Bovins Argentins, l’élevage intensif se généralise..

Pas la peine de détailler, les images sont explicites….

En 20 ans, près de 15.000 parcs d’engraissement de bovins ont vu le jour en Argentine. L’animal y passe les trois derniers mois de sa vie, nourri au grain, avant d’être conduit à l’abattoir. Les éleveurs préfèrent consacrer leurs terres à la culture du soja, beaucoup plus rentable.   

VIDEO
Note de l’unité carbone :

Comme aux Etats Unis, les pauvres bêtes sont engraissées pendant six mois avec du maïs OGM; elles sont shootées aux antibiotiques et aux hormones de croissance. Elle ne broutent pas le moindre brin d’herbe et pataugent dans leurs excréments 24h sur 24.

Source www.youtube.com

Terre sacrée

12 commentaires

  • pokefric pokefric

    C’est la stabulation .
    Moi, la viande, c’est quasi fini, dégouté !
    Et chez nous:
    Petit problème de CE2, à vos stylos:
    J’ai un pré ou je peu faire paître 20 vaches
    J’y installe 40 vaches
    Question:
    Que va t’il se passer ?
    Vous avez 15 mn pour rendre vos copies

    • Dans stabulation, il y a aussi stable dela à voir un lien avec étable et table… :oops:

      Sur ton petit problème en réponse: augmentation de la production… baisse du coût de revient, chute des prix sur le marché… dégradation de la qualité de vie de l’animal, de sa viande mais aussi de l’environnement… risques de maladies élevés… que des inconvénients et quelques avantages en matière d’emploi et développement de la région pour la filière bovine et notamment pour les équarisseurs et les abbatoirs autant de nouveaux emplois donc de consommateurs, business model à la CHICAGO… suite immobilier, banque, hypermarché, loisirs et patati et patata :!:

  • VOYAGEUR

    http://www.diatala.org/article-les-monstrueux-animaux-et-aliments-de-la-genetique-que-vous-mangez-83301741.html
     
    et encore, ils leur donnent du soja, parce que les croquettes pour chiens et chats, ( farines animales, déchets d’abattoirs), ça n’avait pas marché .
     
     
     

  • mémé

    La viande des Grisons Suisse est souvent , mais pas que faite avec des viandes d’Argentine. Je ne sais pas si en france on en importe beaucoup.
    je ne sais pas si les porcs bretons sont mieux traités. ( j’espère que si..)

    • texcaltex

      UNE FOIS POUR TOUTES, NE RÊVEZ PAS :
      DANS LES ELEVAGES INTENSIFS AUCUN ANIMAL N’ EST BIEN TRAITE!!!
      POUR EUX C’EST AUSCHWITZ A CHAQUE INSTANT DE LEUR VIE!!
      Il faut arrêter de manger de la viande, la viande de ces élevages est toxique elle contient trop d’oméga 6, elle est inflammatoire et cancérigène…


      Allez voir ce lien: « Mon témoignage de 2 ans en BTS de productions animales » c’est édifiant! J’espère que vous arriverez à le lire jusqu’à la fin….

      http://blog.l214.com/2009/04/10/temoignage-de-deux-ans-en-bts-productions-animales
       

  • Angélik :)

    texcaltex je viens de lire le lien que tu as mis… je n’ai pas pu le lire jusqu’à la fin ! j’ai vraiment honte, comment cela peut il se passer ? je savais à peu près ce qu’il se passait mais pas à ce point… l’etre humain est une grosse plaie pour les animaux et mère nature ! on ne mérite pas tout ce qu’elle nous offre
    Nous contribuons à ca en mangeant de la viande, il faut vite arreter ce massacre !!
    :cry:

  • Scarlett

    Il est intéressant de faire des recherches sur les raisons qui font que le porc est sacré ou honni dans les cultures religieuses…

    Si l’on se réfère aux plus anciens manuscrits Sumériens, il existait une culture basée sur la Grande Mère universelle, avant les Dieux mâles dont les premiers dateraient de l’époque des Sumériens (-3.000),  et qui ont ensuite « voyagés » à Akkad, Babylone, Palestine, Egypte, Inde, Grèce, Rome, etc. 

    La Grande Mère universelle était représentée sous toutes formes, car elle incarnait le Tout. Et l’une de ces représentations les plus connues en Sumer, entre autres, l’incarne en « truie », que l’on retrouve chez les Celtes où on l’appelle la Déesse Blanche…

    La conquête des Dieux mâles (les hommes…), désireux d’instaurer le Patriarchisme, les Rois-Dieux et le pouvoir du masculin sur le féminin, démarrée il y a plus de 5.000 ans sur la Grande Déesse (les femmes…), la Grande Mère universelle, la Grande Prêtresse de la Vie, qui régnait sur tout, s’est construite en écrasant inéluctablement cette ancienne culture basée sur le Tout Sacré.

    Nul doute que le cochon ait pu prendre des allures de viande « démonisée » tout particulièrement pour le Yahvisme qui souhaitait enterrer totalement les restes de la Grande Mère qui subsistait encore dans le Panthéon Grec notamment…

    A lire : Avant les Dieux, la Mère Universelle – Françoise Gange