Hadopi, Leprince et les Internautes…….

Est ce que cette loi *anti-piratage* empêche d’acheter une œuvre? En attendant, les internautes s’en donnent à cœur joie.

Hadopi n’a décidément pas fini de nous faire rire. Le gourdin des maisons de disque s’est offert une campagne de pub en grande pompe qui rate sa cible dans les grandes largeurs. Cette fois, la pub Hadopi joue sur la culpabilité des Internautes : « C’est ta faute si la petite Emma Leprince de 10 ans ne pourra pas sortir son tube dans 11 ans. » Le problème ? 

  • La base

Censée protéger les intérêts privés en oubliant les auteurs, Hadopi ne propose pas de rémunérations plus justes des auteurs, elle propose juste un site référençant les plateformes qui respectent les droits d’auteur. En bref, il vaut mieux utiliser un site qui protège les doits d’auteur qu’un site qui les piétine. On est d’accord.

  • L’offre PUR

Mais au passage, la pub oublie que ceux qui télécharge illégalement sont aussi ceux qui consomment le plus de produits culturels. De plus, les tarifs des offres labellisées sur le site PUR font mal au portefeuille. Par exemple, sur le seul site de VOD labellisé Hadopi : un film récent coûte 4,99€, et une série comme The Big Bang Theory revient à 1,99€ l’épisode. Je rappelle que la location d’un DVD en vidéo club revient à 2,99€ et qu’un DVD avec 6 épisodes est au même prix.

  • Emma Leprince et les crapauds

La bave des crapauds n’atteint pas la blanche colombe ? Ben, il faut croire que oui. Puisque Emma Leprince est la victime d’un acharnement hilarant sur Internet. La raison ? La pub laisse penser qu’Hadopi tente de promouvoir une musique formatée par les majors, avec une voix autotunée, une fille qui n’a qu’un physique, et des paroles dans un anglais mal maîtrisé (les paroles font indirectement la promotion de la copie : I love your clone ne signifie-t-il pas j’aime ton clone, ta copie ?). Forcément, elle a son faux site, son faux profil Twitter, Facebook, et sa pub est allégrement détournée : je vous laisse mettre vos détournements préférés en commentaire.

En d’autres termes, si l’avenir de la musique est Emma Leprince, et si en téléchargeant je peux éviter cet avenir aseptisé, vous ne me donnez pas trop le choix. En signant ces pubs, Hadopi vient peut-être de gagner son Darwin Awards 2011.

Sources : [Numerama, LePost] via 20minutes et guizmodo

  • John May

    Mais qui voudrait télécharger du Emma Leprince
    à part une petite fille de dix ans qui recevrait l’album pour noël de toutes façons… ???
    Mais là, si ils nous tentent comme ça, je vais peut-être le télécharger et donner des copies à tout le monde.

  • Avec internet, de plus en plus de monde achète des albums en MP3, on peut avoir un album légalement pour une bouchée de pain donc pourquoi le payer au prix fort? Plutot que de prendre le dernier album d’ACDC sur itune (par exemple), pourquoi ne pas l’acheter en Russie? Vous l’acheter à la valeur russe et non la valeur européenne, donc sacrément moins cher, ça serait dommage de pas en profiter! ;-)

  • Lecteur

    Perso je ne télécharge pas, mais si ça peut contribuer à empècher les justin bieber en herbe de monter sur scène, je suis pour… De toute façon les vrais artistes sont étouffés dans l’oeuf de nos jours, ce sont les starlettes qui réussissent. Non rien de rien, je ne regrèterai rien :lol:

    Dailleurs ça me rappel « la haine » (à voir ;)) : http://www.youtube.com/watch?v=JNmmMVh5Xzg&feature=related