sent moin seul, j’espere qu’on ce trompe et que si chao il ya , les responsable paieront !!!!

    en attendant tu a bien raison d’avoir prevus , pour ce qui est de mon compte si ca peut te rassurer le mieux est plus que vide !!!! mort de rire    

  • nohar75

    À qui profite le crime ? Qui veut faire disparaître l’Euro ?
    Vu ce que font les gouvernements européens pour sauver leur monnaie unique au détriment des peuples,
    comment être si sûr ?
    Et si ce n’était qu’une rumeur lancée pour influencer les marchés et investisseurs ?
    C’est pas la Hongrie qui a des problèmes avec l’Europe maintenant qu’elle se tourne vers le fascisme ?
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/312548-la-hongrie-sous-viktor-orban-l-europe-nous-caricature.html
    http://www.lemonde.fr/europe/article_interactif/2012/01/03/en-hongrie-on-a-envie-de-pleurer-de-rage_1625032_3214.html
    http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/hongrie-viktor-orban-tente-d-amadouer-le-parlement-europeen_1072888.html
     
    D’accord, ça fait un moment que certains annoncent la fin de l’Euro, et moi je n’ai ni la vision ni la réponse. Mais un article m’a intéressé ce matin : http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/26/le-ft-ou-la-critique-du-capitalisme-pur_1635087_3232.html

  • lafleur

    Depuis le temps que ce machin  euro doit mourir. C’est long comme agonie!
    Tous les sites plus alarmistes les uns que les autres… Delamarche qui nous annonce toutes les semaines l’Armageddon financier…. et la bourse qui monte…avec les chomeurs..
    Je crois que l’euro vas continuer….à nous  emmerder longtemps