Anonymous vs Finlande : 495 000 boîtes mails piratées.

Dès fois il ne faut pas chercher la logique, ils piratent des institutions, ou pas!L’utilité du geste reste ici à prouver…

Les hacktivistes font parler d’eux depuis plusieurs mois et nous font passer du chaud au froid. Si une attaque sur deux n’aboutit pas ou n’émane pas d’eux, celle-ci semble crédible. Un présumé canal Anonymous a diffusé une liste de 495 000 adresses e-mails et données issues de Finlande.

Sur une population globale de 5 millions d’habitants, c’est potentiellement les informations personnelles de 10% des citoyens qui sont ainsi exposées. Les adresses en question ont été récoltées sur différents sites finlandais administratifs ou d’entreprises influentes. Aussi les adresses de journalistes et députés ont été rendues publiques. Cette histoire rappelle évidemment la fuite des données de l’UMP qui a récemment touché la France.

En ce qui concerne la source de cette attaque, le mouvement Anonymous confirme via Twitter qu’ils sont au fait de la fuite. Pis, ils la revendiquent et s’expliquent via un communiqué :

« Comme vous demandez de la sécurité à une banque pour votre argent, vous devriez faire de même avec vos données avant les communiquer à un forum/site Internet. Pensez-y la prochaine fois ! »

Cette branche des Anonymous est particulièrement active en Finlande et leur calendrier est tout bonnement surchargé. Comme à leur habitude, une mise en garde datant du 8 novembre avait été lancée mais contrairement à d’autres, celle-ci a été mise à exécution dès le 10 novembre. Les Anonymous nordiques avaient déjà publié les noms, mails, adresses postales et numéros de téléphones de centaines de membres d’un parti d’extrême droite (Kansallinen Vastarinta).

Loin de s’arrêter à ce fait, c’est le 11 novembre que le groupe utilisait la méthode pirate de l’injection SQL contre des sites généraux. Le résultat ne s’est pas fait attendre, la première publication de 16 000 adresses mails est apparue. Le lendemain même la liste complète était librement disponible et consultable sur la Toile.

Seulement, si les raisons des hackers sont limpides pour des sujets comme la pédopornographie ou leur engagement en faveur du printemps arabe, ici elles restent légères et floues. Sans aucun doute la sensibilisation à la protection des données est capitale toutefois pirater les adresses mails ne va certainement pas faire adhérer le public à leur cause. C’est un peu comme si Zorro volait les citoyens pour leur démontrer que leurs maisons ne sont pas sécurisées … limite.

De même, la portée de cette attaque vise clairement le mouvement d’extrême-droite finlandais Kansallinen Vastarinta. Les Anonymous dénoncent l’augmentation massive du racisme au sein de la population et au sein du débat politique. Si ces raisons sont somme toute louables, la réponse des hackers parait moins cohérente. En quoi hacker 495 000 adresses mails et diffuser des données est porteur d’un message anti-extrémiste.

Quelques soient les raisons profondes de ce hacking, le groupe ambitionne désormais un nouveau coup d’éclat contre l’entreprise minière Talvivaara. Celle-ci est accusée de polluer massivement l’environnement finlandais. Leur propos sont on ne peut plus clairs :

« Nous vous déclarons officiellement la guerre, nous sommes solidaire avec les citoyens touchés par la pollution que vous engendrez. »

On attend donc les suites de cette affaire, qui vivra verra.

Source: Gizmodo.fr

 

6 commentaires