La Cour des Comptes irrite Guéant

Le pantin qui représente le côté frontiste de l’UMP pique sa petite colère, la cours des comptes ne fais pas dans le côté « pratique pour le gouvernement » mais dans « la vérité » suivant ce qu’on peut lire ici et là, et cela ne fait pas du tout, mais alors pas du tout plaisir!!! Le petit plus, certains commentaires très savoureux à la suite de l’article source…

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a adressé une réponse cinglante, dont l’AFP a obtenu copie aujourd’hui, à un rapport que la Cour des Comptes doit rendre public demain mettant en cause la gestion des forces de sécurité en France entre 2002 et 2010.

Dans sa réponse, la place Beauvau fustige « un nombre important d’inexactitudes, d’erreurs d’analyse, d’oublis et d’appréciations manquant parfois d’objectivité », ainsi que des « formulations abruptes » et des « sous-entendus contestables ».

Dans cette lettre, Claude Guéant s' »étonne et (…) conteste l’appréciation portée, dès les premières lignes du rapport, sur le caractère soi-disant +contrasté+ des résultats obtenus dans la lutte contre la délinquance depuis 2002″, année qui marque l’arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère.

Les auteurs ont porté une appréciation sur « une période limitée », ajoute Beauvau, niant point par point les accusations de la Cour des Comptes et louant les « efforts de mobilisation et l’efficacité du travail d’enquête » de ses troupes « recentrées sur leur coeur de métier ».

Il y a des « réformes » importantes entreprises comme celles de la police d’agglomérations et la présence dans la rue s’est « améliorée de 10% entre 2005 et 2009 », défend le ministère dans sa réponse à la Cour.

Claude Guéant regrette par exemple que les rapporteurs mettent « en doute l’efficacité des systèmes de vidéoprotection, qui sont pourtant très largement utilisés avec succès en France et à l’étranger ». Il défend également les outils statistiques qui, selon lui, « reflètent, en dépit de leurs limites, correctement la réalité » de la délinquance.

Source: lefigaro.fr