France: On peut se réjouir de la libération du prisonnier israélien, pas des prisonniers palestiniens!

C’est comme ça, il faut célébrer la libération d’un prisonnier israélien, un jour à marquer d’une pierre blanche, ex-prisonnier maintenant de terroristes dangereux et criminels, limite un jour férié devrait en découler, mais il est déconseillé de se réjouir de la libération de palestiniens qui étaient otages d’un pays respectable qui veut la paix sur la terre! En gros, c’est cela…

http://www.synchro-blogue.com/wp-content/uploads/2009/09/censure.jpg

Le président du Consistoire Central Joël Mergui, se dit « particulièrement surpris et choqué » par la teneur du communiqué publié par le Parti Socialiste suite à la libération de Gilad Shalit dans lequel il dit se « réjouir » de la libération des prisonniers palestiniens. Joël Mergui déplore que « ce communiqué mette sur le même plan la libération d’un jeune Israélien, innocent, enlevé sur le sol de son pays et retenu en otage depuis plus de cinq ans dans des conditions inhumaines par des terroristes, et des assassins ayant pour la plupart d’entre-eux du sang sur les mains et condamnés à la prison à perpétuité par des tribunaux réguliers ».


« Une telle comparaison, souligne le président du Consistoire, constitue un choc et une offense à la mémoire des victimes des attentats. Les auteurs et les complices de ces crimes n’ont pu bénéficier que de la seule volonté des autorités israéliennes de sauver une vie humaine, celle de Gilad Shalit ».  »

Joël Mergui « espère que le candidat socialiste à l’élection présidentielle, ainsi que les principaux élus et maires de ce parti, se démarqueront publiquement de cette déclaration éthiquement condamnable ».

Hier, le Parti Socialiste s’était réjoui de la libération de Gilad Shalit, indiquant que « de nombreux élus socialistes se sont mobilisés partout en France pour appuyer le combat digne et inlassable de sa famille ». Dans son communiqué, le PS ajoutait: « Nous nous réjouissons de la libération dans le même temps de prisonniers palestiniens qui vont pouvoir retrouver leur famille ».

Source: lefigaro.fr

4 commentaires

  • chafy

    les palestiniens ne compte pas a ses yeux, ce ne sont pas des êtres humains.

  • Quelle est cette construction médiatique qui consiste à positionner les français entre pros et antis sionistes? Partagée l’émotion des parents de Gilad Shalit de retour à la maison après cinq années de captivité serait plus importante que celle que l’on pourrait partager avec les familles des 477 prisonniers palestiniens. N’y a t-il pas là deux poids deux mesures? En effet, le point de vue dépend du côté du mur israélien dans lequel vous vous situez. Ainsi, un résistant, un patriote, un prisonnier politique… peut être qualifié de terroriste. Par ailleurs, la Loi du Talion pratiquée dans le judaïsme et l’islam dont on connaît l’adage « Oeil pour oeil, dent pour dent » n’augure en aucune manière pour la paix entre ces deux peuples. En partant du principe que toutes les vies sont égales dans ce Shalit d’un jour, il y a 477 fois plus de raisons de s’attrister de la captivité de toutes ces existences mais comme par enchantement il n’y en aura qu’une seule dans la presse. Misère, encore une fois de plus au pays de la religion monothéiste! Baroukh ata Adonaï!