Le football européen est au bord de la crise

Haaaaa l’horreur! L’opium des sportifs est en danger, une des conséquences de la crise!!! Sachant que certains footballeurs sont payés des sommes indécentes pour ne pas dire tout simplement trop, qu’un transfert coute une fortune et que ce sport n’en est plus un puisqu’il s’agit avant tout d’une histoire de pognon, on est pas étonné! La mort du foot prochaine? Ben voilà de quoi en faire réagir! Triste de se dire que c’est peut être cela qui va faire descendre des gens dans la rue…

Le football européen voit rouge !

« On ne peut pas vivre avec des milliards d’euros de déficit sans en payer les conséquences », déclaration de Michel Platini (le boss de l’UEFA).

Vendredi dernier en marge de la Supercoupe d’Europe opposant le FC Barcelon à Porto (victoire des Catalans 2-0), l’ancienne gloire du football hexagonal a tiré la sonnette d’alarme sur l’économie du football européen. OUI! le football subit de plein fouet la crise financière. En Espagne, la première journée de la Liga a été annulée car les joueurs ont mené une grève pour protester contre les retards de paiement de leurs salaires.

Dans le pays du Juan Carlos Ier, beaucoup de club sont en faillite et doivent faire un dépôt de bilan car endettés!
C’est le cas du Rayo Vallecano dans lequel « certains joueurs n’auraient pas été payés depuis 18 mois« , rapporte un journaliste de AS.

A l’échelle continentale, 56% des clubs européens sont en déficit, ce dernier se chiffrait à 1,2 milliard d’euros en 2009 (nul doute que ce chiffre à maintenant exploser). Le club le plus riche du monde, je parle du Real Madrid, croule sous une dette record de 693 millions d’euros! Chez les « Reds Devils » de Manchester United, la dette accumulée s’élève à 327 millions d’euros alors que le budget du club est de 323 millions d’euros.

La France fait figure de bon élève car les clubs de l’élite (Ligue 1) cumulent une dette de 130 millions d’euros. Tous cela « grâce à la DNCG » qui veille sur les comptes des clubs français. Même si cela n’empêche pas le fait que l’Olympique Lyonnais soit en déficit de 30 millions d’euros et que le RC Strasbourg évolue en CFA 2 à cause de sanctions pour soucis financiers.

« On le voit en ce moment, des joueurs ne sont pas payés, des transferts ne sont pas payés. Il faut se mettre autour d’une table, pas seulement l’UEFA, ça doit être une réflexion globale sur le foot professionnelle« , a proposé Platoche.
Le salut de l’économie du football professionnel européen passe par le « fair-play financier » qui est la mesure phare de Michel Platini. Celle-ci consiste à ce qu’un club ne dépense pas plus d’argent qu’il n’en gagne, sous peine de sanctions comme l’exclusion des compétitions européennes (en gros, c’est comme si le Real Madrid ou Manchester ne participait pas à la C1: ce serait bizarre). Une nouvelle mesure qui a déjà commencé à faire des « victimes », en Turquie ou en Espagne.

SAUVONS LE FOOT!

Sources: Le Nouvel Observateur.com-Europe 1-Top Foot via eteignezvotreordinateur.com

10 commentaires