L’œil du cyclope….

Voilà un texte qui dit tout, mais il ne suffit pas de le lire et de dire OK! il faut aussi réfléchir en profondeur, ne pas se laisser avoir par les *qui sont ils* qui nous distillent la peur, peur de manquer de tout ce qui fait de nous des moutons heureux. Heureux?? vous devez convenir que si le bonheur se résume à mourir à petit feu, en ne manquant pas de gadgets, de mal-bouffe, de crédits révolving, de vacances, de ne regarder que l’immédiat, c’est un bien pauvre bonheur que nous avons là.

 

Morice Benin, Juillet 2011 :

Qui sont-ils pour nous traiter de la sorte ? Avec ce mépris, cette suffisance, cette culture si raffinée du mensonge et de l’omission ?

Qui sont-ils pour nous imaginer si crédules, si malléables devant leur credo du progrès, du : «on ne peut plus revenir en arrière !» ?

Pour nous traiter de doux rêveurs passéistes dès que l’on ose remettre en cause leurs projets pour l’humanité ?

Voilà trente ans qu’ils se sont approprié l’espace public, avec la grande machinerie médiatique qui leur est dévolue. Trente ans qu’ils nous malaxent avec leurs certitudes, en vue de nous faire avaler leur modèle de croissance, leur choix mortifère du tout nucléaire…

Voilà trente ans qu’ils nous préparent à la grande mutation génétique : l’être humain sera certainement capable de s’adapter à la radioactivité douce s’échappant malencontreusement des centrales… moyennant juste quelques petits dégâts collatéraux : quelques centaines de milliers de cancers pèsent peu dans la balance lorsqu’il s’agit de maintenir le cap. Et puis le PIB s’en verra même stimulé…

Tchernobyl, il y a 25 ans, a pu annoncer la couleur. D’une rive à l’autre du Rhin, la radioactivité n’avait plus le même impact : de dangereuse en Allemagne, elle devenait inoffensive en France. Cela eut pour effet un sursaut citoyen sans précédent : la CRII-RAD naquit de cette grande manipulation, et c’est elle aujourd’hui encore qui nous alerte…

Aujourd’hui, on tente de nous faire croire qu’à Tchernobyl, hé bien tout ne va pas si mal : la population s’est adaptée… C’est à dire que malgré des milliers de cas de cancers, chaque année (de la Tyroïde surtout), hé bien la nature est toujours aussi belle, les espèces animales, végétales ont survécu et se portent bien.

Cela pourrait être de même pour Fukushima… Les japonais ne sont-ils pas par essence, un peuple résigné, discipliné ? Même radioactifs, ils continueront à s’adapter au pire, à courber l’échine devant la fatalité. Ils sont comme ça, que voulez-vous…

Qui sont-ils, et que projettent-ils pour nous ?

Ils doivent se protéger eux-mêmes de leur propre folie : j’imagine que directeurs et haut techniciens (tout comme nos cadres politiques ou nos banquiers-condors) vivent à l’abri des centrales, loin de tout risque immédiat…

L’esclavagisme a changé de peau, de forme. Il s’est sociologiquement adapté au monde moderne. C’est un esclavage déguisé en bien-être consumériste.

On ferme les yeux en se gavant d’objets, de bouffe, de distractions, de concerts, de livres, de films, de fêtes de quartier et même de manifs (pacifiques !)…

Alors j’adresse ce message à tous les « Qui sont-ils » de la planète :

Saisissez bien l’ampleur de cette lame de fond que vous avez par votre indécence provoquée. J’ai l’intuition secrète qu’elle pourrait vous submerger bientôt…

Si il est encore temps, réveillez le frère, l’être humain en vous… Sans trop perdre la face, calmez vos appétits gloutons. Soignez votre ego surdimensionné, gavé de pouvoir, de paraître, de fric.

Toutes les Tours de Babel de l’histoire ont bien fini par s’écrouler… vous pensez que la vôtre y échappera ?

Auteur : Morice Benin

Source : morice.com.free.fr via terresacree.org

10 commentaires

  • Il va falloir sacrement faire un effort pour changer ce thème ! :)

  • voltigeur voltigeur

    J’espère que ce ne sera pas que lu et approuvé….. ce sera aussi un moyen de faire des économies en consommant mieux, mais c’est vrai qu’il y a loin de la coupe aux lèvres

     

  • Frédéric World citizen

    Très bon article de ce chanteur Morice Benin. Son site est à visiter……

  • letroll

    totalement d’accord avec lui

  • Docteur X

    Clap clap clap !!!
    Surtout les dernières lignes.

  • Claude d'Argol

    Bonjour,
    tout d’abord bravo pour le nouveau site il est tres réussi tout en gardant le coté sympa du précédent !

    le leivmotiv aujourd’hui de « ceux » qui travaillent pour cet endormissement général est tout va bien ! ne vous inquiétez pas, nous nous occupons de tout, n’écoutez personne d’autres , ce sont des doux dingues, des faux prophètes etc…..

    et pourtant en y regardant de plus près, du moins pour ceux qui prennent le temps de lever les yeux sur ce qui nous entoure , au lieu de s’isoler dans les séries ineptes et les programmes abetissants de bien des chaines de télé, tous les indicateurs sont au rouge (vifs)  pour nous démontrer que plus rien ne va droit dans nos sociétés etranglées par des poignées d’individus, possédés par les forces du mal , qui n’ont qu’une seule idée: continuer à s’enrichir sur le dos des moutons ( en tous cas pas les enragés qui sont des éveillés) , qui tant qu’ils ont du pain et des jeux ne cherchent pas à voir plus loin que le bout de leur nombril ! bon Dieu que la chute va être lourde !
    j’en ai rien à faire que l’on me taxe de faux prophète ou de quoi que ce soit, tout comme le disait le Bouddha, ce n’est pas l’avis du grand nombre qui est necessairement la vérité, mais c’est ce que nous, nous ceux qui osons ouvrir nos yeux et regader la face hideuse de ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes , qui compte ! même si nous ne sommes que dix ou même cinq à crier qu’il est temps de sortir la tête de l’endormissement dans lequel on veut nous plonger, ce sera déjà une super belle victoire de remportée !
    ne soyons pas crédules tout de même, les choses filent à toute vitesse vers le clash ! les férus d’histoire vous le diront ! l’humain n’a jamais rien su faire d’autre que renouveller les choses anciennes : ne dit on pas dans les ecrits , l’eclesiaste pour ne pas le citer:  » ce qui a été a déjà été,ce qui sera a déjà existé il n’y a rien de nouveau sur la terre!
    les mêmes causes apportent toujours ! toujours les mêmes effets !
    ceux qui veulent nous faire croire que demain ce sera mieux ne font que réciter une leçon qu’on leur a demandé de conter devant la masse des moutons non enragés bêlant b^tement devant le progrès !
    serrons fort nos ceintures! nous allons tres certainement vivre la plus folle aventure de l’humanité! tous vous suivez comme moi les articles , ô combien précieux en ces temps de desinformation généralisée des moutons enragés, et venir ici signifie que vous ne souhaitez pas vous laissez tondre sans avoir votre mot à dire! après tout c’est nous le vrai pouvoir,, pas ces groupes de tarés qui se prennent pour les maîtres du monde ! moi je n’ai qu’un maître et un seul ! mais après chacun se discerne pour savoir qui est son maître en ce monde !

    bonne route à tous, un dicton dit trois liens tressés entre eux sont plus fort qu’un lien seul !sans doute est ce cete image qui fait de nous cette force, celle de refuser le fait accompli et d’enfin de décider par nous même ce que nous voulons croire ou pas !

    amicalement claude

  • Isabelle

    Le déclin de l’Humanité ?

     jeudi 2 juin 2011, 03:41

     
     
     
     
    Je n’avais pas ouvert ma page avec l’idée de parler de moi, mais je pense que des exemples concrets, et donc personnels, peuvent aider à la compréhension des différents sujets abordés.
    Il y a quelques jours je répondais à un ami, qui me remerciait de lui avoir donné des indications : « je ne vois pas pourquoi je garderais secrètes des informations qui peuvent en aider d’autres ». Cette phrase a amené une réflexion et le début de l’écriture de cet article.
     
    Ma mère souffre de problèmes cardiaques et de polyarthrites, mon père de diabète de type 2 (sans jamais avoir été obèse, bien au contraire), sa seconde épouse fût emportée par un cancer du système digestif, mon beau-père est décédé d’un arrêt cardiaque, mon oncle souffre de problèmes cardiaques, mon deuxième oncle est décédé d’un cancer du poumon, un autre de mes oncles souffre d’hépatite, mon grand-père fût balayé en 5 mois d’un cancer du poumon, deux de mes grands-tantes sont décédées avec la maladie d’Alzheimer, deux couples de nos amis ont des problèmes de stérilité, une amie collègue a eu un cancer du système digestif à 35 ans, un couple d’amis souffre l’un de diabète, l’autre d’arthrose, un ami souffre de fibromyalgie, trois collègues ont eu un accident cardiaque cette année, mon cousin a un bébé trisomique, mon fils ainé est diagnostiqué TDAH, j’ai été soignée pour de l’arthrose et du rhumatisme psoriasique… beau palmarès non ? J’utilise le passé me concernant car un homéopathe, m’a offert une rémission quasi-totale en sortant de toute la chimie, parfois très lourde et souvent inefficace, que me promettait la médecine conventionnelle. C’est lui le premier qui m’a fait comprendre que notre alimentation avait un rôle prépondérant dans notre état de santé.
    Je ne suis qu’une petite fourmi dans l’immensité humaine, je ne suis ni scientifique, ni journaliste, juste un être humain lambda, aussi critiquable que n’importe qui, et à ce titre je n’écris que dans le but de partager des ressentis.
     
    J’ai regardé beaucoup de films sur tous les sujets environnementaux, souvent je me disais : mais pourquoi ne pas avoir abordé tel ou tel sujet ?
    Aujourd’hui que je voudrais faire une synthèse je comprends mieux pourquoi, tant les sujets sont vastes et complexes. Aussi, je vais m’appliquer à en aborder quelques uns de façon succincte afin d’apporter la base des informations, car il me faudrait écrire sans doute un livre pour traiter tous les côtés de façon approfondie. Or je ne suis pas écrivain non plus, les informations suivantes ne sont qu’une simple compilation de tout ce que j’ai pu ressortir des différents films visionnés. Je vais donc faire du plagiat de plusieurs personnes, je ne veux en retirer aucun profit, et j’espère que s’il leur arrivait de tomber sur cet article elles en comprendraient les raisons.
     
    Savez-vous que lorsque vous mangez de la viande vous polluez plus que lorsque vous prenez votre voiture ?
    Les vaches ont un système digestif différent des humains, pour digérer les fibres végétales elles produisent du méthane, gaz 21 fois plus néfaste que le dioxyde de carbone. Une vache produit entre 500 et 700 litres de méthane par jour, ce qui est équivalent à la quantité d’émissions de CO² produites par un gros 4X4 sur un trajet de 56 km. En une année, une vache, au Pays Bas, produit autant de gaz à effet de serre qu’une voiture parcourant 70 000km, ce qui veut dire faire une fois et demi le tour de la Terre avec une voiture moyenne.
    Entre 40 et 50% des céréales ne sont pas consommées par l’Homme mais par l’élevage. Pour le soja, cela représente à peu près 75% et pour le blé, la moitié de la récolte mondiale totale est utilisée comme aliment du bétail pour supporter notre consommation de viande et de produits laitiers. Il faut 7 kg de céréales pour faire 1 kg de bœuf. Cela signifie des centaines et des centaines d’hectares de soja plantés à la place des forêts tropicales pour fournir de la viande.
    En Chine la population de porc et de poulet double tous les 10 ans. Même s’ils ne créent pas de problème de gaz à effet de serre, ils créent des problèmes environnementaux car il faut les nourrir.
    Le soja importé provient de pays comme le Brésil qui est le plus grand exportateur de soja au monde et sa production a été multiplié par 57 depuis 1960. La déforestation est majoritairement créée par la culture pour le bétail et les bio carburants alors que les bio carburants sont une réelle ineptie : produire de la nourriture dans les pays « pauvres et affamés » pour faire rouler les véhicules des pays « riches » ! Or la forêt tropicale absorbe et séquestre le carbone, en la détruisant au profit d’autres cultures, nous perdons un outil majeur dans la lutte contre le réchauffement climatique.
    Il a été calculé en 2006 que l’élevage industriel est responsable de 18% de production de gaz à effets de serre, alors que 13% sont causés par tous les moyens de transports confondus.
    Aux USA, l’élevage industriel utilise un tiers de tous les combustibles fossiles générés.
    Les scientifiques ont démontrés qu’il faut 10 fois plus de terres et d’énergie pour produire des protéines animales que végétales, car toutes ces terres sont nécessaires pour obtenir l’alimentation de ces milliards d’animaux produits industriellement.
    La fondation Environmental Defense écrivait sur son site web que si tous les américains faisaient un repas végétarien par semaine, ce serait l’équivalent, en dioxyde de carbone, de retirer environ 500000 voitures sur les routes des Etats-Unis.
    L’Américain moyen mange 124 kg de viande par an, l’Ouest Européen : 80 kg.
    Je m’arrête là pour faire un petit calcul en reprenant les données inscrites plus haut. En France, 65,8 millions d’habitants (recensement 01/11), mangent 80 kg de viande par an pour lesquels sont nécessaires 7 fois leur poids en céréales : 65 800 000 x 80 x 7 = 36 848 000 000. Donc 36 848 000 tonnes de céréales nécessaires, juste pour que nous mangions de la viande en France par an !
    Je vous laisse faire le calcul de l’émission de méthane et du nombre d’hectares volés à la forêt tropicale.
    Quant aux produits laitiers, les lobbys nous endoctrinent depuis des 10aines d’années pour que nous en consommions toujours plus.
    Une des questions que me posait mon homéopathe lors de notre premier rendez-vous fût : Connaissez-vous sur Terre un autre mammifère que l’Homme qui consomme du lait après son sevrage ? Qui plus est d’une autre espèce ?
    Le lait n’est pas nécessaire à l’être humain car notre corps ne sait pas synthétiser des molécules qui sont faites pour engraisser un veau afin qu’il atteigne son quintal à l’âge adulte, et il devient un poison quand il provient d’élevages industriels.
    Le cancer du côlon est pratiquement inconnu dans les pays dits « sous-développés » et les risques de développer ce cancer est plus fort avec une consommation élevée de viande. Les protéines animales ne sont pas nécessaires à la bonne santé du corps humain, elles deviennent un risque consommées plusieurs fois par jour, d’autant plus si elles viennent de l’industrie agro-alimentaire.
    Et si l’on parle du traitement des animaux, l’on peut dire que les poussins ont le bec coupé pour éviter qu’ils ne se mangent entre eux, les cochons ont leur queue coupées pour les même raisons, ils sont castrés à vif, les truies sont entravées, les vaches sont parquées, les poissons d’élevage se mangent les nageoires tant ils sont serrés, sans compter tous les traitements chimiques qui leur sont administrés pour qu’ils restent en vie jusqu’à l’abattoir….
    Nous savons aujourd’hui que la plupart des maladies du monde occidental proviennent de causes environnementales et alimentaires. Les pesticides sont des dérivés du gaz moutarde, si meurtrier, créé pendant la première guerre mondiale.
    L’agriculture conventionnelle est une alliance entre l’agriculture et l’industrie qui, après la seconde guerre mondiale, s’est retrouvée avec un stock énorme de poisons -fabriqués à l’origine pour tuer les « ennemis ». L’accord a été : l’agriculture achètera des machines puissantes, des engrais chimiques, des pesticides, le tout provenant de l’industrie, l’industrie empochera les bénéfices, l’agriculture sera déficitaire, mais le gouvernement détournera une partie des impôts pour renflouer l’agriculture : naissance des subventions.
    Les multinationales ont imposé une agriculture dont le but n’est pas de produire des aliments mais des marchandises pour gagner de l’argent.
    La situation est dramatique en Inde, chaque heure, deux fermiers se suicident en Inde, leur arme : l’ingestion de pesticides. Ces 10 dernières années, à cause de cette agriculture, 200 000 fermiers se sont suicidés en Inde. Chaque minute un agriculteur disparaît en Europe.
    D’après l’OMS chaque année, 1 à 3 millions de personnes sont victimes d’intoxication aigüe due aux pesticides et plus de 200 000 en meurent.
    La France est le premier utilisateur Européen de pesticides avec une consommation annuelle de 80 000 tonnes.
    Les sols meurent, les micro-organismes sont tués par les pesticides, la terre n’est plus nourrie par les fumiers, les plantes sont nourries non pas par les sols mais par la chimie.
    Les plantes sont rendues malades, les animaux sont rendus malades, vous les retrouvez dans vos assiettes. En les mangeant vous vous rendez malades, ainsi l’industrie pharmaceutique peut vous vendre plus de médicaments.
    En France 95% des cours d’eau sont pollués par 240 substances, avant tout produits de l’agriculture.
    En parlant de l’eau, à partir du moment où les collectivités ont laissé les marchés à des sociétés privées (Suez, Veolia…), seul le profit est devenu primordial, au détriment de la préservation de la ressource. Les prix ont été augmentés de façon considérables alors que la qualité de l’entretien des réseaux a diminué. Pourquoi réparer des fuites, pourquoi économiser de l’eau puisqu’elle est facturée ?
    Dans l’agriculture industrielle il faut 100 litres d’eau pour produire un kilo de pomme de terre, 4000 litres pour un kilo de riz, 13000 litres pour un kilo de bœuf, sans compter le pétrole pour son transport.
     
    Les multinationales d’agrochimie ont pris le contrôle de la semence en rachetant les semenciers. Aujourd’hui 5 multinationales contrôles 75% de la semence potagère planétaire, dont le n°1 est Monsanto… tiens, mais c’est aussi le fabricant du Roundup (herbicide hautement toxique), non ?
    Ils ont éradiqué les anciennes variétés pour les remplacer par des hybrides F1. Obligeant ainsi les agriculteurs à racheter tous les ans les semences, puisqu’elles ne peuvent se reproduire. Ils ont établi un catalogue des semences officielles avec majoritairement des F1. Pire que cela : Il est interdit de commercialiser, de cultiver, de distribuer, ou même d’échanger des semences de toute variété qui ne soit pas inscrite sur cette liste nationale.
    Monsanto, leader mondial de la biotechnologie. possède 90% des OGM cultivés sur la planète. La plupart ont été génétiquement manipulés pour résister aux épandage de Roundup, comme le soja dit roundup ready. Elle était la plus grande compagnie chimique du XXè siècle avant de devenir compagnie « agricole ». Elle est à l’origine des produits suivants : Agent Orange, Aspartam, hormone de croissance bovine, PCB (pyralène, interdit en France depuis les années 80, mais dont on retrouve des résidus dans nos aliments encore aujourd’hui). Un document datant de 1937 montre que Monsanto connaissait la nocivité des PCB pour l’être humain. Une lettre adressée à leur responsable de vente en 1970 dit : « Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre un $ de vente ».
    En France, la toxicité du roundup a été cachée pour permettre le développement des OGM. Et les OGM ont été créées, non seulement pour se défendre contre les attaques « naturelles » seules, comme cela a été annoncé au grand public, mais pour résister aux pulvérisations de pesticides.
     
    L’hormone de croissance (rBGH), utilisée pour les vaches laitières afin d’augmenter leur production de 20% a de grosses conséquences sur la qualité du lait : La surproduction induit des mammites qui sont traitées par antibiotiques. On retrouve donc dans le lait : du pue et des antibiotiques. On y retrouve aussi une importante augmentation du facteur insuline de croissance (IGF1) qui serait incriminé comme responsable de cancer du sein, du colon et de la prostate.
    Aux Etats-Unis les fermiers subissent de très fortes pression de la part de Monsanto et en Inde Monsanto contrôle la quasi-totalité des semences de coton.
     
    En France aussi les agriculteurs subissent des pression. J’en connais un en Bourgogne qui a voulu passer à une agriculture raisonnée l’année dernière. En début 2011, il devait signer le contrat qui assure aux agriculteurs un prix d’achat minimal de leur production. Il a dû se battre pour y parvenir car on lui reprochait de ne pas avoir assez utilisé de produits phytosanitaires (pesticides, engrais chimiques).
    Ne pointons pas du doigt nos agriculteurs, apportons-leur notre aide pour qu’ils sortent de ce cercle vicieux qui les assassine et donnons-leur la possibilité de venir au biologique.
    Les agriculteurs Français sont les premiers à souffrir de la chimie qu’ils épandent dans les champs. Pour ceux de l’agriculture « conventionnelle », cela fait plus de 60 ans qu’on leur inculque que les vaches doivent manger du maïs plutôt que de paître dans un champ herbeux pour produire du lait, qu’il faut utiliser la chimie pour que la plante pousse…. Pour certains d’entre eux, revenir à une agriculture naturelle est inconcevable, il est donc de notre rôle, à nous consommateurs, de leur expliquer que nous voulons avoir des produits naturels et sains dans nos assiettes, et que nous les soutiendrons pour y parvenir, en privilégiant les productions locales et nationales.
     
    Il est à comprendre que les industries de l’agro-alimentaire, pharmaceutiques et pétrolières sont liées, qu’elles fonctionnent en synergie, et qu’aucun gouvernement ne leur résiste quel que soit leur bord, car elles soudoient les gouvernements, et usent de menaces pour obtenir ce qu’elles veulent. Elles sont celles qui dirigent le monde, non les gouvernements, quels qu’ils soient. L’être humain est trop cupide pour résister à l’attrait financier.
     
    D’un autre côté, les gouvernements ont bien entendu qu’il fallait lutter contre le réchauffement climatique, mais comme les lobbys agroalimentaires, pharmaceutiques, pétroliers… sont trop puissants et officiellement inattaquables, les hautes instances ont trouvé encore mieux pour jouer à l’apprenti sorcier : la Géo-ingénierie. Pour éviter le réchauffement planétaire, quoi de mieux que d’envoyer dans la stratosphère des particules de soufre et/ou d’aluminium pour refroidir la planète ? Mais qu’en est-il des effets secondaires lorsque ces particules retombent dans notre atmosphère ? Et comment calculent-ils les quantités à relâcher pour obtenir le refroidissement voulu ? Et quel est le coût d’un tel processus ? Je ne suis pas qualifiée pour répondre à ces questions… nous l’apprendrons sans doute dans les années à venir… si nous sommes encore là.
     
    Et comme les énergies fossiles que sont le pétrole et le gaz se raréfient, les industries pétrolières ont trouvé un autre moyen d’en exploiter encore : l’extraction de pétrole et de gaz de schiste par hydro-fracturation.
    Ces extractions sont en train de détruire le paysage américain et font que des foyers voient leur eau potable devenir impropre à la consommation, les robinets d’eau s’enflamment, les maisons explosent, les hommes et les bêtes sont malades, les nappes phréatiques sont totalement polluées pour des siècles… C’est une tragédie qui ne semble pas vouloir prendre fin puisque les gros groupes arrivent en France et en Europe pour y faire le même style d’exploitation.
     
    Alors j’entends les voix qui s’élèvent, les « mais que puis-je y faire ? De toutes façons je n’ai pas les moyens d’acheter du bio, c’est trop cher pour ma bourse. Et puis ils sont trop puissants, on ne peut rien faire contre eux. Et puis le photovoltaïque ça pollue aussi, et comment on fera dans 30 ans quand les panneaux ne produiront plus ? Et puis je ne veux pas revenir à l’ère préhistorique, les centrales on en a bien besoin pour vivre… »
    Vous avez raison, ils sont puissants, mondialement puissants, même les gouvernements sont à leur botte, et ne croyez pas qu’en changeant de bord cela sera mieux, non, ce sera pareil.
    Oui je suis d’accord, le photovoltaïque ça pollue, mais pendant ses 30 ans d’activité, de combien votre panneau aura délesté une centrale ? Quelle aura été sa rentabilité, en terme énergétique, par rapport à son coût ?
    Et oui, je suis contre le nucléaire. J’ai conscience que c’est un extraordinaire challenge de vouloir en sortir, mais savez-vous qu’il existe encore aujourd’hui des projets de centrales à gaz et à charbon en France ? Alors que nous avons une avancée technologique et scientifique telle que nous pourrions trouver des solutions durables rien n’avance. Pourquoi ? Parce que les multinationales voient leur profit immédiat et non l’avenir.
    Mais qui pense encore aujourd’hui à la souffrance des japonais ? Est-ce vraiment ce que l’on veut voir en Europe ? Qu’en est-il des rejets dans l’océan ? Quelles seront les conséquences ? Les médias ont beaucoup parlé les premiers jours du nuage radioactif qui venait sur la France, mais aujourd’hui, qui en parle ? Quoi, il s’est volatilisé ? Allez, nous ne pouvons tout de même pas être aussi naïf.
     
    Pourquoi le purin d’ortie a-t’il été ‘interdit pendant 5 ans ? Pourquoi les médecines naturelles sont en voie d’être interdites ? Pourquoi partager des semences naturelles est-il interdit ? Parce que cela ne leur rapporte pas d’argent !
     
    Nous, petits consommateurs avons un pouvoir extraordinaire : nous pouvons choisir ce que nous consommons et nous nous devons de le faire maintenant, en conscience. Qui nous empêche de boycotter les produits de l’industrie pour consommer bio ? Notre porte-monnaie ? Encore une fausse idée. Lorsque vous consommez bio, vous n’achetez que ce dont vous avez besoin pour vous nourrir. Comme ces denrées sont plus nourrissantes, vous consommez moins en quantité et surtout tout le superflus, qui empoisonne votre corps, que les multinationales vous obligent à acheter avec force publicité, ne viennent plus dans votre caddie.
     
    L’erreur serait bien sûr de vouloir remplir le même caddie que d’habitude en bio, là c’est sûr que la différence financière est conséquente, d’autant qu’il y aurait peu de chance que vous achetiez des produits de proximité. Manger bio, c’est manger autrement, des produits naturels non transformés, sans pesticides, sans insecticides, sans produits de synthèse, sans engrais chimique, c’est aussi manger majoritairement local.
    Sur notre planète, aujourd’hui, un milliard de personnes souffre d’obésité tandis qu’ailleurs un milliard de personnes souffre de la faim, et c’est exponentiel avec une croissance vertigineuse. Alors, seule notre conscience agit. Mais n’oubliez pas : chacun d’entre nous a le pouvoir de changer le monde. Nous sommes mis en esclavage par des lobbys pour qui seul le profit compte, nous nous sommes laissés enfermé dans une spirale infernale qui nous pousse vers la perte, vers la destruction de la civilisation telle qu’elle existe aujourd’hui.
     
    Nous n’obtiendrons pas grand chose en descendant dans les rues pour manifester, par contre en boycottant tout ce qui est produit de façon industrielle, nous mettrons à mal toutes ces inégalités, et permettrons de redistribuer les richesses. Nous serons alors plus forts pour trouver des énergies durables et non fossiles.
     
    Quelques chiffres :
    En Europe :

    70% des cancers sont liés à l’environnement, dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation.

    Chaque année 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement.

    Les cancers augmentent chaque année de 1,1% depuis 30 ans chez les enfants.

    En France :

    L’incidence du cancer a augmenté de 93% en 25 ans chez l’homme.

    Le déclin spermatique est de 50% en 50 ans.

    1er pays Européen dans l’usage des pesticides, 2ème ou 3ème mondial.

    9 traitements différents utilisés sur les blés,

    27 traitements différents sur les pommes en agriculture intensive.

    Une exploitation agricole disparaît tous les ¼ d’heure.

    Dans le Monde :

    73% des pompages d’eau douce sont destinés à l’agriculture

    75% des variétés comestibles ont disparu en 100 ans.

    30% du vivant a disparu sur Terre

    L’espérance de vie entame sa diminution aux USA

     
    Une étude menée au 2ème semestre 2010 par l’association Générations Futures et le réseau européen HEAL sur la composition des menus d’une journée pour un enfant de 10 ans, avec des repas équilibrés, conformes aux recommandation du PNNS a eu pour résultats la découverte suivante :

    128 résidus chimiques ingérés dans la journée provenant de 81 substances différentes dont :

    42 substances différentes classées comme cancérigènes possibles ou probables

    5 substances différentes classées comme cancérigènes certaines

    37 substances différentes perturbateurs endocriniens (PE) suspectés différents

    Et 28 substances sont à la fois classées possiblement cancérigènes et PE.

     
    Compte-rendu de l’enquête :
    http://www.mdrgf.org/menustoxiques/pdf/Rapport_assiette_toxique_281110.pdf
     
    Proverbes amérindiens :

    Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors seulement vous vous apercevrez que l’argent ne se mange pas.

    La Terre n’est pas un don de nos parents. Ce sont nos enfants qui nous la prêtent.

    Fait du bien à ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester.

    Le pouvoir d’une chose ou d’un acte se trouve dans la signification que nous en avons.

    Citation :
    Masanobu Fukuoka : « Comme la nourriture naturelle peut être produite avec le minimum de coût et d’effort, j’en déduis qu’elle devrait être vendue meilleur marché. »
     
    J’admire beaucoup de personnes et je ne pourrais toutes les citer, toutefois, celles indiquées ci-après sont probablement les mieux placées pour apporter de l’aide à faire revivre les terres mortes :
    Claude et Lydia Bourguignon : ingénieur en biologie des sols, ingénieur agronome fondateur du LAMS
     
    Sources :
    Sous les pavés, la Terre
    Nos enfants nous accuseront
    Notre pain quotidien
    Meat, the truth
    Solutions locales pour un désordre global
    Notre poison quotidien
    Le monde selon Monsanto
    Home
    Nous resterons sur Terre
    Baraka
    Manger peut-il nuire à la santé
    Alerte dans nos assiettes
    Water makes money
    Gasland
    La onzième heure
    Une vérité qui dérange…
     
    J’ai conscience du fait que je vais heurter certaines personnes, en agacer d’autres, et je ne serais pas surprise d’être rapidement censurée, mais si vous avez lu jusqu’ici je vous en remercie.
     
    Isabelle, juin 2011.
     
    Compilation de quelques films :
    http://www.youtube.com/playlist?p=PL197A3C2607AC5835&feature=mh_lolz

    • Docteur X

      Clap Clap Clap à nouveau. Merci Isabelle.

      Je ne rajouterai qu’une chose, quitte à me répéter : 
      A chaque fois qu’on est tenté d’acheter quelque chose,  se demander si on en a vraiment besoin.  Idem avant de passer à la caisse avec son caddy.

      Soyons responsable de nous même, des autres et de la planète. Relevons nous ! 

  • Docteur X

    Ce qui est dommage, avec cette nouvelle interface c’est qu’on ne peut plus mettre des + ou des – sur les commentaires… j’aimais bien.