Suisse: la prostitution des mineurs devrait bientôt être interdite

Là, j’hallucine! Je ne suis pas au courant de tout mais quand même! Avec les scandales actuels sur la pédophilie, les prêtres aux moeurs particulières, le fichier de Zandvoort, les ministres français (anciens ou actuels) suspectés de telles pratiques, les réseaux avérés, et le reste des scandales, la pédophilie étant encore partiellement autorisée en Suisse, incroyable!

La prostitution avant 18 ans devrait bientôt être interdite et les personnes achetant les faveurs sexuelles de jeunes de 16 ou 17 ans punissables. Le Conseil fédéral a mis mercredi en consultation une révision du code pénal pour améliorer la protection des mineurs.

La Suisse a décidé l’an passé d’adopter les règles en vigueur dans les pays voisins en adhérant à la convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels. Ses règles vont plus loin que le code pénal helvétique pour les adolescents âgés de 16 et 17 ans, d’où le projet de révision.

Les clients de prostitués mineurs risqueront jusqu’à trois ans de prison, propose le Conseil fédéral. Les jeunes eux-mêmes ne seront pas poursuivis.

L’encouragement de la prostitution de mineurs sera également sanctionné pénalement. Les proxénètes et les gérants de maisons closes ou de services d’escortes qui encouragent l’exercice de la prostitution pour en tirer financièrement profit pourront passer jusqu’à dix ans derrière les barreaux. La location de locaux et l’engagement de mineurs dans des maisons closes seront également punissables.

Enfants de 16 et 17 ans protégés
Comme les plus jeunes, les adolescents de 16 et 17 ans seront par ailleurs protégés contre une participation à des représentations pornographiques. La fabrication, la possession et la transmission de matériel, montrant des actes d’ordre sexuel ou de la violence effective envers des mineurs, seront passibles jusqu’à cinq ans de privation de liberté.

Quiconque consomme un tel matériel encourra jusqu’à trois ans de prison. Le recrutement de personnes mineures pour une représentation pornographique ne devrait pas non plus rester impuni.

Le Conseil fédéral renonce en revanche à une norme pénale spécifique pour la sollicitation d’un enfant à des fins sexuelles via Internet. La convention oblige les Etats signataires à rendre de tels échanges électroniques punissables s’ils sont suivis d’actes matériels pour rencontrer l’enfant, mais selon la jurisprudence du Tribunal fédéral, ce comportement est déjà poursuivi.

Source: romandie.com

8 commentaires

  • bouffon

    Ouais, beaucoup de connerie…
    Majorité sexuelle qui ne permet pas d’avoir plus de 4 ans entre les deux partenaires.
    On trouve beaucoup de lycéen et d’universitaire qui font ça pour payé leur étude
    mais si la loi n’est pas respecter maintenant pourquoi elle le serrait demain ?
     

    • Melany

      Le problème, c’est que chez nous en Suisse, c’était et c’est encore (jusqu’à ce que cette nouvelle loi soit mise en pratique) légal ! Nous verrons ensuite.. quoi qu’il en soit, ça donnera une force aux sociétés de protection de la jeunesse et aux polices de « protéger » non seulement les Suissesses étudiantes qui soit dit en passant ici se prostituent occasionnellement plus pour se payer des sacs et fringues à la mode que pour se nourrir… mais également les filles mineures étrangères que des macs mettaient sur le trottoire…La prostitution infantile existera sans doute toujours, mais sera punissable tant pour le consommateur que pour ceux qui tiennent les filles… C’est ça l’essentiel… faire notre maximum pour protéger nos enfants !

    • phytoectoplasme

      Ou smplement pour acheter des fringues à la mode, et autre téléphone portable… entre deux heures de cours.

  • Melany

    Hé oui, nous en étions encore là.. et je suis personnellement très très très et encore très contente que ça change ! C’était totalement contradictoire avec les lois sur la protection des mineures !

  • Nous en lorraine,
     on pouvait être mineur et travailler au fond à partir de 16 ans .

  • Il y presque 30 ans – on appris avec horreur l’existence d’un tourisme appelé pudiquement ‘sexuel’ où des enfants des pays ‘asiatiques’ étaient honteusement abusés par des …

    Aujourd’hui, la même chose se passe dans des pays démocratiques dit ‘civilisés’.

    Il y a quelque chose de pourrie dans cette exploitation des enfants.
    Est -ce-que notre civilisation se meurt ? 

    Quand je pense ce qu’on apprend à nos enfants dans nos écoles – je suis ulcéré que la bonne morale d’autres fois ne soit qu’un vague souvenir et que des imbéciles s’octroie le droit et soit même encouragés par nos gouvernants à pervertir notre société.

    Ce n’est pas normal toute cette ‘immoralité’ ambiante et persistante…

  • bouffon

    Ouais…
    C’est que de la journalisme et de la politique spectacle, ils ne veulent pas s’occuper ou parler des vrais problèmes.
    les cantons où cela représentait une menace pour les filles n’ont pas attendu la confédération pour inscrire l’interdiction dans leur loi cantonal.
    Par contre les mafia qui paient des flics et des politiciens pour mettre leur filles enlever de force aux pays, eux on en parle pas…