Marseille : l’alliance entre le dirigeant de la mosquée et un élu FN

Coup de tonnerre, un maghrebin musulman frontiste à Marseille!!! Illogique? Contre-nature? Inexplicable? Mais Omar Djellil n’est pas un simple inconnu puisque nous avons déjà parlé du lui sur le blog, il fait de nouveau parler de lui en créant conjointement avec un élu FN une association.

Omard Djellil, secrétaire général de la mosquée de la Porte d’Aix et Stéphane Durbec, élu FN créent une association. Ils s’expliquent…

Omar Djellil, secrétaire général de la mosquée de la Porte d’Aix, à Marseille, et représentant associatif (Présence citoyenne). Photo Cyril Sollier

La rencontre avait fait grand bruit à Marseille, surtout dans la communauté musulmane. Omar Djellil, secrétaire général de la mosquée de la Porte d’Aix et représentant associatif (Présence citoyenne), avait rencontré Stéphane Durbec, conseiller régional FN. Un rendez-vous qui, en plus, n’était pas resté sans lendemain. Les deux hommes s’étaient revus. Et en présence de… Jean-Marie Le Pen.

Malgré la « tempête » que souleva ce que beaucoup considéraient comme une alliance contre nature, les deux hommes avaient promis qu’ils iraient encore plus loin. C’est fait. L’Alliance République Éthique est née le 1er juillet. Loin d’une association obscure, qui se plongerait seulement dans les affaires marseillo-marseillaises, le mouvement se veut national. « Stéphane Durbec est président, moi secrétaire général et porte-parole, annonce Omar Djellil. Mais, dans le bureau, il y a des hommes d’autres régions. Benoît Girard, par exemple, un prof d’histoire-géo, est de Charleville. Il sera délégué général. Et Mehrez Kachbouri, chef d’entreprise, qui est trésorier, vient de la Loire. »

Des hommes de toutes les régions, de tous les milieux sociaux, de tous les bords politiques et de toutes les confessions : l’Alliance République Ethique a voulu ratisser large. « Et si le siège national est à Marseille, il existe déjà sept sections en France. »

Quel est le but du jeu ? A quoi va donc servir cette association ? Omar Djellil poursuit : « Nous voulons défendre l’intérêt commun, l’identité nationale. Aujourd’hui, les partis politiques, comme le monde associatif, sont défaillants. On catégorise les genset c’est le règne du clientélisme. » Omar Djellil veut faire tomber les barrières.

Le discours de Stéphane Durbec est à l’unisson: « On veut aller vers l’intérêt général et le sens des valeurs politiques. On veut regrouper tous les enfants de la République, quelles que soient leur religion ou leurs idées. » Pour l’élu FN, cette association est la rencontre d’un élu de la République et d’un représentant associatif, au fort caractère qui n’ont qu’une idée: rassembler. « On va établir une charte, poursuit Durbec. On la présentera à tous les candidats à la présidentielle et on va lancer une série de colloques. »

Quant au nouveau séisme que risque de provoquer cette alliance à Marseille, Omar Djellil ironise : « En 30 ans de militantisme, ceux qui me critiquent n’ont jamais produit un artichaut. »

Source: laprovence.com

Un commentaire