Israël: la ségrégation des genres imposée par les ultra-orthodoxes dégénère..

C’est qu’ils sont radicaux et violents les « chapeautés », pas le droit à la parole les femmes? :quiet:

Image/l'express.fr

La discrimination contre les femmes prônée par certains Juifs ultra-orthodoxes a dégénéré ces derniers jours en récriminations, et parfois en violence, dans la ville de Beit Shemesh, près de Jérusalem, où vit une importante population religieuse.

Des heurts ont éclaté lundi après-midi entre des policiers israéliens et plusieurs centaines d’ultra-orthodoxes réclamant bruyamment une séparation stricte entre hommes et femmes, a constaté l’AFP.

Un policier a été légèrement blessé par un jet de pierre et plusieurs manifestants interpellés, a précisé le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

Des groupes de « harédim » (« craignant Dieu ») ont pris à parti policiers et journalistes, les molestant et leur intimant de « dégager », selon des témoins. Ils leur ont aussi lancé des oeufs et brûlé des poubelles.

Plusieurs pancartes exhortant à séparer les hommes des femmes dans l’artère principale du quartier ultra-orthodoxe de Beit Shemesh, qui avaient été enlevées par les policiers, ont été réinstallées par des habitants.

Beit Shemesh, une cité de près de 80.000 habitants, située à 30 km à l’ouest de Jérusalem, est majoritairement peuplée de Juifs religieux, parmi lesquels une importante communauté ultra-orthodoxe, en pleine expansion.

Une équipe de la chaîne 10 de la TV israélienne, qui filmait lundi dans le quartier, a dû appeler la police à la rescousse après avoir été encerclée par une foule hostile, a précisé M. Rosenfeld.

La police avait pourtant renforcé ses patrouilles à Beit Shemesh où une équipe de télévision avait déjà été agressée dimanche alors qu’elle filmait des panneaux enjoignant aux femmes de ne pas s’arrêter devant une synagogue. A la suite de cette agression, un habitant du quartier a été arrêté.

Une frange de la population religieuse israélienne semble s’être récemment radicalisée, adoptant une lecture rigoriste de la séparation entre hommes et femmes, exigée, dans certains cas, par la Loi juive, la « Halakha ».

A Beit Shemesh, de nombreux écriteaux exhortent les femmes à se vêtir « modestement », avec des manches et des jupes longues.

Les médias se sont fait l’écho de nombreux incidents ces dernières semaines, notamment des attaques verbales et physiques contre des femmes ultra orthodoxes et des tensions provoquées par le refus de certaines de s’assoir à l’arrière des autobus.

La ségrégation est pratiquée sur les lignes de bus fréquentées par les religieux depuis la fin des années 1980, mais les prises de position de femmes ultra-orthodoxes contre cette pratique, relayées par la presse, ont ému l’opinion publique.

Des organisations féministes se sont par ailleurs opposées, avec succès, à la pratique tacite de certains publicitaires qui consistait à faire disparaître les images de femmes des affiches dans les quartiers à majorité religieuse, notamment à Jérusalem, sous la pression de la communauté ultra-orthodoxe.

Dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est engagé à faire cesser les actes de ségrégation et la violence des ultra-orthodoxes à l’égard des femmes, soulignant qu’Israël est un Etat « démocratique, occidental, libéral ».

« Depuis son établissement, l’Etat d’Israël est beaucoup trop tolérant vis-à-vis de l’intolérance des ultra-orthodoxes », déplore Frances Raday, professeur émérite de droit à l’Université hébraïque de Jérusalem, spécialisée dans le droit des femmes. Ils « ne reconnaissent pas le droit à l’égalité, et donc les droits des femmes, pourtant inscrits dans la loi fondamentale israélienne ».

Mme Raday estime que la tendance des ultra-orthodoxes est à la « radicalisation ». « Et l’Etat ne fait rien pour inverser cette tendance », déplore-t-elle.

Une manifestation de militants de la laïcité est prévue mardi à Beit Shemesh contre ces violences. Les organisateurs attendent 10.000 participants.

Des juifs orthodoxes ont fait savoir qu’ils souhaitaient y participer pour montrer que les violences sont le fait d’extrémistes isolés.

Des ultra-orthodoxes non-identifiés ont publié un communiqué au nom de la communauté de Beit Shemesh, condamnant « la violence sous toute ses formes », mais aussi la « provocation » à laquelle se livrent selon eux les médias.

Source LaMontagne.fr

 

20 commentaires

  • Nevenoë Nevenoë

    Quand je dis qu’il faut se méfier des barbus !

  • Nevenoë Nevenoë

    Ils s’emmerdent moins avec leurs barbus, ils leur cognent dessus alors que nos politiques leurs font des courbettes
    http://www.wien.spoe.at/sites/default/files/imagecache/header300/feiertage2011_gross.jpg
    Affiche d’un parti autrichien.
    Il ne manque QUE la croix chrétienne …

  • crabe tambour

    –  » Rouflaquette  » pourra toujours aller se plaindre auprès de sa femme….Quand il lui racontera comment il a pété ses lunettes et écrabouillé son galurin, il va etre reçu ! RESPECT au béret vert : une belle pèche !

  • viking

    Ceux que vous voyez sur la photos suivaient les armées de Natboltéon pour finir les mourants sur les champs de bataille….. dépouiller tout les corps pour les laisser nu, ils accomplissaient leur « digne et très respectable » besogne en compagnie des corbeaux.

    le Corbeau mange en premier les yeux des cadavres, miam, miam…

    Le Général Coignet ayant fait charger souvent ses troupes pour liquider ces détrousseur de cadavres les nommé dans ses mémoires facile à trouver….:

    les Corbeaux à tire bouchons :

    corbeau parce que de Noir vétu…. Tire Bouchon pour les cheveux long frisé de chaque coté

    Les rescapés de la Bérézina eurent particulièrement à les subir… 

    donc : Je et le site ne risque Rien : les Licrasseux jetaient vous sur les mémoires du Général Coignet, sans perdre un seul instant pour voir vos ancêtres à l’oeuvre

    Y parait qu’actuellement ces Corbeaux à tire bouchon crachent sur les non Juifs croisé dans Jérusalem, c’est leur pratique favori, même le Figarose du coreligionnaire Dassault en parle avec photos a l’appuie

    • Ouai j’ai vu ça, y’a pas à dire, plus on en apprend sur leur façon de penser et de vivre, et plus on trouve logique leur soif de pouvoir et d’argent, ces des grands malades.

      • Nevenoë Nevenoë

        Des sites d’info juifs également.
        C’est à Beit-Shemesh notamment qu’est né le phénomène effrayant des « femmes talibanes », juives orthodoxes qui sont totalement recouvertes hormis les yeux, comme leurs consoeurs des régimes les plus rétrogrades de l’Islam.
        Naama, fille de sept ans, élevée dans une famille religieuse, habillée de manière tout à fait correcte, a été agressée et insultée en rentrant de l’école par un groupe de juifs orthodoxes dont l’un lui a carrément craché au visage.
         » Ici il n’y a pas de lois et il n’y a pas d’Etat. C’est Hanouca ! Quittez ces lieux, nous ne voulons pas d’hellénisants ici ! »
        http://www.israel7.com/2011/12/scenes-d%E2%80%99extremisme-religieux-a-beit-shemesh/
         

  • Maverick Maverick

    Ca se voit que vous n’avez jamais été mes collègues … J’en rate pas une. Un matin, à la machine à café, j’étais (beaucoup) un peu au radar… Débarque un collègue, genre « ZZ Top / Men In Black avec les rouflaquettes » :
    – Salut, ça va ? 
    – Ouais… Et toi, ça gaze ?
    J’ai mis une demi-heure avant de comprendre pourquoi il y a eu comme un trou dans la conversation. Je savais plus où me mettre …

  • Bonom

    Et ce sont les premiers à dénoncer « l’état d’Israël »… Car pour eux le jour de la « terre promise » n’est pas encore arrivé.

  • vanvoght

    vous comprenez pourquoi , moi je ne vois pas de diference entre juif et arabe ? d’ailleur , avant ils s’entendaient tres bien entre eux . c’est le sionisme qui a foutu le bordel .
    je sais c’est pas facil a comprendre pour nous . mais les rabins denoncent le sionisme .
    ces religions sont d’orien . point barre . qu’ont les laissent entre eux se demerder .
    les sionistes sont incroyant . ils ne pense qu’au fric et a l’egemonie d’israel . EUX SONT DANGEREUX . car comme les nazi , sur , de leur supremacie car  le goy n’est qu’un chien .

  • shalkare

    C’est moi ou les religions monothéistes ont du mal, en ce moment?

    entre l’extremisation des pensées ET pratiques, les dérives pédo révélés…. on ne sait plus à qu’elles saints se vouer.

    Ce n’est peut-être pas pour rien que beaucoup retourne au paganisme; j’entend surtout par là religion nordique.

    Pour revenir au sujet, ce qui m’agace le plus, c’est que les plus violents finissent par avoir gain de cause, car les « gentil » sont des moutons :reallypissed: