La prison pour un slogan à la craie sur le trottoir

Et après les grands moralisateurs discriminent Cuba, la Corée du Nord ou les pays du Maghreb, mais ils ne font guère mieux à l’heure actuelle! Envoyer quelqu’un en prison juste pour une allusion à la liberté dessinée à la craie, c’est une honte!!!

Il n’y a pas si longtemps, les enfants avaient encore coutume de dessiner à la craie sur le sol de la cour de récréation ou devant la maison familiale. Attention, aujourd’hui, l’activité peut conduire en prison. Aux États-Unis, du moins…

Quelques jours avant Noël, un indigné américain s’était « armé » de sa plume pour coucher toute sa colère sur un trottoir de la ville d’Orlando, face à la mairie locale. Pas de tag à la bombe, ni même d’encre indélébile: le jeune militant de 25 ans avait pris soin de partager son slogan à la craie. « Justice = liberté ». Il fut arrêté et emprisonné. Une simple arrestation administrative, sous le coup de la colère policière? Selon le quotidien local The Orlando Sentinel, le « dangereux rebelle » serait toujours derrière les verrous…


Buddy Dyer, le maire d’Orlando persiste et signe. Selon lui, la législation municipale est formelle et cet acte s’assimile à une dégradation de la voie publique. Et ce, même si le slogan incriminé disparaîtra lors de la prochaine averse…

Pour les défenseurs du jeune militant, la peine d’emprisonnement de Timothy Osmar reste un exemple sans précédent. Bob Wesley, l’avocat du jeune homme, confie son étonnement au journal local: « Je ne savais pas qu’écrire à la craie sur le trottoir était punissable par la loi. Je comprendrais son application s’il s’agissait de graffitis ou d’actes de vandalisme. Or, c’est bien d’une phrase écrite à la craie dont il s’agit! »

Un porte-parole de la mairie a d’ailleurs précisé que le contenu du slogan n’avait aucun rapport avec l’application de la loi. L’arrêté municipal interdit toute « publicité sauvage » mais cette nuance s’est étendue avec le temps…

Les écoliers américains n’ont qu’à bien se tenir: laisser libre cours à son inspiration sur les trottoirs de certains Etats pourrait bien désormais avoir de fâcheuses conséquences… (afo)

Source: 7sur7.be

8 commentaires