Algérie: signature d’un contrat industriel avec trois pays d’Asie

Quitte à faire des affaires, autant les faire avec ceux dont l’économie à encore de l’avenir, c’est à dire les pays asiatiques, les USA et l’Europe se trouvant actuellement dans une passe plus que mauvaise. Maintenant, j’en tire des conclusions personnelles, à vous de faire votre propre opinion quand à l’article, l’Algérie paye 451,3 millions de dollars dont 40% en dinars, donc le pays se débarrasse de son stock de dollars et paye une partie avec la monnaie nationale qui n’est pas encore au niveau du papier-toilette.

 

ALGER – Un contrat pour réaliser des installations industrielles à de Bir Seba, site d’un gisement pétrolier dans le sud-est algérien, a été signé samedi par la compagnie publique énergétique Sonatrach et des entreprises asiatiques.

Le contrat, d’un montant de 451,3 millions de dollars dont 40% en dinars, a été passé entre l’Association Sonatrach-PetroVietnam (PVEP)/Petroleum authority of Thailand (PTTEP) opérant le gisement de Bir Seba, et le consortium japonais Japenese Gas Corporation (JGC) & JGC Algeria SPA, a rapporté l’agence Algérie Presse Service (APS).

Ces installations comprennent des installations de traitement du pétrole, des pipelines pour l’acheminement des hydrocarbures et une plateforme industrielle sur le champ de Bir Seba, un projet exploité par la Sonatrach associée à PVEP et PTTEP.


Le délai de réalisation est de 31 mois.

Le contrat a fait l’objet d’un appel d’offre réunissant 10 firmes concurrentes, dont six avaient été retenues.

L’Association Bir Seba a été créée en août 2009 et son plan de développement, en cours d’examen par la Sonatrach, s’étend sur 25 ans.

Les investissements engagés pour le développement de l’activité de Bir Seba sont répartis entre PVEP (40%), PTTEP-Algeria (35%) et Sonatrach (25%) qui détient 51% de la production et des revenus réalisés par l’Association.

Lentrée en production du gisement est programmée pour la fin de lannée 2011 avec une production annuelle de deux millions de tonnes, soit environ 40.000 barils/jour.

Source: AFP via romandie.com

4 commentaires