BAYER continue sa course au rachat d'entreprises semencières

I make a nightmare!! ( j’ai fais un cauchemar) celui où les grandes firmes semencières avaient l’exclusivité de la vente des semences, qu’elles avaient génétiquement modifiées bien sur, et qu’elles revendaient à un prix exorbitant!! les petits jardins privés interdits. Les résistants traqués et mis en prison, pour avoir gardé précieusement des graines naturelles……..Ouf!! ce n’était qu’un cauchemar….oui mais!! c’est ce qui risque d’arriver si ces multinationales s’approprient les semences et mettent des brevets dessus, comme c’est déjà le cas un peu partout dans le monde, par exemple en Inde, où les suicides ne se comptent plus, ces chimères ne tenant pas leurs promesses, où aux USA ou des champs sont contaminés par les OGM, et les propriétaires innocents, condamnés à indemniser l’empoisonneur Monsanto pour culture illégale de graines brevetées, et propriété exclusive du géant diabolique, et la famille d’empoisonneurs est grande………………….

Source de l'image http://www.bnet.com

Bayer, qui commercialise des produits chimiques, pharmaceutiques et des semences transgéniques (suite au rachat d’Aventis CropScience), continue sa politique de rachat de petits semenciers, stratégie également suivie depuis des décennies par l’autre géant de la chimie et des OGM, Monsanto.

Le 23 mars 2011, c’est le semencier spécialisé en sélection de soja mais aussi de riz et de blé, Hornbeck Seed Compagny (HBK) – entreprise familiale de petite taille, fondée dans les années 80 et basée dans l’Arkansas (Etats-Unis) – qui a été racheté par Bayer [1]. HBK était une des trois entités qui composaient le groupe HornBeck AG (avec Worldwide SoyTechnologies, LLC, et Hornbeck Brothers Farms).

HBK produisait des semences de soja pour les agriculteurs de l’Alabama, Arkansas, Georgie, Louisiane, Mississippi et Texas. Bayer entend modifier génétiquement les semences de soja de Hornbeck en insérant la tolérance au liberty (un de ses herbicides), mais aussi à un nématode.

Avec cette acquisition, Bayer continue de renforcer sa position sur le marché des semences et des OGM aux États-Unis. En juin 2007, l’entreprise a racheté Stoneville Pedigreed Seed, anciennement propriété de Monsanto, pour la modique somme de 230 millions d’euros. Grâce à ce rachat, Bayer est alors devenu le deuxième semencier de coton en Amérique du Nord. Comme le précisait à l’époque le communiqué de presse de Bayer, « Grâce au rachat des actifs de Stoneville aux Etats-Unis, Bayer CropScience accède à une gamme de produits coton à haute performance avec les caractères de résistance aux insectes et de tolérance aux herbicides de Monsanto ».

Bayer avait déjà acquis plusieurs autres entreprises de semences de coton, comme Associated Farmers Delinting, California Planting Cotton Seed Distributors (CPCSD), et repris l’activité « coton » de Reliance Genetics. Toutes ces entreprises sont implantées dans le sud des États-Unis (principalement le Texas).
En novembre 2009, Bayer a acheté Athenix Corp. [3], une entreprise de biotechnologie étatsunienne spécialisée dans les semences de coton.

Cette petite entreprise, de 65 employés, possède une très importante collection de transgènes Bt, a développé des transgènes de tolérance à des herbicides, travaille sur la résistance au nématode et possède une collection de microbes qui pourra fournir d’importantes ressources génétiques pour le développement de nouveaux produits. Le rachat s’est élevé à 250 millions d’euros.

Bayer renforce donc progressivement sa position monopolistique sur le marché des semences aux Etats-Unis, tant sur le coton que sur le soja, deux cultures largement génétiquement modifiées.

Un marché lucratif, à n’en pas douter.
Un article de Christophe NOISETTE, publié par Infogm.
Note de Tanka :
2004 Deuxième groupe chimique en Europe.
2006 Bayer est le quatorzième groupe pharmaceutique mondial.
2007 Bayer est le premier fabricant de médicaments en Allemagne.
2007 Syngenta, Bayer, Monsanto, BASF, Dow et DuPont vendent 85% des pesticides achetés dans le monde, un marché de 30 milliards de dollars.
2009 Bayer est le troisième fabricant d’engrais dans le monde.
Vous votez avec votre porte-monnaie. Par vos actes d’achat, vous cautionnez les conditions de fabrication des produits de consommation. Exercez votre choix !

trouvé sur terresacree.org

 

  • Pic et Puce

    Cette politique va de pair avec la destruction du tissu agricole. On veut tout simplement confisquer aux agriculteurs et aux éleveurs le rôle de sélectionneur naturel des plantes et des animaux, rôle qu’ils ont parfaitement tenu depuis des milliers d’années… Nos politiciens, une fois de plus, sont complètement complices de cette prise de pouvoir pour le compte de la mafia financière et occulte. Maintenant vous savez à quoi servent les divertissements débiles sur la TV, les fausses nouvelles style Chirac avec sa supposée intention de vote etc, etc…Surtout ne pas traiter des sujets réellements importants…

  • Krec

    Soleil vert, nous voilà…

  • Dr.um

    Ca craint mais c’est un trou et ca craint vraiment la lutte vas être couteuse en vie humaine !

    Petit détail de forme en passant, il me semble que la traduction correct de « j’ai fais un cauchemar » est : I had à nightmare.

    make s’emploie plus dans le sens de fabriquer qqch avoir une action.

    Ce rappeler de martin luther king « I have a dream…. »