Espagne: les chiens sont tués par les islamistes à Lerida

Amoureux des animaux, je me dois de défendre aussi les chiens, meilleurs amis de l’homme, et c’est une histoire étonnante et terrifiante que voilà. Pour raisons religieuses, des personnes tuent les chiens en Espagne, le chien étant pour eux des créatures impures. Maintenant, l’article est ici à titre informatif, les commentaires sont clos afin d’éviter toute dérive, merci de votre compréhension.

Faute d’obtenir l’interdiction des chiens « impurs » dans les rues par la municipalité, les musulmans de Lerida passent à l’action. Outragés, les Espagnols organisent des rondes de surveillance et escortent les promeneurs.

Les autorités espagnoles enquêtent sur les décès récents par empoisonnement de plus d’une douzaine de chiens à Lérida, une ville dans la région du nord de la Catalogne, ville colonisée au centre des débats sur la place de l’islam en Espagne. Tous les chiens ont été empoisonnés en Septembre (presse locale ici, ici, ici, ici et ici) dans les quartiers ouvriers de Lérida de Cappont et La Bordeta, les districts qui sont fortement peuplées par des immigrés musulmans et où de nombreux chiens ont été tués au cours des dernières années. Les habitants disent que les immigrés musulmans ont tué les chiens, car selon l’enseignement islamique chiens sont des animaux « impurs ».


Au cours des derniers mois, les riverains promenant leurs chiens ont été harcelés par les colons musulmans opposés à la vue de chiens en public. Les musulmans ont aussi lancé un certain nombre de campagnes anti-chien sur les sites islamiques et les blogs basée en Espagne. En réponse au « manque de policiers suffisants pour protéger le quartier« , 50 résidents locaux ont établi des patrouilles de citoyens, par groupe de six, en alternance, pour escorter les gens qui promènent leurs chiens.

En Juillet, deux groupes islamistes basés à Lérida ont demandé à la municipalité  de réglementer la présence des chiens
dans les espaces publics afin qu’ils n' »offensent pas les musulmans.«  Les musulmans exigent que les chiens soient interdits dans tous les transports publics, y compris tous les autobus de la ville ainsi que de tous les endroits fréquentés par les immigrés musulmans. Les musulmans de Lérida disent que la présence de chiens viole leur liberté religieuse et leur droit de vivre selon les principes islamiques.

Source: islamisation.fr

 

2 commentaires