La France aura bientôt son « Pentagone »

Nicolas Sarkozy qui a décidément les yeux plus gros que le ventre et l’orgueil plus grand que la taille va gratifier la France d’un tout nouveau bâtiment destiné à la défense! Le prix surement indécent n’a pas été communiqué mais en période de crise, peut être y’a-t-il d’autres priorités que la construction d’un tel ministère… Vu l’état de notre armée,il faudrait peut être huiler un peu la machine avant de lui proposer une nouvelle carrosserie!

Le chantier pharaonique du futur ministère de la Défense et des Anciens Combattants débutera en 2012.
La France aura bientôt son "Pentagone"Le futur ministère de la Défense et des Anciens Combattants s’étendra sur plus de 300 000 mètres carrés. © DR

Fin du suspense ! Après quelques valses-hésitations, le rideau vient de se lever sur le profil et les maquettes du futur ministère de la Défense et des Anciens Combattants. Ce « Pentagone à la française » prendra ses nouveaux quartiers dès 2014 à Balard, à la jonction du 15e arrondissement de Paris et d’Issy-les-Moulineaux. L’objectif de ce complexe ultramoderne qui s’étend sur plus de 300 000 mètres carrés le long de la Seine et du périphérique : regrouper sur un même lieu les états-majors des forces armées, actuellement dispersés, les services centraux du ministère de la Défense, la Direction générale de l’armement (DGA) et les services du secrétariat général pour l’administration, mais aussi se doter d’un cadre et d’un outil de travail performant aptes à répondre aux attentes des 9 300 personnes, civiles et militaires, qui vont y oeuvrer durant les prochaines décennies.

Lauréat de l’appel d’offres, le groupement Opale Défense réunit les groupes Bouygues (construction), Thales (informatique), Sodexo (services), Exprim (maintenance), Dalkia (énergie), aux côtés des investisseurs privés (Fideppp, Caisses d’épargne et Seif), et de la Caisse des dépôts. Par ailleurs, trois agences d’architectes ont conçu les différents bâtiments neufs ou vont rénover les plus vétustes. Au total, une grande pièce urbaine donnant sur la Seine, formée de trois entités architecturales distinctes unies par le végétal.

Espace paysagé

Dans le détail, à l’extrémité occidentale du site, l’équipe de Jean-Michel Wilmotte a dessiné un vaste campus tertiaire de 90 000 mètres carrés abritant 4 immeubles locatifs de bureaux qui s’articuleront autour de cours plantées. Au coeur du dispositif, sur la parcelle ouest (130 000 mètres carrés), l’agence Nicolas Michelin & Associés a imaginé l’immeuble principal du ministère : un imposant édifice qui joue néanmoins la carte de la furtivité architecturale grâce à une singulière toiture métallique en acier dont les pans inclinés accueilleront pas moins de 7 000 mètres carrés de panneaux solaires de couleur zinc. Véritable trouée dans le long ruban de la façade blanche qui s’inspire d’une falaise calcaire, la porte d’entrée monumentale mène au hall d’accueil qui distribue ensuite les différents services à travers des circulations couvertes, sous pilotis, au beau milieu des jardins. Enfin, sur la parcelle est (120 000 mètres carrés), l’architecte Pierre Bolze, de l’Atelier 2 3 4, va entreprendre de rénover et d’harmoniser les bâtiments de styles hétéroclites de l’ancienne Cité de l’air. Écologie oblige, un grand espace paysagé dégagera notamment de nouvelles perspectives au pied de la tour de la DGA.

À noter que, du 1er au 19 juin, curieux et amateurs d’architecture pourront découvrir l’ensemble des projets architecturaux via l’exposition de la Cité de l’architecture et du patrimoine – « Le ministère de la Défense prend ses quartiers à Balard ».

Source: lepoint.fr

6 commentaires

  • shalkare

    L’info tombe un peu tard, on ne peux plus aller voir les maquettes…

    Est-ce que ce bâtiment ne servirait qu’à regrouper les états majors et autres service?
    Est-ce que’une fonction de stockage ne serait pas prévu?( trop de Xfiles ^^)

    En tout cas. Un bâtiment pareil n’est pas bien utile à mon avis. A l’heure d’internet haut débit (surtout à Paris…) la délocalisation géographique est sans effet. De toute façon ils vont d’abord s’envoyer des mails. Et les réunions par webcams interposés, c’est efficace aussi.
    Et voilà, avec quelques investissement informatique, on évite un projet immobilier de plusieurs dizaines de millions d’euros.
    … Centaine? 
    Et dire que c’est nous qui payons ça… pour un mec élu par 1/4 de la population…

  • A shalkare,
    entièrement d’accord avec vous !
    Ouais…,mais avec votre solution, qui va payer « les pots de vin » à nos élus ?

  • pm

    pas moi, je suis tondu :mrgreen:

  • viking

    Comment peut-on agir pour stopper une telle connerie ?

  • mike

    Ca c’est une bonne question, comment, à l’heure actuel, peut-on nous faire entendre face à ce genre de décision?
    Les manifestations peut-être? Je n’ai pas l’impression qu’elles soient réellement entendues.
    « Il faut aller de l’avant, pas le temps d’écouter le peuple » :x

    En tout cas merci pour ce site :-)

  • vibrocop

    Encore une bouse architectural de plus !