Pénurie de médicaments en France pour 160 à 370 médicaments

Étonnant que des laboratoires pourtant aussi riches et productifs ne puissent pas fournir les médicaments en quantité…

Les pharmacies françaises sont confrontées à une nouvelle pénurie de médicaments. Les antirétroviraux, les corticoïdes et l’insuline sont régulièrement en rupture de stock dans l’hexagone.

La pénurie de certains médicaments en France est-elle explicable ? Oui. Le système de distribution favorisant les pays où certains médicaments sont vendus plus chers expliquerait les ruptures de stock dans les pharmacies françaises. Le principe des quotas mis en place par les laboratoires est aussi un facteur non négligeable.

Les entreprises du médicament (Leem) ont dénoncé « les pratiques de certains intermédiaires » qui sont « en relation avec les différentiels de prix européens ».

Entre 160 et 370 des 5300 médicaments commercialisés en France sont régulièrement en rupture de stock dans les pharmacies.

En cause, des difficultés de production mais aussi le principe des quotas mis en place par les laboratoires. En clair, 600 médicaments font l’objet d’un contingement par pays et si la demande est supérieure au quota réservé à la France, les grossistes ne peuvent plus approvisionner les pharmacies. Bilan : des ruptures de stocks en série.

Source: buzzsante.com

4 commentaires

  • candide

    Comme au Brésil, monter des labo parallèles pour avoir des médicaments pas chers.

  • Fred

    Les futurs malades n’ont qu’à attendre la prochaine cession pour être malade.

    ET PUIS C’EST TOUT !

  • C’est aussi du à la délocalisation de certains adjuvents et à une politique commerciale tendant vers le « zéro stock mort ».
    C’est la recherche du profit maximun.
    Eux aussi vont droit dans le mur!