Bill Gates, un bienfaiteur de l’humanité……version OGM et nucléaire..

Que faire de son argent quand on est le 2e homme le plus riche du monde ? Aider les autres ! Encore faut-il investir dans des entreprises éthiques. Yves Paccalet, écologiste, n’est pas dupe de la philanthropie du patron de Microsoft.

Peu d’entre nous ont été dupes, quelques-uns s’y sont laissés prendre…

Bill Gates, un des hommes les plus riches du monde, le fondateur (et profiteur) de la firme Microsoft, a lancé une fondation dite « philanthropique et écologiste ». Peinture verte ! Voici quelques infos récentes (2010), données par la revue en ligne Sauve la Terre, la gazette des lanceurs d’alerte :

« Créée en 1994, la fondation Bill et Melinda Gates gère un capital de 33,5 milliards de dollars. Ce pactole a été investi à hauteur de 23 millions de dollars dans l’achat de 500.000 actions de la firme agrochimique Monsanto. »

Valse avec Monsanto

Oui : Monsanto, le temple des OGM, le fabricant de l’agent orange (à la dioxine) déversé par tonnes sur le Vietnam, de nombreux pesticides parmi les pires, ou du sinistre herbicide Roundup…

Gates-Monsanto : contemplons, ébahis, l’union amoureuse de deux des monopoles les plus cyniques et les plus agressives de la planète ! 90 % du marché mondial des logiciels informatiques pour le premier, 90 % du marché des OGM pour le second…

Tango avec les OGM

La fondation Gates coopère, en outre, avec la fondation Rockefeller, fervente promotrice des OGM à destination des pays pauvres. Tous ces humanistes se sont alliés pour créer l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (Alliance for a Green Revolution in Africa – Agra). Celle-ci s’emploie à ouvrir le continent noir aux produits agrochimiques et aux OGM.

La fondation Gates s’est, par ailleurs, assuré les bonnes grâces des ministres des Finances des États-Unis, du Canada, de l’Espagne et de la Corée du Sud, lesquels ont mis sur la table 880 millions de dollars pour un « Programme mondial d’agriculture et de sécurité alimentaire » (Global agriculture and food security program). L’avenir des paysans et des consommateurs du monde est entre les meilleures mains.

Cha cha cha avec le nucléaire

Ce n’est pas tout ! Le dernier numéro (8 décembre 2011) de Courrier International, qui reprend lui-même les infos du quotidien de Hong Kong South China Morning Post, révèle que, depuis 2009, Bill Gates engage de bons paquets de capitaux dans le nucléaire.

Ce doux humaniste écolo rencontre, courant décembre, les patrons de la China National Nuclear Corporation, afin de concevoir et de vendre avec eux un nouveau type de réacteur atomique « propre », c’est-à-dire qui utilise « moins » d’uranium « peu enrichi », et qui laisse par conséquent « moins de déchets ».

Tous les guillemets sont utiles et recommandés. Amis du genre humain, si vous accueillez un jour Bill Gates dans votre noble assemblée, ne manquez pas de lui offrir un peu de thé OGM chauffé au nucléaire : il adore ce type de breuvage…

Un article de Yves Paccalet philosophe écologiste, publié par Amandine Schmitt/leplus.nouvelobs.com partagé avec Sos-Planète

7 commentaires