Et un nouveau satellite qui va tomber! Un!

Un second satellite va se répandre joyeusement sur la planète, et devinez quoi? Personne ne saura où il s’est crashé, comme pour le précédent, je prend tous les paris!

Tous aux abris, un nouveau satellite mort devrait nous tomber sur la tête. L’UARS n’est pas le seul à vouloir avoir une fin médiatisée. C’est désormais le satellite allemand ROSAT qui devrait s’écraser sur la planète bleue entre fin octobre et début novembre.

Pour la petite histoire, Rosat (Röntgensatellit) était un satellite allemand d’observation de rayons X, lancé le 1er juin 1990 par une fusée Delta-II depuis Cap Canaveral. Sa mission initiale ne devait durer que 18 mois, en revanche il a parfaitement fonctionné jusqu’en 1994. Il a été savamment désorbité le 12 février 1999. Bref, il a vécu l’histoire banale de la vie d’un satellite jusqu’à ce qu’il décide de revenir se venger en plongeant Dieu ne sait où sur la terre.

L’agence aérospatiale allemande a beau promettre de fournir de très fréquentes mises à jour, ROSAT est embêtant. Tout ce que l’on peut estimer pour le moment c’est qu’il tombera d’ici peu de temps entre le Canada et l’Amérique du Sud… Un peu vague comme destination et comme timing.

Comme d’habitude une bonne partie de ROSAT va se désintégrer en entrant dans notre atmosphère, mais 30 gros morceaux devraient réussir à arriver jusqu’à nous. Soyons optimistes cela dit, les chances de se prendre un résidu des 2.4 tonnes de métal fondu de ROSAT sont de 1/2000. (comparativement l’UARS affichait 1/3200)

Grâce aux compétences de contrôle de la NASA, les habitants des futures régions concernées pourront être prévenus une journée à l’avance. L’ensemble des détails sera connu environ deux heures avant le crash. Même si le délai parait court, c’est amplement suffisant pour prendre un taxi et sortir d’une zone à risque.

A croire qu’un jour le ciel va vraiment nous tomber sur la tête. De toute façon, ne dit-t-on pas que l’espace est une poubelle ? Tout ce qui monte finira bien par redescendre.

Source: Gizmodo

3 commentaires