Nucléaire Fukushima et tout le reste du 1 au 4 Juillet…

Les dernières news du nucléaire pas réjouissantes, mais au moins on en sait un peu plus que ce que nous en disent les médias officiels.

L’article de Dominique: Fukushima/2012: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire est ici sur le blog.

– 4 juillet 2011: 765 kgs d’uranium appauvri ont pris feu le 11 mars 2011. Le stockage de ces 765 kilos d’uranium appauvri à 0,3 %, chez Chisso Petrochemical, prit feu lorsqu’un réservoir de combustible explosa chez Cosmo Oil à Ichihara City ans la Préfecture de Chiba. L’uranium appauvri est utilisé comme catalyseur dans la production de gaz. Tout se sait, finalement à petites gouttes de poison radioactif. UN GENOCIDE et un événement d’extinction planétaire.

– 3 juillet 2011: Au Japon, un blogger qui publiait les relevés de radioactivité à Tokyo retrouvé « suicidé ». Le blogger n’était pas juste un blogger, c’était Kabayama Takuji, membre du Liberal Democratic Party et ayant un siège à Tokyo Metropolitan Assembly. Il a été retrouvé sur son lit avec un sac de plastique sur la tête. TROUBLANT. Est-ce l’un des nombreux dommages colatéraux induits par le Syndrome de Fukushima ou un règlement de compte entre amis? Nouvelle non confirmée par les medias conventionnels.

Le Syndrome de Fukushima: dans quelques années, les psychopathes auront beaucoup de mal à persuader les Peuples qu’ils sont responsables mais pas coupables.


– 3 juillet 2011: Fukushima: Arrêt de refroidissement du réacteur 5 pendant quelques heures
. Le réacteur 5: première alerte. A la suite d’une fuite de 30 cm de long et de 7 cm de large découverte par hasard, le système de refroidissement a été arrêté. Allez, si personne ne s’en était aperçu, lors d’une visite de routine, (routine est un euphémisme au sein d’un Volcan Nucléaire) au bout de 40 heures, le tout partait en ébullition. Tout va bien.

– 3 juillet 2011: Tricastin: explosion, incendie et dioxine? Un nouveau dossier chez Next-up. Avec des cerises radioactives sur la pièce montée? L’industrie nucléaire: un fonctionnement aléatoire afin de parer à toute alternative!

Puisque l’on vous dit que tout va bien dans l’industrie nucléaire d’AREVA! Pauvre France: la moindre explosion dans une centrale nucléaire et les anarchistes crient aux petits pois radioactifs ou dioxinés. Et si les incinérateurs étaient vecteurs de cancer et de leucémies, cela se saurait. Même le candidat Hulot de EELV a toujours défendu la salubrité et le bien-fondé des incinérateurs de fabrication Française.

– 3 juillet 2011: Petit incendie au Laboratoire de Los Alamos. Pas de panique et quelle coïncidence: en plein incendie, le plus étendu de l’histoire (moderne) du Nouveau Mexique, un écureuil provoque un incendie sur 1/2 demi-hectare au coeur du Laboratoire Atomique en jouant avec des fils électriques. Franchement, si les écureuils se mettent, en plus, de la partie à jouer aux épouvantails nucléaires.

– 3 juillet 2011: Tout baigne à Fort Calhoun, y a pas le feu à Los Alamos. Un article d’Olivier Cabanel sur Agora Vox.

– 2 juillet 2001: L’Otan et ses bombes libératrices, avec ou sans uranium appauvri. « Le Massacre de Sorman ». Un article de Thierry Meyssan en mission humanitaire en Libye. « Pour une fois, Thierry Meyssan ne nous livre pas une analyse froide des évolutions géopolitiques. Il relate les faits dont il est témoin : l’histoire de son ami l’ingénieur Khaled K. Al-Hamedi. Une histoire faite d’horreur et de sang où l’OTAN incarne le retour de la barbarie. »

Un grand bravo à Thierry Meyssan et à tous les autres qui ont eu le courage d’aller voir sur place ce qui s’y passe. Le niveau de mensonges, dans la presse mafieuse et globaliste, eu égard à la Libye, est du même niveau que celui couvrant le désastre nucléaire de Fukushima d’une couverture opaque.

– 2 juillet 2011: Le silence des Salauds. Un article d’Olivier Cabanel sur Agora Vox. Bravo Olivier. Il y aurait tout un travail à réaliser sur la psychopathie, à savoir mettre en valeur comment un petit pourcentage de malades mentaux narcissiques et criminels a pris le pouvoir et a pris tous les Peuples en otages. Sur quoi repose leur Autorité? Sur du vent. Sur l’illusion totale d’un système démocratique pervers dont les règles ont été truquées pour que les Peuples perdent.

Et à propos de psychopathie, l’ouvrage du génial psychiatre polonais Andrzej Łobaczewski, le concepteur de la Ponérologie, « La ponérologie politique : Etude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques », est disponible aux Editions de la Pilule Rouge.

– 2 juillet 2011: Au Japon, Toshiso Kosako évoque la contamination radioactive de la récolte de riz à l’automne. Toshiso Kosako fut le conseiller nucléaire auprès du Premier Ministre, (nommé suite au désastre de Fukushima), qui a démissionné en pleurs le 30 avril suite à son refus que de tels niveaux de radioactivité soient imposés aux enfants. C’est son premier interview public et on peut présumer qu’il prend certains risques. En effet, on se rappellera d’ailleurs qu’à l’époque, le Premier Ministre Kan lui avait fermement conseillé de se taire: un conseil d’amis, bien sûr. Toshiso Kosako a également précisé que si les limites de radioactivité étaient respectées, ce seraient des milliers d’écoles qui seraient fermées. Et on s’en doute bien. Il accuse le Gouvernement Japonais d’opacité et précise que le Japon n’est pas une société démocratique et qu’il est en train de se transformer en l’un des pays « en voie de développement » dans l’Asie de l’est. Assurément: le Japon est agonisant.

– 2 juillet 2011: Le premier Fukushimagate en Angleterre? Cela chauffe en Angleterre suite à la révélation par le Guardian du scandale de corruption afférent à la communication autour du désastre nucléaire de Fukushima. Certains hommes politiques demandent la démission du Ministre de l’Energie, Chris Huhne. Quelques divertissements bienvenus dans ce mondo capovolto!

– 2 juillet 2011: Chroniques d’un monde à l’envers: Des bombes à uranium appauvri sur Rome? C’est un magnifique article traduit de l’Italien « Cronache di un mondo capovolto » et rédigé par Manlio Dinucci. « Samedi 13 Rabî Ath-Thânî 1432 (date musulmane correspondant à la date grégorienne du 19 mars 2011), des chasseurs bombardiers Ghibli (vent du désert libyen, NdT), ayant décollé du porte-avions libyen al-Mukhtar, attaquent Rome avec des missiles et bombes à guidage laser. Premiers objectifs : le Quirinal et Palazzo Chigi (sièges de la présidence de la république italienne, et du gouvernement, NdT). Deux jours avant, au quartier général de l’ONU à Addis Abeba, le Conseil de sécurité a émis une résolution qui impose l’interdiction de vol dans l’espace aérien de la République italienne, autorisant toutes les mesures nécessaires pour protéger les civils. Les volontaires, qui mènent l’attaque aéronavale, sont guidés par les USA (Etats-Unis d’Afrique), la plus grande puissance mondiale, au commandement de l’OTAS (Organisation du Traité de l’Atlantique du Sud, qui unit l’Afrique à l’Amérique du sud et s’étend, à l’est, jusqu’à l’Inde et à la Chine). »

Excellente satire. Un mondo capovolto. C’est le moins que l’on puisse dire. Et j’ajouterais: que se vayan todos! La chasse aux prédateurs est ouverte.

– 1er juillet 2011: Nouveau dossier de Next-up en Français sur les révélations du Guardian. Le dossier en PDF est ici. Bravo Next-up. Le Guardian révèle les échanges internes d’e-mails entre les autorités gouvernementales et les industriels (EDF Energy, Areva, Westinghouse, …) sur la campagne de communication lancée pour protéger le développement et la construction des nouvelles centrales nucléaires Britanniques suite à la catastrophe de Fukushima.

– 1er juillet 2011: Les mensonges de la direction de la centrale nucléaire de Fort Calhoun. Regardez ces images: elles valent tout le verbiage du monde. Et à 1 minute 38 de cette vidéo, le directeur de cette centrale est pris en flagrant délit de mensonge éhonté: « This was a predicted event, to a degree, for the US Army Corps of Engineers ». Absolument pas, l’inondation des centrales nucléaires de Fort Calhoon et de Cooper ne sont pas des événements « programmés » par l’Armée US (en fait, précisons qu’ils le sont vraisemblablement, mais selon une autre perspective, celle du dépeuplement!!). Dans une brève du 30 juin, nous avons noté que :

En effet, il s’avère que, depuis le début des inondations catastrophiques, qui ont submergé des millions d’hectares de terres agricoles, le U.S. Army Corps of Engineers (the Corps) n’a JAMAIS pris en considération la situation des centrales nucléaires du Nebraska dans ses décisions de faire sauter telle ou telle digue en amont. Dans son courrier du 29 juin adressé au Général McMahon, le Sénateur Ben Nelson s’étonne de ce que le porte-parole du Corps de Ingénieurs de l’Armée US ait déclaré: « Nebraska’s two nuclear plants aren’t being factored into the Army Corps of Engineers schedule of dam releases. » A savoir que « les deux centrales nucléaires du Nebraska n’entrent pas en ligne de compte, pour l’Armée US, quant à leur programme de lâcher de barrages ». N’est-ce pas fascinant?

Il semblerait que le degré de panique dans le Nebraska monte aujourd’hui d’un cran de non-sûreté. En effet, la santé de certains barrages commence à faire souci, en particulier celui de Big Bend: les ingénieurs de l’Armée US vont suspendre les lachers de ce barrage afin de vérifier quel est son niveau d’érosion.

Nous vous invitons à consulter cette vidéo afin de prendre conscience de la situation dans le Nebraska autour d’Omaha et des centrales nucléaires; ce n’est plus le Nebraska, c’est un océan.

– 1er juillet 2011: Meeting d’Areva au stade de France quand Fukushima crève à petits feux. Un article sur Agora Vox. Bravo Arianne, il faut faire feux de tout bois.

– 1er juillet 2011: La Collusion des rats. Un nouveau dossier chez Next-up. Le PDF est ici.

– 1er juillet 2011: Selon le Gouvernement Anglais, la radioactivité à Fukushima a été relâchée de manière délibérée. Cette brève fait suite à celle que nous avons rédigée le 30 juin concernant un article du Guardian qui rapporte le contenu de 80 e-mails en fuite. Ces 80 mails mettent en valeur la campagne d’intoxication médiatique mise en place par le Gouvernement Anglais avec l’aide d’AREVA, d’EDF et Westinghouse. L’auteur d’un second article, John Vidal, dans le Guardian se dit très choqué des allégations du gouvernement: « But to argue that the radiation was being released deliberately and was « all part of the safety systems to control and manage a situation » is Orwellian. An ignorant government that relies for its information on companies it is planning to reward with contracts for billions of pounds smacks of corruption ».Les mots sont lâchés: corruption, Orwellien, ignorance… Il est vrai qu’il y a de quoi être choqué lorsque la propagande, mise en place par le Gouvernement Britannique, évoque le fait que le relâchement de radioactivité faisait partie d’un système de sécurité et de gestion de la situation. Les mafieux globalistes (dont le désir le plus cher est de dépeupler la planète) n’ont bien évidemment pas le même concept de « sécurité nuclaire » que celui que puisse développer les Peuples.

Il est vrai que tout cela pue la corruption. Pour quand les Tribunaux des Peuples pour juger tous les psychopathes déments?

– 1er juillet 2011: Selon le physicien Michio Kaku: Fort Calhoun = Fukushima en mouvement lent. Vidéo de l’interview avec Michio Kaku, en anglais. On se demande parfois quel jeu joue ce physicien qui est manifestement à la solde de la mafia globaliste. Il semble qu’il intervienne à chaque fois que les medias globalistes ne peuvent plus maintenir le silence sur les scandales nucléaires et que la presse alternative, sur le net, atteint un niveau d’audience qui fait péter le couvercle de la marmite de la dissimulation et des mensonges. Michio Kaku serait ainsi une sorte de soupape de sécurité des media globalistes US.

– 1er juillet 2011: Le Palmarès des Freak Brothers du Nucléaire. Le premier semestre nucléaire de l’année 2011 étant clos, s’il fallait attribuer une Palme des Freak Brothers du Nucléaire (Palme des Fabulous Furry Freak Brothers du Nucléaire), quel serait le lauréat: AREVA, le grand propagateur du plutonium civil (par toutes voies possibles) ou TEPCO, l’opérateur de Fukushima-Daiichi ou bien le Laboratoire Atomique de Los Alamos, le grand propagateur du plutonium militaire, ou bien encore General Electrics, le concepteur de certains réacteurs de Fukushima, ou bien encore l’OPPD (Omaha Public Power District), l’opérateur des centrales nucléaires de Fort Calhoun et de Cooper totalement inondées par le Missouri en crue? Lequel obtiendrait la Palme en termes de capacité à nuire le plus? Peut-être, d’ailleurs, qu’à ce niveau d’empoisonnement planétaire, cela ne vaut même plus la peine de raisonner en termes de plus ou de moins.

Il va falloir oeuvrer à neutraliser la furie nucléaire radioactive qui impacte, présentement, la totalité de la biosphère. Assurément. Et cela, sous les augures d’une Etoile Polaire qui s’est décalée (selon notre perspective Terrienne) de l’axe d’alignement des deux étoiles de la Grande Ourse, Merak et Dubhe, selon des informations récentes transmises par le métahistorien et mythologiste John Lash. La planète Gaïa, notre Terre-Mère, encouragerait-elle le système solaire à voguer vers d’autres horizons au sein de la Voie Lactée, notre galaxie-mère?

– 1er juillet 2011: A Los Alamos, des déchets radioactifs hors-zone de sécurité? Alors que l’incendie fait rage près de Los Alamos évacué de ces 12 000 résidents, c’est ce qu’évoque, en personne, le Directeur du Laboratoire Atomique, Charles McMillan, en précisant qu’ils ne savent pas – pas du tout en fait – ce qui a été déposé (temporairement) en termes de déchets radioactifs, pendant des décennies, lorsque « les standards de sécurité étaient beaucoup moins drastiques »!! En toussotant ou sans toussoter? Cela n’a pas l’air rassurant du tout, en plus d’être surchauffé, comme zone.

(Cette nouvelle ne va pas faire la Une de la presse globaliste car, par une méga-surprise du 1er juillet, pour ne pas dire un méga-remue-ménage, il s’avèrerait probable que l’accusatrice du directeur du FMI ait menti et qu’elle serait en relation avec un distributeur de substances non permises – entendons par là du cannabis, pas du plutonium, pas encore du plutonium, du moins. Faut-il vous l’envelopper?).

(Et pour la petite histoire, le Fonds Monétaire International fut créé lors des Accords de Bretton Woods, le 22 juillet 1944, une semaine après que le Docteur Zay Jeffries eût officiellement lancé la fabrication de la bombe atomique. Et il ne faut pas oublier que ce monsieur Jeffries était, en temps de paix, l’un des directeurs de General Electric (une compagnie quelque peu impliquée dans les réacteurs de Fukushima, entre autres centrales nucléaires, et qui possède une belle panoplie de media globalistes aux USA.)

Le Laboratoire Atomique prétend qu’à ce jour il n’y pas eu d’émission de radioactivité. C’est pourtant ce dont doutent certains groupes de veille (voir en bas de page des commentaires) qui mesurent la radioactivité dans certaines zones du Texas et du Colorado. Et la lecture d’un document évoquant le mythe de l’imperméabilité du sous-sol, mythe perpétué par le Laboratoire Atomique pour éviter toute suspicion de contamination de la nappe phréatique, ne convie pas non plus à la sérénité). Tout cela est d’autant plus alarmant lorsque les media locaux n’hésitent pas à rapporter que « Fire officials said it’s looking increasingly likely that the Las Conchas fire will not reach the Los Alamos laboratory, but there are still concerns about the areas around the facility which authorities said could be filled with decades-old waste. » Traduction: « Les porte-paroles des Pompiers ont dit qu’il paraissait de plus en plus probable que le Feu de Las Conchas n’atteigne pas le laboratoire de Los Alamos mais qu’il existe encore des soucis quant aux aires entourant le Laboratoire: les autorités locales ont affirmé que ces aires pouvaient être pleines de décennies d’anciens déchets ». (Par « déchets », il faut entendre déchets extrêmement radioactifs. C’est une farce immonde que de parler de basse radioactivité pour des déchets de plutonium ou d’uranium ou, d’ailleurs, pour tout autre déchet ou non-déchet radioactif. Très sincèrement, quelle est la différence entre un déchet radioactif et un-non déchet radioactif, par exemple, une barre de combustible actif, sur le plan de leur capacité à nuire? Aucune, ce sont tous les produits de cerveaux malades, déments et inhumains. Et cela a assez duré.)

Malheureusement pour l’humanité, il n’existe pas de concept d’ancienneté (et la mafia nucléocrate en est fort consciente, elle qui met en place un lavage de cerveau permanent) en ce qui concerne le plutonium ou certains isotopes d’uranium et en ce qui concerne leur capacité de nuire, à savoir de cancériser un organisme humain, par exemple, à partir d’une seule particule. Au regard de centaines de millions d’années, quelques décennies ne sont que broutilles si tant est que la science, qui se prétend telle, a raison de conceptualiser en termes de demie-vies fixées de désintégration radioactive, ce que certains événements semblent intensément invalider.

Voir également ce lien et puis aussi ce lien. Cette invalidation semble ainsi correcte et fondée.

Est-ce donc l’aube d’une nouvelle alliance entre la Terre et le Soleil afin de tenter de remédier à la radioactivité, d’émanation humaine, qui est présentement en train d’empoisonner l’humanité et la totalité de la biosphère? Dans la catégorie: mal à l’âme de Los Alamos ou dans la catégorie: rêves éveillés, co-évolution Gaïenne et espoirs qui font vivre! C’est au choix: il est toujours plaisant de bénéficier d’alternatives!

– 1er juillet 2011: Laboratoire Atomique de Los Alamos: les discours se suivent et ne se ressemblent pas. Il est vrai que les images publiées des tentes de stockage, avec 30 000 barils de 220 litres de déchets plutonium, ne sont pas très rassurantes et donneraient raison à cet ancien officiel de Département de l’Energie US qui n’hésite pas à dire qu’il y a sérieuse matière à ne pas pratiquer la politique de l’autruche nucléaire. D’autant plus que l’on apprend aujourd’hui même que la canyon en feu, juste au-dessus de la ville de Los Alamos de 12 000 résidents, contiendrait de « très vieux déchets nucléaires » sur une surface de trois hectares. Pas de panique, la même litanie prévaut: de vieux déchets radioactifs et, qui plus, est faiblement radioactifs.

– 1er juillet 2011: Selon le Gouvernement Anglais, la radioactivité à Fukushima a été relâchée de manière délibérée. Cette brève fait suite à celle que nous avons rédigée le 30 juin concernant un article du Guardian qui rapporte le contenu de 80 e-mails en fuite. Ces 80 mails mettent en valeur la campagne d’intoxication médiatique mise en place par le Gouvernement Anglais avec l’aide d’AREVA, d’EDF et Westinghouse. L’auteur d’un second article, John Vidal, dans le Guardian se dit très choqué des allégations du gouvernement: « But to argue that the radiation was being released deliberately and was « all part of the safety systems to control and manage a situation » is Orwellian. An ignorant government that relies for its information on companies it is planning to reward with contracts for billions of pounds smacks of corruption ».

Les mots sont lâchés: corruption, Orwellien, ignorance… Il est vrai qu’il y a de quoi être choqué lorsque la propagande, mise en place par le Gouvernement Britannique, évoque le fait que le relâchement de radioactivité faisait partie d’un système de sécurité et de gestion de la situation. Les mafieux globalistes (dont le désir le plus cher est de dépeupler la planète) n’ont bien évidemment pas le même concept de « sécurité nuclaire » que celui que puisse développer les Peuples.

Il est vrai que tout cela pue la corruption. Pour quand les Tribunaux des Peuples pour juger tous les psychopathes déments?

– 1er juillet 2011: Selon le physicien Michio Kaku: Fort Calhoun = Fukushima en mouvement lent. Vidéo de l’interview avec Michio Kaku, en anglais. On se demande parfois quel jeu joue ce physicien qui est manifestement à la solde de la mafia globaliste. Il semble qu’il intervienne à chaque fois que les medias globalistes ne peuvent plus maintenir le silence sur les scandales nucléaires et que la presse alternative, sur le net, atteint un niveau d’audience qui fait péter le couvercle de la marmite de la dissimulation et des mensonges. Michio Kaku serait ainsi une sorte de soupape de sécurité des media globalistes US.

Source Kokopelli

14 commentaires

  • paia

    et regarder aujoud hui action TEPCO bondi de 20°/ ,,,,on dira pas dans le C.l de qui,,,qui eux bouffe de la radioactivite pendant que ces E….s! de Tep branlent les mouches …

  • j’aurai une question, en lisant tout ce qui se passe, je m’interroge, apres le scandale diffusé par france3 en france des boues enfuies sous les parking etc. Lorsque l’on voit prévois de faire passer un train transportant des dechets nucléaire. Le train contient – il quelque chose ou est une diversion volontaire pour faire transiter plus de chose, etc.

  • On ne prévoit pas de faire passer des trains chargés de déchets nucléaires, ILS PASSENT déjà et sans publicité, ce n’est pas une diversion, ils sont vraiment sur les rails et de là à faire transiter autre chose…….quoi de plus dangereux que ce qu’ils transportent déjà?? Tout les anti-nucléaires ne s’enchainent pas aux rails pour rien.
    Pour les boues enfouies c’est exact et il est même question d’une loi, qui autoriserait de faire des matériaux de construction à base de ces déchets **faiblement** radioactifs….Ca promet!

  • jerome

    Les centrales à béton sont les seuls fours à avoir le droit de bruler tout et n’importe quoi (déchets radioactifs, farines animales, etc…) et après avoir brulé tout ça les cendres sont mélangées dans le béton.
    C’est formidable 0 déchets comment te vendre de la merde à prix d’or !

    • criminalita

      Je viens de mesurer en microsivertheure l eau du robinet a Ferney Voltaire pres de Geneve. J ai 0.12 a 0.16 msvh. A ton avis ca represente quoi?
      Demain j analyserai en bqm3
      Pour l eau Vittel c est 0.10 a 0.13 msvh.

  • Il ne faut pas de microsieverts, du tout.
    Tôt ou tard, il faudra se munir d’un compteur GEIGER RADEX (200 euros), j’avais vu (GOOGLE).
    Il y en a en stocks ! même qu’ils ont signalé qu’ils fournissent le JAPON, prioritairement.
    JAPON : s’il y a EXPLOSION (plutonium), la gente humaine…

    • jerome

      0 µS c’est impossible à cause de la radioactivité naturelle, sans même parler des contaminations amenée par l’homme. La désintégration naturelle de l’uranium et du radium, contenu principalement dans la roche volcanique, produit du radon un gaz radioactif.
      J’avais vu un reportage en Corrèze dans une station de captage d’eau les gars étaient équipés de compteur geiger et devaient laisser les portes de la station ouverte un bon moment avant de rentrer dedans à cause de l’accumulation du radon.

      Je me suis intéressé aux puits canadien et j’étais tombé sur cette carte qui parle d’elle même. Elle est le résultat du bilan de 1982 à 2000 de la campagne nationale de mesure du radon. Elle montre les activités volumiques du radon dans les habitations et la mesure de la radioactivité naturelle dans les départements français.
      http://www.aeu.fr/fr/web_puiprov/puiprov_fichiers/image020.gif

  • JAPON : des tests de résistance sur toutes les Centrales Nucléaires.
    TOKYO – Le Japon va procéder à des tests de résistance sur l’ensemble de ses Centrales Nucléaires pour vérifier leur sûreté après l’accident de Fukushima, a annoncé mercredi le ministre de l’Economie, Banri Kaieda, cité par les agences de presse Jiji et Kyodo.
    Depuis qu’un tsunami géant a entraîné d’importants fuites radioactives à la centrale Fukushima Daiichi (Fukushima N°1, nord-est), les Autorités locales des différentes régions du Japon hébergeant des réacteurs s’inquiètent de la Sécurité des installations.
    Aucun des réacteurs stoppés pour Maintenance depuis l’accident du 11 mars n’a pu redémarrer à cause de cette anxiété, ce qui a drastiquement réduit la production d’électricité des Compagnies Nippones.
    Avant la catastrophe du Tohoku (nord-est), l’exploitation de l’énergie nucléaire représentait près de 30 % de la production de courant au JAPON, une proportion nettement plus réduite aujourd’hui alors que seuls 19 réacteurs sont exploités sur 54.
    Les Autorités ont imposé aux entreprises et aux Administrations de réduire de 15 % leur utilisation d’électricité dans les régions de la mégapole de Tokyo et du Tohoku, afin d’éviter que les tensions sur le réseau n’entraînent des coupures de courant, voire un black-out total.
    Cet ordre vaut pour tout l’été, une période connaissant souvent des pics de consommation dus au fonctionnement des climatiseurs.
    Les clients se sont aussi vus conseiller d’économiser l’énergie dans le reste du Japon.
    M. Kaieda a prévenu dès le mois de juin qu’un déficit d’approvisionnement prolongé risquait d’entraver les efforts de reconstruction dans le nord-est dévasté par un séisme de magnitude 9 et par un énorme tsunami qui ont fait près de 23.000 morts.
    L’accident de Fukushima Daiichi, située à 220 km au nord-est de Tokyo, a été provoqué par la vague géante qui a interrompu l’alimentation électrique des circuits de refroidissement des réacteurs et noyé les générateurs de secours.
    Un échauffement excessif du combustible a suivi, puis des explosions et des rejets radioactifs polluant l’atmosphère, l’eau de mer et les sols de la région de Fukushima, lors du plus grave accident nucléaire depuis celui de Tchernobyl (Ukraine) en 1986.
    Quelque 160.000 personnes ont été contraintes d’évacuer leur maison, dont la moitié n’ont pu regagner leur domicile, souvent situé à moins de 20 km de la centrale accidentée.
    La compagnie exploitant Fukushima Daiichi, Tokyo Electric Power (Tepco), lutte toujours pour refroidir ses réacteurs endommagés, qu’elle espère ramener sous la température de 100 degrés Celsius d’ici à janvier 2012.
    Romandie News.ch – ©AFP / 06 juillet 2011 – 03h01

  • http://fr.sott.net – Enfant de la Société :

    Fukushima : « la contamination radioactive des sols s’étend » – Enerzine.commer., 06 juil. 2011.
    Les Alertes répétées de la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité), sur le périmètre trop restreint d’évacuation de la population Nippone suite à la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima en mars dernier, semble se vérifier.
    En effet, les niveaux de radioactivité mesurés dans les sols de la ville de Fukushima, à 60 kilomètres de la centrale atomique, commencent sérieusement à inquiéter les Associations qui ont demandé un retrait des personnes les plus fragiles (enfants, femmes enceintes et personnes âgées).
    Ainsi, une mesure de la radioactivité dans le sol a montré un taux de césium radioactif
    de : 46.540 becquerels par kilogramme,
    alors que le taux maximum autorisé est de : 10.000 becquerels au JAPON.
    Trois autres prélèvements ont fait apparaître des taux compris
    entre : 16.290 et 19.220 becquerels par kilogramme.
    « La contamination des sols s’étend dans la ville », a alerté Tomoya Yamauchi, professeur à l’Université de Kobe spécialiste des radiations.
    « Les enfants jouent avec la terre… avec des substances hautement radioactives.
    L’évacuation doit être décrétée au plus vite », a-t-il affirmé.
    Sur les 160.000 personnes proches de la centrale qui avaient quitté leur logement, la moitié a regagné depuis leur domicile, tandis que l’autre moitié située dans un rayon de 20 km du site accidenté, reste contrainte à l’exil.
    Il y a 5 jours, Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et membre de la Criirad, avait évoqué des « doses de radioactivité qui induisent des risques de cancer inacceptable, bien au-delà de la zone interdite de 20 km autour de la centrale ».
    « On tolère sur place un taux de risque de cancer 20 fois supérieur à celui communément admis »,
    avait-il dénoncé.

  • Par GOOGLE, Site je crois Canadien : L’EVEIL 2011 :
    Permalink Message Vidéo de FUKUSHIMA : sous-titré avec langue à sélectionner… ici, Anglais.
    Le Japonais parle d’évacuation… ce serait raisonnable : (JAPON 128 Millions d’habitants en 2005).
    http://www.universalsubtitles.org/ja/videos/o9gtNtWoaqpZ/

  • criminalita

    cette theorie devient chaque jour reelle.
    Nous sommes en guerre…. C est une guerre secrète que l’occident ou plus tôt les très riches livrent aux pauvres et dynasties D’orient. Dès qu’un média devient trop curieux il est éliminé… D’ailleurs vous verrez le japon va être rayé de la course économique mondiale avec ce piratage savemment orchestré sur l’ensemble de son parc nuk.Comment expliquer l’arrêt des 3/4 des réacteurs japs ? La crainte d’un nouveau tremblement ou tsunami n’explique pas toute cette précaution prise par la direction du gouvernement nippon. Les nano bombes ça existe, personne n’y croit mais la fiction dépasse la réalité. A ce jour aucun relevé des fréquences sismographiques du tremblement du 11 mars n’a été publié; c’est classé secret défence ainsi aucune trace enregistree et puis à quoi bon s inquitter puisque enfin c’est pour notre bien, pour relancer notre économie occidentale face à ces amis nippons devenus trop puissants, voir dangereux( missiles balistiques, satellisation de l’espace, informatique et robotique ultra performante) Bien sûr le contrôle des médias criminels est aussi indispensable à notre sécurité. Ces actes de piratages par des pirates clowns(lul..et autres) ne sont ‘ils pas de la poudre aux yeux. La CIA se tire une balle dans le pied en se faisant pirater..c’est. Vraiment à nous prendre pour des cons. Comment faire croire au monde qu’il y a plus fort que vous. La diversion est réussie et puis on annonce que les pirates cessent toute activité…haaaaa.a.a…vraiment on va le croire.