Piero San Giorgio : « Survivre à l’effondrement économique

Un auteur, un livre, une interview qui risque de hérisser ceux qui n’apprécient pas l’accent québecois et pourtant une émission à écouter malgré tout car non seulement il n’y a pas que Pierre Jovanovic, mais en plus Piero San Giorgi nous explique comment y survivre après, pas uniquement comment nous y préparer avant!

Interview le 27 septembre 2011 par la radio québecoise « les fils de la liberté » de Piero San Giorgio, l’auteur suisse du manuel pratique « Survivre à l’effondrement économique » prochainement publié par Scriptoblog, édition « le retour aux sources ». Dans cet entretien Piero San Giorgio expose les raisons pour lesquelles il est convaincu que notre modèle de société devra bientôt subir bien plus qu’une crise, un effondrement majeur (!) il donne ensuite qq. indications sur la façon dont nous pouvons nous y préparer et nous organiser pour y faire face, récit assez décoiffant !

Ne pas se laisser rebuter au début par l’accent terriblement canadien des animateurs de la radio, Piero San Giorgio est vraiment captivant à écouter, son site est aussi très intéressant à consulter pour quiconque est préoccupé par les menaces de l’avenir..
Source : http ://www.piero.com/

Trouvé sur agoravox.tv

 

17 commentaires

  • Texcaltex

    Maaaaaaaaaaaiiis non, la population immigrée ne va pas provoquer des guerres civiles!!! Qu’est-ce qu’il raconte ce Piero? Personne ne lui a expliqué que l’immigration incontrôlée et non intégrée est une chance pour un pays? Ca rapporte beaucoup, beaucoup d’argent!

  • pralulinus

    Encore un petit bourgeois facho qui nous distille son discours parano. Le repli sur soi n’est pas la solution. La petite survie à la petite semelle ne nous ménera pas bien loin. La barbarie est certes à nos portes, mais nous avons encore tout les outils pour  mettre en oeuvre les solutions, c’est qu’une affaire de volonté et de courage citoyen. Le problème c’est qu’il faut réveiller le endormis ( bourrés de somnifères) et ils sont nombreux, mais allez savoir, une bonne crise, des fois ça réveille !!!

    • exagum

      Le fachisme est mort avec musolini pauvre tocard! néo-fsciste tu peut le dire a la limite bien qu’il n’y ai aucuns propos raciste dans son discours, ouvre les yeux sur la realité et sur la logique des evenements qui vont venir

      • En es-tu vraiment sur? Perso je constate un réveil du fascisme dans notre société, il est non seulement loin d’etre mort mais en plus, nous allons avoir quelques surprises d’ici quelques temps…

      • Texcaltex

        Oui et aux USA le fascisme se porte super bien aussi!!!

      • mémé

        je suis d’accord, c’est dans l’air du temps. Il y a une « envie » des gens d’avoir plus de discipline, d’autorité, d’ordre,.On a l’impression qu’il faut marcher droit , être politiquement correct, pas un mot plus haut que l’autre..

        C’est pas vraiment du fascisme, mais je trouve que ça en a la couleur

    • Texcaltex

      Bon OK on a tous les outils et que préconises-tu concrètement ??
      Il ne parle pas de repli sur soi il parle de se protéger soi d’abord, normal me semble-t-il, puis de se réunir en famille et de se grouper en communauté…

      • pralulinus

        Si t’appelles pas ça du repli sur soi !?!  Alors je ne sais pas de quoi on parle. Le repli communautaire ou familial  va résoudre quelques problèmes à court terme mais à long terme un chaos social peut tout emporter. Notre société est effectivement fragile, mais je sais aussi les trésors d’imagination et de systèmes demerd que l’humain sait trouver en de telles circonstances. Ça, jamais San Giorgio ne l’aborde, il a perdu toute foi en l’humanité dans ce qu’elle peut avoir de génial. Je crois au rebond, je crois aux vertus de la crise, je crois en l’humanité, elle n’est pas là par hasard. Par contre ce mec a déjà démissionné (ainsi que visiblement beaucoup d’entre vous) et la seule vertu qu’il trouve à tout cela, c’est les royalties qu’il va toucher avec son bouquin.

      • Texcaltex

        Bon OK!!! Encore une fois, concrètement, que préconises-tu??
        L’humain est plein de ressources d’accord et bien je t’écoute!

    • Dude from La France

      Tu feras partie des victimes du bottleneck, dommage pour toi…
       
      Bonne chance à toi quand même !

  • « une interview qui risque de hérisser ceux qui n’apprécient pas l’accent québecois »

    Allez, allez, je peux pas croire que mon accent est si atroce que ça…
    Merci d’avoir diffusé. :)

    • C’est déjà un honneur de vous avoir eu sur ce blog en tant que visiteur, je tiens à le signaler. Pour l’accent, vous savez bien comment sont les français comme moi, un peu couillon dès fois! ;) Non, on comprend très bien, ne vous en faites pas, et merci!!!

    • Ben qu’est-ce qu’il a notre accent? :) On a le même accent que nos ancêtres communs d’il y a quatre ou cinq siècles! J’appelle ça de la persistance lol!

      Mais ceci étant dit, excellente entrevue. Je ne connais pas les fils de la liberté mais je vais m’y intéresser!

  • bonjour,
    (je suis l’auteur du livre…)
    merci des commentaires. alors évidamment je ne vais pas argumenter pour tous, mais simplement dire que sur 420 pages du livre, j’essaye de montrer quels sont les problèmes auxquels nous faisons tous face, quelles en seront les conséquences très probables et quels sont – très conrêtement – les moyens de s’en sortir.

    si on pense que l’on peut s’en sortir d’abord collectivement, il faut faire de la politique – c’est utile! – et de pousser pour que tous, nous nous en sortions. bon courage! mais sinon, c’est d’abord par soi même – « charité bien ordonnée commence par soi même » – puis en étandant son travail – par l’exemple (car c’est beau de donner des avis, mais si on ne donne pas l’exemple… qui va vous croire? et qui va vous suivre?.. et après ça reste du débat stérile, du « combattant sur internet » et en attendant le système arrive à bout de souffle et lorsque une horde d’affamés ou de mafias (blancs, noirs, violets, verts, peu importe) seront devant chez vous pour vous éviscérer ou pire) vous serez bien avancés… )

    je dis dans l’intervie – et explique longuement dans le livre – que l’on ne peut PAS s’en sortir seul. on doit bâtir un lien social fort qui permette de rendre une société plus résiliente, plus forte et plus saine (on donnera a ce mot, la connotation que l’on voudra…)

    et non, je ne suis ni fasciste ni neo-quoi que ce soit – si les fascistes existent ils sont – qu’ils soient dits de gauche ou de droite – sont ceux des pouvoirs institutionnels – certes, fini le fascisme de grand-papa avec gosses en uniformes, etc. – mais le fascisme de la pensée unique, du « marché », du cartel de la finance et des oligarches, celui-la il est bien réel! (bonne nouvelle, seule bonne nouvelle, il va s’efondrer aussi!)

    après, le livre sort le 15 Octobre, et je serai ravi – extrèmement ravi – de discuter avec tous – et de tous bords – lors de petites conférences, etc. sur comment on peut s’en sortir collectivement, mettre en réseau les groupes de « résistants » ou de « survie » et les « Bases Autonomes Durables » qui se seront crées.

  • andy

    Cet état de pauvreté qui se généralise est un objectif voulu et délibéré de la part d’oligarchies (Rotschild, Rockfeller….) désireux d’aggraver les tensions mondiales afin de provoquer des guerres et de REDUIRE la population mondiale, non seulement par des conflits mais aussi en concevant des armes biologiques visant des groupes raciaux précis, notamment les asiatiques.
    Ecoutez ceci : http://www.youtube.com/watch?v=-EkLvQUNWtQ