Fukushima les news 15 /16 et 17 juin………+ Alerte au USA…

La saga continue, la contamination s’étend, les médias sont presque muets (muselés?) et Arnie Gundersen presque attaché sur le poteau d’exécution par la mafia nucléocrate, pour OSER nous dire la vérité…Allez gentils moutons, le tour d’horizon de la situation grâce à KOKOPELLI et NEXT-UP. Pour ne pas faire de jaloux, au Nébraska, l’assise foncière de la centrale nucléaire de Fort Calhoun est inondée par le Missouri en crue……… :( « Atomic Ann Lauvergeon » est virée d’Aréva…………….L’IRSN n’est pas d’accord avec la CRIIRAD sur ses déclarations à propos des mesures effectuées au lendemain du désastre Japonais, pour télécharger le rapport clic ICI Merci Mickie



Toute révélation émanant de TEPCO ne peut que cacher une situation considérablement plus désastreuse.

– 17 juin 2011: La Prophétesse Nucléaire d’AREVA recyclée dans le « vers », par son directoire. Anne Lauvergeon, celle qui, lorsqu’elle créa son AREVA, « a intégré dans l’ADN de cette multinationale, la sûreté, la sécurité et la transparence.», vient de se faire remercier par son directoire, dont elle était la présidente, sur les ordres de Matignon, contre l’avis de son directoire. Anne Lauvergeon est bien celle qui a dit: « On va éviter la catastrophe nucléaire », en parlant de Fukushima. Sans plaisanter. Fukushima = 24 Chernobyl. Au moins. Potentiellement, oui, mais il suffit d’attendre.

Anne Lauvergeon constituerait-elle un dommage collatéral du 11 mars 2011? Ce ne sont pas « les enfants de Fukushima » qui vont la pleurer. « Les enfants de Fukushima » ne désignent pas, d’ailleurs, un peuple en particulier car dans quelques années, (très peu, sans doute quelques mois), « les enfants de Fukushima » ne seront pas seulement des enfants du Japon.

Nous renvoyons les lecteurs à un rapport de la CIA, récemment présenté sur le site de Next-up, qui met parfaitement en exergue les triangulations “au plutonium” entre la France (EDF, Cogema/Areva, CEA), le Japon et les USA.

Nous renvoyons les lecteurs, de plus, vers une brève du 9 mai commentant la prestation, en début mai 2011, de Madame Lauvergeon à New York devant l’auditoire du CFR, Council for Foreign Relations, (une organisation, créée par les Rockefeller, prétendant contrôler le monde tout comme les Bilderberg). Cocorico le nucléaire Français!!! Mais attention, Madame Lauvergeon, un Fukushima peut en cacher un autre!

– 17 juin 2011: En fait, quelle serait la quantité de combustible à Fukushima-Daichi en attente de dilution dans l’atmosphère, les nappes phréatiques et l’océan? Selon Associated press, la quantité de combustible à Fukushima 1 serait de 3400 tonnes de combustible usagé dans les piscines de stockage et de 877 tonnes de fuel actif dans les coeurs des réacteurs, ou ce qu’il en reste. A savoir en tout 4277 tonnes de combustible. Par comparaison, il y en avait 30 tonnes à Three Miles Island aux USA en 1979 et 180 tonnes à Tchernobyl en 1986. Donc, lorsqu’Arnie Gundersen déclare au quotidien Aljazeera que Fukushima = 20 fois Chernobyl, ce serait en fait Fukushima = 24 fois Chernobyl quant à la capacité de nuire au niveau de la quantité de combustible. Cependant, au vu de la quantité de plutonium dans la course, on peut estimer que la capacité de nuire de Fukushima est sans doute bien encore au-delà de cela.

– 17 juin 2011: Le Gouvernement n’analyse que 0,1% des produits alimentaires du Japon. Dans le même post du blogger Japonais dont le travail est inestimable depuis le début de la crise, un paysan d’Inawashiro, dans la Préfecture de Fukushima, s’exprime sur l’immense arnaque des analyses de produits alimentaires au Japon suite à Fukushima. Il estime que le Gouvernement n’analyse que 0,1% des produits alimentaires du Japon. En fait, il n’est prélevé qu’un échantillon agricole par ville ou par village afin de déterminer si toute la production de la ville ou du village est conforme à la consommation. Et c’est sans aucun doute ce que le Gouverneur de la Préfecture de Shizuoka a fait: il a fait analysé un sac provenant d’une seule usine de processing de thé et dans cette région du sud du Japon, il y en une centaine.

– 17 juin 2011: Un Codex Nucléarius au service de la mafia nucléocrate? Voilà ce joyau d’information transmis par un médecin de la ville de Iitate-mura [Fukushima Prefecture]. « Today, our hospital received a written notice signed by both the Ministry of Education and Science and the Ministry of Health and Welfare. The notice says « The medical checkups and research of the residents in the areas affected by the nuke plant accident are allowed only if the permission to do so is given by the related scientific societies and associations; otherwise it would only increase the burden on the residents. » Traduction: « Aujourd’hui, notre hôpital a reçu une notification par écrit émanant à la fois du Ministère de l’Education et de la Science et du Ministère de la Santé. Cette notification stipule que: « Les examens médicaux des résidents des régions affectées par l’accident de la centrale nucléaire ne sont autorisés que si la permission en a été conférée par les associations et les sociétés affiliées; cette mesure a été prise afin de ne pas accroître le fardeau des résidents ». Ce qui veut dire qu’il est formellement interdit de se faire évaluer le niveau de contamination radioactive par des médecins non affiliés à des organisations choisies par la mafia gouvernementale et nucléocrate. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle au vu des mensonges éhontés proférés par le Gouvernement Japonais depuis 3 mois. Sera-t-il également non autorisé de se faire soigner par des thérapeutes non affiliés à la mafia?

– 17 juin 2011: Extrême radioactivité dans l’air de Kashiwa dans la banlieue de Tokyo. Le niveau de radioactivité dans l’air y est présentement de 0.3 à 0.4 microsieverts par heure. Voir également la brève du 7 juin qui présentait une vidéo avec un niveau de contamination à Tokyo au raz du sol de 5,77 microsieverts par heure!

– 17 juin 2011: Pas d’information officielle quant à une explosion apparente au réacteur 4 de Fukushima. Dans la nuit du 13 au 14 juin, un feu et divers phénomènes se sont manifestés au réacteur 4. Comme d’habitude, TEPCO s’est bien gardé de commenter l’événement. Attention: des internautes ont rapporté que sur certaines des vidéos de TEPCO en ligne, l’explosion n’est pas visible, elle a disparu! Pour une vue parfaite de l’explosion, voyez cette vidéo: l’explosion est à 0:16 à 0:18.

– 17 juin 2011: Boues d’épuration radioactives dans 16 Préfectures du Japon. Le 14 juin, les quotidiens au Japon ont rapporté que 16 préfectures du Japon avaient annoncé avoir détecté de forts niveaux de radioactivité dans les boues d’épuration émanant des centres de traitement des eaux usées. Les Préfectures les plus touchées, au jour d’aujourd’hui, sont la Préfecture de Fukushima, la banlieue de Tokyo et la région de Maebashi, au nord de Tokyo.

– 16 juin 2011: Les enfants de Koriyama City commencent à s’étioler. La presse Japonaise rapporte aujourd’hui que les enfants de Koriyama City, dans la Préfecture de Fukushima, commencent à souffrir de diarrhées, de saignements de nez, de manque d’énergie depuis le désastre nucléaire du 11 mars 2011.

– 16 juin 2011: Arnie Gundersen déclare au quotidien Aljazeera que Fukushima = 20 fois Chernobyl. Bravo Arnie Gundersen qui commence à perdre, petit à petit, son calme Britannique et peut-être même à prendre un début de rage. Il est vrai qu’Arnie s’est fait traiter comme du poisson pourri par l’Agence de Sécurité Nucléaire lors d’une récente rencontre aux USA.

– 16 juin 2011: Vidéo d’Alex au Japon. Alex a la rage: bientôt, de nombreux citoyens planétaires auront aussi la grande rage. Psychopathes de toutes couleurs politiques, cachez-vous. El pueblo unido jamas sera vencido!

– 16 juin 2011: Baleines contaminées à 650 km de Fukushima. Deux baleines ont été découvertes à 650 km de Fukushima, vers la fin avril, avec des niveau de radiation de 31 et 24 becquerels de césium par kilo de viande. Sans commentaires sur le fait que ces baleines furent capturées par des baleiniers.

– 15 juin 2011. Toujours au sujet de la société Kurion. Outre l’ancien fondateur de Greenpeace, Michael Moore, l’entreprise Kurion a dans son capital deux sociétés: Firelake Capital à Palo Alto, Californie et Lux Capital à New York. L’un des membres de Lux Capital est James Woolsey. Il fut l’ancien directeur de la CIA.

– 15 juin 2011: Du curium détecté à 2 km de la centrale nucléaire de Fukushima. Les analyses de sol, mettant en valeur cette contamination, ont été effectuées fin avril.

– 15 juin 2011: Ce n’est pas Fukushima, mais cela pourrait le devenir. La centrale nucléaire d’Omaha dans le Nebraska est assiégée par l’eau du Missouri qui monte, qui monte et qui va encore monter de quelques mètres d’ici l’été. Pas de soucis, l’ingénierie nucléaire a déployé tout son savoir faire pour endiguer les risques radioactifs: des murs de sacs de sable. Un mode de fonctionnement aléatoire, c’est ce qui caractérise le mieux la technologie des centrales nucléaires. Voir les photos.

Pour accéder à la page présentant les nouvelles du 2 mai au 14 mai 2011: c’est ici.

Pour accéder à la page présentant les nouvelles du 15 mai au 29 mai 2011: c’est ici.

L’article de Dominique: Fukushima/2012: Contamination radioactive de la chaîne alimentaire planétaire est ici sur le blog. Nous conseillons, de plus, à toute personne intéressée par les conséquences permanentes du désastre de Fukushima de consulter le site de Next-up. Avertissement: toute information émanant de TEPCO, du Gouvernement Japonais ou des psychopathes de l’AIEA est bien évidemment à prendre avec des pincettes. Ce sont des menteurs et ils ont menti depuis trois mois.

Source KOKOPELLI

La centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nébraska est innondée

Alerte USA : L’assise foncière de la centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska est inondée par le Missouri en crue.

La centrale nucléaire de Fort Calhoun dans le Nebraska (USA), qui vient d’avoir son combustible usé retiré et dont le réacteur (REP) était en cours de chargement a actuellement son assise foncière inondée par le Missouri en crue depuis le mardi 14 juin 2011.
Il est prévu par les autorités que les rejets de délestages du barrage de Gavins Point Dam situé en amont dans le Dakota du Sud soient au maximum de 5 555 m³/s (150 000 pieds³/s), ce qui devrait accroître le niveau du Missouri de 1,60 à 2,30 m (5-7 pieds) au-dessus niveau d’alerte d’inondation sur la zone de la centrale nucléaire.
Les informations sur les systèmes de refroidissement du réacteur, de la piscine de stockage et les aires de stockages extérieures inondées sont actuellement contradictoires, il y a beaucoup de « rumeurs ».
Dans un communiqué l’OPPD (Omaha Public Power District), l’organisme officiel qui gère la sécurité déclare notamment :
« La notification d’événements inhabituels sont en cours ou ont eu lieu et indiquent des impacts potentiels à la centrale nucléaire de Fort Calhoun. Aucun rejet de matières radioactives ne s’est produit ou est … prévu. Actuellement l’OPPD utilise des sacs de sable, des barrages temporaires et les pompes à eau pour maintenir la rivière Missouri dont le flot est en train de monter ».

Sur le site officiel de l’OPPD il est possible de prendre connaissances de toute une série d’événements [UK], dont un incendie qui a entrainé la perte partielle du refroidissement et des explications sur les rumeurs par rapport au contrôle de la situation classée « niveau 1 après l’incendie du 7 juin, puis au niveau 2 par le NRC, niveau qui a ensuite disparu ! » (Ndlr : Actuellement par manque de transparence nous ne pouvons en aucun cas garantir l’exactitude de ces informations pourtant dites … officielles !)

Incidents Nucléaires USA Classifications :
Les quatre classifications d’urgences établies par la NRC (Nuclear Regulatory Commission) sont énumérées ci-dessous par ordre de gravité croissante, selon le site Web du NRC.

– Classification niveau 1 : Notification d’événements inhabituels.
Dans cette catégorie, les événements sont en cours ou ont eu lieu, ils indiquent une dégradation potentielle du niveau de sécurité de la centrale nucléaire. Pas de rejet de matière radioactive nécessitant une intervention hors site ou de surveillance prévue.

– Classification niveau 3 : Alerte.
Une alerte est déclarée, car des événements sont en cours ou se sont produits qui impliquent une dégradation réelle ou potentiellement importante dans le niveau de sécurité de la centrale nucléaire. Tous les rejets de matières radioactives provenant de l’usine devraient être limités à une petite fraction conformément aux normes du Protective Action Guides (PAG) de l’Environmental Protection Agency (EPA).

– Classification niveau 3 : Site en zone d’urgence.
L’état d’urgence de la zone du site implique des événements en cours ou qui ont eu lieu qui entraînent de réels ou probables défaillances majeures des fonctions de la centrale nucléaire et qui rendent nécessaires la protection du public. Tous les rejets de matières radioactives ne sont pas censés dépasser les normes du Protective Action Guides (PAG) de l’Environmental Protection Agency (EPA), sauf à proximité des limites du site nucléaire.

– Classification niveau 4 : Urgence générale.
Une urgence générale implique une notion effective ou imminente de dommages substantiels au cœur ou la fusion du combustible du réacteur avec le risque de perte de l’intégrité du confinement. Lors d’une urgence générale on peut  raisonnablement s’attendre à des rejets radioactifs qui dépasseront les normes du Protective Action Guides (PAG) de l’Environmental Protection Agency (EPA), pour une superficie beaucoup plus conséquence que la zone du site nucléaire.
______________________________________________

La Federal Aviation Administration vient d’émettre une directive interdisant l’espace aérien de la centrale nucléaire de Fort Calhoun.

source CARTORADIATIONS.FR

  • sylval

    et aprés ça personne ne veut faire d' »effort » pour sortir du nucléaire…

  • Pic et Puce

    C’est effrayant ! Pendant ce temps les merdias nous enmerdent avec une phrase prononcée par Jacques Chirac…

  • jerome

    J’ai un argument de poids me dis mon père « je veux pas retourner au moyen age ».
    Il a aussi un argument contre le bio « avec la bio on court à la famine ».

    Et dire que c’est ce que pense une très grande majorité. Quelle mièvrerie…..

  • Yuca965

    Il semble qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour changer cette mentalité >.<

  • Dr.um

    Quand il n’y aura plus d’eau potable plus rien a manger et que les corps l’empilerons fautes de gens pour s’en occuper Le survivant comprendrons….
    Il serra trop tard mais ils comprendrons !

  • sordi

    On a encore rien inventé de mieux que le noir sur blanc pour diffuser intelligiblement une information. Si vous pouviez revenir à ces fondamentaux pour votre site et virer l’inutile colonne grise, ce serait une grande avancée en ce 21ieme siècle…