Espagne: l’île de El Hierro aux Canaries se prépare à une nouvelle éruption

MADRID – Une nouvelle série de secousses, dont une de magnitude 4, est survenue mercredi sur l’île de El Hierro, dans l’archipel espagnol des Canaries, où les experts n’écartent pas une nouvelle éruption sous-marine après celle qui a débuté le 10 octobre.

Pour s’y préparer, les autorités espagnoles ont envoyé sur l’île du matériel permettant d’héberger 2.000 habitants en cas d’évacuation, comprenant des tentes, une cantine et des sanitaires, a indiqué le gouvernement régional dans un communiqué.

Ce matériel complèterait celui qui serait installé par la Croix-Rouge, ce qui permettrait au total d’héberger 2.500 personnes.

Un séisme de magnitude 4 s’est produit mercredi peu avant 08H00 GMT au nord-ouest (bien: nord-ouest) de La Frontera, un village de 4.000 habitants dans le nord de l’île, a indiqué l’Institut géographique national.

Les experts disent qu’une éruption peut se produire. En principe, il semble que ce ne soit pas imminent, a déclaré une porte-parole des autorités régionales. Pour l’instant, aucune évacuation n’est prévue, a-t-elle ajouté.

L’activité sismique s’est de nouveau accrue depuis quelques jours sur l’île de El Hierro, après une précédente éruption sous-marine qui avait débuté le 10 octobre (bien: 10 octobre), la première en 40 ans aux Canaries.

Elle était survenue après un séisme de magnitude 4,3 et avait entraîné l’évacuation d’environ 500 personnes du village de La Restinga, dans le sud de l’île.

Le village a été placé en alerte rouge, troisième niveau et le plus élevé du plan d’alerte volcanique, mais ses habitants ont pu ensuite rentrer chez eux. Le reste de l’île est au niveau d’alerte jaune, un cran plus bas.

Signe annonciateur d’une possible éruption, l’institut vulcanologique des Canaries (Involcan) a confirmé une augmentation des émissions de dioxyde de carbone (CO2) à leur plus haut niveau observé depuis le début du phénomène éruptif, a précisé le gouvernement régional dans un autre communiqué.

Le communiqué précise que les niveaux de CO2 avaient été supérieurs à la normale le 6 octobre, quatre jours avant le début de la première éruption.

Perchée dans l’Atlantique sur un ancien volcan sous-marin, la petite île, qui compte 10.000 habitants, vit depuis le mois de juillet au rythme d’une multitude de secousses sismiques scrutées de près par les vulcanologues.

Les Canaries n’avaient pas connu d’éruption volcanique depuis celle du Teneguia, sur l’île de La Palma, en 1971.

(©AFP / 02 novembre 2011 14h15)

Article proposé par  Jo^^

Par Brujitafr

Tremblements harmonique jusqu’à 10:20 UTC Novembre 1 2011 – l’image de courtoisie IGN


Selon Raymond Matabosch qui est sur place…
« Les tremblements ont repris, le jacuzzi n’a jamais cessé, et le maire a fait croire aux habitants que le nouveau volcan n’était plus très actif alors qu’il s’était trompé de volcan, le nouveau étant situé à 2km au sud-ouest de La Restinga à une profondeur de 70 m environ et non plus loin à -370 m. »
rom

Source la fin des secrets et des mesonges

 

El Hierro, le scénario de La Restinga se reproduirait-il ?

Ce 3 octobre les graphiques sismiques montrent clairement une augmentation de l’activité. Cette activité est sans conteste d’origine « volcanique », on peut l’observer par la régularité des tracés dans son ensemble, parsemé ci et là du petite secousse.

Sur le graphique suivant on peut voir la forme que repésente l’ensemble des secousses et ce depuis le 17 juillet 2011. Tenez compte dans cette observation que l’épisode volcanique de La Restinga a débuté au sud-est de l’île, après un nombre élevé de secousses s’étant produites sous le centre de l’île. Alors qu’actuellement les secousses se concentrent au large de El Golfo face à la Frontera et à une profondeur de près de 20 km et ont tendance à aller plus au large vers le NNO, certaines se situent néanmoins sous l’île. (Le petit graphique est la représentation   en profondeur de la carte précédente, la droite équivaut au nord)

3 El Hierro 03 11.PNGCette situation montre qu’une fissure c’est bien produite sous l’île et que du magma l’investit et même, la ronge petit à petit. Certaines secousses se produisent plus proche de la surface entre 15 et 17 km de profondeur, ce qui laisse supposer que le magma cherche un moyen de s’évacuer, mais entretemps la pression monte, et le risque d’explosion de l’île n’est pas suffisamment pris en compte par les scientifiques sur place. Ils parraissent comme dépassés par les évènements, mais aussi, pressés par les autorités insulaires et nationales.

Selon les sources sur place, pour les autorités et certains experts, l’imminence d’une éruption, n’est pas envisageable, mais une fois de plus, l’imprévisibilité d’un tel évènement, peut à tout moment mettre la vie de la population en péril.

Graphiques sources IGN.E

par Eagle sur les-vérités2

22 commentaires

  • Eagleeyes

    Hello, 

    Je viens à l’instant de mettre un petit rapport sur la situation actuelle, sur mon blog :

    http://les-verites2.skynetblogs.be/

    • voltigeur voltigeur

      Merci Eagleeyes! je rajoute ;)

    • Eagleeyes

      Je viens de recevoir un courriel concernant l’analyse du matériau éjecté de l’éruption de La Restinga.

      La composition de ce matériau est est majoritairement composé de rhyolite entourée de basalte.

      Le magma rhyolite est beaucoup plus explosif que le magma basaltique, adjonction d’autres composites le rend d’avantage explosif.

      Un groupe de scientifiques a mené des analyses sur les échantillons prélevés en mer lors du bouillonnement, et met en garde avec une insistance hors norme, les autorités, quant à la sous-estimation du risque encouru, « par la population de l’île entière », ajoutant que les secousses ne sont que des préliminaires.

      • Bouffon

        Quel sont les signes précurseur qui vont annoncé le gros rush de l’éruption ?

      • Eagleeyes

        Hello Bouffon,

        Les seuls signes avant-coureurs, seraient des secousses sismiques dans les minutes voire dans l’heure avant. Une chose s’est déjà vérifiée et ailleurs, ça ne prévient pas, la déchirure se passe à la cave et aussi sec, le feu d’artifice en toiture. lol.

  • a dangerous method

    j’ai lu sur un site qu’un séisme de magnitude 7 pouvait couper l’ile en deux! Je ne sais pas si c’est vrai !
     
     

    • Eagleeyes

      Tout reste plausible, mais dans le cas d’El Hierro, ça me parait peu probable un tel « séisme », maintenant une explosion éruptive devient plus que probable et plus encore dans le cas où certains facteurs s’ajouteraient au processus éruptif tel qu’il est envisagé pour l’instant, mais cela reste encore à se concrétiser.

      Il semble de toute évidence, que le sous-sol de l’île s’est vu se fendre, conséquence des nombreux séismes depuis le 17 juillet dernier. Maintenant reste à savoir et à comprendre pourquoi si subitement et à cet endroit, alors que rien ne le laissait prévoir, du moins dans un avenir aussi proche, et que La Palma était plus enclin à ce genre d’évènement.

      • a dangerous method

        merci pour ces précisions. Comment cela va se terminer?? c’est relativement inquiétant pour la population aux alentours de l’île.

      • Eagleeyes

        Hello a dangerous method,

        J’aurais tendance à préciser que ça ne concernerait pas que les insulaires, mais le monde entier, à des degrés divers, petit rappel de l’Eyjafjöll et ses conséquences en Europe, rien qu’avec son nuage !

        Inquiétant ? Totalement imprévisible, ce qui va se passer, le cas El Hierro est hors norme, en parlant de son processus éruptif et dans la composition de sa lave. Cette dernière pouvant sortir n’importe où, peut en changer sa composition. Suivant le lieu de sortie du magma, déterminera sa dangerosité explosive, car la composante majeur de la lave d’El Hierro, du moins à La Restinga, est du basalte rhyolite. (pourquoi ? voir comm de 07:22)

      • a dangerous method

        oui je vois que c’est assez hors norme mais quel serait le scénario le plus plausible actuellement ( je ne m(y connais pas du tout en volcan)
        peut on envisager un scénario à l’Eyjafjöll ? Ou  un scénario catastrophique mais alors là je ne sais pas  quelle ampleur ça prendrait
        effectivement la théorie du mega tsunami refait surface,est ce un scénario clairement envisageable et envisagé par les scientifiques ou juste de la pure fantaisie?
        mais je reste sceptique car il me semble que c’est la palma qui pourrait créer un mega tsunami et pas el hierro.

      • Eagleeyes

        Hello a dangerous method,

        Dans l’état actuelle des données, il n’y a rien qui puisse nous permettre de prévoir tel ou tel scénario. La situation et le processus constituent une première, ce qui gêne considérablement les experts. Néanmoins au regard et par recoupement des données concernant cette phase depuis l’éruption au large de La Restinga, il apparaît clairement que les différents séismes, suivent une ligne. Celle-ci est en fait une fissure dans le plancher océanique, pourquoi et comment c’est-elle subitement réactivée juste sur un point chaud, et semble suivre une trajectoire en dehors de toutes logiques, puisqu’elle s’écarte de la direction vers La Palma, pour aller vers l’océan.

        Quant au méga tsunami, jusqu’à il y a peu, effectivement La Palma était la seule de ces îles à faire l’objet d’une surveillance, mais aussi d’un imbroglio scientifique. Les avis étaient plus que partagés, mais avec l’arrivé d’El Hierro, la donne a changé, car l’une comme l’autre sont parfaitement susceptibles d’en créer un. La première, car si un évènement explosif se produirait sur la deuxième, de par la proximité, l’onde de choc peut déstabiliser le pan menaçant de la première. Mais aussi la deuxième par elle-même, car au vu de la fissure qui passe sous l’île, si elle viendrait à remonter à la surface, le même scénario lors de la formation d’El Golfo, pourrait bien se reproduire. Pour rappel l’effondrement d’El Golfo semble avoir été à l’origine d’un méga tsunami dans « tout » l’Atlantique, des traces ont été récemment découvertes sur les côtes Est des USA, ainsi qu’en Irlande, au sud de l’Angleterre, mais aussi au Vénézuela. 

        Seul l’avenir nous permettra de visualiser quel scénario se déroulera.

      • a dangerous method

        effectivement il va falloir patienter pour savoir ce qu’il va se produire. Je te remercie pour les infos données car hélas les médias français sont silencieux à ce sujet donc pour avoir  des infos , il faut aller chercher du côté des sites anglais comme celui de jon friman par exemple.
        au plaisir de te relire, cordialement.

  • nunuche

    BON Jour ;-) mon com d’hier a disparu :yes:

  • nunuche

    Possible lol :devil:

  • domdom26

    HELLO LA BERGERIE

    j’avais vu sur un site que ce volcan risquais de provoqué un  » MEGA TSUNAMI  »  ????

    es vrais EAGLEEYE, ?????

    mersea de tes lumiéres ……

    • Eagleeyes

      Hello Domdom 26

      Ce fut évoqué tout au long du processus sismique et ce jusqu’au début de l’éruption de La Restinga. Par ailleurs, cette crainte semblait s’écarter peu à peu suivant cette phase éruptive, mais le regain sismique de ces dernières heures, fait que ce spectre revient hanter les esprits pensants, sur place. (et d’autres aussi ! )

  • Eagleeyes

    Hello à tous,

    On peut voir sur le graphique de l’IGN, qu’il se produit bien une activité volcanique parsemée de choc sismique consécutif à la pression exercée par le magma provenant des profondeurs.

    Pour être compréhensible, l’activité volcanique se traduit par une large bande continue et hachurée sur les bords, et un séisme se caractérise par un moment bref où l’écart dans le tracé s’éloigne très fort d’un bord à l’autre.

    http://www.ign.es/ign/head/volcaSenalesAnterioresDia.do?nombreFichero=CHIE_2011-11-03&ver=s&estacion=CHIE&Anio=2011&Mes=11&Dia=03&tipo=1

  • domdom26

    mersea EAGLEEYES pour tes infos , prend soin de toi , et si tu le peut donne nous de tes nouvelle .J’ ai vus que BENJI nous a dit que tu était dans le secteur ……

    amicalement