Attention : île de plastique à l’horizon…

Attention : île de plastique à l’horizon…

http://andreepoulin.blogspot.com

Qu’est-ce que bouteilles, filets, sacs de plastique et toute une panoplie de dérivés de polymères ont en commun…tous se retrouvent parmi les détritus qui composent le continent flottant. Il y a littéralement une île de plastique qui s’est formée dans le Nord-est du pacifique, soit entre Hawaï et la Californie et ce en raison de l’être humain seulement. Bien que dit de cette manière, cela semble plutôt chimérique, les données recueillies à ce jour sont là pour nous rappeler qu’il s’agit bel et bien d’une problématique concrète.

À ce jour, cette amas de plastique à la dérive fait plus 3,43 millions de km2 et pratiquement 30 mètres de profondeur à certains endroits. À ce rythme effréné, dans un peu moins de 20 ans, cette « marée montante de plastique »1 occupera un espace si important qu’elle sera comparable à la taille de l’Europe selon certaines estimations.

Évidemment, ce phénomène menace la vie animale qui s’y trouve. De ce fait, il importe de savoir que plus de 1,5millions2 d’animaux marins sont la proie de ce plastique chaque année. Cette myriade de déchets s’est en fait logée à cet endroit précis de l’océan en raison des courants marins qui convergent tous vers cette zone où il n’est pas rare que la quantité de plastique soit 10 fois plus élevée3 que le plancton. Ce même plancton est à la base de l’alimentation de bien des espèces marines, comme les baleines. De ce fait, plusieurs animaux confondent plastique et nourriture. À titre d’exemple, les tortues de mer ingèrent trop souvent des sacs de plastique, les méprenant avec des méduses, causant, règle générale, leur mort. Ainsi, l’écosystème de ce milieu s’en voit totalement chamboulé. Selon le rapport de Greenpeace, plus de 267 espèces seraient touchées par cet ossuaire d’ordures3. De toute évidence, cet amalgame de matières résiduelles est une réelle menace pour la faune et la flore maritime.

Néanmoins, la situation n’aurait jamais pris une telle ampleur s’il n’avait pas été de l’homme. Chaque année, parmi les 260 millions de tonnes de plastique produites, plus de 9% se retrouvent dans les océans. Bien que ce pourcentage puisse sembler faible à la lecture, il s’agit d’un chiffre qui devrait être pris au sérieux puisqu’il y a 5 ans, selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement, on trouvait plus ou moins 46 000 morceaux de plastique à tout les 2,5km2 d’océan. Bref, suffisamment de plastique baigne dans nos mers pour nuire sérieusement à l’environnement. Pour ainsi dire, quasiment 80% des déchets flottants proviennent des terres4.Non seulement ces débris à la dérive nuisent à la vie maritime, mais ils prennent des décennies voir un millénaire à se décomposer…

Même si cette île de plastique n’est pas encore observable à partir des rives, il ne faut pas pour autant la prendre à la blague. Pour l’instant, elle menace « seulement » la vie maritime environnante, mais les pronostic n’ont rien d’encourageant. Ce plastique qui continue d’accumuler les morts d’espèces animales, pourraient bientôt avoir des répercussions désastreuses sur les êtres humains. D’ailleurs, pareille situation est en train de se produire dans l’Atlantique…Chose certaine, même s’il est pratiquement impossible de faire disparaître en totalité les différents déchets présents en ce moment, certains font leur part pour tenter de freiner l’expansion de cette soupe de plastique. En effet, les bouteilles de plastique d’une compagnie américaine(Method) sont désormais composées à 25% de plastique que l’on retrouve dans l’amalgame de détritus qui se niche dans le pacifique et à 75% de plastique recyclé. Comme quoi tout n’est pas totalement perdu…

Dans l’espoir de sensibiliser la population, une campagne de publicité illustrant l’éventuelle et imminente condition de la vie aquatique a été mis en ligne, la voici :

Sources

1http://www.encyclo-ecolo.com/Plastiques

2http://riseaboveplastics.org/

3http://natty.asso.fr/Goodies/Inform…

4http://www.greenpeace.org/canada/fr…

Halte aux plastiques!

By: thehawk

8 commentaires

  • thehawk

    N’oublions pas les dêchets radio-actifs de fuku qui se sont agglutinés au reste!!!

  • engel

    De mémoire,
    Un charlot de bureau d’architecte (néerlandais?) propose de convertir ces déchets en véritable villes flottantes .
    Ou comment, justifier l’injustifiable à coup de projet débile financièrement parlant!

  • olivier

    Les espagnols, les français du sud et les italiens balancent quasiment tout dans la Méditerranée, qui est un vrai égout, un truc à vous filer des mycoses et des boutons bizarres, et pour faire du thon rouge, il le colorie avec de l’éosine, bon appétit bien sûr…

  • viking

    Les Mers sont nos poubelles, sur les plages Anglaises et Française donc en Manche Ouest prés de l’Atlantique…d’ingénieux  fouineur sont allé voir se qu’il y avait avec les grains de sable sur nos plage, voir le minuscule….

    stupéfiant : la proportion de plastique réduit en micro bille est extrêmement  importante ainsi que des métaux ….

    des poissons meurent après avoir mangé le plastique car si c’est petit ils l’on confondu avec un petit poisson 

    En navigant j’ai vu des containers flottant entre deux eaux c’est a dire  sous la surface = danger pour les bateaux de petite taille

  • moutondu02

    une raison supplémentaire de devenir végétarien ,même les poissons sont empoisonnés.
    Ne participez plus au meurtre des animaux .
    ne soyez plus complice de ces carnages.si vous pouvez le faire ,plantez un potager et faite un jardin biologique .le mien est démarré .j’ai créé un deal avec une ferme pas loin de chez moi.je lui nettoie ses box et le fumier de cheval est gratuit.je vais me renseigner pour installer une ruche .tout est superbement bien expliqué sur le projet Orphée dans le document :faites tout vous même.c’est bien de s’éveiller mais c’est mieux d’agir.maintenant ,je soigne mes vers de terre,je garde précieusement mes orties,j’ai jeté mes désherbants et autres produits chimiques..ma tondeuse est manuelle et tout mes outils de jardin aussi .
    et vous racontez moi vos actions ,ça m’encourage.