Les mots de Laurent à Nagano, Japon

Beaucoup ne comprennent pas ou refusent de lire des articles complets, mais comme ce fut le cas pour Alex, Laurent témoigne et nous explique un peu ce qu’il en est, triste et effrayant…

Un témoignage à écouter absolument, celui de Laurent Mabesoone, habitant à Nagano depuis 15 ans, papa d’une petite fille de 2 ans.

Comment comprendre l’indicible réalité des habitants du Japon ?
Ecoutez-le.
« Il n’est pas possible de réagir d’une façon normale face à une menace qui n’a rien d’humain.
Les radionucléides sont partout : dans les bacs à sable des enfants, dans l’alimentation, dans l’air. Ils sont là pour toujours, à l’échelle humaine.
Le déni de réalité de la population japonaise n’est pas seulement dû au côté obéissant des Japonais, il est dû au fait que c’est une menace qui est totalement différente de tout ce qu’on peut connaître.
24 000 ans de demi-vie pour le plutonium, voilà ce qu’on a créé. Au Japon, on crée 1000 tonnes par an de déchets hautement radioactifs au plutonium.
On a perdu le sens de la mesure. La technologie nous a rattrapés, on n’est plus humain.
Quand il arrive quelque chose, c’est la menace la plus inhumaine qui existe. Vous n’avez plus nulle part où vous réfugier. Et ça va durer des années. Et vous avez une épée de Damoclès quand vous avez des enfants. Arrêtons ça ! »
Laurent a créé un mouvement pour dénoncer l’utilisation de l’énergie nucléaire au Japon. Il s’appelle « Le ruban jaune ». Chaque vendredi, ceux qui s’engagent avec lui s’habillent en jaune pour rappeler le vendredi 11 mars 2011, ce jour où la catastrophe a commencé.

Source: agoravox.tv

6 commentaires

  • sylval

    moi, je fais tourné partout où je peux.

  • je fais suivre également, i est très important de les écouter, une façon de les soutenir, minime mais on ne peut rien faire d’autre…
    quelle tristesse !

  • L’ignorance est la plus grande arme utilisée par nos politiques, éveiller les personnes de manière à ce qu’il comprennent et réagissent est peut être la seule véritable action possible pour le moment, souvenez-vous, quand le troupeau bouge, les moutons sont plus difficiles à tondre et nous bougerons très bientôt…

  • Chez les politiciens, Il y a une propension à oublier le fondement même de la gestion des affaires publiques qu’est la responsabilité envers tous les citoyens, se retranchant derrière la nécessité selon eux et le système en cours … le courage manque pour prendre les décisions qui s’imposent pour un long terme viable … le court terme de leur petite carrière et les bénéfices du système économique fou actuel les aveuglent au point de les rendre criminels, l’esclavagisme économique du 21ème siècle et l’incurie générale dans la conservation de notre patrimoine naturel nous mèneront dans un monde invivable si nous ne bougeons pas … si nos démocraties ne fonctionnent plus il faut changer le système mais la pression doit venir du peuple enfin éveillé et courageux …

  • stanescu

    Je fais suivre…
    Quelle tristesse et quelle rage aussi d’avoir à connaître ça !