Vers une fermeture des réseaux sociaux en cas d’émeutes au RU ?

Deux infos concernant les réseaux sociaux, d’abord le fait qu’un jour les réseaux sociaux puissent être fermés en cas d’émeutes puisqu’ils seraient impliqués dans les-dites émeutes. Autre information, une rectification sur le piratage annoncé de Facebook par le groupe Anonymous, cela ne serait finalement qu’un canular! C’était trop gros…


Les émeutes dans les villes anglaises ont été aussi soudaines que violentes. Et durant une session spéciale du Parlement anglais, David Cameron, le premier ministre anglais s’en est directement pris aux réseaux sociaux.

Selon Cameron, les réseaux sociaux ont largement contribué à l’organisation des émeutes dans les grandes villes anglaises.

Il propose de renforcer la lois afin d’obtenir les moyens de traquer toute activité sur les sites de réseautage. L’objectif est d’empêcher qu’ils soient utilisés à des fins malveillantes.


On sait déjà que BlackBerry Messengers a aussi été largement utilisé par les hooligans et notamment pour mener les émeutes. Toutefois RIM a rapidement collaboré avec la police anglaise.

Mais comme le précise Cameron, les réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook ont aussi été largement utilisés. On sait toutefois que les sociétés sont tenus de divulguer les informations lorsqu’elles sont demandées par la police. Ainsi des arrestations ont été faits après que des données aient été récupérées par la police. Mais cela ne permet pas de prévenir les violences.

C’est pourquoi le Parlement anglais débatte désormais sur la possibilité de fermer l’accès aux sites de réseaux sociaux ainsi qu’à des services tels que BBM dans des cas similaires dans le futur.

Cela ressemble étrangement à la volonté de certains sénateurs américains de pouvoir « éteindre » internet quand bon leur semblera dans le cadre du « Law Enforcement Act », mais sûrement pas à l’internet libre.
[thenextweb]

Source: Gizmodo.fr


Les Anonymous ont annoncé la destruction du site Facebook le 5 novembre prochain. Cette nouvelle a déchaîné les foules, à vrai dire ce serait un point historique de réussir à pirater le plus emblématique des réseaux. Mais de plus en plus de contradictions apparaissent, en moins de 24h, l’information est annoncée comme un canular.

Plusieurs failles sont donc apparues. La première provient du groupe Anonymous lui-même. Via un tweet, ils annoncent que l’opération Facebook ne serait désirée que par une partie de leur communauté. D’après un membre du groupe, Speakeasy, l’opération aurait été lancée il y a un mois par 10 ou 20 personnes. Née d’une discussion sur un chat anonyme, le but de base n’était d’ailleurs pas de « détruire » Facebook. Ils voulaient simplement qu’une prise de conscience globale devienne effective. En effet la politique de Facebook sur la confidentialité comporte de nombreuses lacunes.

Ainsi, ce petit groupe s’est retrouvé au sein d’une spirale infernale. Ils ont perdu tout contrôle. Certaines rumeurs vont même jusqu’à annoncer la destruction physique des serveurs de Facebook.

Le groupe Anonymous se désolidarise donc de cette vidéo. D’après un autre tweet, ils rejettent clairement l’opération avec un résolu « Arrêtez de mentir ». Ils précisent à juste titre que leur mission n’est pas de tuer le messager, Facebook n’est pour eux qu’un intermédiaire. À tort ou à raison, ils préfèrent orienter leurs attaques sur des causes politiques plus fortes, comme la répression en Syrie par exemple.

La vidéo en elle-même soulève des questions quant à son authenticité. De nombreux experts en sécurité font part de leurs doutes. Eugène Kaspersky, spécialiste en sécurité de l’information pointe plusieurs aspects incertains, comme le compte Twitter utilisé ou les liens vers des publicités.

Au final, cette opération ne devrait être qu’un coup de publicité visant à sensibiliser le public aux pratiques douteuses de Facebook. Mais la menace a pris une telle ampleur qu’il se pourrait que Facebook ait réellement quelques problèmes le 5 novembre prochain.

Affaire à suivre.

[Washingtonpost]

Source: Gizmodo.fr

11 commentaires

  • BARJABUL

    « Allô, James Bond » « Facebook ne répond plus » :mrgreen:

  • :wink: Élémentaire mon cher Watson !…

    Tout les pays démocratiques ayant de gros problèmes de ‘dysfonctionnement’ dût principalement à la crise -réfléchissent au moyen le plus approprié pour limiter la contamination cybernétique !… :mrgreen:

  • martinB

    Couper les réseaux sociaux.

    Une des facettes de la guerre est l’info.

    Empecher l’info, ou donner de l’info dirigée, fait partie integrante de la stratégie de controle des foules – il est même absurde de ne pas l’avoir fait plus tot

  • mémé

    L’info est toujours plus ou moins dirigée. On est tellement bombardés d’infos qu’on ne sait plus ce qui est juste ou faux.
    Si je me réfère à mon quotidien régional, tout va bien. Le krach a été évité, les bourses sont en hausse. Les journalistes sont-ils de bonne foi, mal informés, téléguidés??
    Impossible de le savoir.
    Si je me réfère à ce site, que j’estime sérieux, c’est le contraire. Des magouilles, des complots, des trucs louches , la fin du monde actuel pour bientôt…Au fond, je peux me poser la même question que pour le canard régional.
    Face à ce déferlement, j’aurais tendance à croire l’info qui me plait le mieux…Pas très objectif!

  • C’est très simple, pour savoir qui dit la vérité !
    Il vous suffit de regarder le passé récent et posez-vous la question : Qui m’avait prévenu et qui me l’a fidèlement honnêtement expliqué ?

    Et dites vous bien, que ceux qui vous désinforment, sont rarement des cons (quoi que !) mais bien plus souvent des vendus donc des traites (à la vérité), en clair, des escrocs.

  • PS : Ne pas oublier de modérer tout journal ou tout site .
    Car toute personne qui informe aura toujours  tendance à en faire de trop, histoire de convaincre
     1°temps : identifier les sourses sûr ; 2°temps : croiser les infos; 3°temps : en tirer un conclusion personnelle .

  • WeAreAnimals

    D’accord avec toi Engel. toute source, si ce n’est pas le même article copié collé sur un grand nombre de site, et suivant son éditeur (attention à :  lien intime avec un état, un ministère, la défense une cause, d’un but) devrait présenter des différence de conclusion, d’avis. Et c’est là qu’il est important de croiser toutes ces sources afin d’élucider le casse tête qu’est l’information et de s’en faire une idée réfléchie, cohérente et ce même si elle ne va pas dans le sens que nous souhaiterions.
    Ex : Je souhaiterais sincèrement que Elenin ou le 21/12/2012 soient des évènements de prise de conscience générale et une nouvelle air qui commence, ce n’est pas pour cela que je me lance dans une frénésie de conviction des ces informations. Ces sujets et leur popularité prouvent juste que les peuples ont atteint leurs limites pour encaisser les attaques des gouvernements et que c’est à lui de devenir Elenin ou le 21/12/2012. A bon entendeur.

  • Il ne faut pas oublier que le culte du SECRET a toujours été la parade des gouvernements – tous pays confondus…

    Paralyser les réseaux sociaux équivaut à protéger le SECRET !… :evil:

  • mémé

    C’est vrai, il n’y a qu’à voir le Vatican!

  • Matael

    Merci pour ce très bon article, une précision toutefois : le verbe débatter n’existe pas. En français, on trouve le verbe débattre. ;) Bonne correction !