Le sénat approuve la détention indéfinie et la torture de citoyens américains

Mais ce n’est pas possible de voir autant de débilité sur cette planète… :shock:

Traduit par Résistance 71

La législation terrifiante qui permet aux citoyens américains d’être arrêtés, détenus indéfiniment, interrogés et torturés sans avoir été au préalable inculpés de quoi que ce soit, sans procès, est passée au sénat américain Jeudi avec un soutien très majoritaire de 93% des législateurs.

Seulement sept membres du sénat américain ont voté contre la loi National Defense Authorization Act (NDAA) ce Jeudi, malgré les avertissements de l’ACLU (Ndt: Association américaine des droits civiques) et de citoyens concernés à travers le pays, stipulant que les effets de cette législation seraient détrimentaux aux droits civiques et aux libertés de chacun aux Etats-Unis. Sous cette loi, les citoyens américains peuvent être retenus par l’armée américaine pour des accusations en rapport avec le terrorisme et détenus indéfiniment sans procès.

De plus, un autre amendement de ce texte de la législation (NdT: amendement 1031) approuve de nouveau la technique de torture dite de « waterboarding » (Ndt: simulation de noyade) ainsi que « d’autres techniques avancées d’interrogation » qui sont en ce moment hors-la-loi.

« La loi est une menace historique aux citoyens américains » a dit Christopher Anders de l’ACLU à Associated Press.

Pour les plus grands supporteurs de cette loi, quoi qu’il en soit, l’histoire nécessite que les Américains sacrifient leur liberté pour leur sécurité.

Le sénateur Lindsey Graham, un des soutiens de la législation, dit que les lois actuelles protégeant les Américains sont par trop laxistes. Au lieu de cela, dit ce sénateur, quiconque est soupçonné de terrorisme (NdT: notons qu’il dit juste « soupçonné ») « ne devrait pas avoir leurs droits Miranda lu. Ils ne devraient pas avoir un avocat. »

Graham ajoute que les suspects de terrorisme « devrait être détenus humainement par l’armée et interrogés sur le pourquoi ils ont rejoint Al Qaïda et qu’est-ce qu’ils voulaient nous faire », et ce bien qu’un autre législation dans la loi n’est pas exactement humaine. Le supplice de la baignoire, le déni de sommeil et d’autres méthodes mises hors-la-loi dans la loi Anti-torture Act de 2005, seront ajoutés à une liste top-secrète de techniques approuvées d’interrogatoire qui pourront être utilisées contre les suspects, Américains ou autres.

Le sénateur républicain Kelly Ayotte a dit la semaine dernière que « les terroristes ne devraient pas être capables de voir toutes nos pratiques d’interrogatoires en ligne », et le sénateur Joe Liberman a ajouté durant le débat cette semaine: « Quand un membre d’Al Qaïda ou un autre groupe terroriste associé… Je veux qu’il soit terrifié de ce qu’il va lui arriver entre les mains américaines… Je ne veux pas qu’il sache ce qu’il va se passer », a ajouté le sénateur et ancien candidat à la présidentielle américaine.

Non seulement ne sauront-ils rien leur cruel futur, mais ils ne sauront pas non plus leur propres droits, pour la simple raison qu’ils n’en auront aucun. « Nous avons besoin que les autorités maintiennent ces individus aux mains de l’armée de cette façon nous n’avons pas à leur lire leurs droits Miranda » ajoute Kelly.

Tandis que les législateurs ont rassemblé un soutien massif pour faire approuver la législation contre les terroristes, ceci peut aussi être appliqué contre n’importe qui. Incluant des citoyens américains qui ne pourraient que juste suspectés de liens avec des terroristes.

Le président Obama a promis dans le passé qu’il imposerait un veto à une telle législation si elle venait à passer le congrès et un officiel de la Maison blanch a dit à AP Jeudi que cette menace tient toujours.

Alors qu’Obama doit faire face à un pays au bord de l’effondrement économique total, si proche des élections, qu’un changement de fusil d’épaule ne serait pas hors de question, surtout que cette législation du NDAA pour l’année fiscale 2012 vient avec une étiquette de prix de près de 30 milliards de dollars de moins que ce qu’Obama avait demandé.

18 commentaires

  • ratgana

    Les accords d’extradition passés entre l’Union Européenne et les USA en 2003 permettent de livrer aux Etats-Unis des ressortissants de n’importe quel pays européen, à des motifs décidés et modifiables unilatéralement par eux, qui n’ont pas à être valables dans les pays où ces personnes résident. L’Union Européenne adopte ainsi automatiquement les décisions américaines en matière de droit, qui s’installent de fait dans la législation européenne. 

    Le Military Commission Act, datant de 2006, introduit des notions de guerre dans le droit pénal américain en créant la notion d’ « ennemi combattant illégal », dont la définition est un individu désigné comme tel par le pouvoir exécutif américain sans nécessité d’avancer de quelconques preuves ou éléments matériels. Le Military Commission Act prévoit que ces « ennemis combattants illégaux » soient jugés devant une commission militaire, avec un juge militaire et un avocat militaire désignés par le pouvoir exécutif, les causes de l’arrestation n’ont pas à être transmises au prévenu et le degré de coercition à appliquer à l’ « ennemi combattant illégal » est décidé par le pouvoir exécutif. 

    http://www.dailymotion.com/video/x5fxz7_la-fin-de-l-etat-de-droit-jc-paye_news

  • zaza

    reste plus qu’à demander l’asile politique à l’Iran et quelques autres.
    Bouclier humain … ça embauche ?

  • homme des bois

    tu dis : Mais ce n’est pas possible de voir autant de débilité sur cette planète…
     
    Mais c’est pas débile du tout, si tu te place de leurs point de vue. En fait ya qu’une seule chose qui me paraisse « débile » c’est qu’ils essayent encore de convaincre le bas peuple du bien fondé de leurs décisions (certes ça leur profite a eux, le bien fondé est là, pour les hommes riches et puissants, mais je parlais du bien pour le peuple ^^) Je suis sur qu’ils pourraient se passer de cette propagande maintenant. est ce que l’empereur de Rome essayait de convaincre son peuple? et le roi de France??? ça m’étonnerais, ils essayaient de convaincre les nobles et les notables. non non, on peut faire des lois sans rien dire a personne, et ceux qui protestent, on tire. en quelques jours, si on a une bonne garde prétorienne (CàD des soldats fidèles) toute révolte est matée et le calme apparent reviens. Pour ceux qui auront survécus, il reste les camps de travail forcé de la FEMA. Main d’œuvre pas chère et qui ne compte pas ses heures, surtout drogué au fluor (a plus haute dose que dans l’eau du robinet évidemment ^^) et quand il y en a qui « disparaissent », on renouvelle le cheptel. il y aura toujours des aspirants révoltés, ou des jeunes du peuple, pleins de forces et prêts à l’emploi, et qui parlent un peu fort. voyons voyons, Rome ne s’est pas faite de la main de la main des citoyens romains dignes de ce nom; pour être plus clair, les jeunes hommes, prisonniers ou esclaves, travaillaient a la mine et à la construction, les jeunes filles étaient envoyée comme chair à orgie a ceux qui pouvaient se les payer. un monde à la DSK ^^ (bien sure plus elles sont jolies, et plus c’est cher, mais qu’est que l’argent quand on est patron du FMI?)
     
    Ce que je voulais dire, c’est que ça ne sert vraiment absolument à rien de voter, et, même si madame le Pen hisse son drapeau sur l’élisé, elle devra convaincre les nobles (des états unis en priorité, mais aussi de Paris, de la City et de Berlin) ou mourir. En général, les hommes (et les femmes) choisissent de vivre. non vraiment, vous iriez vous sacrifier pour sauver les moutons pas enragés du tout vous? (pas enragés, mais haineux et peureux) en plus, tout le monde sais que même si quelqu’un décide de faire ce sacrifice, l’empire finira par gagner, sous une forme ou une autre.
     
    Si j’ai un conseil à donner : pourquoi se choisir un pays, parce que vous y êtes nés? parce que les gens y parlent la même langue que vous? Parce que dans votre vie vous y avez rencontrés des gens sympathiques? parce que la race de votre pays est supérieure??? Je ne vois aucune bonne raison. sauvez vous vous même. sans attendre rien d’un pays qui ne pense qu’à vous rendre utile ou rentable. éloignez vous des porcs, des rats et des moutons. sacrifiez-en quelques uns si l’occasion se présente et si ça vous fait plaisir, mais sans vous mettre en danger. Cultivez une terre, mais ne vous y attachez pas. Armez vous, et cultivez plutôt l’amitié. C’est la vie des hommes libres, qui ne s’attachent à rien d’autre qu’aux gens qu’il aime.
     
    mourrir pour des idées, d’accord mais de mort lente. ^^

    • homme des bois

      hhh Anne Steiner : « pour les en-dehors, l’émancipation individuelle n’est pas seulement le moyen de parvenir à un monde meilleur, elle est à elle même sa propre fin. »
      à méditer. Changer le système, comme ça : impossible.
       
      se changer sois même, vivre dans son propre système ??

  • homme des bois

    celle là je l’aime bien
     
    Victor Serge : « Vivre pour l’anarchisme, qu’est-ce que c’est ? C’est travailler librement, aimer librement, pouvoir connaître chaque jour un peu plus des merveilles de la vie. Nous revendiquons toute la vie. Savez-vous ce que l’on nous offre ? Onze, douze ou treize heures de labeur par jour pour obtenir la pitance quotidienne ; et quel labeur, pour quelle pitance ? Labeur automatique sous une direction autoritaire dans des conditions humiliantes et malpropres moyennant quoi la vie nous est permise dans la grisaille des cités pauvres. » »
     
    http://www.article11.info/  merci ratgnagna (ya pas de fautes?) pour ce site qui me remet du coeur à l’ouvrage (l’ouvrage c’est une révolution des consciences) On se sent moins seul.

  • cavallero_nero

    euh…. WTF OMFG ???!!!!!
     
    Désolé pour la grossièreté …

  • Pourquoi n’ont t’il donc pas torturés DSK…??

  • delphine

    une preuve de plus que notre monde recule dangereusement,
    sur tous les acquits humanistes et démocratiques,
    même s’il y a encore beaucoup de corrections
    et de progrès à faire.
    merci OBAMA, Yes we can’t save FREEDOM
     

  • Jean-Luc LUMEN

    « …Le sénat approuve la détention indéfinie et la torture de citoyens américains… »
    connaissez vous la pub : …revient…nous avons les mêmes à la maison… »
    Un petit exemple : l’article L-3213-2 du code de la santé publique. Cet article qui est toujours et plus que jamais d’actualité, a été élaboré par Napoléon 1, dans le seul but d’éliminer ses opposants, en remplacement des lettres de cachets.
    Le texte dit : pour troubles à l’ordre public, toutes personnes selon un avis médical ou, à défaut d’après la notoriété publique, un maire, un commissaire de police, un préfet peut vous faire interner
     
    Pourquoi j’écris « …a été élaboré par Napoléon 1, dans le seul but d’éliminer ses opposants, en remplacement des lettres de cachets…. »
    — Pour mettre de vrais malades à l’hospice il est normal qu’il y ait d’écrit : sur avis médical.
    A quoi peut bien servir la suite du texte « …ou, à défaut de par la notoriété publique.. » sinon que pour enfermer éloigner des personnes saines d’esprits pour leur voler leurs biens, ou d’opposant aux dictats ou à la corruption de notables ou du système. Dans ses affaires vous constaterez qu’il y aura toujours un certificat médicale de complaisance attestant que la personne à fait un trouble à l’ordre public, tout comme les policiers qui rajoutent classiquement…s’est opposé à la force publique, ou insultes à agents
    Question certificat de complaisance, le préfet étant le maître absolu du département, il se trouvera toujours un médecin complaisant.
     
    Vous en aurez un exemple en lisant les pages 177 à 180 du livre La Bêtise Administrative de Eric BRUNET chez Albin Michel.
    Et des milliers d’autres exemples par Internet, sous Hospitalisation d’office ou les abus des hospitalisation d’office
     
    A vous lire.
    Jean-Luc LUMEN