Sommet Sarkozy-Merckel: un sauvetage de l’euro en vue?

La grande arnaque de l’euro peut se poursuivre avec ce sommet censé sauver la monnaie qui est déjà considéré comme mourante voire morte par de nombreux économistes! Le but final de tout cela pourrait bien être un gouvernement européen, nous en reviendrions donc à cette histoire de mise sous-tutelle des pays endettés par l’Europe dont nous avons déjà évoqué la possibilité ici il y a quelques mois, en clair, les gouvernements ne décideraient plus rien au niveau de leurs finances, un gouvernement unique s’occupant de tout!

http://www.youtube.com/watch?v=-Y1AbyTq6y0&feature=player_embedded

New York (awp/afp) – L’euro a reculé mardi après la rencontre entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel, dans un marché peu impressionné par les annonces qui ont laissé de côté l’idée d’euro-obligations.

Vers 21H00 GMT (23H00 HEC), l’euro valait 1,4406 dollar contre 1,4440 lundi soir. Au cours de la conférence de presse des deux chefs d’Etat, l’euro est brièvement monté jusqu’à 1,4472 dollar, effaçant ses pertes du début de journée, avant de se replier rapidement.

L’euro baissait face au yen, à 110,61 yens contre 110,95 lundi soir.

Le billet vert reculait aussi face à la monnaie nippone, à 76,75 yens contre 76,83 lundi soir.

La France et l’Allemagne vont proposer à leurs partenaires européens la création d’un « véritable gouvernement de la zone euro », a déclaré Nicolas Sarkozy à l’issue d’un sommet bilatéral. Les deux dirigeants proposeront également que l’Union européenne instaure une taxe sur les transactions financières.

« Les investisseurs peuvent finalement se demander quel était l’intérêt de cette rencontre: il y a beaucoup de bonnes intentions et de rhétorique, comme d’habitude, et encore plus de mesures d’austérité et de surveillance budgétaire par le Conseil européen, mais pas de mesure phare capable de résoudre la crise des dettes et la crise bancaire », a affirmé Neil MacKinnon, de VTB Capital.

Angela Merkel a assuré que d’éventuelles euro-obligations ne seraient « pas utiles » à ce stade de la crise.

« Les investisseurs s’étaient concentrés intensément sur cette proposition », a rapporté Vassili Serebriakov, de Wells Fargo. « Tant qu’elle sera écartée, il sera difficile aux dirigeants d’impressionner le marché », selon l’analyste.

Les deux dirigeants français et allemand ont également écarté toute idée d’augmentation de la dotation du Fonds européen de stabilité financière (FESF), la jugeant « suffisante », alors qu’il s’agissait de l’autre point sur lequel le marché attendait une réaction, selon Mary Nicola, de BNP Paribas.

« C’est toujours un pas après l’autre, et le marché n’a pas l’impression que (les dirigeants) prennent les devants », a souligné Vassili Serebriakov.

L’euro a aggravé ses pertes observées la majeure partie de séance, enregistrées après l’annonce d’un brusque coup de frein de la croissance allemande (+0,1%), première économie européenne.

« Ces nouveaux indices d’un ralentissement de la croissance économique en Europe devraient accroître la pression sur les dirigeants politiques européens pour trouver une solution significative » à la crise des dettes souveraines en zone euro, observait Valentin Marinov, analyste de CitiFX.

De son côté, le franc suisse plongeait encore face au dollar comme face à l’euro, pâtissant des spéculations sur une possible intervention imminente de la Banque nationale suisse (BNS) pour enrayer la cherté de la devise helvétique.

Vers 21H00 GMT, la devise helvétique reculait fortement face à l’euro, à 1,1434 franc, comme face au dollar à 0,7935 franc.

La livre britannique montait face à l’euro, à 87,52 pence, comme face au billet vert à 1,6457 dollar.

La devise chinoise a terminé à 6,3825 yuans pour un dollar, contre 6,3909 yuans la veille, atteignant ainsi un nouveau sommet depuis la réforme du système monétaire chinois en 1994 selon l’agence Dow Jones Newswires.

Source: Romandie.com

4 commentaires

  • bouffon

    Nous avons décider de faire ce qui avais déjà été décider… lol

  • pm

    bref, discours deja tenu il y a 10 ans, ils cherchent surtout a sauver leur culs, pour le reste , c’est
    mort :twisted:  

  • bouffon

    ouais les bourse l’on bien sentie et maintenant c’est les raids sur les banques Allemand.
    Plus que 11’000 milliards de perte et on aura assaini 2008.
    la bourse continue sa descente l’euro et le dollar perd 2 pts.

  • mouton-enragé

    toujours le même réflexe ,alors qu’il faut faire des économies nos dirigeants décident …..
    de dépenser encore plus avec un gouverneur de la zone euro ,dont je n’ose imaginer la rémunérations et ceux de ses subalternes,conseillés,juristes,chauffeurs,cuisiniers…
    de toute façon Nicolas est en campagne présidentielle ,il ne va pas tenter de braquer trop le peuple ou de ponctionner ses copains de la Haute !!!
    le jours ou on cessera d’illuminer les monuments pour rien ou que nos ministres se déplacerons en 2ème classe n’est pas pour demain.
    et pourtant …